Les Deux Océans

  • Sagesse et compassion : les deux ailes du bouddhisme Nouv.

    De même qu'un oiseau ne saurait voler d'une seule aile, de même, la Voie du Bouddha est l'union de la sagesse et de la compassion. C'est à une découverte claire et pédagogique du bouddhisme que Jacques Scheuer nous invite dans cet ouvrage. Ainsi, au fil des siècles et aux quatre coins de l'Asie, les différents courants de la tradition n'ont cessé de creuser l'intime relation de la sagesse et de la compassion, deux piliers bouddhiques fondamentaux, indissociables et indispensables tout au long du chemin vers l'Éveil. Mais il y a bien davantage à découvrir dans cet ouvrage, car, comme le souligne Philippe Cornu dans sa préface, le sujet a une portée universelle particulièrement pertinente dans notre monde actuel globalisé. En effet, le bouddhisme nous dévoile ce qui nous manque le plus aujourd'hui : un authentique souci de l'autre, éclairé par la sagesse et par la connaissance des interdépendances multiples de notre société hypermoderne déboussolée. Toutefois, pour en recueillir quelque fruit, nous n'avons pas à « devenir » bouddhistes : chrétien, l'auteur est intimement convaincu que le message bouddhique de sagesse et de compassion abrite de précieuses ressources pour tous les habitants de notre maison commune. N'est-il pas urgent de cultiver sagesse et compassion pour retrouver ce lien d'amour avec l'humanité, et avec la vie dans son ensemble, en tirant des leçons de la sagesse d'autrui ?

  • Chakras

    John R. Dupuche

    Le terme « chakra » fait partie de la langue courante, tout comme « mantra ». Pour certains, le mot n'a pas de sens ; pour d'autres, il paraît quelque peu farfelu. Mais pour ceux qui sont en quête d'une autonomie spirituelle et d'une découverte du soi, ceux qui ont soif de comprendre comment ce monde, si souvent planifié et exploité, peut redevenir séduisant et étonnant, le chakra est prometteur d'une joie sans pareille et même doué d'un caractère divin. Et c'est, comme on s'y attend, en Inde, que sur la base des expériences intenses des yogis ont été examinés et décrits les chakras d'une façon systématique. Selon la tradition hindoue, la méditation sur les chakras est une pratique alchimique qui remanie ce corps banal et éreinté, méprisé et périssable à tel point que la laideur devient beauté, l'ignorance devient lucidité, et la corruptibilité devient immortalité.

  • Mahamudra, qui peut se traduire littéralement par « le grand sceau », ou bien plus poétiquement par « le grand geste libérateur », est le joyau du bouddhisme tibétain. C'est une méthode de méditation à la fois simple et complète loin de la complexité de certaines pratiques du bouddhisme tantrique. Elle est le fruit de l'expérience irremplaçable des moines et des yogis qui se consacrent à la méditation depuis des siècles.
    Le livre de Tashi Namgyal est l'ouvrage de base sur le sujet. Mais il est difficilement accessible à un lecteur occidental du XXIe siècle. Erik Sablé en a fait une adaptation lisible qui préserve la saveur et les enseignements de l'ouvrage.

  • Cet ouvrage nous plonge au coeur de la spiritualité du Yoga en général, et du Yoga-Nidra - le « Sommeil du Yoga », en particulier. Sous la forme de méditations guidées, il décrit non seulement 108 exercices inspirés des enseignements traditionnels de l'Inde (yoga, vedanta, tantra et bouddhisme) à pratiquer indépendamment en posture assise ou allongée, à n'importe quel moment du jour et de la nuit, mais il invite aussi et surtout à les conjuguer, selon une méthodologie simple et clairement expliquée, pour composer ses propres séances de Yoga-Nidra. Il offre ainsi une infinité de combinaisons possibles qui constituent autant de séances originales, permettant d'explorer en profondeur l'ensemble des structures de l'être et des états de la conscience, afin de les observer, de les comprendre et de laisser se dévoiler le Soi véritable et immuable, le Coeur de la vie spirituelle et le but du Yoga, qui habite et transcende la veille, les rêves et le sommeil profond.
    En cultivant la relaxation profonde, l'attention sans tension, le discernement, le lâcher-prise et le détachement, Yoga-Nidra révèle un espace de quiétude permettant d'accepter sans effort tous les événements de la vie, et de dépasser la souffrance qui leur est généralement associée. Ce Sommeil du Yoga éveille un regard radicalement nouveau sur le phénomène de la mort qui n'est plus perçu avec anxiété comme une fin et une perte, mais comme un rappel constant à une joie de vivre insoupçonnable, à une saveur unique qui embrasse et éclaire chaque aspect de l'existence.
    Pierre Bonnasse nous offre l'ouvrage le plus complet à ce jour sur le Yoga-Nidra. Il est destiné, entres autres, aux pratiquants de Yoga et de la méditation en général. Il replace le Yoga-Nidra dans son contexte traditionnel, mythologique et philosophique, et il s'appuie sur les textes anciens, les recherches modernes et l'expérience directe de l'auteur.

  • Cet ouvrage qui fait suite à Goraksa, yogin et alchimiste (2018) présente la première traduction en français du Recueil des Paroles de Goraksa, en sanskrit Goraksa-vacana-samgraha, ainsi qu'un commentaire suivi et approfondi des versets. Il s'agit d'une oeuvre majeure dans l'histoire du yoga car elle présente en cent-soixante-douze versets la doctrine complète développée par les Nathayogin, une lignée fondamentale du yoga shivaïte tantrique. L'un de ses maîtres les plus éminents, Goraksa (XIIe siècle), compose ces versets dans le but de conduire ses disciples à la plénitude et à l'Éveil. Il dévoile ainsi les aspects saillants de la doctrine et de la pratique des Nathayogin. Sa visée est d'intégrer le corps et le monde dans la plus haute expérience spirituelle, en dévoilant la connaissance de la Réalité non-duelle. Les moyens employés relèvent pour cela des traditionnelles techniques tantriques telles que le mantra AUM, la pratique du souffle, la contemplation des centres vibratoires dans le corps ou l'éveil de la Kundalini. Ce cheminement yoguique visant la métamorphose du corps individuel en corps cosmique procède d'une véritable alchimie interne ; il offre une voie directe aux yogin désireux d'accéder à l'état de libéré-vivant.

  • Ceux qui ont eu la chance d'être en présence de Maharaj répètent que l'intensité de son enseignement avait atteint son point culminant au cours des cinq dernières années qui ont précédé la perte de son corps. Durant ces années, un disciple relativement jeune, Shri Dinkar Kshirsagar, était assis devant Maharaj avec un cahier.
    Chaque fois que Maharaj disait quelque chose qui le touchait - qu'il s'agisse d'une phrase ou d'un morceau de conversation -, Dinkar-ji le notait fidèlement, en transcrivant les mots marathi exacts employés par Maharaj.
    Bien qu'il n'ait pas noté chaque mot prononcé par Maharaj lors des rencontres, ses « extraits » méticuleux et non filtrés comprenaient l'essence même de l'Enseignement vivant manifesté par Maharaj. Ils reflétaient fidèlement l'intensité de Maharaj, son enracinement inébranlable dans le Soi et sa compassion tout à fait naturelle et sans intention pour le chercheur spirituel.
    Vous trouverez dans ce livre pratique et accessible à tous une approche naturelle pour soulager vos maux courants en alliant la puissance des huiles essentielles à l'efficacité des points d'acupuncture.
    Vous apprendrez à :
    o utiliser les huiles essentielles correctement (contreindications, dosages, huiles végétales et leurs indications, modes d'utilisation), etc. ;
    o soigner des symptômes simples en massant des points d'acupuncture précis à l'aide d'huiles essentielles, tous bien explicités avec photographies indiquant les localisations précises,
    o reconnaître chaque pathologie : définition, symptômes, remèdes courants, traitements en aromathérapie et points d'acupuncture.

  • La dynastie des Tang (618-907), âge d'or de la culture chinoise, a engendré les plus grands maîtres du bouddhisme Chan/Zen, dont Mazu (709-788), l'« ancêtre Ma ». Celui-ci est l'arrière grand-père spirituel du grand maître Linji (Rinzai). Son enseignement, simple et efficace, consiste à mettre à profit toute occasion pour faire percevoir au disciple qu'i1 n'y a rien à chercher, ni au dehors, ni au-dedans. Pour ce faire, le maître utilise toutes sortes de moyens adaptés à chaque disciple. Seule compte l'utilisation judicieuse, dans l'ordinaire et le quotidien, du coeur/esprit. Ses entretiens sont un classique incontournable.

    Catherine Despeux, professeur émérite de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales, est spécialiste du taoïsme et du bouddhisme Chan, dont elle a traduit plusieurs grands classiques.

  • La vie des oiseaux ressemble parfois étrangement à celle des humains... C'est ce que montre Erik Sablé dans ce livre qui, plus qu'un traité d'ornithologie, est une poétique de tout ce qui porte des ailes. Les migrations, les parades, les chants, les combats, la nidifi cation, l'oeuf, et bien d'autres beaux mystères de la nature sont tour à tour l'objet de pensées où se mêlent le rêve et l'humour. L'auteur aborde également toute une mythologie littéraire et religieuse qui va de l'oiseau Rock des Mille et une nuits à l'ange chrétien, en passant par les « immortels » taoïstes... L'oiseau pourrait-il, sans le savoir, aider l'homme à trouver son chemin ? « Par la grâce de ces textes brefs et polissés, on s'enrichit d'un savoir délicieux... » (Evelyne Pieiller, La quinzaine littéraire) «... Autant de questions auxquelles Erik Sablé, grand spécialiste de la gent volatile, répond à la manière mélodieuse et sensible de la huppe ou du pinson. » (Didier Jacob, Le nouvel observateur) «... Questions (...) qui font rêver le temps d'un délicieux petit livre léger comme une plume. » (Juliette Boisriveaud, Marie France) « À lire absolument... » (Francesca Piolo, France Culture, émission « La vie comme elle va »)

  • Au fil de ces histoires fantastiques, Abdel Saadi
    nous entraîne dans l'univers magique d'un héros
    mythique à la recherche d'un trésor entrevu dans
    l'enfance, ou bien il nous conte le périple d'un
    homme nostalgique d'une mystérieuse « terre des
    vivants ». Sept histoires qui expriment l'éternelle
    quête de celui qui chemine, solitaire, souvent
    incompris, voire persécuté, parce que « re-né »
    au vrai visage de la vie.

  • Pour Abhinavagupta (Xe-XIe siècles), la réalité est une danse de la Conscience-Énergie prenant place sur la scène cosmique. L'éveil libérateur consiste à reconnaître cette unité dynamique, non-duelle, qui tisse le vivant d'instant en instant. Comment parvenir à cette réalisation, comment reconnaître l'évidence ? Ce livre présente le cheminement intérieur conçu par Abhinavagupta, philosophe d'exception et grand maître spirituel, à partir des Versets sur la Reconnaissance d'Utpaladeva (IXe siècle). Il nous invite à un parcours où il aborde avec une extraordinaire originalité des questions aussi essentielles qu'universelles, telles que la nature de la conscience, de la pensée, du souffle, du temps, de la liberté, du coeur, de l'illumination... La danseuse figurant sur la couverture symbolise ainsi la spontanéité créatrice de la Conscience-Énergie, épanouie en une joie infinie. Quand elle éclôt dans le Coeur, c'est alors un aspect de la grâce divine qui vient vibrer et dévoiler l'essence originelle.

  • Ryokan Taigu (1758-1831) est aussi vénéré au Japon que François d'Assise l'est en Europe. Calligraphe et poète, ses poèmes passent pour représenter l'essence du zen, il eut une vie simple et paisible mais aussi hors du commun. L'auteur de ce livre, de son nom d'ordination « Koso », a voulu nous montrer, à l'aide de ses poèmes, qui était le moine Ryokan, quelles étaient sa vision et sa pratique du monde.

    Dominique Blain est né à Roubaix en 1955. Il est auteur de plusieurs biographies, romans et nouvelles dont Le bois et la cendre, aux éditions L'harmattan, Sensei, aux éditions Albin Michel, La vie cachée, aux éditions Saint-Léger.
    Les illustrations sont de Guy Seika.

  • « Je ne dis pas ces mots ; ils viennent de l'Absolu.
    Tout comme vous les entendez, moi aussi je suis leur témoin. »
    Shri Nisargadatta Maharaj fut incontestablement l'un des plus grands maîtres spirituels du XXe siècle. De ses premiers discours, au début des années 1950, jusqu'à sa mort en 1981, il n'eut de cesse de répondre aux questions existentielles des chercheurs de vérité qui venaient du monde entier pour le rencontrer dans sa petite chambre à Bombay. Depuis, la publication régulière de ses entretiens a continué d'influencer de nombreuses générations, avec cette même force capable de changer radicalement le cours d'une existence à la seule lecture de ses livres.
    Les premiers discours de Maharaj sont remarquables à plus d'un titre. Présentés ici de manière chronologique, de 1954 à 1956, ces quarante entretiens révèlent une nouvelle facette de son enseignement, imprégné d'une grande connaissance (jnana) et d'une profonde dévotion (bhakti). Ils montrent aussi comment son enseignement a évolué, en s'adaptant intuitivement aux besoins et aux capacités de ses auditeurs. D'abord recueillies et retranscrites en marathi, avant d'être traduites vers l'anglais par Shri Mohan Gaitonde, ces conversations restituent la parole du maître avec une force, une précision et une fidélité que l'on ne retrouve pas dans d'autres entretiens.
    Tout en rappelant les grands principes qui fondent l'approche spirituelle non-duelle de l'advaita vedanta, Nisargadatta Maharaj répond aux questionnements essentiels sur la vie, la mort et les différents états de conscience, avec son style unique, incisif et direct, en amenant ses auditeurs à s'éveiller à leur véritable nature et à reconnaître la Conscience immuable. Nul doute que ces entretiens dévoileront, chez ceux qui sauront les lire et les écouter avec le coeur, la plus grande joie qu'il est possible de connaître.

  • Pendant un moment, laissez-tomber tout le poids que vous portez - l'image que vous avez de vous-même, votre statut social, vos possessions, vos relations personnelles et votre mémoire. Maintenant, vous êtes vous-même. Pas de masque. Pas de prétentions. Pas d'attachements, ni d'ajouts. Vous pouvez à présent ressentir le silence, la paix et la joie en vous.
    Votre bonheur ne dépend ni de quelqu'un, ni de quelque chose d'extérieur. Vous n'avez pas besoin d'aller dans l'Himalaya pour trouver la paix et le contentement. Vous avez seulement besoin d'un changement radical dans la manière dont vous vous regardez.
    Celui qui a découvert cette voie facile vers la félicité éternelle l'a appelée « la voie de l'oiseau » (vihangam-marg), l'envol vers la joie éternelle. Cet homme était Shri Siddharameshwar Maharaj de Pathari, Solapur, en Inde. L'un de ses premiers disciples, Shri Ganapatrao Maharaj (1909-2004), a diffusé le message de son maître dans chaque coin des états du Karnataka et du Maharashtra en Inde.
    Il y avait un besoin éprouvé de longue date d'un ouvrage détaillé à propos de la voie de l'oiseau, telle que proposée par Siddharameshwar Maharaj, et pratiquée par ses disciples comme Nisargadatta Maharaj et Ranjit Maharaj, entre autres. La publication de cet ouvrage répond à ce besoin, en offrant un exposé limpide et essentiellement pratique sur la philosophie de la non-dualité (Advaita-Vedanta).

  • Le Dzogchen (la « grande perfection » ou « grande complétude ») est un ensemble d'enseignements et de techniques d'éveil spirituel du bouddhisme tibétain, fondé sur des transmissions à l'origine ésotériques des courants bn, nyingmapa, et Drikung Kagyu, et adopté à titre personnel par de nombreux maîtres d'autres lignées comme les 5e, 13e et 14e dalaï-lama, mais aussi le 3e Karmapa. Cet enseignement, tout comme la mahamudra, prétend se situer au-delà des sutras et des tantras, et donc constituer un véhicule en soi, au-delà des trois véhicules traditionnels, qu'il peut toutefois utiliser comme des moyens auxiliaires. Son principe est l'autolibération spontanée des passions, et non leur transformation comme dans le tantrisme. Il présente par là certaines analogies avec le chan, qui d'ailleurs tenta de s'implanter au Tibet avant d'en être chassé. On pourrait dire que le Dzogchen est une voie directe, située au-delà des causes et des effets. La pratique du Dzogchen est donc présentée comme un non-agir, la rapprochant du zen et du taoïsme.

  • La méditation est-elle une technique de bien-être ou s'inscrit-elle dans une véritable spiritualité ? Au-delà de tout dogmatisme, Dominique Blain nous invite à pénétrer au coeur même de la spiritualité par la méditation. Les différentes étapes méditatives sont ici analysées pour nous guider sur le chemin menant à la plus grande des libertés. Le mot spirituel prend alors tout son sens, nous permettant d'approcher cet esprit sans discrimination prôné par les différents maîtres de l'histoire. Il en résulte alors un amour inconditionnel s'accompagnant d'une vie conforme au juste ainsi. Avec détails et précisions, cet ouvrage répond à la plupart des questions que l'on se pose concernant la spiritualité dans la pratique méditative. Dominique Blain est né à Roubaix le 4 février 1955. Il a suivi sa formation théologique à la faculté catholique de Lille. Après avoir fondé plusieurs dojos, dont ceux de Compiègne et Soissons, il enseigne aujourd'hui la « pratique de la simple assise » dans le nord de la France. Il a publié aux éditions Les Deux Océans, Ryokan, moine du ciel en 2017.

  • Swami Ramananda (1916-1952) naquit à Lalitpur, ville de l'ancien royaume de la reine martyre de Jhansi, qui fut célébrée comme la Jeanne d'Arc de l'Inde, pour sa quête de liberté et son sacrifice. Il avait une connaissance extraordinaire du sanskrit et de la philosophie. Ses oeuvres principales en hindi traitent de la philosophie de l'évolution spirituelle et de sa pratique.
    Dans Évolution spirituelle, publié ici pour la première fois en français, Swami Ramananda présente un système de pensée fondé sur ses études et son expérience spirituelle. Il le décrit lui-même comme une « philosophie de la vie » qui peut offrir un système de pensée intégral et intelligent. Il étudie les lois de l'évolution depuis les stades biologiques jusqu'aux stades spirituels. Ce qui est unique dans ce système, c'est que les récentes découvertes scientifiques sont en accord avec les lois de l'évolution spirituelle. Que ce soit donc dans le monde physique ou spirituel, il n'y a qu'un seul processus d'évolution.
    Dans cet ouvrage unique, nous trouvons des réponses aux questions importantes de l'existence. Swami Ramananda nous aide à comprendre la signification de la vie, son but, et ce qui la rend digne d'être vécue.

  • Swami Rama Tirtha (1873-1906) est un grand sage védantique de l'Inde du Nord contemporain de Swami Vivekananda, qui, comme lui, renommé dans l'Inde entière, a éclairé le monde spirituel à la manière d'une comète éblouissante. « Swami Rama Tirtha est un surhomme, une figure mondiale. Il a laissé une marque indélébile sur l'humanité. Il a atteint le sommet spirituel le plus élevé. Il a vécu et écrit en étant fermement établi dans cette Conscience suprême. Sa vie respire la liberté de l'enfant. Sa personnalité rayonnante capturait le coeur de tous ceux qui entraient en contact avec lui. Il exposait devant des auditoires fascinés les plus hautes vérités védantiques dans le langage le plus simple. Il faisait directement appel au coeur et à la tête. Chez l'un il éveillait la plus pure des émotions, et chez l'autre la sagesse révélatrice... Sa douce nature, manifeste dans ses conférences passionnantes, était capable d'élever les vies humaines à la béatitude suprême. Vous êtes fasciné par ses enseignements. Une fois que vous vous emparez de ses livres, vous ressentez que vous êtes dans l'emprise d'un ravissement passionnant. »

  • Les adeptes du Vedanta se réjouiront de trouver ici des notions complexes rendues intelligibles, d'une façon incroyablement simple. En insistant sur l'importance de la connaissance et de la dévotion, les deux piliers de tout son enseignement, Siddharameshwar Maharaj exhorte son auditeur à s'engager dans une vie spirituelle libre de toute croyance. En montrant comment discerner l'éternel de l'éphémère, le Maître nous propose de passer de l'état conditionné et limité de la personne, fait d'ignorance et de souffrance, à l'état naturel de la Présence, de la Pure Conscience, ou de l'Être universel, qui est une connaissance débordante de Félicité.
    En nous conseillant de « demeurer dans la certitude de notre état naturel », il nous invite finalement à transcender tous les états, tous les concepts et tous les conflits pour laisser se dévoiler l'Absolu, le Soi suprême, au-delà de la dualité du monde phénoménal, et faire ainsi l'expérience de l'Immortalité.

  • Voici enfin le livre de référence que tous ceux et celles engagés sur une voie d'éveil authentique de non-dualité, et suivant les enseignements de Ramana Maharshi attendaient. Un guide d'instructions spirituelles à lire et à relire tel un précieux livre de chevet. L'enseignement du sage d'Arunachâla est présenté ici très simplement et très clairement sous la forme concise de 350 aphorismes. La quintessence, le résumé magistral de son enseignement se présente en trois étapes : Discrimination Quête Expérience. Les paroles du sage vont nous guider pas à pas sur la voie de l'éveil, revenant toujours à l'essentiel, au Coeur : l'investigation/ mantra : « Qui suis-je ? », l'ultime questionnement, l'ultime réponse... Les passages les plus concis sont explicités avec clarté par Patrick Mandala. Ils font l'objet de notes et remarques enrichissantes, fruits de son propre cheminement. Le texte est illustré d'images, de métaphores d'une grande poésie et beauté. Nous sommes là au coeur de la véritable spiritualité qui dépasse le cadre du Vedânta et de l'Inde, celle de l'universel, et qui nous plonge au coeur de l'éveil.

  • « Paul Brunton se fait le porte-parole des profonds enseignements de l'éveil spirituel immédiat qui ont le pouvoir de court-circuiter le chercheur en nous et de révéler la vraie nature de la réalité ici et maintenant. Le véritable cadeau de ce merveilleux livre est la façon nuancée et subtile dont Paul Brunton a compris ces profonds enseignements transformateurs et sa façon directe de les transmettre. Lisez ce livre comme un texte sacré ou un sutra et laissez-le vous ouvrir les yeux à l'éternité. »
    Adyashanti
    « Le Chemin Court est un texte d'un grand soutien de l'extraordinaire Paul Brunton, l'explorateur spirituel qui fit découvrir Ramana Maharshi à l'Occident. Cet ouvrage contient une invitation à découvrir la vérité de soi-même assortie de directives. La connaissance suprême y abonde. Puisse-t-il vous aider à découvrir tout de suite et continument ce que vous êtes. »
    Gangaji
    Ces enseignements accessibles distillent l'essence des enseignements traditionnels d'éveil soudain qui connaissent actuellement un regain d'intérêt (Advaita, Zen, Dzogchen, etc.). Paul Brunton leur donne le nom d'enseignements du « Chemin Court ». Une simple prise de conscience, un bref moment de grâce peuvent faire de ce qui semblait un objectif spirituel éloigné une réalité ici et maintenant. Mais nous avons besoin d'indicateurs fi ables pour savoir quand, comment et où regarder. Brunton transmet l'essence et les pratiques de ce chemin en un langage direct, libre de tout jargon.
    De l'avis général, Paul Brunton est l'un des écrivains les plus compétents en matière de spiritualité et de voies d'accès à la réalisation de soi de ces trois dernières générations.

  • L'univers du Tantra ne cesse de dévoiler des figures spirituelles hautes en couleur, tel Gorak a, de la légendaire lignée des N thayogin. Chercheurs d'éternité, fins observateurs de la dimension invisible de l'être, ces yogin se font explorateurs du corps subtil qu'ils considèrent comme le réceptacle des souffles et énergies cosmiques, ainsi que de la Conscience universelle. Au XIIe siècle, Gorak a transmet ainsi une méthode de réalisation (s dhan ) qui dévoile à chacun son « corps de lumière ».
    Cette étude fondée sur les Paroles de Gorak a présente l'art alchimique du yoga tout à la fois comme métamorphose intérieure et retour à l'originel. C'est ainsi qu'il fut pratiqué en Inde mais également dans le taoïsme chinois.
    Ce premier volume abordant le contexte tantrique et yoguique dans lequel évolua Gorak a, prélude à un second ouvrage à paraître prochainement, proposant la traduction des cent-soixante-douze versets composant le Gorak a-vacana-sa graha, soit le Recueil des Paroles de Gorak a. Colette Poggi, indianiste et sanskritiste, poursuit ses recherches sur le Shivaïsme du Cachemire et la pensée indienne. Elles est docteur en Littérature et Civilisation Germaniques (Aix-en Provence, 1986) et en Philosophie comparée (Paris-IV Sorbonne, 1994). Elle a précédemment publié aux Deux Océans : Les OEuvres de vie selon Maître Eckhart et Abhinavagupta (réédition 2016) ; Le miroir de la Conscience (2016) et L'Art de l'Illumination (2018).

  • André Vandamme constate que les paradigmes sur lesquels reposent toutes les religions dites « chrétiennes » ne sont plus crédibles.
    Il déplore l'acharnement de l'Église à maintenir en l'état une théologie et des dogmes qui, inventés par des penseurs d'un autre temps, n'ont rien à voir avec l'enseignement spirituel que contiennent les évangiles. Il attribue la désaffection des paroisses à cette obstination, et rappelle ce pronostic du Maître : « Toute plante que n'aura pas plantée mon Père sera déracinée » (Matthieu 15,13).
    L'auteur, au cours d'une série d'entretiens, amène progressivement le lecteur - alias son petit-fils - à extraire le véritable message universel que contient l'Évangile des attendus théologiques et dogmatiques élaborés dès qu'il s'est agit de faire du christianisme une religion au service de l'empire romain. Cet octogénaire témoigne, en toute simplicité, de la façon dont il a tenté sa vie durant, avec l'Évangile pour code de la route, de mettre les recommandations du Maître en pratique.
    André Vandamme est flamand d'origine. Ses connaissances des religions orientales enrichies par la découverte de l'évangile selon Thomas et par celle des dialogues avec l'Ange, lui permirent de découvrir la richesse insoupçonnée de l'enseignement évangélique originel. Il se déclare volontiers chrétien-maçon, plutôt que maçon-chrétien.

  • Swami Rama Tirtha (1873 - 1906), grand sage védantique de l'Inde du Nord contemporain de Swami Vivekananda, qui, comme lui, a éclairé le monde spirituel à la manière d'une comète éblouissante trop tôt disparue et vénérée dans l'Inde entière, expose dans cet ouvrage en termes les plus simples et les plus accessibles ce qu'il appelle le Vedanta Pratique, la Réalisation Divine effective étant ce qui seul importe. Rejetant toute croyance aveugle, il nous faut vivre la Vérité, l'expérimenter, ici et maintenant, de la même manière qu'en sciences dites exactes, on se livre à des expériences qui prouvent la vérité des lois découvertes. C'est ainsi que Swamiji invite tous les chercheurs de cette Vérité éternelle à marcher dans les Bois de la Réalisation de Dieu et à y trouver l'Infini dans le fini. Ivre de Dieu, renonçant absolu, toujours enjoué, solitaire dans l'Himalaya ou parcourant le monde, son mantra était le Pranava : OM, le Tout, Manifesté comme Non Manifesté, cette Seule et Unique Existence, ce Sacchidananda qu'il nous faut atteindre et devenir comme la goutte qui devient l'Océan, en s'unissant à lui.

  • Toute chose crée en nous une impression. Ce n'est pas un phénomène secondaire, notre champ de conscience est entièrement tissé d'impressions. Ces impressions sont signifiantes, c'est leur côté fabuleux : elles sont porteuses de sens. Pour l'homme, le sens est donc à l'origine de toute chose et le sens ne va pas sans conscience. C'est particulièrement vrai pour la fondamentale et « bien-veillante » impression d'être. Voici le sens caché du mot « impression », ce qu'il dit d'une connaissance immédiate et spirituelle, tout ce qu'il peut révéler de vous-même, de la conscience irréductible à toute image de vous-même. Quand vous avez compris que vous êtes cette conscience, vous vous apercevez qu'elle contient une valeur infinie. Alors vous êtes libéré de ce que vous n'êtes pas. Alors vous êtes libre d'être un homme.

empty