Grasset

  • Noli

    Béatrix Beck

    • Grasset
    • 1 April 2014

    NOLI se passe dans un pays lointain où il fait toujours froid.NOLI raconte l'histoire d'un amour impossible entre une enseignante venue d'Europe et une jeune femme, Camille.NOLI, c'est aussi l'histoire d'une psychanalyse qui tourne mal et le recours aux effets cathartiques de la littérature pour en sortir.NOLI, un roman féminin écrit par une femme pour toutes les femmes.

  • Monsieur Tac

    Pascal Bruckner

    • Grasset
    • 1 April 2014

    Monsieur Tac est le récit d'un voyage imaginaire, une plongée dans un univers magique, celui de l'alphabet. On y voit des lettres qui parlent et agissent comme des êtres humains, des corps qui grandissent et rapetissent à vue d'oeil, des calembours baladeurs, des animaux savants, un détective qui meurt et ressuscite à volonté, tout cela raconté avec un mélange inimitable de sérieux et d'humour, en 26 chapitres, évidemment - de A à Z. En même temps, Monsieur Tac est une satire de notre culture, un démontage ironique de tout le bric-à-brac littéraire qui encombre nos cervelles, mieux : le déboulonnage de l'Homme de Lettres statufié par les Lagarde et Michard à la mode. Bref, un roman gai et brillant, sans message ni thèse.

  • Allez jouer ailleurs

    Pascal Bruckner

    • Grasset
    • 1 April 2014

    Allez jouer ailleurs est un roman d'aventures, un contes de fées, un voyage imaginaire dans le métro parisien. On y rencontre des ogres, des enfants, des clochards, des policiers et des savants fous. C'est l'histoire de la lutte des jeunes contre le vieillissement, du rire contre l'ennui, de la liberté contre la bureaucratie, du rêve contre la réalité. En prenant les mots à la lettre, Pascal Bruckner nous montre le coeur de Paris, il explique comment les taupes géantes devinrent des rames de métro, raconte l'aventure d'un petit groupe d'enfants emmenés sous terre par un magicien, pastiche le verbe pompeux des historiens et des sociologues, déchiffre pieusement les graffitis obscènes et détourne les règlements de la Régie. Il s'amuse et nous amuse, comme déjà avec Monsieur Tac, son premier roman, un livre " pervers, polymorphe et discrètement désespéré " (Catherine David, le Nouvel Observateur), et réussit encore un coup son cocktail inimitable où l'on retrouve " une bonne dose de Fourier, deux traits de Queneau, un semblant de Brisset, une rasade de Swift, un zeste de Borges, un rien de Cami, un doigt de Devos " (Roger-Pol Droit, le Monde).

  • Technicolor

    Gérard Guégan

    • Grasset
    • 1 April 2014

    Et si le marshall Gus Mac Cab boxait Boumediène ?Et si Lady Brett Ashley couchait avec Marx ?Et si Al Capone dessoudait Patton ?Et si Marilyn vampait Pétain ?Et si Billy le kid butait Gene Tierney ?Et si Gérard Guégan franchissait à leurs trousses le Rio Grande en août 1879 ?Et si la littérature substituait à notre regard un monde qui s'accorde à nos désirs, en Technicolor ?"Malheureux, le pays qui a besoin de héros !""Malheureux, le pays qui n'a pas de héros !"

  • Oui mai

    Gérard Guégan

    • Grasset
    • 1 April 2014

    "En mai 68, nous voulions tout en nous doutant que nous n'aurions rien. Tout ou rien, les chanteurs changent, pas la chanson, une fois pour toutes."
    Gérard Guégan
    Gérard Guégan a décidé de célébrer à sa manière l'anniversaire de mai 68, en écrivant un livre qui perpétue son esprit et non son souvenir.

  • Oran, en 1943, c'est une drôle de ville. On y rencontre dans les rues des soldats américains, des Espagnols, des Arabes et des Juifs dont beaucoup ont fui l'Europe. Fils d'un Hongrois réfugié, le petit héros de Jean-François Grunfeld, qui ressemble assez aux enfants des histoires de Salinger, découvre le monde et la vie. En quelques années il est initié à tout ce qui compte vraiment : le jeu, la mort et le sexe. Mais le récit de cet apprentissage accéléré par la présence de la guerre et par le poids du soleil garde jusqu'au bout un ton qui mêle le rire aux larmes, le tragique au dérisoire. On retrouve le charme d'un temps et d'une terre quittés pour toujours et aussi les bruits, les odeurs et les émotions de l'Algérie des souvenirs.

  • L'épouvante ; l'émerveillement

    Béatrix Beck

    • Grasset
    • 1 April 2014

    À quoi rêvent les petites filles ? De 2 mois à 13 ans, Pamela raconte à voix haute le monde merveilleux et terrible des enfants : la faim, l'amour, la séparation, l'apprentissage de la douleur et du plaisir. Au fil des mots qui blessent, des gestes qui réconcilient, se dessine une troublante histoire d'amour entre trois femmes : la grand-mère, la mère et la fille. Trois figures de la féminité, tour à tour maléfiques et rassurantes qui sont, peut-être la clé de l'univers mystérieux de Béatrix Beck.

empty