Société des écrivains

  • Un livre auquel Yassin Elyagoubi consacra cinq années de sa vie : c'est Douleur sourde, qui évoque le conflit israélo-palestinien, un des conflits majeurs qui se perpétue au XXIe siècle. Il commence donc ses activités littéraires par Douleur sourde. Le sous-titre de l'oeuvre, « poésies en proses », amorce l'explication de cette confrontation entre prose et poésie dans l'oeuvre de Yassin Elyagoubi. Poète avant tout, il s'est toujours attelé à un décloisonnement des genres littéraires. Même si Douleur sourde s'éloigne de l'exercice poétique par sa forme, il n'en reste pas moins de la poésie engagée, attaché au langage métaphorique. En fait c'est l'histoire d'un de ces « Arabes » intégré par les mots, la culture française, qui tout à coup se souvient de ses origines mais pour se sentir en empathie avec le peuple israélien. Tout est en place pour la paix. Qu'attend-on ? Ce mélange des genres ne s'arrête pas là puisqu'on retrouve dans ce recueil des textes se rapprochant davantage d'une critique, d'un essai ou d'une nouvelle. En regroupant différents genres littéraires, Yassin Elyagoubi n'en crée pas un autre, mais tente simplement de rapprocher deux peuples : les peuples israélien et palestinien, à travers l'art et la langue française, en mariant la culture juive et la culture arabe.

  • « Être plus sage et rester aussi déterminé, Dans mes choix de chemins de plus d´humanité, Dans ceux aussi d´artiste de mots et de musiques, Non caricaturé, nature et sans mimique ! Quelque temps, à présent, au mieux et sereinement, Je m´en vais faire une pause sans être différent... Sur la pointe des pieds, pour quelque temps de vie, Mes gestes, mes mots, mes chants... seront mes jours... seront mes nuits ! » Les nouveaux départs, les espoirs déçus, les virages de la vie, voulus ou subis... Voilà les voyages auxquels nous convie avec nostalgie, amertume ou élan d´espérances Ghuo-Zhing Tong, au fil d´une plume légère aujourd´hui libérée du passé, se penchant sur hier pour mieux aborder demain.

  • Soléna d'hier et d'aujourd'hui À travers le regard et les souvenirs de famille d'une jeune fille d'aujourd'hui, l'auteur nous retrace l'histoire et le destin de Soléna, esclave sous les Tropiques en l'an 1800. Restituant ainsi, dans un contexte historique, les espoirs et le combat d'hommes et de femmes résolument déterminés à conquérir leur liberté et celle de leur descendance, il nous mène sur les traces d'une période sombre de notre histoire... En voyageant entre les Antilles et la Métropole, la nouvelle génération envisage positivement l'avenir, gardant en mémoire le courage de ses ancêtres. "Le jour se lève à nouveau" Léna a disparu... à la suite de son enterrement. ­Qu'est-il advenu de son corps ? Le Capitaine Frantz Karmon, le Commandant CD et son équipe se mobilisent pour élucider cette étrange et sordide affaire.

  • « Marchez votre vie, Le long d'un infini... Coulez votre temps, Dans l'âme de vos élans ! Prenez et tenez bien, Vos bonheurs et vos liens, Serrez-les contre vous, Jusqu'à tout l'autre bout ! Chantez, parlez, riez, Et posez votre nez, Sur les saveurs d'amour, Fidèles liens de toujours ! » Véritable hymne à la vie, ...

  • « Écrire est en réalité vouloir lutter contre la fatalité, cette sorte de prédestination qui déterminerait le cours des événements de l'histoire des hommes d'une manière irrévocable et contre le hasard, cette imprévisibilité des péripéties qui arrivent insidieusement. » Il n'existe pas de mot pour désigner le sort d'un parent qui affronte la mort de son enfant. Jean-Claude Parcot a recours à la philosophie et à la théologie pour tenter de poser des mots sur l'indicible et comprendre dans quelle mesure une part de divin infuse nos vies. Comment accepter la tournure tragique du destin lorsque la mort frappe dans la fleur de l'âge ? La disparition de son fils et de son petit-fils laisse un vide impossible à combler, mais il trouve dans l'amour de ses proches l'énergie de poursuivre son chemin de vie. Ce récit sur l'expérience du deuil inspire une profonde compassion et constitue pour tous une leçon de sagesse.

  • Qui est Man Tina ? Que lui est-il arrivé pour paraître si sombre aux yeux de tous aujourd'hui ? À travers sa rencontre avec le Capitaine Karmon qui cherche à élucider le mystère autour de l'étrange disparition de Léna, le visage de Man Tina se dévoile sous un nouveau jour. De la Martinique contemporaine, dont elle semble si détachée, à la Guadeloupe, en passant par l'Hexagone ou encore la Colombie, Tina nous fait voyager, remonter le temps, levant ainsi le voile sur une vie pleine de rebondissements, traversant une époque tumultueuse faite de révolutions en marche et de bouleversements des sociétés. "Et si tout recommençait...?" dresse le portrait d'un personnage de l'histoire "Le jour se lève à nouveau", précédente nouvelle de l'auteur parue avec un second récit, "Soléna d'hier et d'aujourd'hui".

  • « Les préjugés ont toujours le dessus sur la beauté, sur la grandeur. Et si aujourd'hui vous mettez tant d'acharnement à écrire sur le surnommé Milan, c'est autant pour honorer la mémoire d'une belle âme que pour renverser (sans illusion d'y parvenir) cette vigueur préjudicielle chez tant d'êtres intelligents. Vous saviez dès le début que ce qui vous avait rapprochés, vous et lui, allait devoir un jour vous séparer. Jamais, au grand jamais, la durée ne se présenta à vos yeux ni aux siens comme une option viable... » Rémi C., alias Milan, étudiant solaire, fascinant, libre. Mais aussi jeune homme ombrageux, écorché... Un être double, qui touche tour à tour aux arts et à la physique. Une figure bifrons, autour de laquelle tourne la narration, tout en effleurements et évocations, d'Éléa, qui fut son professeur, son amante, son amie. Et cette dualité de se propager à l'entièreté du roman, Franca Doura composant, à travers les couples Milan-Éléa et Milan-Rosie, un portrait ambivalent de la passion amoureuse, qui peut se faire aussi légère que destructrice, aussi lumineuse que mortifère, aussi généreuse que terrible.

  • « Le corbillard chargé de fleurs allait emmener la défunte vers sa dernière demeure. Jane a rejoint les autres. Elle serrait les poings pour contenir ses larmes. Alors, elle sentit une main très douce qui vint se glisser dans la sienne. Elle savait que c'était celle de Laura. Ce n'était pas la mort qui les séparerait. » Bien qu'elles soient très différentes de tempérament, les soeurs jumelles Jane et Laura Miller sont inséparables. Jusqu'au jour où elles tombent toutes deux sous le charme du même homme. Laura épouse Harold, qu'elle quitte après dix ans de mariage. Mais leur amour renaît de ses cendres, tout comme la complicité des soeurs qui renouent après des années de séparation. C'est alors qu'un drame vient briser ce bonheur retrouvé. À l'image de la menace terroriste qui s'immisce sans prévenir dans notre quotidien, Jennifer Fordham surprend son lecteur avec un dénouement inattendu et criant de vérité.

  • « Il existe d'innombrables quêtes du père, de non moins innombrables cultes de l'image du père, et des travaux très exégètes sur le souvenir du père... je vais apporter ma petite pierre à l'édifice : j'entreprends aujourd'hui d'écrire le roman qui va faire de mon père disparu le personnage qu'il mérite. Je ne cherche pas à connaître la vérité, je serai contrainte d'inventer car tous ceux qui le connurent ont disparu, seul Javier, son frère aîné, s'il vit encore, ce dont je doute, pourrait témoigner de choses vraies, et alors je pourrais enjamber les ponts entre les époques, choisir et ordonner les faits pour établir une vérité, biaisée mais plausible. » Successivement berger, évadé de France, prisonnier des franquistes, marin, ouvrier... Amant, mari, accessoirement père de famille... disparu de la circulation un beau jour de 1982... de la France à l'Argentine, via l'Espagne et l'Indochine, Pablo Guttiérez constitue une véritable énigme. Marie Guttiérez et son compagnon, Daniel Cordon, mènent une enquête qui les conduit du Pays Basque en Argentine à la recherche de cet homme insaisissable. Une véritable quête où l'on retrouve le goût de l'auteur pour le roman choral.

  • Frappant trois cents millions de personnes à travers le monde, première cause de mortalité chez les 15-29 ans, la dépression s'impose comme un véritable enjeu de santé publique. Comment combattre ce fléau ? Cet ouvrage s'intéresse ainsi à la prescription d'un agoniste dopaminergique, le pramipexole, couramment utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson, cette fois dans le cadre de dépression ou de troubles bipolaires. Neuropsychiatre et psychiatre, les auteurs choisissent ici d'illustrer le cadre d'utilisation, la posologie, l'efficacité et les effets secondaires du produit en livrant le témoignage de deux patients et en relatant onze consultations. Objective et pertinente - les propos restent prudents quant à la prescription du produit, le réservant en cas d'inefficacité ou d'intolérance aux traitements habituels des dépressions -, l'étude devrait intéresser non seulement le grand public - elle est accessible et concrète -, mais également les médecins qui y trouveront une piste de travail innovante.

  • « J'ai essayé de m'éloigner un peu des routes tracées. Il ne s'agit pas ici de longues errances, mais de petits chemins de traverse, d'une douce intrusion dans des lieux riches en belles histoires. La diagonale et l'oblique promettent bien plus d'aventures que les chemins rectilignes. J'aime la curiosité, l'étonnement, l'émerveillement, les interrogations. » Olivier Jochem est amoureux de la baie de Somme et en parle très bien : il évoque Saint-Valéry-sur-Somme, Noyelles-sur-Mer ou encore la pointe Saint-Quentin à l'histoire peuplée de figures célèbres. Nous suivons ainsi les pas d'Anatole France, de Jules Verne, de Jeanne d'Arc emprisonnée au Crotoy, du duc de La Rochefoucauld qui en 1792 cherchait un marin de la baie qui voulût bien l'emmener en Angleterre... Une église classée monument historique, une épave aussi légendaire que mystérieuse, un curieux cimetière chinois... La promesse d'une balade culturelle aussi agréable qu'instructive, mettant en lumière certains secrets de la région.

  • Confié à un couple de fermiers par ses parents qui n'ont plus de quoi nourrir leurs sept enfants, Petit Jean va bientôt cohabiter avec... un coq ! Mais pas n'importe lequel : Gertrude - nommé ainsi à cause de ses pattes roses - est un vrai coq savant. Doué de parole, celui-ci va lui apprendre à lire, mais le meilleur reste à venir... Bienvenue à la ferme ! Mariant la fable à la chronique rurale, le charme d'antan au loufoque, ce conte joliment illustré ravira le jeune public qui ne pourra s'empêcher de rêver de rencontrer un ami tel que l'inénarrable Gertrude !

  • Dans la salle fumeur des bureaux belges de la TED, une compagnie de livraison de courriers internationale, Louis et Alain discutent régulièrement des destinations de ce dernier, qui profite de son temps de loisir pour voyager. Comme il a un accès direct à l´état des transports de presque tous les pays du monde, par sa fonction, Louis est en mesure de renseigner Alain sur les derniers événements se déroulant en Russie, car l´employé compte s´y rendre ce week-end pour une exposition exceptionnelle. Au même moment, à Moscou, Vladimir et Victor apportent les dernières touches nécessaires au bon fonctionnement du coup qu´ils mettent sur pied depuis plus d´un an. Un roman policier bien ficelé qui propose au lecteur de suivre en parallèle l´évolution de l´enquête et le destin des braqueurs. L´auteur de cette passionnante aventure propose également un voyage touristique bien documenté, et l´on découvre avec plaisir Moscou, Bruxelles et Strasbourg entre autres. Une prose coulée, sans faille, et un brin d´humour apportent une dernière touche de qualité à ce livre complet qu´on lit d´une traite, sans même s´en rendre compte. Une réussite.

  • Cela fait longtemps que Daniel vit dans le corps d´un autre, un grand-père de quatre-vingts ans. Tout a commencé à ses vingt ans. De plus en plus fatigué, il dort beaucoup, mais ne récupère pas comme d´habitude. Il faudra attendre que son état se dégrade pendant quinze ans pour qu´un diagnostic soit enfin prononcé: fibromyalgie... Méconnue, la fibromyalgie touche pourtant plus de deux millions de personnes en France. En partageant cette quête au diagnostic et son combat quotidien, Daniel de Coninck nous fait découvrir ce mal encore flou aux yeux de nombreux médecins. Il livre un témoignage renversant mais édifiant, collant à la réalité du malade et riche de conseils pour enfin savoir faire face.

  • « Avoir emmagasiné tant de mots Toute cette mémoire compressée Dans les têtes que les barreaux serrent Avoir vécu au moins une vie Et en vivre plusieurs ici privé Pour n´en choisir qu´une seule Celle de la sortie Celle des mots libres »

  • Au miroir du passé, connaissant le présent, que peut-on donc espérer de notre avenir ? Dans une centaine d'années, les femmes auront-elles enfin obtenu l'absolue parité avec les hommes ? L'inégalité entre les individus aura-t-elle encore diminué ? La santé et la médecine auront-elles accompli de nouvelles percées révolutionnaires ? Les religions se seront-elles ouvertes aux changements de société ? Petit traité de futurologie qui se décline en douze thématiques, "Vite, rêvons... sur les chemins du temps" sonde l'avant (à travers mille extraits d'ouvrages anciens consacrés aux us et coutumes de leur époque) et le maintenant pour mieux anticiper des lendemains que J. Gros, à l'aune des progrès constatés, veut croire meilleurs. Porté par un optimisme raisonné, cet essai exprime ainsi, en pointillés, une foi et une espérance en une humanité capable de résoudre patiemment les dissensions qui la minent.

  • Le peuple de France ne s'est jamais douté de l'enjeu dont il fut le cobaye et qui s'est déroulé pourtant sous ses yeux, durant cinq ans, de 2007 à 2012. Cet enjeu, pour le gouvernement en place, a été de ramener le « peuple d'en bas », coup de butoir après coup de butoir, à ce que l'on appelle « l'ancien régime » qui prône la fusion du politique et du religieux, ce qui englobe les puissances financières qui en sont les pourvoyeurs : des marionnettistes, auteurs d'une crise programmée de longue date. Mais n'en doutons pas, la marche des peuples est bien en marche, inéluctable et irréversible vers la conquête d'indépendance, vers le retour des libertés individuelles et collectives, vers une vie normale et éclairée. C'est un fait indéniable, la nouvelle civilisation est en train d'émerger. Fantasmes et utopie, diront certains ; lucidité et espoir, clameront les autres ! En dévoilant « L'Enjeu », Jean-Pierre Roque décrypte au travers de cinq parties (« La France bâillonnée », « La dette odieuse », « Justice et partage », « La marche des peuples » et « La nouvelle civilisation ») le fonctionnement de nos sociétés et offre une certaine vision du monde et du puzzle politico-financier. Un pamphlet engagé et polémique, dérangeant et stimulant, au regard aussi acide qu'aiguisé.

  • « Nous avions entendu dire que Monsieur Jules écrivait, qu'il avait publié des livres et qu'il était renommé pour cela. Mais cela restait un peu mystérieux pour nous : les marins-pêcheurs avaient très peu l'occasion d'avoir un livre entre les mains et beaucoup d'entre eux ne savaient pas lire. (...) Quant aux sujets de ses livres, il disait qu'il écrivait de belles histoires d'aventures imaginaires. Celle qu'il rédigeait actuellement m'intriguait, car elle semblait se passer en mer. En discutant un peu avec lui, il m'indiqua que cela concernait un engin pouvant aller sous l'eau. » Dans ce savoureux ouvrage, Olivier Jochem mêle réalité et fiction avec une grande dextérité. Il donne la parole à Alexandre Dulong, un capitaine au long cours engagé par Jules Verne pour naviguer avec lui sur le Saint-Michel. Le marin-pêcheur fait l'étonnant récit de ses trois années passées en compagnie de l'écrivain en baie de Somme. L'attrait de celui-ci pour l'élément marin l'attire au port du Crotoy, où il acquiert une maison pour y travailler au calme. Cette belle amitié livre une facette méconnue du romancier d'aventures, en apprenti navigateur sympathique et passionné. Bien qu'en partie fictive, la tranche de vie ici contée apporte un éclairage nouveau sur la genèse de certaines des oeuvres du génie littéraire, dont "Vingt mille lieues sous les mers".

  • L'annexion de la Crimée en 2014 et la guerre hybride menée dans le Donbass depuis lors ont profondément affecté les rapports des pays occidentaux avec la Russie. Des sanctions économiques ont été prises par l'Union européenne et les USA à l'encontre de celle-ci. En réponse le pouvoir russe tente par tous les moyens de diviser le front occidental et pratique une désinformation à destination des opinions publiques européennes et nord-américaines. Cet ouvrage essaie de dissiper les faux-semblants en rapportant les thèses à des données de l'histoire ou de la vie contemporaine en Russie. Il est fondé sur la thèse que la politique de Vladimir Poutine vise à occulter le mécanisme de sa gouvernance - essentiellement kleptocratique - en mettant en condition l'opinion intérieure et internationale. Confrontant les realia (les faits avérés) et les discours officiels russes, l'auteur exprime sa solidarité avec les groupes qui en Russie même mènent un combat pour la vérité et le respect du droit. Sur un plan général, l'auteur démontre que le pays connaît une nouvelle phase d'obscurantisme réactivant les démons du passé. L'espérance toutefois demeure, elle qui selon un proverbe russe « meurt en dernier ». Riche et fouillé, un édifiant portrait critique de la Russie de Poutine.

  • Ça se passe là où souffle le vent d'autan... Là où la langue occitane fredonne, roule et claque. En pays ardent, gorgé de soleil où hommes et femmes fêtent Carnaval, où le temps s'égraine entre semailles et moissons... mais voilà le tocsin qui, cet été 1914, sonne la fin des battages et appelle les hommes au front. C'est alors toute la collectivité qui est prise dans la tourmente de ces «?années rouges?». Une communauté languedocienne que l'auteur célèbre avec un amour patent, dans cette superbe fresque du centenaire, à la fois réaliste, émouvante et drôle, qui découvre le sublime sous le commun.

  • « Vingt-cinq ans, cela fait vingt-cinq ans que je souffre dans un corps qui ne correspond pas à mon physique et à l'image que je renvoie. Mon apparence est celle que vous, vous voyez ou que vous voulez bien voir ! » À travers ce récit, l'auteur dénonce le stéréotype du handicap, forcément visible. Exorcisant son mal-être, elle nous relate son périple, des premiers symptômes de la « fibromyalgie » aux étapes multiples de son difficile combat contre cette maladie rare et incurable. Instructif et édifiant, son témoignage poignant est un véritable appel à la compréhension et pousse le lecteur à la réflexion sur la notion du handicap autant qu'il lève le voile sur cette pathologie encore trop méconnue.

  • « Les professionnels de la petite enfance (puéricultrices, auxiliaires de puériculture, infirmiers, éducateurs de jeunes enfants ainsi que médecins) sont parfois démunis face aux problèmes qu'ils rencontrent. Ils sont souvent en première ligne quand les parents, angoissés par la séparation, leur confient leur enfant, les harcèlent d'innombrables questions et s'attendent à des réponses satisfaisantes et rassurantes. Au milieu du monde vaste et compliqué de l'Internet, ce livre met à leur disposition des outils leur permettant de répondre à ces questions, de régler les problèmes courants grâce à des conseils pratiques, simples et concis. Ces conseils sont issus d'une expérience riche de trente ans d'exercice de la pédiatrie, dont une dizaine d'années au sein de plusieurs crèches de la région parisienne. » Un manuel pour prévenir et pallier les petits et grands tracas que peut rencontrer l'enfant confié à des professionnels : c'est ce que propose R. Saab avec ce guide qui synthétise, à destination des acteurs de la petite enfance (mais aussi des parents), le b.a.-ba en la matière. Hygiène, nutrition, maladies, compréhension du comportement, gestes et réflexes à acquérir : cet ouvrage embrasse toutes les problématiques liées à la vie en communauté et fournit, avec limpidité et efficacité, sous forme de fiches, les informations et conseils essentiels à la garde et à l'éveil des tout-petits. D'ores et déjà un texte indispensable, qui devrait rapidement trouver sa place dans toutes les crèches et chez les assistantes maternelles...

  • « Ce livre est une main tendue vers les femmes pour les aider à ne pas avoir à lutter pour conserver une ligne et à pouvoir enfin se réconcilier avec la nourriture. Il est également un message pour celles qui ont un cheminement plus ou moins long vers la silhouette souhaitée : "Le poids sur la balance n'est pas significatif, arrêtez de faire la course aux kilos avec des régimes trop restrictifs, commencez à penser autrement car la seule réalité est qu'il vous faut lâcher le gras superflu sans que ce soit au détriment de votre capital santé qui est le muscle. Arrivez enfin à intégrer que seule une fonte de la masse grasse peut amener une diminution vraiment significative du volume corporel." » Prouvée et validée, offrant plus qu'une promesse de perte de poids, mais surtout une nouvelle approche de l'alimentation, la méthode créée par F. Raybaud éveille plus que la curiosité... et bien le désir de la tester... Et ceci parce que l'auteur nous parle avant tout d'envie de prendre soin de soi, de mieux choisir sa nourriture, de retrouver son dynamisme. Toutes choses que permet cet ouvrage qui, avec simplicité et complicité, nous fournit les clés d'un autre rapport à soi et à son alimentation.

  • « Le corbillard chargé de fleurs allait emmener la défunte vers sa dernière demeure. Jane a rejoint les autres. Elle serrait les poings pour contenir ses larmes. Alors, elle sentit une main très douce qui vint se glisser dans la sienne. Elle savait que c'était celle de Laura. Ce n'était pas la mort qui les séparerait. » Bien qu'elles soient très différentes de tempérament, les soeurs jumelles Jane et Laura Miller sont inséparables. Jusqu'au jour où elles tombent toutes deux sous le charme du même homme. Laura épouse Harold, qu'elle quitte après dix ans de mariage. Mais leur amour renaît de ses cendres, tout comme la complicité des soeurs qui renouent après des années de séparation. C'est alors qu'un drame vient briser ce bonheur retrouvé. À l'image de la menace terroriste qui s'immisce sans prévenir dans notre quotidien, Jennifer Fordham surprend son lecteur avec un dénouement inattendu et criant de vérité.

empty