Pygmalion (réédition numérique FeniXX)

  • Damoiselle d'aguilar (la)

    Hélène Legrais

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 9 October 2015

    1357, le royaume de France vit des heures tragiques. Le roi Jean II le Bon est prisonnier des Anglais à Londres, les bourgeois se soulèvent à Paris, les paysans se révoltent dans les campagnes ravagées par des pillards et la soldatesque. Au pays des châteaux cathares, au sommet d'une colline retirée des Corbières, à trois journées de cheval de Montségur, de sinistre mémoire, la belle Agnès de Montclar, fille du châtelain d'Aguilar, est de retour. Après dix années de captivité en Orient, où un sage praticien lui a enseigné les secrets de la médecine arabe, elle retrouve la terre de ses ancêtres. Les circonstances la conduisent bientôt à mettre en pratique son savoir au service des malades, et plusieurs guérisons spectaculaires lui valent reconnaissance et renommée. Subjugués par son rayonnement et son humanité, par la magie de son regard d'azur, tous, alentour, l'admirent et la vénèrent. Tous, sauf le curé du village, furieux de voir son influence et son autorité lui échapper, au profit d'une femme qui ose exercer un art interdit à son sexe, narguer la morale et la religion, abuser diaboliquement ses patients, dit-il, en leur jetant des sortilèges. Aveuglé par la haine et la jalousie, le prêtre la dénonce comme sorcière, l'accuse de pactiser avec le diable, de se livrer, derrière les remparts du château, à d'infâmes débauches, sous le couvert d'une médecine apprise chez les Infidèles. Dès lors, pour Agnès, les nuages s'amoncellent, les événements se précipitent, le destin bascule. Tomber aux mains de l'Inquisition, c'est encourir les flammes du bûcher. Mais, dans l'ombre, veille sur elle un gentilhomme de la mer tourné, lui, vers un monde nouveau et un horizon de lumière...

  • Merci moliere

    Manuel

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 24 August 2015

    Robert Manuel avait à peine dix ans, lorsqu'il est tombé amoureux fou de Molière. Sa passion, depuis, ne l'a jamais quitté. Bien au contraire ! Après avoir passé le plus clair de sa vie à jouer, à mettre en scène, à faire aimer celui qu'il considère - avec Shakespeare - comme le plus grand homme de théâtre de tous les temps, Robert Manuel demeure aujourd'hui plus moliériste que jamais. Sociétaire honoraire de la Comédie-Française, professeur au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris pendant près de trente ans, il se veut l'indéfectible serviteur d'une tradition scénique remontant tout droit au siècle de Louis XIV, tradition qui se résume en deux mots : amour et respect. Tour à tour féroce ou cocasse, tendre ou facétieux, Robert Manuel évoque à merveille la vie et les impérissables chefs-d'oeuvre de l'homme aux rubans verts prenant à partie, quand il le faut, ceux qui dénaturent inconsidérément son théâtre. Égrenant ses souvenirs, contant des anecdotes drôles ou émouvantes, Robert Manuel parle aussi de ses amis, des comédiens, des metteurs en scène, des grands commis de l'État, du Conservatoire, de la Comédie-Française, des croisières théâtrales à bord du Mermoz, et s'il égratigne en passant ses adversaires, ce n'est que pour défendre, envers et contre tous, l'héritage de celui pour lequel il se bat de toute la force de sa conviction. De là à dire qu'il ne prend pas, de temps à autre, un malin plaisir à s'ébrouer, tel un gros chien dans un magasin de porcelaine, serait sans doute farder la vérité... Son cri d'amour pour Molière, génie universel, n'en reste pas moins un véritable cri du coeur. Ses accents de sincérité passionnée ne trompent pas.

  • Gene Tierney

    Marceau Devillers

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 23 January 2019

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La Foudre et le Cancer

    Jean Delaunay

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 25 September 2015

    Deux périls majeurs menacent le monde libre : la foudre (la guerre nucléaire) et le cancer (la propagande et la désinformation venues de l'Est, conjuguées à notre propre lâcheté d'Occidentaux nantis). Contre ces dangers, un seul antidote : le courage. Telle est l'idée centrale de ce livre. Le général Jean Delaunay (C.R.) est l'ancien chef d'état-major de l'armée de terre. Il a démissionné en mars 1983, pour protester contre la loi de programmation militaire concernant son armée. Il clame aujourd'hui sa conviction que la possession des armes reste indispensable pour la France mais que, seules, elles sont insuffisantes pour faire reculer la guerre, l'essentiel étant d'ordre psychologique et moral. Ce livre diffère de ceux qui ont déjà été écrits sur le même sujet. Sous la forme d'un dialogue, simple et vivant, avec une jeune fille, il réussit à démythifier les problèmes complexes de la guerre et de la paix d'aujourd'hui. Sans minimiser l'effrayante réalité de la menace militaire soviétique, il souligne surtout les dangers méconnus que sont l'espionnage, le terrorisme et la guerre psychologique. Pour l'auteur, le principal danger à vaincre, c'est notre propre peur et la confusion de nos esprits. Face à de tels périls, le général Delaunay fait reposer notre survie sur sept piliers dont chacun, selon lui, est indispensable. Deux d'entre eux sont particulièrement mis en vedette : la contre-attaque idéologique et le réveil des Valeurs Humaines Fondamentales. À cette dernière cause, l'auteur se déclare prêt à consacrer le reste de sa vie de soldat. Il engage à se joindre à lui tous ceux qui se refusent à désespérer de l'avenir, et acceptent de payer le véritable prix de la liberté.

  • La Démocratie massacrée

    Michel Franceschi

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 24 August 2015

    Reproduit, in extenso, dans l'ouvrage, le texte de l'accord de Nouméa du 21 avril 1998.
    En contradiction avec les accords de Matignon de 1988, l'accord de Nouméa - du 21 avril 1998 - institue, à terme, l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Cet accommodement d'appareils politiciens se trouve en totale opposition avec la volonté des habitants de ce territoire de se maintenir dans la République, exprimée sans équivoque à chaque consultation électorale et, notamment, à une écrasante majorité, Mélanésiens compris, lors du référendum d'autodétermination du 13 septembre 1987.
    Présenter l'événement sous les traits lumineux d'un consensus historique, relève de la pure désinformation. L'accord de Nouméa souffre, en effet, d'une ambiguïté foncière. Les deux protagonistes, RPCR et FLNKS, en donnent, dès sa naissance, une interprétation diamétralement opposée : pour le premier, l'indépendance du territoire s'éloigne à jamais ; pour le second, elle est désormais assurée dans un avenir relativement proche. Alors, marché de dupes ? Plutôt habile mystification, visant à dissimuler une nouvelle déroute du droit, et la défaite finale de la France.
    Indispensable à une saine compréhension de l'actualité calédonienne, ce témoignage capital du général Franceschi explique, sans ambages, ce « détournement organisé de suffrage universel » et permet de comprendre l'inexorable processus qui a conduit, de faiblesses en renoncements, à la situation présente. Investi des responsabilités de commandant supérieur des forces armées de Nouvelle-Calédonie, de 1984 à 1988, le général Franceschi a vécu, en direct, toutes les péripéties nationales et internationales de la crise calédonienne. Nul, mieux que lui, n'était donc qualifié pour raconter, pour la première fois et dans son intégralité, le déroulement des faits souvent occultés à dessein ou par ignorance.
    Tenus en haleine de bout en bout, les amateurs de « parler vrai » et de révélations ne seront pas déçus : peu enclin à la litote, le général Franceschi sait ce qu'il dit, et dit ce qu'il sait. Il tire des salves dévastatrices contre tous les responsables politiques, administratifs et militaires de cette sombre page de notre Histoire, dont les conséquences risquent maintenant de s'avérer irréversibles.
    Par effet de contagion prévisible, n'est-il pas aussi à craindre que l'accord de Nouméa inaugure un dangereux précédent risquant de mettre en cause l'existence même de tous nos autres départements et territoires d'Outre-Mer ?

  • Les Blancs et les Rouges

    Dominique Venner

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 24 August 2015

    Avec la guerre des "Blancs" et des "Rouges", s'ouvre une ère nouvelle de l'histoire du monde.
    Ce furent des années furieuses, où la vie des hommes comptait moins que la sueur des chevaux. Elles engendrèrent la plus sombre tyrannie des temps modernes, commencée en 1914, dans les souffrances d'une guerre trop longue et trop cruelle. Tout vint aussi du drame intime de la famille impériale.
    Mars 1917 : un raz de marée de mutineries et de jacqueries submerge l'immense Russie. Dès l'abdication de Nicolas II, toutes les digues se rompent. Le pouvoir gît dans la rue. Il suffira à Lénine de se baisser pour le ramasser.
    Décembre 1917 : dans un chaos de fin du monde, des généraux proscrits se réfugient sur le territoire du Don, préférant mourir sabre à la main que de se laisser égorger. Ils sont rejoints par une poignée de cadets faméliques et de cosaques sans chevaux. Par opposition aux "Rouges", on les appelle les "Blancs".
    Moins d'un an plus tard, du Caucase à la Sibérie, ils sont devenus des centaines de milliers sous les drapeaux de Dénikine, Koltchak ou Wrangel. La terreur bolchevique, et les espérances déçues, ont soulevé Cosaques et paysans contre les "Rouges". La Finlande, les Pays baltes et l'Ukraine s'insurgent pour leur indépendance. S'indignant du massacre de la famille impériale, les Occidentaux lancent une timide intervention. À la fin de 1919, les Bolcheviks sont aux abois, encerclés de toutes parts. « Nous avons raté notre coup », enrage Lénine. Pourtant, en quelques mois, la situation se retourne. Le bolchevisme triomphe.
    Telle est l'histoire fascinante et méconnue de la lutte sauvage et désespérée des "Blancs", dont la victoire aurait changé le sort du monde.

  • La Reine Hortense

    Claude Dufresne

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 9 October 2015

    Une vie extraordinaire, parsemée de coups de théâtre, et menacée de dangers incessants : tel est le destin de la reine Hortense. Belle-fille et belle-soeur chérie de Napoléon, fille de l'incomparable Joséphine, elle est aussi la mère de Napoléon III. Hortense, depuis sa naissance à l'ombre de la guillotine, jusqu'à son accession au trône de Hollande, et à sa retraite en Suisse, ne cesse d'être le témoin de son temps et des bouleversements politiques de la Révolution, de l'Empire et de la Restauration. La finesse de son intelligence lui permet de déjouer les situations les plus délicates. De son mariage malheureux avec Louis Bonaparte, le frère de Napoléon, elle se console avec le général de Flahaut, fils naturel de Talleyrand. Une tumultueuse et célèbre histoire d'amour, dont naît un fils, le duc de Morny, qui jouera un rôle prépondérant dans l'accession de son demi-frère Napoléon au trône impérial. Belle et passionnée, Hortense de Beauharnais méritait une biographie haute en couleur, qui rende hommage à ses multiples talents de séductrice et de femme d'esprit. Grâce à sa scrupuleuse rigueur devant la vérité historique, qui n'exclut ni l'humour ni les anecdotes pittoresques, Claude Dufresne éclaire cette personnalité très riche sous un jour nouveau. Il a puisé dans des documents peu connus, certains même inédits, et a pu consulter des archives familiales demeurées jusqu'ici inexplorées.

  • Mataf

    Roland Lesaffre

    • Fenixx réédition numérique (pygmalion - gérard watelet)
    • 27 May 2022

    Ce livre est le roman - scrupuleusement exact - d'une vie extraordinaire. Tous les faits, toutes les circonstances, tous les événements relatés sont vrais. Il s'agit d'un homme, qui ne veut pas livrer son enfance, d'un homme qui veut se débarrasser d'une guerre encombrante, d'un homme que l'amour extrême pour les femmes - pour une femme surtout - entraîne constamment à la limite de soi-même. Son aventure cinématographique lui a fait côtoyer les plus grands noms du cinéma. Jamais elle ne l'écartera de son parcours vital et instinctif : la recherche de l'amour, la découverte de l'amour, le vécu de l'amour, les vices de l'amour, la folie amoureuse, la « dinguerie » de l'amour. Frôlant tous les abîmes, brisant tous les tabous, des mots, des pages, des scènes qui frappent en plein coeur. Au-delà de tout artifice, de toute concession, un ouragan de franchise, d'honnêteté, d'audace absolues. Pur et impudique, simple et tragique, drôle et désespéré, un livre « coup de poing », dévastateur, inoubliable.

  • Mataf

    Roland Lesaffre

    • Fenixx réédition numérique (pygmalion - gérard watelet)
    • 27 May 2022

    Ce livre est le roman - scrupuleusement exact - d'une vie extraordinaire. Tous les faits, toutes les circonstances, tous les événements relatés sont vrais. Il s'agit d'un homme, qui ne veut pas livrer son enfance, d'un homme qui veut se débarrasser d'une guerre encombrante, d'un homme que l'amour extrême pour les femmes - pour une femme surtout - entraîne constamment à la limite de soi-même. Son aventure cinématographique lui a fait côtoyer les plus grands noms du cinéma. Jamais elle ne l'écartera de son parcours vital et instinctif : la recherche de l'amour, la découverte de l'amour, le vécu de l'amour, les vices de l'amour, la folie amoureuse, la « dinguerie » de l'amour. Frôlant tous les abîmes, brisant tous les tabous, des mots, des pages, des scènes qui frappent en plein coeur. Au-delà de tout artifice, de toute concession, un ouragan de franchise, d'honnêteté, d'audace absolues. Pur et impudique, simple et tragique, drôle et désespéré, un livre « coup de poing », dévastateur, inoubliable.

  • Les Parias

    Pierre Leulliette

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 11 December 2015

    On verra, disait Valéry, se développer les entreprises d'hommes choisis, produisant en quelques instants, à une heure et dans un lieu imprévus, des événements écrasants. Historique d'une certaine manière, ce roman a pour trame les événements écrasants dont fut tissée la guerre d'Algérie. Mais on y voit tout autant comment ceux qui produisirent ces événements purent, à leur tour, être écrasés par eux. Parallèle à la marche vacillante de l'Histoire, on y suit le cheminement très personnel de trois hommes et d'une femme : trois officiers parachutistes, une étudiante arabe. Quatre destins. Liés. Tantôt en contrepoint, tantôt en symbiose avec leur époque. Faits authentiques ? Personnages imaginaires ? Reportage masqué ? En filigrane du fil, rouge et de plus en plus tendu, de ces quatre destinées, un constat lancinant : oui, il existe, quelque part, un absolu ; il n'y a que cela qui compte... même si l'on n'arrive pas à le trouver. Qui, ou quoi, autrement, ferait tant courir (en attendant que d'autres, peut-être, les relaient un jour ?...) ces coureurs de piste sans fin qu'on veut aujourd'hui oublier ?

  • Médecins au combat

    Marc Flament

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 23 October 2015

    Au combat les soldats l'appellent toubib. C'est le compagnon des mauvais jours. Médecin ou chirurgien, aspirant, lieutenant ou capitaine, on le retrouve sur tous les champs de bataille : dans les campagnes d'Europe, les sables du désert, les rizières d'Extrême-Orient, les forêts tropicales, les djebels d'Afrique du Nord.... À l'instant où les coups de feu claquent, où les bombes explosent, les médecins militaires se penchent, avec la même sollicitude, sur les blessés, amis ou ennemis. Esculape en treillis, ils reprennent à leur compte la célèbre phrase de Pasteur : On ne demande pas à un malheureux : de quel pays es-tu, de quelle religion es-tu ? On lui dit : tu souffres, cela suffit. Tu m'appartiens, je te soulagerai. À travers leurs témoignages, ces pages retracent leurs exploits, leurs sacrifices, depuis la tragédie de Dunkerque en 1940, jusqu'à l'expédition du Tchad en 1980. Elles disent aussi le dévouement et le courage de leurs précieux auxiliaires, infirmiers et infirmières, adjoints discrets et efficaces d'innombrables missions humanitaires. Sur eux tous, civils et militaires peuvent compter aussi longtemps que les hommes s'acharneront à se détruire. Il était temps de leur rendre hommage.

  • La Reine de paille

    Jacques-Philippe Giboury

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 26 November 2018

    Le chevalier de Villedorne, gentilhomme vendéen, tente au cours de l'été 1793, avec quelques conjurés, d'arracher la reine Marie-Antoinette à sa geôle de la Conciergerie.

  • La diablesse

    Raymond Ruffin

    • Fenixx réédition numérique (pygmalion)
    • 12 June 2020

    L'incroyable aventure de Violette Morris (1893-1944), 52 fois internationale, 9 fois championne de France, titulaire de plusieurs records nationaux et mondiaux, ne se raconte pas en trois lignes. Elle se lit, se dévore de la première à la dernière page. Impossible, en effet, de relater brièvement la cascade de péripéties qui jalonnent son extraordinaire existence. Quelques dates cependant précisent son tumultueux parcours : 1903 : sacrée « graine de champions » par les religieuses chargées de son éducation. 1910 : la séduisante et riche épouse d'un puissant homme d'affaires l'initie aux amours féminines. S'ensuivent frasques et scandales à répétition. 1914 : engagée volontaire comme ambulancière, puis estafette, en Artois et à Verdun. 1919 : reprise à Paris d'une vie dissolue, parallèlement à une carrière sportive couronnée de lauriers. 1923 : liaison avec Raoul Paoli, célèbre champion d'athlétisme et de lutte. 1929 : ablation volontaire des seins, obstacles dans ses compétitions. 1930 : exclusion des stades par la Fédération féminine sportive de France, suivie d'un procès retentissant qui fait la joie du Tout-Paris. 1936 : invitation aux J.O. de Berlin. Fascinée par l'ordre nazi, devient agent de renseignements pour le compte de l'Allemagne. 1940 : le Milieu la recrute. 1942 : la Gestapo l'incorpore. 1944 : La Résistance l'exécute sur ordre de Londres. Dotée d'un caractère d'acier, d'une force physique hors du commun (elle pouvait mettre hors de combat par K.O. hommes ou femmes qui se dressaient sur sa route), Violette Morris n'a cessé, tout au long de sa vie, de défrayer la chronique, d'accumuler les défis. Manquait sur elle une biographie sérieusement documentée. Cette passionnante reconstitution historique, présentant tous les ingrédients d'un véritable scénario de film, comble désormais cette lacune. Grâce à elle, grâce à dix années de recherches de son auteur, aux multiples témoignages qu'il a pu recueillir, Violette Morris sort de l'ombre, et prend la place qui lui revient dans l'inquiétante galerie des personnages diaboliques de l'Histoire.

  • James Dean

    Marceau Devillers

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 23 January 2019

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les grandes heures de la boxe

    ,

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 18 September 2019

    SULLIVAN, CORBETT, FITZSIMMONS, JEFFRIES, JACK JOHNSON... vous connaissez ? Le mémorable premier match du siècle, DEMPSEY-CARPENTIER du 2 juillet 1921, suivi par 112 000 spectateurs, vous en souvenez-vous ? Oui, si vous êtes passionné de boxe. Peut-être pas si vous avez le privilège d'être trop jeune pour avoir pu suivre un tel événement. Hier TUNNEY, JOE LOUIS, ARMSTRONG, THIL, MARCIANO, CERDAN, ROBINSON et aujourd'hui BENVENUTI, MOHAMMED ALI, MONZON, NAPOLES restent des seigneurs dont il convenait d'évoquer carrière, aventures et combats. Avec BOUTTIER, CERDAN, VILLEMAIN, DAUTHUILLE, HUMEZ, COHEN, HALIMI et bien d'autres, la boxe a connu des jours fastes que des jeunes, TRIOULAIRE, TONNA, PIEDVACHE, MATEO, LEMAITRE, WARUSFEL s'efforcent de perpétuer malgré maintes difficultés. François TERBEEN et Guy BENAMOU font revivre ces champions et les grands moments de la boxe de 1891 à nos jours. Ils ont extrait de leurs archives et de leurs souvenirs la vie et la lutte des rois du ring qu'ils ont maintes fois côtoyés et nous confient leurs meilleures anecdotes, inédites souvent, oubliées parfois. Ce livre, s'il constitue une véritable encyclopédie que tous les amateurs de sport voudront posséder, est également destinés aux non-initiés. Ils y découvriront le roman vrai et toujours passionnant de ces hommes qui méritent d'être mieux connus et que l'on appelle « boxeurs ».

  • Mon intime conviction

    Henri-Rene Garaud

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 18 September 2019

    Pour la première fois, Maître Garaud, l'un des plus célèbres avocats d'assises actuels, parle. En toute liberté, sur tous les grands problèmes de la justice. Inscrit au barreau depuis près d'un demi-siècle, il n'a pratiquement jamais cessé de plaider des dossiers difficiles : l'affaire Grégory (où il a finalement obtenu la remise en liberté de Jean-Marie Villemin), l'affaire de la boulangère de Reims, l'affaire Simone Weber, l'affaire Pesnel-de Canson... C'est en défendant Lionel Legras, « l'homme au transistor piégé », qu'il a commencé à se spécialiser dans les procès de « légitime défense ». Aujourd'hui, Maître Garaud s'exprime sur l'indépendance des juges, la montée de la délinquance liée souvent à la drogue et à l'immigration, la peine de mort et les peines de substitution, l'engorgement judiciaire, le fonctionnement des jurys, la surpopulation carcérale... En retraçant les étapes importantes de sa carrière et les grandes affaires auxquelles son nom restera attaché, Maître Garaud dresse un constat du délabrement judiciaire dans notre pays, mais indique aussi de quelle manière il est possible d'y porter remède. N'éludant aucune des questions que lui a posées le journaliste François Broche, il lance ainsi, avec vigueur et compétence, un véritable cri d'alarme, tout en préconisant un éventail de mesures concrètes et positives.

  • Hérault de Séchelles

    Jean-Jacques Locherer

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 30 November 2018

    La mémoire collective a retenu les noms des grands premiers rôles du théâtre révolutionnaire, ceux de Marat, Danton, Robespierre, et de quelques autres. Elle ignore Hérault de Séchelles, et c'est dommage, car sa destinée fut des plus singulières. Dernier du nom d'une longue et aristocratique lignée de fidèles serviteurs de la couronne, il est, à dix-huit ans, avocat du roi au Châtelet, à vingt-cinq ans, par la grâce de Marie-Antoinette, avocat général du Parlement de Paris. Il est riche, il est beau, les femmes n'ont rien à lui refuser. Son charme, son intelligence lui ouvrent les portes des salons parisiens, il fréquente les sommités de son temps et voue un culte à Rousseau. Dans les dernières années de l'ancien régime, il est l'un des princes de la vie parisienne. Puis soudain, contre toute attente, ayant pris fait et cause pour les idées nouvelles, avec une fougue d'autant plus virulente qu'il veut absolument gommer ses origines encombrantes, on le retrouve président de la Convention nationale, membre du redoutable Comité de salut public aux côtés de Robespierre, Saint-Just, Couthon, bref l'un des hommes les plus puissants de France. Il rédige la constitution de l'an II, prend en charge la diplomatie, est envoyé en mission dans les départements. Il est un des « grands » du régime et l'on sait par son abondante correspondance que sa popularité à Paris est extrême. Mais à trop vouloir mettre en pratique la « Théorie de l'Ambition » dont il est l'auteur, Hérault de Séchelles succombe à son tour victime de la Terreur, suspecté de complot contre la République par les hommes au pouvoir, ses collègues de la Convention et du Comité de salut public, Robespierre et Saint-Just en particulier, qui n'acceptèrent jamais à leur côté ce grand seigneur renégat, aux moeurs dissolues, qui prétendait les dépasser en patriotisme et en zèle révolutionnaire. Un ambitieux cynique ? Un exalté ? Un traître ? Une victime ? Qu'on en juge à la lecture de cette troublante histoire écrite à la mémoire de l'une des figures les plus étranges et les plus ambiguës de l'époque.

  • Abélard

    Ines Nollier

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 15 February 2019

    Dans un monde où tout se compte et se mesure, parler de vie spirituelle semble une gageure. Et pourtant, jamais il n'y eut autant de sectes religieuses, jamais l'homme moderne ne fut plus près de l'homme du Moyen Age qui, aux prises avec un essor considérable, une société en évolution et une pensée en mutation, se tourna vers Dieu pour échapper à son angoisse existentielle. Les analogies surgissent à chaque pas, les schèmes restent immuables, l'autorité, qu'elle soit monarchique, ecclésiastique ou républicaine, impose toujours et partout ses interdits. A travers Pierre Abélard, philosophe et théologien, « le plus illustre des maîtres de ce temps », comme le dit Georges Duby, l'époque avec ses remous, ses guerres, ses misères et ses incertitudes nous est révélée. Mais c'est aussi le cheminement d'une pensée qui, au XIIe siècle, porta à des sommets, jusque là jamais atteints, la création intellectuelle et artistique fondée sur l'aspiration spirituelle. Bien qu'à plusieurs titres on le considère comme un précurseur, Pierre Abélard né en 1079, au Pallet, petit bourg près de Nantes, nous a paru résumer le mieux la mentalité de l'époque. Homme à travers sa passion pour Héloïse, moine dans la perfection de son idéal religieux, il porte en lui, dans ses lignes de force et à chaque instant de sa vie, le destin de l'homme éternel. I. N.

  • La reliure en France

    Yves Devaux

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 18 January 2019

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dieu au bout des doigts

    Pierre Saurat

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 26 November 2018

    Tout à commencé un matin de mai : deux claquements de 22 long rifle, entre les quatre murs d'un studio de banlieue... Un homme s'écroule. Justice est faite, à l'issue d'un sacrifice expiatoire et d'une cérémonie barbare, après un verdict prononcé par un « tribunal sauvage », présidé par une femme, devenue tour à tour procureur, juge et bourreau. Le cadavre de la victime sera retrouvé le lendemain, émergeant de l'eau noire de la Marne. A l'origine de ce drame véridique et de cette exécution sommaire, dont les auteurs ont été jugés à Paris il y a quelques mois, se dessine l'ombre d'un jeune drogué aux yeux cernés de noir, sosie de James Dean, mort à la suite d'une absorption massive d'alcool à brûler et de barbituriques. DIEU AU BOUT DES DOIGTS n'est donc pas une histoire romanesque. C'est pourtant un roman d'action et d'amour, rapide, brutal, poignant. C'est aussi un document terrible et authentique, indispensable à qui veut enfin connaître objectivement les méfaits de cette drogue meurtrière, fléau de notre société, et découvrir la faune de ses laudateurs : truands, pourvoyeurs et épaves qui errent dans Paris au petit matin pour y rencontrer, parfois, la Mort au fond d'une seringue après avoir vainement chercher Dieu à travers les volutes bleues d'un « joint » bourré de « H » qu'on tient en tremblant au bout des doigts.

  • La femme sans visage

    Sabine De Surgis

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 30 November 2018

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'envol du cygne

    Dominique Rebourg

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 7 December 2018

    Jusqu'à l'envol, jusqu'à la mort, l'histoire d'une déchirante passion, au temps où la Bretagne n'était pas encore la France. Dans l'été flamboyant, sur les coteaux surplombant la rade, bourgeois et paysans, gens de noblesse, tous les grands noms de Bretagne, ces fortes têtes au coeur de plomb et d'or, tout le peuple d'Armor attendaient dans la joie le duc Jean de Montfort, rappelé d'Angleterre pour les défendre contre les ambitions du roi Charles V de France. Toute la fleur de la chevalerie était là à piétiner le sable et Isaine de Kerrud, sous le dais immense de l'azur et des bannières claquantes, ne quittait pas des yeux son époux rayonnant au milieu de la foule, homme de fer et de chair, de glace et de feu, de roc et de miel. Subjuguée, les yeux luisant d'émotion, elle puisait en lui son énergie, s'abreuvait à cette source vive, priait de toute son âme pour que la vie ne puisse plus jamais les séparer. Emportés trop longtemps l'un et l'autre par le tumulte de la guerre et la violence dévastatrice de leur amour, allaient-ils enfin pouvoir liguer leurs forces pour se rejoindre, se retrouver liés tout comme au premier jour ? Mais, depuis que le monde est monde, les prières et les larmes, les sentiments sincères et véritables peuvent-ils triompher de la haine et de la perfidie, face à la cruauté implacable de la fatalité et des hommes ?

  • Faut-il tuer par amour ?

    Jean Toulat

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 30 November 2018

    Peut-on donner la mort à un incurable qui la demande ? Jusqu'où prolonger un coma ? Jusqu'où réanimer un nouveau-né qui risque d'être handicapé ? La « délivrance » des aliénés par Hitler serait-elle possible en France ? Doit-on la vérité aux malades ? Peut-on légaliser l'euthanasie ? Telles sont, entre autres, les graves questions abordées par Jean Toulat dans sa nouvelle enquête, riche de témoignages vécus, de récits poignants. Il interroge les grands professeurs : Monod, Debré, Minkowski, Milliez, Lejeune... Il précise la position des diverses religions, de la Mosquée, à la Synagogue, du Protestantisme et de l'Orthodoxie à l'Église romaine. Il fait parler des médecins, des infirmières, des malades... Existe-t-il, en fait, une solution vraiment satisfaisante pour un problème qui posera toujours un terrible cas de conscience ? Et pourtant, entre l'acharnement thérapeutique et l'introduction, dans le Code civil, du « meurtre par pitié », n'y a-t-il pas une juste voie ?

  • Les roses rouges du Mexique

    Kurt Palka

    • Pygmalion (réédition numérique fenixx)
    • 7 December 2018

    Dans le sillage de la troublante et énigmatique princesse Charlotte, devenue par la volonté éphémère de la France, impératrice du Mexique en 1864... Par la volonté de Napoléon III et grâce à l'intervention de l'armée française l'archiduc Maximilien d'Autriche et son épouse, la princesse Charlotte, fille du roi des Belges, montent sur le trône du Mexique en 1864. A leurs côtés le Colonel Hubert de Moy de Chevalier, chargé par Paris de les protéger et d'exercer sur eux une surveillance de tous les instants, tombe sous le charme du jeune couple. Déchiré entre ses fidélités contradictoires, empêtré dans le guêpier de la conquête où la mort guette à chaque pas, Hubert, prisonnier peu à peu de son propre jeu, prend lentement conscience du véritable rôle que le Destin lui assigne. Deux femmes ensorceleuses éclairent et ravivent ses passions tumultueuses : celle qu'il aime restée en France et celle qu'il désire maintenant, devenue sa maîtresse, dans tous les sens du terme. Ces confessions dramatiques, alertes, impitoyables, impudiques parfois, de Hubert de Moÿ de Chevalier, un faiseur d'Empire, révèlent un homme, un vrai, de chair et de sang, confronté malgré lui à de vertigineuses et envoûtantes responsabilités. Pourra-t-il les assumer, dans la nudité de son âme et de son coeur écartelés ? Deviendra-t-il un traître ou un héros ? Charlotte trop séduisante et trop fragile l'entraînera-t-elle dans son ultime folie ? Autant de questions qui tiennent en haleine jusqu'à la dernière page, au fil d'une brûlante et chatoyante reconstitution de l'expédition française au Mexique.

empty