Crispation éditions

  • Amuse-bec

    Thierry Girandon

    Ce recueil interroge un réel toxique et pervers. Dans un monde asservi à toutes sortes de vicissitudes, l'on glane pourtant d'authentiques moments de tendresses.
    Loin de se complaire dans des descriptions sombres et torturées, Thierry Girandon ouvre de larges trouées mélancoliques qui laissent passer la lumière d'une poésie de l'absurde, antidote jubilatoire au sordide.

  • L'esprit champagne de Saint-Germain-des-Prés collisionne de nouveaux champs de bataille. Doué d'un génie caustique, Mehdi Masud observe une société de l'esbroufe, de l'épate, peuplé de cabotins. L'auteur se fraye un chemin à travers la jungle des m'as-tu-vus, décapitant le futile avec une imparable désinvolture.

  • Pour de vagues raisons sentimentales, Duncan se consacre à sa ruine, et à celle des femmes qu'il rencontre, « ces corps sans gloire ». Son système d'anéantissement, orchestré par les excès, s'avère quasi-scientifique.
    David Laurençon éloigne toute introspection psychologique, et ne laisse aucun moment de répit. Premier roman plutôt radical.

  • Dans ce roman, P. Sarr suggère des arrière-mondes plutôt qu'il ne situe d'« autres lieux », et côtoie plus volontiers le roman dickien que le concept de Foucault, auquel le titre renvoie.
    Thriller philosophique, roman d'amour ou fantaisie : en s'imposant au lecteur par l'autorisation même qui lui est donné à prendre toutes ses libertés, « Les Chairs Utopiques » s'expérimente en fin de lecture comme un conte moderne, aussi effroyable que vivifiant.

empty