Éditions du Sorbier (réédition numérique FeniXX)

  • Ce livre tente d'expliquer aux parents, le plus simplement possible, ce qu'est l'adolescence. Cette période si complexe, souvent incompréhensible pour les parents, les laisse désarmés devant cet enfant d'hier et cet adulte de demain. C'est pour les aider à mieux aborder, avec leur enfant, cette période essentielle pour son avenir, que ce livre expose clairement sans détours, en évitant les analyses psychologiques trop complexes, les problèmes de l'adolescent. L'adolescence doit être abordée, sans crainte ni a priori, par les parents qui trouveront dans ce livre les conseils nécessaires à sa compréhension. Ils pourront ainsi mieux s'expliquer les attitudes, souvent déroutantes, de l'adolescent, et éviter ainsi l'émergence de conflits qui surviennent si fréquemment à cette période, interrompant brutalement un nécessaire dialogue enfant-parents, qui doit en permanence être poursuivi et, plus spécialement encore, entre les parents et les adolescents.

  • La reconstitution de ce qui fut la mine et le pays minier au début du XXe siècle. Gérard vit non seulement le travail harassant mais aussi la joie et la chaleur humaine des habitants des corons. « Copyright Electre »

  • Ce livre est, tout à la fois, un roman, un traité de pédagogie, un pamphlet sur l'enseignement, l'école, l'échec scolaire, et un essai de sociologie. Georges Jean, son auteur, a traversé au cours de sa carrière, à peu près toutes les situations scolaires courantes, de l'école maternelle à l'université. Instituteur, professeur de collège, professeur d'école normale, professeur d'université, il s'est occupé très activement de la formation des adultes, dans le cadre de l'association Peuple et Culture, dont il fut longtemps instructeur national. L'école de l'enfance de l'auteur s'est métamorphosée, rencontrant, en même temps, de profonds bouleversements démographiques et des changements fabuleux dans les conceptions même du monde et de l'homme, des transformations liées à la diffusion ultrarapide de l'information. L'audiovisuel, les divers médias et, aujourd'hui, l'informatique, investissent l'école, ou tentent de le faire. Mais Georges Jean, que son époque requiert et qui s'est souvent situé à l'avant-garde des rénovations pédagogiques inéluctables liées précisément à l'accélération de l'Histoire, reste cependant fidèle à certains aspects permanents de l'enseignement. Il s'agit pour lui, dans ce livre, de raconter comment peuvent - et doivent - nécessairement se concilier l'acquisition du savoir et des connaissances, et les libertés de création qu'ouvrent aux jeunes esprits - comme d'urgentes respirations de survie -, les cheminements divers de l'imaginaire et de l'invention. Enseigner, c'est d'abord savoir inventer sa propre vie. Et si l'on enseigne plus ce que l'on est, que ce que l'on sait, lorsqu'on ne sait rien, on n'est rien. Tel est ce livre, dans lequel l'auteur ne parle qu'en son nom, espérant aider les uns ou les autres à vivre l'école dans sa réalité, et vers sa nécessaire ouverture au monde de l'an 2000.

  • Or et pourpre mêlés. Le rideau s'ouvre sur les trois coups du théâtre, de la vie. À la fois rêve et réalité. L'itinéraire d'un homme qui se confond avec la scène, nationale et internationale. Cinquante années de théâtre en France, retracées par l'auteur avec ses créations, dont certaines prestigieuses : La Célestine, Le Matériel Humain, La route au tabac, Samarcande, mais aussi la vie des acteurs, des troupes, le temps du T.N.P. et de Gérard Philipe, enfin les années qui virent naître les maisons de la culture et les centres dramatiques. Un livre passionnant pour ceux qui voudront retrouver les traces de la vie et de la création théâtrale d'un demi-siècle en France.

empty