Hachette Éducation (réédition numérique FeniXX)

  • L'école a-t-elle reçu pour mission l'intégration des enfants issus de l'immigration ? Que sait-on véritablement de leur réussite et de leur échec scolaire ? Les cultures d'origine constituent-elles le socle indispensable sans lequel on ne peut s'approprier une culture ? A travers ces questions, et bien d'autres, c'est bien l'Etat et l'impact de ses politiques scolaires qu'il s'agit d'interroger.

  • Quel est le rôle du conseiller pédagogique en matière de formation ? Comment peut-il concilier recherche et action ? Quelles méthodes, quelles techniques et quelle culture professionnelle peut-il dispenser pour construire une pédagogie ? Quelle place tient-il au sein d'un réseau de développement de recherche et de formation ? Comment peut-il participer aux débats pédagogiques fondamentaux ? Exposés théoriques, et témoignages de réalisations concrètes en matière de formation, ont tenté d'apporter des éléments de réponse à ces différentes questions tout au long du XXXIe Congrès des conseillers pédagogiques.

  • Qu'est-ce qu'un citoyen ? Comment faire des élèves des hommes politiques ? Comment leur faire comprendre que les états démocratiques sont des constructions historiques, et donc fragiles, et que le devoir de s'engager dans la cité est la condition nécessaire pour que les Droits de l'Homme soient effectifs et la démocratie vivante ? Faut-il faire des établissements une petite cité ? L'établissement scolaire peut-il et doit-il fonctionner sur le modèle de la cité ? N'y a-t-il pas là confusion entre les fins et les moyens ? N'est-ce pas faire injure aux élèves (et aux professeurs) que de penser qu'on ne peut comprendre que dans l'imitation ? Quelles relations entretenir avec la cité politique ? L'établissement scolaire doit-il s'ouvrir sur son environnement social, politique, culturel, au risque de perdre son âme ? Ou bien doit-il au contraire s'en protéger, s'en retirer, se sanctuariser, pour devenir ce temple de la raison que certains appellent de leurs voeux, au risque de couper l'éducation de toute réalité ?

  • Dix ans ! En 1986, les collèges et les lycées accédaient à l'autonomie pédagogique et éducative et intégraient le giron des départements et des régions. La décentralisation a-t-elle été un succès en matière d'accroissement des investissements ? Doit-on mettre au crédit des régions l'accueil de plus de 300 000 nouveaux lycéens ? Faut-il décentraliser davantage ou convient-il d'attendre avant d'envisager de nouvelles décisions ? Faut-il, au contraire, remuscler l'État au nom d'une certaine cohésion sociale ? L'expérience originale de l'enseignement agricole peut-elle aider l'Éducation nationale dans cette réflexion ? Personnalités politiques et hommes et femmes de terrain confrontent ici réflexions et expériences pour répondre à toutes ces questions.

empty