Glénat BD

  • Et si derrière la légende du pire assassin mexicain... Se cachait le meilleur expert en aspirateurs de tous les temps ?Falcon City, Arizona. Jacques Ramirez travaille à la Robotop, une entreprise d'électroménager et l'un des fleurons industriels du coin. Employé modèle, il bosse vite, bien, et sait surtout se faire discret. Pour cause : il est muet. Sa vie bascule le jour où deux membres d'un dangereux cartel pensent reconnaître en lui l'homme qui a trahi leur organisation par le passé : Ramirez, le pire assassin que le Mexique ait jamais connu. Aussi étonnant que cela puisse paraître, sous le chapeau du nettoyeur légendaire se cacherait désormais... un expert en aspirateurs hors-pair. Et maintenant que les hommes du cartel l'ont démasqué, ils feront tout, absolument tout... pour flinguer ce fumier !Pour marquer son entrée au catalogue Glénat, Nicolas Petrimaux livre un hommage réjouissant aux thriller d'action des années 1980. Un récit brutal et sans temps mort servi par une ligne à la puissance cinématographique, convoquant autant le Friedkin de Live And Die in LA que Tarantino ou Rodriguez.

  • Ramon Perez est fou à lier. Il ferait tout pour flinguer la rock star du S.A.V. !Suspecté d'être impliqué dans l'attentat visant la Robotop, Jacques Ramirez est désormais recherché par la police de Falcon City ! Alors qu'un étrange personnage ressurgit dans sa vie, il décide de fuir la ville en compagnie de Chelsea Tyler et Dakota Smith. Mais les hommes du cartel n'ont pas dit leur dernier mot. Ils feront tout, absolument tout, pour retrouver l'homme qui les a trahis.La suite tant attendue d'Il faut flinguer Ramirez arrive dans les bacs ! Jacques se retrouve embarqué bien malgré lui dans une chasse à l'homme aussi explosive que pittoresque. L'occasion idéale pour régler certains conflits familiaux et profiter des richesses qu'offrent l'État d'Arizona.

  • L'enfer est vide, tous les démons sont ici Nouv.

    L'héritier du procès de Nuremberg.Adolf Eichmann est l'un des grands architectes de la « solution finale » mise en place par le IIIe Reich. Après la guerre, celui qui a mis tant d'acharnement à organiser et optimiser l'annihilation des juifs parvient à s'exiler en Amérique du Sud où des agents du Mossad le capturent en 1960. Son procès à Jérusalem, l'année suivante, est un événement historique : pour la première fois, les juifs vont eux-mêmes juger officiellement un de leurs bourreaux. Le monde entier a le regard braqué vers la capitale israélienne et les caméras filment l'ensemble de la procédure, du jamais vu. Au cours d'un procès qui dure huit mois, le récit technique de l'industrialisation de la solution finale et les documents d'archives sont présentés, disséqués, commentés. Cent onze rescapés de la Shoah sont appelés à comparaître, chacun d'eux bouleversant l'auditoire. Ce procès judiciaire d'une forte ampleur médiatique et historique - mais également politique - s'enrichit de débats intellectuels, comme le travail d'Hannah Harendt sur la « banalité du mal ». Dans ces mois difficiles, une leçon d'humanité doit passer. Passera-t-elle par une condamnation à mort d'Adolf Eichmann ? L'exécution de celui qui s'est employé à organiser l'extermination de 6 millions d'êtres humains a-t-elle un sens ? Jeanne Amelot, Shimon Abécassis et Hannah Arendt, tous trois présents en tant que journalistes pendant les audiences, s'interrogent.Nouvelle bande dessinée des auteurs de L'Abolition, L'Enfer est vide, tous les démons sont ici en est le prolongement thématique. La réflexion sur la peine de mort se poursuit et s'insère dans un nouveau cadre historique propice au débat et à la discussion en posant la question des limites. Y a-t-il une exception à l'abolition de la peine de mort pour une société s'il s'agit du pire de ses bourreaux ?

  • La vie est trop courte pour s'ennuyer.C'est l'histoire vraie d'une petite fille née en 1900 à Londres, qui « se sentait déjà queer dans la matrice ». En grandissant, elle a fait le tour du monde, elle a lancé sa compagnie de taxis féminins, elle a fait la guerre, elle a battu des records de vitesse dans des courses de bateau, elle a régné en monarque éclairé sur une île des Bahamas, elle a eu pour meilleur ami et confident une poupée... Vivant plusieurs vies, elle a porté plusieurs noms. À sa naissance, on l'appelait Marion. Puis à 5 ans, après une chute de chameau, elle a choisi le pseudonyme de Tuffy. Enfin, c'est très vite dans le prénom Joe qu'elle s'est vraiment reconnue. Et c'est en homme qu'elle a forgé sa réputation et créé sa légende... Amoureuse de la compétition, de la vitesse et des conquêtes féminines, Joe Carstairs a vécu une existence fidèle à son personnage : explosive, impulsive et excentrique. Suivez la destinée d'une femme richissime au charme incandescent, pleine d'une confiance inébranlable et pour qui la vie ne fut qu'un long feu de joie.  Dernier livre écrit par Hubert aux éditions Glénat, premier et unique biopic de son oeuvre, Joe la Pirate est un roman graphique enlevé, virevoltant, cinglant et sans tabou comme un film de Billy Wilder. Inspirée par la ligne claire d'Yves Chaland, Virginie Augustin réinvente une nouvelle fois son style, sans rien sacrifier de l'efficacité redoutable de sa narration ni de sa science de la mise en scène. 

  • Commando barbare : Burrato le vertueux Nouv.

    Joann Sfar et Keramidas : commando d'auteurs.Nous sommes en l'An 83 de l'ère du Bien et la paix règne en maître dans le paisible royaume de Litvakie. Malheureusement, alors que la sérénité semblait s'y être définitivement installée, un crime a été commis, de l'or a été volé... Burrato, nain Ritalien de son état, a été accusé du larcin. Horrifié de voir son honneur ainsi souillé, il s'échappe de son procès pour retrouver Mozzarello, son cousin et véritable coupable. Pour cela, il s'aventure au coeur de territoires oubliés et fait la rencontre de ses futurs coéquipiers, bras-cassés, la plupart déclassés du système, tous paumés... Ensemble, ils réaliseront qu'un événement - plus terrible encore que les problématiques juridiques de Burrato - est en train de se préparer... L'Empire du Chaos se refait une santé.Commando Barbare est le projet de deux auteurs chevronnés dans un univers d'heroic fantasy drôle et attachant. C'est aussi un récit complexe qui, à la manière d'un jeu de rôle, se place au coeur d'une cosmologie cohérente. En fin d'ouvrage, retrouvez d'ailleurs un dossier complet consacré au folklore (chansons, cartes...) de l'univers Commando Barbare. Et, en parallèle de sa sortie, prolongez l'immersion avec le jeu de rôle et le roman illustré.

  • Lettres perdues Nouv.

    Lettres perdues

    Jim Bishop

    Les aventures corrosives d'Iode à la recherche de sa mère.Comme tous les matins, Iode attend impatiemment cette lettre que le facteur tarde à lui apporter. Surement une blague de ce farceur de poisson-clown qui s'amuse à livrer son courrier aux voisins... Ou peut-être a-t-il simplement été égaré ? Il n'y a qu'un seul moyen d'en avoir le coeur net : se rendre en ville. Embarqué dans sa petite auto vert pomme, Iode fait la rencontre de Frangine, une autostoppeuse au caractère bien trempé qui effectue une livraison pour le compte du mystérieux groupe mafieux « la pieuvre ». Seulement, lorsque cette dernière décide de lui fausser compagnie, le jeune garçon s'inquiète et décide naïvement de partir à sa recherche. Sans le savoir, Iode vient de mettre les pieds dans une affaire qui le placera au coeur d'un terrible drame.Sur l'île du soleil où poissons et humains cohabitent, mafieux sans vergognes et policiers incompétents sont monnaie courante. Une cavalcade absurde naviguant entre humour, douceur et drame mélancolique. Un premier roman graphique réalisé par un prodige du dessin nourri au travail de Hayao Miyazaki. Un récit où la rondeur du dessin et la beauté irradiante des couleurs forment paradoxalement une oeuvre tragique qui perturbera les âmes les plus sensibles.

  • « Il faut en parler, nécessairement. » Sur une île inconnue où vivent des humains qui nous ressemblent, une sorte d'usine géante oeuvre depuis toujours. Cette étrange usine a pour mission d'avaler les cris rendus muets des enfants.
    Elle s'appelle Grand Silence...
    Dans un conte pour adultes aussi beau que son sujet est délicat, Théa Rojzman et Sandrine Revel livrent un roman graphique puissant qui explore sans brutalité ni complaisance un fléau que l'on préfère ignorer : celui des violences sexuelles commises sur les enfants.

  • How I live now : maintenant, c'est ma vie Nouv.

    Hors du temps, loin du monde.Elisabeth préfère qu'on l'appelle Daisy. Au prétexte de la guerre qui s'annonce, cette new-yorkaise de 15 ans en conflit avec son père et sa nouvelle compagne est envoyée au fin fond de la campagne anglaise, chez une tante et des cousins qu'elle ne connait pas. Edmond, Piper, Tante Penn, Isaac et Osbert l'accueillent avec une gentillesse désarmante et ce nouveau cadre familial déstabilise Daisy avant de la charmer, lui faisant presque oublier la mort de sa mère... Et, surtout, il y a l'amour naissant entre elle et Edmond. Cette bulle presque rêvée prend fin brutalement à l'apparition d'une guerre que l'on ne voit pas, mais dont l'écho transforme leur vie en chaos. Daisy n'aura alors de cesse de retrouver sa nouvelle famille, et son Edmond.Récit transpirant la tendresse et l'affection portée à cette période qu'est l'adolescence, How I live Now est une aventure sensible et humaine. Adaptation du livre éponyme de Meg Rosoff déjà transposé au cinéma, elle évoque en bande dessinée le travail de Charles Forsman (The End of the F***ing World ou I am not okay with this) et s'habille d'une douce mélancolie qui provoque autant l'apaisement que le désarroi.

  • Dans les entrailles du monstre.Japon, 11 mars 2011. Un séisme effroyable accouche d'une vague immense, qui vient frapper de plein fouet le nord-est du pays. C'est là que se trouve, entre autres, la centrale de Fukushima-Daiichi... D'une violence inouïe, le cataclysme provoque alors le pire accident nucléaire du XXIe siècle. Comment réagir face au chaos engendré ? Que faire quand l'inconcevable vient d'arriver ? Masao Yoshida doit répondre dans l'urgence. La réputation de son pays est en jeu, la vie de ses employés et de ses concitoyens en dépend. Dans un univers complètement dévasté, où les bâtiments sont plongés dans l'obscurité, tandis que les explosions se multiplient et que les radiations sont toujours plus toxiques, le directeur de la centrale fait preuve d'une ingéniosité et d'un sang-froid hors du commun. Il prend seul des décisions vitales, transgresse les procédures et les directives de sa hiérarchie pour éviter l'apocalypse... Mais, malgré tous ses efforts, après cinq jours durant lesquels les secondes passent comme des heures, un énième incendie se déclare et oblige à l'évacuation de la majorité des employés. Ne reste alors sur place qu'une poignée de volontaires qui travaillera d'arrache-pied pour stabiliser tant bien que mal la situation. Dix ans après, Bertrand Galic et Roger Vidal retracent avec force et détails les premières journées d'une tragédie sans fin. Le récit d'un compte à rebours angoissant, pendant lequel un chef et ses équipes doivent faire face à une catastrophe technologique sans précédent et à des supérieurs complètement dépassés par les événements.

  • Une enquête détaillée aussi fascinante que déconcertante.Le 25 février 2020, le service de réanimation de l'hôpital la Salpêtrière, à Paris, est sous le choc : Dominique Varoteaux, 61 ans, infecté par ce nouveau virus venu de Chine, vient de mourir d'une embolie pulmonaire massive. Au ministère de la Santé, c'est le branle-bas de combat : le « cas 17 » est la première victime française du Covid-19 qui, en Chine, a déjà fait 2700 morts. Ni lui ni ses proches ne reviennent pourtant d'une zone à risque, Chine ou Italie. Un peu plus tôt, un autre malade a lui aussi été testé positif. Les deux hommes ne s'étaient jamais croisés mais ils habitent tous deux dans l'Oise. Deux cas semblables dans la même journée, à quelques kilomètres de distance... En quelques heures, ce département du nord de Paris devient le premier cluster français du coronavirus et ses habitants des pestiférés. Alors que tous les médias français se ruent dans l'Oise, les épidémiologistes et les services du ministère de la Santé se lancent dans un défi quasi impossible : remonter la piste du patient zéro, ce porteur du virus qui, sans le savoir, a introduit la Covid-19 dans l'Oise et contaminé la France. Un vrai travail de détective.
    Basé sur une enquête journalistique minutieuse, Patient zéro est le récit documenté des débuts de la contamination en France, qui prend au fil de la lecture des allures de polar... Malades, familles, soignants, élus, chercheurs, racontent aussi la panique, les ratés et la mobilisation face à ce virus qui a bouleversé la vie des Français. Avec habilité et dans un langage dessiné parfaitement maîtrisé, Renaud Saint-Cricq et Nicoby, accompagnés des grandes reporters du Monde Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, nous emportent dans les coulisses de l'une des plus graves crises sanitaires de l'histoire.

  • Un refuge pour vivre et créer.Les frasques de George Sand sont fameuses : ses liaisons hors mariages, son rejet de la bienséance hypocrite, son accoutrement masculin, son retentissant et passionné combat en faveur de l'émancipation et des droits de la femme... L'autrice fait parler d'elle, résonner sa voix et, en s'adressant par l'écriture au monde, elle est aussi et avant tout célébrée pour son oeuvre prolifique. Dans ses textes, la campagne berrichonne a une place primordiale. Ses livres décrivent l'atmosphère campagnarde d'un monde qui n'existe plus mais qui fut le sien. George Sand, si elle a fréquenté Paris, a passé la majorité de son existence dans sa demeure de Nohant. Ce domaine familial, où elle a grandi et vécu à partir de ses quatre ans, lui a donné l'amour des grands espaces et de la liberté. C'est dans cette maison qu'elle s'est passionnée pour les histoires, c'est dans cette maison qu'elle a fait son éducation mondaine et paysanne. C'est là-bas qu'elle a vu mourir tant de ses proches, et c'est là-bas qu'elle-même, elle mourra. Lieu isolé, paradis rupestre, cette bâtisse accueillera Liszt, Balzac, Delacroix, Flaubert ou même Chopin pendant presque dix ans. Nohant est, pour George Sand et ses invités, un lieu où peut fleurir la créativité.Dans un album qui revient sur l'existence de la célèbre autrice, Chantal Van den Heuvel et Nina Jacqmin insèrent en toute subtilité un second personnage principal : le domaine de Nohant. Témoin essentiel de l'existence de tant d'artistes, ses murs contiennent l'écho de voix qui continuent à passionner les esprits du monde entier.
    Un album réalisé en partenariat avec Le Centre des Monuments Nationaux.

  • Chen : les enfants perdus Nouv.

    Protéger les siens. Lâchez les chiens.Chine, 2089. La politique chinoise de l'enfant unique a eu des conséquences catastrophiques : les femmes ne représentent dorénavant plus qu'un pourcentage inférieur à 1% de la population. Devenues marchandises inestimables, elles sont la proie de milices clandestines qui organisent des rapts sur l'ensemble du territoire. Piao, la soeur de Chen, est l'une des nombreuses victimes de ces expéditions. Chen assiste impuissant à l'enlèvement de sa petite soeur et garde de cet événement une colère vive qui ne demande qu'à être consumée. C'est le début d'une enquête à couteaux tirés, brutale et fulgurante, la course désespérée d'un homme qui n'a plus rien à perdre.Dans une Chine mise en péril par des éléments dégénérés et parasites, Chen invoque la puissance d'un récit d'action cinématographique dans une fable dystopique et sociale. C'est le combat d'un homme motivé par l'amour des siens face au vice et à la corruption.

  • Comment lui faire comprendre que c'est elle ?Rucheng est en 3e2, c'est la classe avec l'option beaux-arts. À part le dessin et les cartes à collectionner, il n'est intéressé que par une chose : attirer l'attention de Yun. Une élève brillante qui, en plus d'être assez mignonne, maîtrise parfaitement le dessin et les couleurs. Rucheng aime bien Yun. Elle est douce et talentueuse. Mais il se demande parfois s'il ne se passe pas quelque chose entre elle et le beau gosse de la classe, Wen Jun. Il faut dire qu'il a tout pour plaire : il est grand, ses parents sont riches et lui rapportent tous les gadgets dernier cri du Japon, il est bon en sport et il arrive même à se débrouiller en dessin. Tous les trois voudraient d'ailleurs pouvoir entrer à l'Académie des Beaux-Arts l'année prochaine. Les places sont limitées et il faudra redoubler d'efforts. Mais même en se donnant à fond, on ne peut empêcher les coups du sort. La vie est faite d'aléas, de hasard, tout arrive et parfois, le talent et le travail ne suffisent pas pour réaliser ses rêves.Dans La Plus Belle Couleur du Monde, Golo Zhao dessine et raconte, aidé d'un sens raffiné de la dramaturgie, le quotidien simple et doux-amer d'un jeune garçon chinois des années 1990 qui cherche à comprendre sa place dans le monde. Long et tendre zoom consacré à cette époque si particulière de nos existences, ce roman graphique coloré de près de 600 pages se dévore avec la fraîcheur de l'adolescence qu'il dépeint.

  • La périgourdine n'arrangera pas leurs misères...On ne va pas vous réexpliquer Les Misérables de Victor Hugo. On connaît tous les histoires de ses personnages. Celle du pauvre bougre Jean Valjean qui un jour vola un pain, se fit mettre au bagne pendant 19 ans et toute sa vie tenta de racheter ses pêchés. Celle de la petite Cosette, orpheline et élevée par les raclures de Thénardier. Celle de cet indécrottable adorateur du livre des lois qu'est Javert, défenseur obstiné de la justice. Celle de Marius, jeune intellectuel bohème et amoureux de Cosette. Celle de Gavroche, archétype du joyeux gamin des rues parisien... Tout ça, on le sait déjà plus ou moins, mais ce qu'on ne connait pas, ce que jamais on n'aurait pu imaginer, c'est la version des faits par Éric Salch.Drôle et tragique, aidé d'une poésie fiévreuse et souillée bien à lui, Éric Salch livre une vision personnelle et décalée des Misérables. Si le récit suit parfaitement la narration de l'oeuvre originale et que la pertinence de son propos reste indéniable, Éric Salch grossit les traits, ajoute anachronismes et absurdités pour ainsi nous faire rire du drame et du terrible de cette sublime tragédie romanesque.

  • Vices et préjugés.La balade sauvage de Dolly Sanchez & Lanoya O'Brien, deux filles prêtes à tout pour réaliser leur rêve d'une vie meilleure et qui n'hésitent pas à dégommer à tout va quand elles sont face à des bouseux white trash racistes et méchants. Ce « road BD » déjanté, ultra violent et bourré d'humour nous plonge au coeur d'une Amérique redneck rongée par des super héros néonazis et des tueurs en série qui s'adonnent sans retenue à leurs pulsions de vie et de mort. À la croisée des films de Tarantino, des k7 VHS et des années 80, ce western moderne plein de surprises et de bonus est mis en images par un duo d'auteurs survoltés !

  • Les brumes écarlates ; les rebelles Nouv.

    « Les luttes et les discordes contribuent à l'effervescence de ce monde. »Il y a trois siècles, les brumes écarlates apparurent, émergeant du néant. Elles apportèrent mort, destruction, et l'humanité fut sur le point de disparaitre. Pourtant, de petits groupes de survivants émigrèrent tant bien que mal sur les cimes des montagnes, là où la brume ne pouvait les atteindre. Ainsi, des familles parvinrent à s'établir et, au fil des années, à prospérer... Le temps passa, les brumes restèrent invaincues et leur origine inconnue, mais les jeux humains se poursuivirent. Aujourd'hui, rivalités, alliances et trahisons dirigent Qingpiu, Tieliu et Danzhu, les trois royaumes qui composent le monde. Pour asseoir son hégémonie, le royaume Qingpiu est enfin parvenu à négocier une alliance avec celui de Tieliu. L'enjeu est de taille : un mariage politique qui pourrait signer le proche trépas du royaume Danzhu. Pourtant, le jour de la rencontre entre la princesse de Tieliu et l'émissaire de Qingpiu, rien ne se passe comme prévu. Les soldats de Danzhu attaquent, les brumes écarlates encerclent la ville et un mystérieux groupe de « Rebelles » fait son apparition...Récit de fantasy inspiré du folklore chinois, le premier tome des Brumes Écarlates est porté par un dessin virtuose, fourmillant, précis et expressif qui s'embellit d'incroyables ambiances colorées et chatoyantes. Une saga d'aventure riche, complexe et époustouflante dans laquelle s'affrontent des héros épiques aux design et personnalités hors du commun.

  • Vices et préjugés.La balade sauvage de Dolly Sanchez & Lanoya O'Brien, deux filles prêtes à tout pour réaliser leur rêve d'une vie meilleure et qui n'hésitent pas à dégommer à tout va quand elles sont face à des bouseux white trash racistes et méchants. Ce « road BD » déjanté, ultra violent et bourré d'humour nous plonge au coeur d'une Amérique redneck rongée par des super héros néonazis et des tueurs en série qui s'adonnent sans retenue à leurs pulsions de vie et de mort. À la croisée des films de Tarantino, des k7 VHS et des années 80, ce western moderne plein de surprises et de bonus est mis en images par un duo d'auteurs survoltés !

  • Un illustrateur virtuose croque la Bretagne.De Renoir à William Turner, en passant par Corot, Gauguin, Henri Rivière ou Matisse, la Bretagne a de tous temps inspiré les peintres et illustrateurs. François Ravard, auteur de bande dessinée résidant à Dinard, est de ceux-là. Et lorsqu'il quitte sa table à dessin, il aime croquer sa Bretagne, ses couleurs, ses rivages, ses plages et ses habitants dans de belles et touchantes illustrations aussi drôles que sensibles.Le présent recueil, sorte de compagnon à Pas un jour sans soleil, réunit une soixantaine de dessins, présentant une galerie d'instants drôles et touchants où, quelle que soit la météo, la Bretagne, elle, reste toujours belle.

  • Et si les animaux prenaient la parole ?Entre le XVIIe et le XVIIIe siècle en France, il était possible de faire un procès à un animal. L'anecdote énoncée, on est en droit de se demander comment ce dernier pouvait se défendre au cours de la procédure... En réalité, le processus était aussi simple qu'ingénieux : il ne le pouvait pas. Bien heureusement, tout cela est terminé, nous avons évolué et sommes aujourd'hui loin de ces tristes pratiques moyenâgeuses. Dorénavant, il n'y a plus de procès en effet, mais la sentence est peut-être bien pire encore... Si les animaux pouvaient s'exprimer et nous expliquer posément tout ce que nous leur faisons subir, que diraient-ils ?
    Avec Lettre des animaux à ceux qui les prennent pour des bêtes Frédéric Brrémaud et Giovanni Rigano cherchent à répondre à cette question en adaptant en bande dessinée le livre engagé d'Allain Bougrain-Dubourg. Dans cet ouvrage militant, ils se glissent dans la peau des animaux de notre planète pour porter leurs voix et transmettre avec douceur et pédagogie les conséquences tragiques de nos actions. Bouleversant et instructif, l'ouvrage s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes et sensibilise en employant le ton de l'humour et en jouant d'une nouvelle perspective.

  • Les youtubeurs Dooms et Sora se retrouvent prisonniers de la malédiction des Pierres du Cauchemar...Dooms et Sora n'avaient pas prévu d'être projetés à travers les dimensions, mais c'est pourtant bien ce qui est arrivé. Peut-être auraient-ils dû se méfier en ouvrant ce vieux coffre déterré dans les bois... Mais la question n'est plus là. Les pierres magiques qu'il contenait les ont téléportés dans un monde parallèle. Embarqués dans la découverte de cet autre univers à la fois fascinant et flippant, ils n'ont qu'un seul objectif : trouver comment rentrer chez eux. Pour cela, ils seront obligés d'explorer d'étranges endroits qui portent des noms familiers : Instadram, Ouiquipedya, Wishneyland... Que vont-ils découvrir et surtout vont-ils pouvoir retrouver le chemin de leur réalité ?
    Ce récit drôle et captivant, sublimé par la dessinatrice Dreamy dans un style manga, séduira autant les trois millions d'abonnés de Dooms et Sora que tous les amateurs d'aventures fantastiques délirantes.

  • À l'occasion de la sortie en salles du film d' Abdellatif Kechiche La vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2, Palme d'Or à Cannes et librement adapté du Bleu est une couleur chaude, l'album paraîtra dans une nouvelle édition.« Mon ange de bleu, Bleu du ciel, Bleu des rivières, Source de vie... »La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir. Elle lui permettra d'affronter enfin le regard des autres. Un récit tendre et sensible.

  • Docteur Radar t.3 ; morts à Venise Nouv.

    L'insaisissable génie du mal.Il veut conquérir la lune pour bombarder la terre et devenir le maître du monde. Alors, pour obtenir les plans d'une fusée intersidérale, il sèmera la terreur à Venise.  Il l'a annoncé : il tuera à tour de bras tant que ses exigences ne seront pas satisfaites et plongera la ville dans la peur. Le gouvernement et la police s'inclineront devant son pouvoir.  Et cette fois, il sait qu'il va gagner. Il sera Docteur Radar, Maître du monde ! Mais dans la nuit vénitienne, ses éternels adversaires Ferdinand Straub et Pascin s'évertuent à perturber les plans délirants d'un Radar plus savant fou que jamais !
    Noël Simsolo et Bézian nous replongent dans les aventures délicieusement feuilletonesques du Docteur Radar. Un récit enlevé au dessin virtuose qui rend autant hommage au cinéma expressionniste allemand qu'à Fantômas et aux romans de gare du début du XXe siècle.

  • Jusqu'à quel point peut-on changer par amour ?Alaska, fin du XIXe siècle. Hellaine, une femme d'apparence noble et aux origines mystérieuses, débarque dans la petite ville de Woodsburg non loin de l'épicentre de la ruée vers l'or du Klondike, Dawson City. Elle cherche à acheter la concession d'une mine à l'abandon. Car ce que tout le monde ignore, c'est que sous les décombres se cache un lac souterrain donnant accès à une autre dimension peuplée d'êtres cauchemardesques. Hellaine est en réalité l'un de ces êtres. Et manifestement, elle a un plan. Un plan qui va être bouleversé par l'apparition de Rory, une jeune orpheline amérindienne pour qui Hellaine va se prendre d'affection après l'avoir délivré des griffes de son agresseur...Créée par Mirka Andolfo (Contro Natura), Mercy est l'histoire d'une sorte de Dracula au féminin qui trouvera la rédemption grâce à l'amour inconditionnel d'une fille adoptive qu'elle va rencontrer par accident. Une fable romantique résolument classique mais moderne, où le Grand Nord devient le théâtre d'un fantastique horrifique proche de Entretien avec un vampire.

  • L'heure du dénouement.Alors que la communauté de Woodsburgh livre ses derniers secrets, Lady Hellaine parvient enfin à ses fins. Ce plan machiavélique qu'elle a préparé soigneusement depuis toutes ces années arrive à son dénouement et nous découvrons enfin ses véritables intentions. Mais un grain de sable vient semer le trouble dans l'esprit de la mystérieuse jeune femme : quels sont donc ces sentiments nouveaux qu'elle ressent ? Serait-elle véritablement capable d'aimer ? Il y a fort à parier que le final explosif de la trilogie Mercy saura en surprendre plus d'un...

empty