Frémeaux

  • Dès leur plus jeune âge, dès que le langage se met en place de façon plus complexe, les enfants posent spontanément des questions philosophiques. Les "Pourquoi ?" d'abord, et puis vers trois-quatre ans, des questions plus ciblées sur le sens de la vie et de la mort, sur leur relation aux autres et au monde en général. Ce livre audio permet d'accompagner les enfants dans ce questionnement enfantin tout en faisant référence à des auteurs classiques qui avaient déjà abordé les mêmes questions fondamentales. Chiara PASTORINI & Claude COLOMBINI

    DE 5 À 10 ANS
    UNE RENCONTRE AVEC SOCRATE, PLATON...
    AVEC MADDALENA ET GIOVANNI LACROIX, GABRIELLE ROYER

    LA PHILOSOPHIE, C'EST QUOI ? SOCRATE ET PLATON o PUIS-JE FAIRE CONFIANCE À MES SENS ? ARISTOTE o CROIRE OU SAVOIR ? LUDWIG WITTGENSTEIN o UN JOUR SUR LES HAUTEURS D'ATHÈNES...

    MUSIQUE : SANTOS CHILLEMI
    DIRECTION ARTISTIQUE : CLAUDE COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Intégrale des entretiens radiophoniques

    ,

    lu par Paul Léautaud

    SUIVI DES ENTRETIENS INEDITS DE BENDA-LEAUTAUD
    DIRECTION EDITH SILVE (CHARGEE DE LA PUBLICATION DES OEUVRES INEDITES DE PAUL LEAUTAUD)
    Les entretiens Léautaud-Mallet sont considérés comme une oeuvre radiophonique qui fait référence dans le monde des Lettres et des Arts.
    Pour la première fois, l'INA et Frémeaux & Associés éditent, avec le concours de la Scam, l'intégrale des célèbres entretiens de Paul Léautaud avec Robert Mallet. Le coffret de 10 compact-disques est accompagné d'un Livret de 40 pages rédigé par Edith Silve.
    Il est là dans les studios, le petit bonhomme qui avait pourtant bien dit à Robert Mallet qu'il ne viendrait pas à la radio : "je ne suis pas un cabotin !" Il vient pour médire de tous et de tout.
    On dit que les rues se vident à l'heure des entretiens et que charles de Gaulle aux étudiants qui s'entassent dans les bars du quartiers latin, tous écoutent avec ravissement ce redoutable petit vieillard attaquer les plus illustres gloires de la littérature française. Lequel va être la marionnette à abattre aujourd'hui ? L'émission est explosive et on surnomme Léautaud la dynamite des ondes. La dynamite à quatre-vingts ans et elle est plus active que jamais.
    La poésie de Valéry ? - ça ne m'intéresse pas du tout, répond Léautaud, c'est de la fabrication. Je le dis toujours, il n'y a pas, pour moi, dans toute l'oeuvre de Valéry un seul vers qui vaille celui de Verlaine : l'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable. Et pan ! Un coup de canne sur le plancher en guise de ponctuation.
    Sa famille et ses maîtresses ont droit au même traitement que les gens de lettres. Sa mère ? une petite catin. Son père ? Un coureur de jupons. Ses maîtresses ? Seul le sexe compte, surtout pas de coeur dans l'affaire. Il s'affiche comme un sans foi ni loi et ses propos sont si provocateurs qu'il faut bien, parfois, censurer ses débordements.
    Et pourtant, la douceur, l'amour, la tendresse sont là lorsqu'il évoque son enfance, les animaux abandonnés qu'il recueille, ou les poètes qu'il aime, comme Verlaine, Charles Guérin. Tenir son journal entouré de ses chats représente la seule forme de bonheur qu'il connaisse.
    Cet écrivain qui parle à travers un masque sous lequel il dissimule sa fragilité, sa pudeur, sa peur de la mort et de l'amour, est bien un grand acteur dont les entretiens avec Robert Mallet en sont le témoignage. Les centaines de lettres qu'il reçut des auditeurs prouvent l'immense intérêt qu'il suscita en 1951.
    Aujourd'hui, ces entretiens font partie de notre patrimoine national.

  • Quelle est l'importance de la pensée antique dans l'histoire de la philosophie ? Quelles sont les grandes idées dont nous avons hérité ? En quoi Platon et Aristote façonnent-ils notre manière de penser ? Frémeaux & Associés et les Presses Universitaires de France s'associent pour proposer un cours particulier de Jean- François Mattéi qui explique pédagogiquement chacun des concepts de la pensée antique (le premier volumeprésente les Présocratiques, Platon et Aristote ; le deuxième coffret est consacré à Épicure, les Stoïciens et Plotin). Le plaisir d'un accès simple au savoir universitaire. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX et Paul GARAPON

  • "Quels sont les apports d'Épicure et de Plotin aux idées philosophiques ? Frémeaux & Associés et les Presses Universitaires de France s'associent pour proposer un cours particulier de Jean- François Mattéi qui explique pédagogiquement chacun des concepts de la pensée antique. Ce coffret présente Épicure, les Stoïciens et Plotin. Il fait suite au premier, consacré aux Présocratiques, à Platon et à Aristote. Un accès attractif et simple au savoir universitaire."
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX et Paul GARAPON

  • Le haiku, poème traditionnel japonais, "sorte de balafre légère tracée dans le temps", comme dit Roland Barthes, réussit à exprimer en peu de mots ce que l'encre suscite en quelques traits de pinceau dans la calligraphie ou la peinture : un moment privilégié, un instant de lumière, un éveil. L'un et l'autre naissent d'un même souffle, d'un même élan, au terme d'un intense recueillement. Cette prosodie singulière de l'impair remonte à la nuit des temps et chaque poème ainsi libellé par de véritables artistes issus d'écoles du genre, évoque un événement insignifiant au premier chef mais cependant témoin d'une harmonie délicate et fugitive des instants de la vie quotidienne. Ainsi en dévoilent-ils l'importance par d'intimes leçons d'espoir, de bonheur, de plaisir ou de résignation. Frémeaux & Associés propose une adaptation sonore des haikus associée aux ambiances naturelles du Japon enregistrés par l'ornithologue-audio naturaliste Olivier Prou. Ce coffret présente les oeuvres de Basho, Buson, Issa, Ryo kan et Shiki, grands maîtres du haiku au travers des temps, et traduits par Joan Titus-Carmel. Dani met ici tout son talent au service de cette prosodie et sa voix chaude nous permet d'entrer dans cette poésie empreinte d'esprit zen." Claude COLOMBINI-FRÉMEAUX

  • Le Monde et Frémeaux & Associés mettent à la disposition du public l'entretien d'Edgar Morin mené par Nicolas Truong lors des Rencontres du Monde, permettant de découvrir l'un des grands intellectuels du XXè siècle par le biais d'une véritable introduction incarnée à son oeuvre. Personnalité singulière se refusant à entrer dans les schémas bien ordonnés des disciplines universitaires ou des courants de pensée dominants, Edgar Morin se soustrait à la banalité pour offrir des idées en avance sur leur temps. Le penseur nous présente ici ses révoltes : résistant pendant l'Occupation, communiste devenant antistalinien, lucide face aux problématiques de la guerre d'Algérie, sociologue précurseur de la culture populaire, penseur de la mondialisation, le philosophe indiscipliné embrasse la complexité d'un monde où tout est lié, où les concepts doivent être abordés dans leur ensemble et où les bornes arbitraires imposées doivent être dépassées. Cet ouvrage sonore laisse la parole à Edgar Morin, et si, à travers ses combats, c'est tout le XXè siècle qui défile, sa réflexion nous guide vers la compréhension du siècle suivant. Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX

  • Volume 14 "Nietzsche"
    "Ne sais-tu pas que dans chacune de tes actions, l`histoire entière du devenir se répète en abrégé ?" Friedrich NIETZSCHE
    "L'écriture de l'histoire de la philosophie occidentale n'est pas neutre : une Grèce prétendument fondatrice à l'exclusion des pensées qui la précèdent dans le temps, une domination idéaliste, notamment platonicienne, une tradition qui poursuit ce parti-pris avec le spiritualisme chrétien et l'idéal allemand - l'historiographie dominante est nettement platonicienne. Or, on peut proposer une contre-histoire de la philosophie qui se soucie d'un autre lignage : matérialiste, hédoniste, nominaliste, athée, sensualiste, empirique, etc. Et s'y inscrire avec le souci d'une pensée systématique." Michel Onfray
    "La Contre-histoire de la Philosophie de Michel Onfray s'apparente à un catalogue raisonné de l'histoire de la pensée. Mais un catalogue dans sa version orale et improvisée qui permet par la verve et l'authenticité d'une transmission incarnée de démocratiser le savoir de la Philosophie occidentale." Patrick Frémeaux.

  • « Marcel Conche est né en 1922, à Altillac, en Corrèze, où il vit à nouveau. C'est là, chez lui, qu'eurent lieu les entretiens qu'on va écouter. Ils réunissaient François Lapérou (qui fut l'initiateur et l'organisateur de ces rencontres), Françoise Dastur, Jean-Philippe Catonné, Gilbert Kirscher, Yvon Quiniou et votre serviteur, tous réunis autour de Marcel Conche - non pas tant pour lui rendre hommage, il n'en a guère besoin, mais pour l'interroger, l'écouter et débattre avec lui. Je ne dirai rien du résultat : à chacun d'en juger. La philosophie de Marcel Conche est un naturalisme tragique - la nature est éternelle, aucun monde ne l'est -, qui débouche sur une sagesse singulière et sur « la morale une et universelle ». Il apprend à habiter l'apparence et la nature, mais sans céder sur les droits de l'homme ; à penser l'infini, mais sans dévaloriser la finitude ; à se passer de Dieu, mais sans renoncer à aimer. » André COMTE-SPONVILLE

  • Qu'est-ce que Yin Yang, l'emblème de la pensée chinoise ? Le sinologue, écrivain et conférencier Cyrille J-D Javary nous propose, à travers un récit imagé, de revenir sur cette notion longtemps incomprise de la pensée occidentale. Réponse philosophique et pratique formulée par le peuple chinois face à l'alternance des saisons, Yin Yang pose pour principe que tout change perpétuellement et nous épargne ainsi la gageure aristotélicienne de devoir penser le monde de façon unitaire. Autrement dit, une chose peut être à la fois une et son contraire, tout dépend du moment et de l'endroit depuis lesquels on l'observe. Accepter cette harmonie originelle, c'est faire des rapports inédits dans des domaines qui nous sont familiers, comme l'authenticité de soi ou la séparation des sexes. C'est s'ouvrir à une réfl exion qui ne cesse pas de désarçonner nos certitudes les plus ancrées. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Ce roman "extraordinaire" au sens premier du terme est l'un des premiers fleurons d'un genre promis à une grande réussite. Né en 1920, Jean Desailly, d'abord passionné par les Beaux-Arts se tourne vers le Théâtre. En 1942, il remporte le premier Prix du Conservatoire et entre rapidement à la Comédie Française. En même temps le Cinéma s'accapare sa silhouette et son talent... bientôt les maisons de disque le réclament.

  • La fondation du Parti communiste français a mis en scène, sous nos lattitudes, l'un des plus grands rêves humain : fonder une société sur la pratique généralisée du partage. L'histoire de l'actualisation de cette utopie donne toutefois maintes preuves de ses contradictions et de ses abus, voire de ses trahisons. Frémeaux & Associés, éditeur de notre patrimoine sonore, en a pleinement conscience. Son militantisme n'est, dans cette publication, nullement politique. En sa qualité d'éditeur laïque et encyclopédique, il importait cependant d'inscrire dans le temps ces voix qui expriment, plus qu'un programme politique, une utopie pleinement intégrée au bagage idéologique et métaphysique de l'humanité. Sans doute ces témoignages nous permettent-ils de mieux comprendre l'engagement des "animateurs" d'un communisme à la française, l'attente de ces femmes et de ces hommes à qui s'adressaient ces discours, la distorsion constatée a posteriori entre les déclarations et les agissements effectifs. Peut-être contribueront-ils également à insuffler aux auditeurs actuels un peu de cette exigence et de cette fougue dans l'engagement à défendre un idéal - dont l'Histoire doit nous aider à évaluer le bien-fondé aujourd'hui.

  • « Longtemps la distinction entre le bien et le mal, les vertus et les vices, s'est présentée comme absolue, tranchée par la volonté de Dieu, l'ordre de la Nature, le cours de l'Histoire ou encore l'essence de l'Homme. Aujourd'hui, le désenchantement du monde, l'évolution des techno-sciences, la libéralisation des moeurs et les horreurs historiques du dernier siècle semblent avoir irrésistiblement brouillé les notions mêmes du bien et du mal, la frontière entre elles devenant toute relative jusqu'au fond des consciences auxquelles on intime maintenant de « ne surtout pas juger ». Il est donc urgent de penser à nouveaux frais « les vices et les vertus », dans leur distinction et leur articulation, si l'on veut échapper aux violences de la décivilisation collective et de la démoralisation personnelle. C'est ce que proposent ces seize études philosophiques, selon des démarches et des thèses sans doute différentes mais surtout complémentaires. » Stéphane Vendé & Joël Gaubert

  • "Moment attachant et passionnant que cet échange entre deux générations qui traversent leur vie, leur passion pour ce métier, au même diapason, malgré la différence d'âge", nous dit Monique Chaumette à propos de ces entretiens entre Philippe Noiret et Bruno Putzulu, initiés par ce dernier. Les deux comédiens, que l'on ne présente plus, devisent à bâtons rompus sur le théâtre, le cinéma, la vocation de l'acteur, le souci de la transmission, récapitulant l'itinéraire professionnel et personnel de l'ainé, dont la voix, atteste Bruno Putzulu, "fait désormais partie de notre mémoire collective".
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Edgar Allan Poe est l'un des grands auteurs du XIXème siècle. Archétype de l'écrivain maudit, trop génial pour être compris, il a mis dans son oeuvre la tristesse, la solitude et le désespoir qui caractérisent tous les incompris. Ses Histoires Extraordinaires ne dérogent pas à cette règle, ni d'ailleurs à son goût prononcé pour la découverte scientifique, comme en témoigne La descente dans le Maelstrm, sujet du présent enregistrement. Poe y dévoile ses connaissances physiques, en digne précurseur de Jules Verne, et pousse son lecteur aux limites de son imaginaire. C'est une oeuvre folle qui ravit, terrifie et ensorcelle. Le texte magique de Poe, sous la traduction de Baudelaire, est un brillant témoignage du génie de l'écrivain maudit. Jean Topart prête ici sa voix au texte intense et déchirant de Poe, mettant en valeur à la fois le style propre à l'auteur et la magnifique traduction qu'en a faite Baudelaire. Sa voix grave colle au texte en offrant à l'auditeur une place, non de spectateur mais de témoin passionné du drame, alimentant une nouvelle fois le mystère Edgar Allan Poe.

  • Le présent coffret délivre une approche sonore de l'Afrique par le biais d'une sélection des archives qui ont incarné pour des générations d'auditeurs le continent Africain tout entier. Les émissions de Robert Arnaut sur France Inter ont pénétré notre mémoire et dessiné les contours d'une Afrique sensible : pour des millions d'auditeurs, sa voix est celle du "griot blanc" qui a su raconter ces cultures africaines souvent trop ignorées, recueillir à la source des paroles et des sons inouïs, diffuser des musiques méconnues. Thomas Baumgartner, jeune et talentueux producteur de France Culture a sélectionné la quintessence des archives sonores de Robert Arnaut, qu'il présente en trois temps : Médecins et guérisseurs, Religions et croyances, La vie quotidienne. En coédition avec Radio France et l'Ina, avec le soutien de la SCAM et du Musée du Quai Branly, Robert Arnaut et Thomas Baumgartner nous invitent à un voyage sonore, parfois drôle, parfois mystérieux, toujours respectueux et passionné d'une Afrique présente et vivante. Marie-Annick Huet & Patrick Frémeaux

  • "Quatre hommes auront eu une vie immense : Napoléon, Cuvier, O'Connell, et je veux être le quatrième. Le premier a vécu de la vie de l'Europe; il s'est inoculé des armées; le second a épousé le globe; le troisième s'est incarné un peuple; moi, j'aurai porté une société toute entière dans ma tête". Honoré de Balzac
    "Quand Balzac publie en 1835 "Le Contrat de Mariage", il publie un roman de formation, un roman stratégique, un roman social, mais surtout une critique acerbe et lucide de sa société, faite de rivalités, d'intérêts, de rapports de forces... L'auteur y fait montre de son génie de l'observation du monde qu'il fréquente, décrivant les trois vices du monde, le plaisir, l'argent et la puissance. A travers l'histoire de ce mariage ruiné et vicié par l'hypocrisie, les mensonges, la haine, Balzac distille également ses conseils maritaux, se montrant très virulent à l'encontre des moeurs de sa société." Claude Colombini
    En lisant le texte de Balzac, Jean Debucourt en fait ressurgir une époque, une ambiance, une atmosphère. Sa voix adopte toutes les variations d'une langue française si richement mise en valeur par le génial écrivain. Et offre ainsi à l'auditeur un moment de grâce et de littérature à part entière. Guillaume Leclère

  • Ubu Roi

    Alfred Jarry

    Ubu, présenté pour la première fois au public en 1888, ne pouvait que grandir pour devenir un symbole esthétique et moral et toucher de nombreuses générations de spectateurs. L'affreux bonhomme n'a d'ailleurs même pas besoin de la scène : il apparaît rapidement comme une référence, le terme « ubuesque » entre rapidement dans la langue. Quelques jours après la création, on apostropha le président du conseil pour le traiter de « Père Ubu ». Parmi ses nombreuses hardiesses, la pièce ose s'amuser de nos habitudes littéraires, détournant avec délectation de nombreuses références. L'intrigue, réduite à un prétexte, apparaît secondaire au regard des jeux, des décalages ironiques, d'un style tout en excès, sous l'égide de l'autorité littéraire de Rabelais. Jarry se voit considéré comme l'un des principaux créateurs du théâtre contemporain. Pour la première fois, la pièce d'Alfred Jarry fait l'objet d'une mise en scène sonore, sur une musique originale de Vincent Bouchot. Qui d'autre que Judith Magre et Michel Aumont pouvait se glisser dans la peau du Père et de la Mère Ubu, et scander les « Merdre » avec autant de veine rabelaisienne ? Claude Colombini-Frémeaux

  • "Dans Tartarin de Tarascon, Alphonse Daudet nous contait les aventures d'un fier-à-bras provençal, chef putatif des "chasseurs de casquettes", courant l'Algérie à la poursuite de lions chimériques. Mais dans cette deuxième épopée burlesque, l'auteur s'écarte quelque peu du genre héroï-comique pour se rapprocher de celui - plus ironique - de la satire naturaliste. Son tranche-montagne perd peu à peu de sa superbe et de son enthousiasme, et il finit fâché devant le spectacle navrant d'une Suisse trans formée en parc d'attraction par ses habitants. Henri Vibert a l'accent juste du midi, ni faussement imitatif, ni résolument régionaliste, celui qu'on entend encore du côté de Beaucaire et Tarascon et fait vivre à merveille tous ces personnages tragi-comiques au cours de leurs aventures alpines."
    Claude COLOMBINI-FRÉMEAUX
    Enregistrement historique de 1956. Une production INA-Frémeaux & Associés, sous la direction de Claude Colombini

  • « Personnage haut en couleur, au verbe facile et à l'exagération constante, Tartarin de Tarascon est devenu un personnage légendaire. Il incarne la douce parodie du méridional hâbleur tout autant qu'il exprime le talent burlesque d'Alphonse Daudet. Par-delà sa force comique, l'oeuvre de Daudet témoigne des forces d'unification et de différenciation au sein d'une France en pleine mutation industrielle, rurale et politique au XIXe siècle. Tartarin de Tarascon : roman de la perte d'identité ? C'est le bariolage de Tartarin qui fait rire : vrai faux provençal, bourré de contradictions, sa "férocité bonace" ne fait plus peur. Tartarin de Tarascon ne pouvait être lu que par un compatriote de Daudet. Henri Vibert a l'accent juste du Midi, ni faussement imitatif, ni résolument régionaliste, celui qu'on entend encore du côté de Beaucaire et de Tarascon. » A. Wong & C. Colombini

  • "Banni de sa communauté juive d'origine, influencé par les courants de pensée novateurs de son temps - au premier rang desquels le cartésianisme - Spinoza (1632-1677) consacra une vie retirée à la production d'une oeuvre philosophique dont l'influence considérable n'a pas cessé de se faire sentir. La radicalité de ses conceptions fait du spinozisme une philosophie qui est encore, à bien des égards, devant nous. La sélection du présent coffret répond au seul objectif pédagogique d'introduire à cette philosophie, sans prétention à l'exhaustivité."
    Patrick DUPOUEY
    "Tous les textes ont été traduits du latin par Patrick Dupouey, dans le respect du sens original. L'écriture austère de Spinoza, qui vise à la seule vérité et non à l'agrément, n'a pas à être enjolivée. N'ont été apportés que les aménagements strictement nécessaires, toujours minimes, pour rendre audible l'écriture de Spinoza. Éric Pierrot, par sa lecture, restitue parfaitement la logique du propos et nous permet une compréhension plus aisée de cette pensée fondatrice de la philosophie moderne."
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • "Freud, figure majeure de ces penseurs que Paul Ricoeur nomme "les philosophes du soupçon" est, on le sait, le père d'une approche radicalement nouvelle de l'expérience humaine : la psychanalyse.
    Le débat contemporain, polarisé sur la question de la validité scientifique des thèses freudiennes, oublie trop souvent d'en interroger le sens profond et d'en mesurer l'influence toujours vivante.
    Luc Ferry choisit, lui, de mettre en valeur d'une part, les apports aujourd'hui incontournables de Freud à la psychologie et d'autre part, sa contribution décisive à la pensée occidentale qu'il a bouleversée à l'égal de Nietzsche, Marx et Heidegger.
    Les clés de la pensée freudienne sont rendues accessibles à tous dans ce cours particulier de Luc Ferry."
    Claude COLOMBINI

  • "Il est impossible d'entrer vraiment dans la philosophie si l'on ne prend pas le temps de comprendre en profondeur au moins un grand philosophe."
    Luc FERRY
    "Premier grand philosophe contemporain, Schopenhauer ouvre l'ère du soupçon, l'ère de l'inconscient de Marx, de Freud et de Nietzsche. Bien que sa déconstruction des idées traditionnelles le conduise au constat de l'absurdité de la vie, son pessimisme n'est que provisoire. Par l'art, la morale, la sagesse, Schopenhauer nous arrache à nos peurs et entame la construction d'une doctrine du salut. Sa philosophie est un apprentissage de la vie dont le but est de nous mener à un art du bonheur."
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX
    "Luc Ferry, comme tous les philosophes, est d'abord un professeur de philosophie. En effet, philosopher au XXIe siècle n'a de sens qu'en prenant en compte l'histoire de cette discipline qui transforme tous les penseurs en héritiers. Luc Ferry propose, pour la première fois, des cours dans une langue simple, permettant en 2 à 3 heures d'accéder à une approche des idées d'un grand philosophe ou d'un courant de pensée philosophique, spirituel, symbolique ou historique." Patrick FRÉMEAUX

  • "Sujet d'intense fascination, le Marquis de Sade a acquis au fil des décennies une image qui relève du mythe. En occultant, détournant et justifiant les faits historiques, de nombreux intellectuels du XXème siècle interprètent avec complaisance la vie et la littérature du Marquis jusqu'à l'ériger en symbole. Briseur de tabous, libérateur de la sexualité, Révolutionnaire et féministe avant l'heure ? La réalité du personnage est autre. Avec clarté et précision, Michel Onfray dévoile la philosophie du Marquis. Le retour aux sources historiques et à l'intégralité de ses écrits met fin au doute : son image de progressiste est usurpée. Dernier philosophe de la féodalité, le Marquis de Sade est enfin identifié, analysé, déconstruit."
    Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX

  • « Lorsqu'il publie Le Contrat naturel (éditions François Bourin, 1990), Michel Serres fait plus qu'exprimer un état de sa recherche philosophique. En intellectuel, il s'engage au coeur même d'une question fondamentale pour l'avenir de l'humanité : le souci écologique. Quelles sont les limites de la planète terre ? Quels sont les devoirs des civilisations modernes envers elle ? Y a-t-il une fin de la nature prévisible ou prévue ? A la croisée des chemins entre sciences humaines, sciences dures et droit, les thèses de Michel Serres ont eu nombre de résonances dans les débats et les institutions internationales chargées de la question écologique, et ont évolué dans un aller-retour permanent avec l'actualité. Revu en 1992 pour une réédition chez Flammarion à l'occasion de la conférence de Rio et de l'appel d'Heidelberg, Le Contrat naturel est en réalité l'objet d'une actualisation per­ma­­nente, véritable work in progress du philosophe. En 1998, la Bibliothèque nationale de France invitait Michel Serres à effectuer un Retour au Contrat naturel dans une conférence publique suivie d'un débat. A l'heure de la prise de conscience par les politiques du monde entier du problème écologique (Grenelle de l'environnement, prix Nobel de la Paix d'Al Gore et du GIEC pour leur campagne de sensibilisation aux dangers du réchauffement climatique...), la prise de parole et de position de Michel Serres reprend tout son sens éthique et délivre la pensée du philosophe sans médiation aucune, avec toute la clarté du pédagogue et la finesse de l'Académicien. » Patrick Frémeaux

empty