Geneviève Buono - Samira Aït-Ouhamou - La reine Minouche

  • Une histoire vraie et atypique
    Épouse exemplaire et soumise au départ, Yasmina est la figure emblématique d'une mère de famille traditionnelle. Un jour, elle se décide enfin à partir en guerre contre un mari égoïste et infidèle, alors que se dresse au dessus de sa tête l'enclume du code de la famille.

    Qui a fait quoi dans ce projet ?

    A partir des carnets de Samira, Geneviève a réalisé le récit de la vie de Yasmina, respectant les divers épisodes de son existence.
    L'écriture de ce texte fut pour elles la source de moments très forts, avec parfois la sensation de replonger dans l'enfance. Dans ces instants-là, une petite fille peut porter sur le monde et ses injustices un regard sérieux et mâture. Elles ont tenté de célébrer toutes celles qui, de Germaine Laoust-Chantréaux à leurs mères, donnent courageusement une grande part de leur coeur et de leur vie à leurs enfants. Elles rendent également hommage à leur pays natal, inépuisable source d'inspiration.

    Les sources d'inspiration

    Au départ, ce livre est le cri d'amour d'une fille pour sa mère qu'elle voit souffrir. Pendant de longues années, Samira a jeté en vrac sur des cahiers tout ce qu'elle vivait, toutes les souffrances que sa mère subissait injustement.
    Geneviève a suivi fidèlement la chronologie en ajoutant sa propre vision de l'Algérie de son enfance.

    A qui le livre se destine-t-il ?

    Tout le monde peut se sentir concerné - en tout cas intéressé - par cette histoire, récit emblématique de la vie de bien des femmes de toutes origines. C'est en tout cas le retour que nous en avons par nos lecteurs et lectrices.
    Préface de Nils Andersson.

    Editions Tangerine nights

empty