Presses universitaires de France (réédition numérique FeniXX)

  • Le Théâtre anglais de 1660 à 1800

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 1 January 1979

    Peu connue jusque-là, cette grande période du théâtre anglais fut révélée au public pendant la dernière guerre. L'époque victorienne avait trop rapidement condamné ces chefs-d'oeuvre suspects d'atteintes à sa susceptible pudibonderie. Pétillantes d'esprit, parfois lestes, ces pièces sont multiformes : du drame héroïque de Dryden à la comédie de Sheridan, en passant par la comédie moderne d'un Congreve, la satire politique d'un Fielding ou d'un Gay, les farces, les pantomimes, les comédies musicales, on retrouve l'éternel problème du rapport entre les sexes. Servis par des acteurs et des actrices les plus grands que l'Angleterre ait connus, les auteurs, souvent directeurs de théâtre ou metteurs en scène, ont atteint une rare maîtrise dans l'art de charmer la vue et l'esprit. C'est à une redécouverte de cette période, capitale pour l'histoire du théâtre anglais moderne et contemporain, que nous invite cet ouvrage à travers les plus récentes recherches et découvertes.

  • Histoire des idées aux U.S.A. du XVIIe siècle à nos jours

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 October 2015

    Les États-Unis ont été, dès l'origine, un laboratoire d'idées, venues de l'étranger tout d'abord, mais progressivement refaçonnées par les conditions et les moeurs du pays pour dégager une manière de penser véritablement originale. C'est ce processus que ce livre a voulu décrire. Il a fallu étendre l'investigation à tout ce qui fait la multiplicité quotidienne de la vie des idées, sans l'enfermer dans les méthodes spécifiques des disciplines abordées : économie, sociologie, pensée religieuse, philosophique, politique ou juridique. C'est dans ce champ d'interrelations que s'exprime la vitalité intellectuelle d'une nation. Pour dégager la vraie perspective de ce foisonnement et de cette unité spécifiquement américains, il a été nécessaire de remonter aux origines coloniales. On aboutit ainsi, à travers la quête complexe et souvent dramatique d'une identité, aux difficultés rencontrées, aux remises en cause, mais aussi à la riche diversité de la pensée plus récente. On comprend dès lors comment cette pensée, puisant aux méthodes les plus nouvelles des sciences exactes et humaines et confrontée à l'internationalisation actuelle de la réflexion universelle, ne cesse cependant de rechercher à nouveau dans l'histoire de la nation les sources propres de son originalité.

  • L'orthographe de l'anglais

    Georges Bourcier

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 14 March 2019

    G. B. Shaw déclarait qu'il ferait n'importe quoi pour cesser de devoir écrire, à grand renfort de lettres "superflues", « The kneeling knight thought he knew ».
    Le présent ouvrage se propose de montrer comment une semblable distance - entre sons et lettres - a pu se creuser au cours de l'Histoire.
    On expose, parallèlement, l'état des sons de la langue et l'ensemble des procédés graphiques employés à telle époque, depuis le haut Moyen Âge (on écrivait alors l'anglais en s'inspirant largement des notations utilisées à propos du latin), jusqu'à la période moderne, en passant par le choc de la conquête normande. C'est alors qu'une nouvelle série de procédés graphiques va faire son apparition : church, house, thief, etc., acquièrent à peu près la forme écrite que nous leurs connaissons.
    Car on observe un figement progressif dans ce domaine. Certains sons évoluent (ou même disparaissent), mais on perpétue une écriture désormais périmée : goose, feet, knee, bought, etc., témoignent de faits archaïques. Le livre consacre un dernier chapitre à un examen critique de diverses propositions de réformes orthographiques : leur ancienneté, leur nombre... et leur insuccès posent d'intéressants problèmes.

  • Les pièces historiques de Shakespeare (1)

    Paul Bacquet

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 31 January 2019

    Tout au long de sa carrière de dramaturge Shakespeare manifesta un vif intérêt pour l'histoire. Dans ce Tome I, consacré à la première tétralogie et au Roi Jean, l'auteur dessine d'abord le profil socio-culturel et politique de l'époque élisabéthaine et situe Shakespeare dans ce contexte, jeune provincial venu à Londres pour réussir au théâtre. A la lumière des manipulations opérées par les historiographes partisans, il examine dans le chapitre 2 la création et le développement des mythes nationaux en prenant les cas opposés de Richard III, le tyran maudit, et d'Henri V, le bon roi chrétien : il montre que Shakespeare écrit dans le sens de la tradition, bien que l'ambiguïté de son langage permette une lecture double et ironique des personnages et des messages. Le chapitre 3 présente une rétrospective critique du traitement de l'histoire au théâtre avant Shakespeare, de Skelton et Baie notamment, à Marlowe. L'auteur analyse ensuite (chap. 4) les histoires en tant que pièces politiques, en particulier dans leurs relations avec les homélies tudor et la tradition idéologique, à travers la mythologie comparée, les emblèmes et l'iconographie. Il passe enfin à une étude approfondie de chacune des pièces : les 3 parties d'Henri VI, qui portent les marques de l'apprentissage (chap. 5), Richard III, le chef-d'oeuvre de cette période (chap. 6), et Le Roi Jean, pièce charnière qui annonce une manière plus élaborée et plus personnelle.

  • Le cinéma américain : 1895-1980, de Griffith à Cimino

    Jean-Loup Bourget

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 January 2020

    Loin des polémiques stériles, cet ouvrage a pour point de départ une évidence : art majeur du vingtième siècle, le cinéma américain appartient aujourd'hui à notre patrimoine commun. On s'est efforcé d'y décrire les phases successives, et parfois contradictoires, de son évolution, qu'illustrent les réalisateurs et les stars du muet et du parlant : Stroheim et Sternberg, Ford et Hitchcock, Welles et Kubrick, Greta Garbo et Gary Cooper, Ava Gardner et James Dean, Robert Redford et Jane Fonda... Ainsi se dessine une tradition qui mène logiquement de La Naissance d'une Nation, et d'Intolérance au Voyage au bout de l'enfer, et à La Porte du Paradis, de Robert Harron et Lillian Gish, à Robert De Niro et Meryl Streep, de Griffith à Cimino.

  • Le Roman anglais au XIXe siècle

    Coustillas/petit

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 11 June 2016

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Anglais Roman et société en Angleterre au XVIIIe siècle

    Ducrocq/halimi/levy

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 16 June 2016

    Ce livre s'adresse à tous ceux, spécialistes, autant qu'amateurs avertis, qui ont, un jour ou l'autre, lu les grandes oeuvres romanesques du dix-huitième siècle anglais : « Robinson Crusoé », « Les voyages de Gulliver », « Clarissa » ou « Tom Jones », et se sont interrogés sur leur portée réelle. D'abord descriptive, cette étude vise à présenter, à la lumière de la critique la plus récente, un genre littéraire qui est né outre-Manche. Un genre dès ses origines largement tributaire des mutations de l'histoire et qui, dès lors, ne peut se comprendre que dans le contexte d'une société en pleine évolution. Cette approche, qui privilégie le sociologique, n'exclut pas pour autant d'autres lectures possibles : l'OEdipe a toujours son mot à dire, et il eût été imprudent d'oublier la nature formelle des textes. Produit d'une évolution mécanique des formes, en même temps que réceptacle des fantasmes d'une société, le roman anglais s'élabore au point de rencontre imprécis du mythe et de l'Histoire : telle est la thèse que les auteurs ont tenté de défendre.

  • Le Roman américain (1914-1945)

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 25 September 2015

    L'âge du roman américain : l'expression de C.-E. Magny s'applique encore à l'entre-deux-guerres aux États-Unis. Quelque quarante ans après, cette période apparaît toujours d'une extraordinaire fécondité, tant par la richesse du panorama social que par le renouvellement des formes. Les noms de Hemingway, Dos Passos, Fitzgerald, Miller, Faulkner sont demeurés prestigieux. D'autres écrivains, tout aussi passionnants, Dreiser, Anderson, Lewis, Steinbeck, Wolfe, Wright... devraient être découverts par le lecteur français. Cet ouvrage offre d'abord une vue d'ensemble qui dégage les lignes de force de la période : années folles de l'ère du jazz, puis années terribles de la Dépression. Ensuite, il passe en revue les romanciers importants auxquels il consacre une présentation biographique et l'analyse détaillée d'un ou deux romans. Il s'efforce ainsi de concilier les exigences d'un guide d'histoire littéraire et celles de l'approfondissement critique. L'Amérique reste à explorer pour le voyageur de l'imaginaire.

  • Le Préromantisme anglais

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 16 June 2016

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pieces histor. de shakespeare - tome 2

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 15 June 2020

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'Économie de la Grande-Bretagne contemporaine

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 13 January 2017

    La pédagogie des sciences économiques connaît une évolution, caractérisée par l'application des concepts de la comptabilité nationale à l'analyse des mécanismes économiques. Cette approche efficace de l'étude de la population, de la production, de la formation, et de la distribution des revenus, des échanges extérieurs, etc., se situe à un niveau intermédiaire entre celui de la description triviale, peu productive, et celui de la théorie pure, parfois rebutante.
    Le présent ouvrage sur l'économie britannique, limité à l'essentiel, relie les faits au cadre de la théorie, en se référant aux définitions les plus simples de l'analyse macroéconomique. L'étudiant économiste, les civilisationnistes et les lecteurs simplement soucieux de s'informer, pourront y trouver des outils pour une meilleure compréhension de l'évolution et des problèmes de l'un de nos principaux voisins, membre de la CEE depuis 1972.

  • La Société britannique de 1660 à nos jours

    Roland Marx

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 17 December 2015

    Trois siècles de révolution économique, d'édification et de chute d'un vaste Empire, de prépondérance mondiale suivie d'un déclin irrémédiable, ont bouleversé les rapports humains et sociaux, transformé les paysages, assuré le triomphe de la ville sur le village, contribué à une mobilité permanente des individus comme des valeurs, fait d'une île trop petite le foyer de peuplement d'une partie du monde avant de réduire à nouveau à l'insécurité de l'emploi une population aujourd'hui dix fois plus nombreuse qu'à la veille de l'ère industrielle. L'auteur, à la lumière des travaux les plus récents, avec le souci constant du chiffre, a cherché à décrire, à chaque grande étape de l'évolution, le destin des Britanniques, les efforts des hommes, des organisations, de l'État pour l'infléchir, les survivances obstinées du passé comme les traits les plus évidents des modernités. Attentif aux apports de la sociologie et de l'histoire contemporaines, il a, davantage que certains de ses prédécesseurs, fait leur place aux grands aspects de la démographie, de la vie familiale et, sans négliger les rapports et conflits de classes, aux grands ciments de la vie nationale. Cette initiation au passé et au présent de la société britannique s'est aussi voulue introduction à la connaissance des mentalités et de la vie quotidienne. À l'heure où la crise impose la recherche d'une nouvelle donne, il est nécessaire de s'interroger sur les difficultés de reconvertir une société qui s'est faite à la quête d'un bonheur raisonnable : l'ambition de ce petit livre est de permettre de mieux comprendre les angoisses et les espérances de nos voisins et partenaires d'Outre-Manche !

empty