Squeeze

  • Fin de série

    Collectif




    Chaque jour qui passe, les briquets terroristes de la simili-littérature numérique se rapprochent un peu plus des façades en papier du livre. Tout en haut des Lettres, dans les salons de commandement jusqu'aux arrière-cours apeurées, on ne parle que de nos maladies dégénératives.


    La poésie des stèles, l'art culinaire appliqué à l'amour, la complicité animale, l'éducation souterraine, le flou du monde, le gris des villes et les nuances tout aussi sombres des relations humaines contaminent ce Squeeze n°7 de caractères espaces compris, soit 17 textes contagieux à consommer du bout de la rétine, on ne sait jamais, c'est un conseil d'ami.


    Squeeze n°7 fin de série : 17 textes courts par des auteurs prochaine génération.

    Auteurs au sommaire : Boris Crack, Gérald Gruhn, Philippe Sarr, Hervé Grillot, Mat Lest, J.R.P. Cuisin, Olivier G. Milo, Jean Azarel, Frédérique Nierlé, Serge Cassini, Nicolas Tcheng, Lemon a.
    Buzz : Marlène Tissot


    + d'infos : revuesqueeze.com

  • No limit dit sans filet de sauvetage, sans roue de secours, dit pas de plan B. No limit : on est propulsé dans le noir, filant vers la lumière des étoiles ou sombrant dans les gouffres du néant.
    Qu'on regarde en noir et blanc ou en couleur, il nous sera donné du ravissement, de l'envie, de l'exaltation, mais il y aura aussi de l'égoïsme et de l'oubli, de la haine peut être et du secret sûrement.

    NO LIMIT : 13 textes extravagants -13 auteurs se sont tout permis.

  • Après la guerre il reste quoi ? Et de quelle guerre parle-t-on ? Une guerre est un abcès crevé, une accumulation trop intense qui a fini par exploser entre plusieurs protagonistes, individus, communautés, nations, organismes, mondes.... et qui, à son issue, engendrera une nouvelle situation avec des vainqueurs, des vaincus, des victimes et leurs souvenirs, des profiteurs et des laissés-pour-compte, avec de l'exaltation, du doute, de l'espoir ou de la résignation, avec de la ruine.
    Alors, après la guerre, peut-être que les choses se sont tassées et qu'on reconstruira plus fort, plus beau, plus résistant ou peut être que l'hostilité repartira de plus belle et qu'on se précipitera encore une fois, comme toujours, sur la route d'un nouveau cataclysme.
    />
    Après la guerre ; 19 textes ravagés - 19 auteurs qui ont survécu.

  • Revue Squeeze t.6

    Collectif


    Rescapée du grand bug contemporain, victime collatérale des oeuvres du présent, Squeeze pose un sixième colis sur le quai des départs. Notre paquet se signale désormais par une vignette couleur pétante et forme déclinable, un carré vif pour augmenter les statistiques de téléchargement car ici, en ligne, le bureau d'accès à la gloire mondiale ne se demande pas à quoi ressemblent vos intérieurs. Tout ce qui compte, c'est cavaler derrière les clics.
    Alors gageons qu'au coeur des rayonnages éteints, dans les multitudes géométriques des catalogues pixélisés, cette couverture aimante les cerveaux compatibles parmi les flux de visiteurs uniques car, derrière l'apparat, nos auteurs pulsent et leurs écrits respirent à pleins poumons.
    Squeeze est une revue littéraire numérique gratuite et sans pub, en libre-téléchargement ici et partout dans le monde.

    14 auteurs au sommaire : Jacques Cauda, Marlène Tissot, Hervé Grillot, Albino Frankie, Guillaume Siaudeau, Dani Frayssinet, Théophile Gautier, Jean Lorrain, Jean Richepin, Gérald Duchemin, Antonella Fiori, Patrick Gomez Ruiz, Francis Denis, Lemon A

    Buzz : Editions du Chat Rouge



  • "Ce sont les trucs qui ne ressemblent à rien de ce qu'on voit, les choses sur lesquelles on détourne le regard, qu'on s'abstient de commenter, les êtres dépenaillés, les erreurs de la nature, les comportements voués à la vindicte ou au sarcasme, les cancres, les marginaux ; ce sont ceux qu'on préfère oublier dans un coin perdu de la mémoire ou qu'on égare au fond de la forêt, les types mis au placard, les fondus et les allumés du bocal : ils sont tous là, les vilains petits canards à la mauvaise livrée, à la démarche boiteuse et aux idées tordues.

    Quand une situation s'emmêle les pinceaux, un décalage obligatoire façonne la clef magique. On ne découvre pas de nouveau paysage si on traverse dans les clous, on ne crée pas de perspective en arrivant toujours à l'heure. Coin coin ! Le vilain petit canard s'écorche sur les piques des conventions. Il finira avec la corde au cou. Ou peut être une médaille".


    Coin coin le vilain petit canard est un recueil de 10 textes courts, 10 univers sur la différence, composés par 10 auteurs parmi les plus frais de la nouvelle littérature française.








  • La vie et les expériences du passé, les villes et les planètes, l'amour, les passions, les souvenirs, les explorateurs intrépides, les kilos supplémentaires : tout doit disparaître emporté par les éléments, l'inconscience ou la vanité ; par la fatalité, par l'ordre des choses, par les vertiges du monde. Travailler à sa propre perte, ne pas maîtriser les facteurs extérieurs, invoquer les démons du septième enfer : tout doit disparaître, il ne restera rien.
    Et si après, le temps continue de passer et que tout ce qui n'est plus se retrouve transformé, alors peut être que de nouveaux territoires surgiront, peut être que reviendra l'espoir et que les joues reprendront des couleurs.

    -----------
    Tout doit disparaître : 16 textes courts, 16 promenades à travers les fumées et les cendres, 16 univers éclectiques sur un même thème, de la p'tite poésie à l'uchronie dégingandée, 16 propositions pleines de substances sélectionnées par Squeeze parmi les fines gâchettes de la nouvelle scène littéraire française.


  • Bâtiments massifs et délavés, bureaux-ventouses enfouis dans les tentacules du labyrinthe, numéro d'identifiant à sept chiffres, attestation de compte à jour, cases à cocher sur le formulaire, CERFA n° 67885432, puits sans fonds, ratio calculé sur la base de votre bilan, radiation, dernier avis avant d'autres persécutions.
    Demandes de dégrèvement, lettres mortes, justificatifs à fournir, dossiers égarés, référent unique, boite vocale, temps d'attente estimé, votre correspondant n'est pas joignable pour le moment, antidépresseurs, machine à café lyophilisé.
    -------------------
    Vos droits : 11 textes kafkadministratifs en téléchargement gratuit, sans contrats d'engagement réciproque.


  • Bling-bling : cliquetis des chaines en or qui s'entrechoquent, couronnes serties de pierres brillantes, colliers, bagues, sparkles, joncaille massive dans les mauvais quartiers, décapotables rose bonbon dérapant sur les bords de mer, silicone, strass, mèches blondes péroxydées, sirop de fraise dans le champagne, signes ostantatoires, goût de l'excès, coquilles vides, genre pornographique, comptoirs en toc, tombeaux marbrés.

    Bling-bling : miroir de la vacuité ? contestation de l'ordre établi ? hallucination de l'époque ?
    - Allez, sers-nous une coupe bébé !

    --------------------------
    Bling-bling pour un numéro de Squeeze 24 carats, noir-glacé-prestige, édition first-select-privée, entrée VIP, piscine-caviar-coca à volonté !
    9 textes courts, 9 auteurs brillants et une pluie de paillettes.


  • PISSER DANS UN VIOLON
    S'ingénier à provoquer des choses impossibles ou qui ne se produiront pas. Perdre son temps.
    Quand le sentiment d'impuissance prédomine, quand on ne voit plus que des moulins à vent sur la ligne d'horizon, quand personne d'autre que soi n'entend les sirènes mordre les villes ou traverser les campagnes vides, quand les pétitions, les manifestations et les révoltes ne servent plus à rien, quand on brasse toujours le même renfermé.
    Pisser dans un violon jusqu'à la dernière goutte pour abreuver une autre solution, lointaine, imprévisible, pisser dans un violon pour faire tourner la roue, pour découvrir l'interrupteur caché derrière la roche et les portes scellées. Pisser dans un violon pour allumer la mèche et révéler le monde.

    -----------------------------

    Au sommaire : 10 textes courts qui ne changeront rien au cours immuable des choses.



  • Un vent violent balaie les plaines. Les arbres perdent leurs feuilles qui tourbillonnent vers le ciel et retombent sur un sol gelé. Elles étaient vertes autrefois. La vie manque parfois des marches, titube et porte les masques d'un grand carnaval. La chance et la malchance selon le cours du temps. Tu croyais maîtriser l'histoire mais la roue tourne comme une horloge grinçante. Aujourd'hui bleu et demain sera rouge. De nouveaux soleils se lèvent. Se succèdent les conquêtes, les défaites, la fortune et la ruine.
    11 auteurs prennent leur tour pour chevaucher le toit du monde.

  • Hem hem ... Mes très cher(e)s ami(e)s !
    Nous tenons d'abord à remercier chaleureusement nos soutiens institutionnels lesquels permettent à la revue Squeeze d'exister et dont l'action désintéressée au service de nos concitoyens améliore la vie de tous au quotidien.

    Et nous saluons aussi nos généreux mécènes, nos partenaires privés et tous ceux qui nous rejoindrons à l'avenir dans notre quête de littérature libre et accessible pour tous.


    Et nous rendons également hommage aux auteurs publiés ou non dans cet ouvrage, à ceux qui participent à nos appels à textes effectivement ou qui en ont la velléité.


    Et nous témoignons toute notre gratitude aux lecteurs avisés qui nous suivent sur leurs écrans petits, moyens ou grands.
    Dans un contexte culturel parfois difficile, l'esprit d'indépendance et d'innovation littéraire continuera à animer nos publications.


    Merci à tous !
    ---------

    Avertissement : vous êtes sur le point de télécharger 11 textes courts POLITIQUEMENT CORRECTS, garantis sans un mot plus haut que l'autre, remplis d'idées reçues et qui contiennent des phrases toutes faites.




  • Mais qui est tonton Bob ? Le mari éperdument amoureux de tata Yoyo ? Le sobriquet affectueux de mon vélo fluo ? Nous connaissons tous un tonton Bob, nous entretenons tous un rapport émotionnel avec un tonton Bob, il est un proche ou un inconnu avec une réputation, il est quelqu'un ou quelque chose, un personnage, un objet, une griffe, une marque de fabrique, il est une évocation dans la tête des gens.
    ---------

    TONTON BOB : 10 textes courts, 10 auteurs, 10 visages.

  • A l'ouest tout paraît nouveau et mystérieux, à l'ouest tout paraît plus libéral, plus vaste, mais à l'ouest le soleil se couche et on ne sait pas ce qui se niche dans les replis du noir.

    A l'ouest de Moscou il y a Varsovie, il y aura toujours une ville plus à l'ouest, quelqu'un plus à l'ouest, un point de chute à l'ouest.

    ---------

    A L'OUEST : 11 textes courts, 11 univers d'auteurs au bout de la route.

  • Le genre détermine les uns et les autres, dessine des figures opposées et des formes complémentaires, sexualise les humains, les animaux ou bien encore les choses. On parle de musique, de littérature, de cinéma, de profil Tinder, de capacité à garder son calme, de niveau de civilisation, d'individu, de groupe, de la bouffe d'hier soir, on parle de rassemblement, de division, de ce qui est dedans, de ce qui est autour ou de ce qui a raté un virage.
    Ici 12 textes courts par 12 auteurs de tout style, de tout type, de toute obédience mais du genre littéraire et redoutable.

  • Lorsque tout va de travers, quand la confiance s'est envolée, que les négociations de la dernière chance ont échoué, que les protagonistes envoient leurs assiettes contre les murs et que les aliens sont en passe de manger la terre... Alors il faut réagir et prendre les bonnes décisions. On parle de sang-froid, de réunion brûlante, de stratagème avec les autres ou de soi-même à soi-même mais, peut-être, parle-t-on aussi de laisser libre cours à son instinct, à ses émotions, peut-être parle-t-on de se jeter directement dans le foutoir.
    CELLULE DE CRISE : 10 textes courts au bord du gouffre, 10 auteurs sur la corde raide.

  • Il paraît que les choses indispensables sont comme des odeurs fortes dans la tête. Des alchimies cuisinées par notre éducation, notre environnement culturel, la situation telle qu'on la perçoit dans une humeur donnée et dans les faisceaux de lubies des médias, des leaders politiques et religieux, des officiers militaires, des gens sur Youtube, des génies autoproclamés ; car partout et nombreux sont ceux qui s'échinent à planter leurs drapeaux sur notre sens des priorités.

    Mais indispensable par rapport à quoi ? Indispensable pour le bénéfice ou l'infortune de qui ? Indispensable jusqu'à quelle heure exactement ?

    INDISPENSABLE : 13 textes à lire forcément, 13 auteurs dont il est interdit de passer à côté.

  • On dit chaud comme la braise. Mais dans certains coins on dit aussi mettre le feu aux poudres, on dit hot saucisse, on dit chaud bouillant, on dit tout feu tout flamme, on dit torriiiiiide et partout l'intensité du thermomètre est au max.



    Chaud comme la braise: 18 auteurs qui vous feront transpirer, 18 textes courts qui vous brûleront les yeux

  • Dans un monde rempli de propositions, il est crucial de hiérarchiser les choses, les services, les personnes, les produits, afin d'accéder au meilleur pour soi-même.
    Voyez les sachets brillants, les avantages et les options spécialement sélectionnées pour vous, les fumées et les parfums, le système de récompense dans le cerveau des gens. Voyez le marketing contemporain, la fatuité, le vide ou le trop-plein. Voyez les tours de magie culturels et les illusions sociales. Embrassez les reliefs merveilleux des paradis ultras premium.
    ---------
    ULTRA PREMIUM : 10 textes Gold, 10 auteurs Platinum pour une fois encore, une fois de plus, (mais cette fois plus encore que les autres), chevaucher et dompter les nuages.

empty