• Comment expliquer la liberté, l'égalité et la fraternité aux très jeunes enfants ? Rien de plus simple avec Agnès Rosenstiehl, qui montre aux tout-petits ce que ces valeurs républicaines impliquent dans leurs jeux et leur vie quotidienne, parce que les petits citoyens deviendront grands !

  • Le temps de vie est la première richesse de chaque être humain. Or, en France, l'écart d'espérance de vie entre les plus démunis et les plus aisés atteint 13 ans... Cette inégalité de santé insupportable est la conséquence de toutes les autres inégalités : de pouvoir, d'éducation, d'habitat, de travail, de transport, de mode de vie.
    Après la question civique qui mobilisa les énergies de la Révolution française à la fin du XIXe siècle, après la question sociale posée à l'ère industrielle, c'est désormais la question humaine qui doit dominer les choix de société. Ce n'est plus seulement le citoyen et le travailleur qui sont menacés dans leurs droits et leur avenir, mais l'être humain lui-même et sa vie sur terre.
    C'est pourquoi il faut placer la santé, c'est-à-dire le bien-être physique, mental et social, au coeur du projet politique. En s'appuyant sur les trois fondements de la personne humaine, la biologie, l'écologie et la communication, cet essai formule des propositions précises pour un accès de chacun au bien-être dans trois domaines essentiels : l'habitat, le travail et la vie dans la cité.

  • Aurélien Simmonet, très jeune provincial en butte à l'autorité paternelle, doit quitter famille et copains pour s'en aller gagner sa vie à Paris. Épris de justice et d'égalité, il est solidaire de bien des causes à ses risques et périls ! Baptisé « héros de la Commune » et recherché pour ses agissements, il ne trouve de répit qu'en la manufacture d'Aubusson, où de nouvelles passions l'attendent.

  • La responsabilité pour abus de droit, I'égalité devant les charges du voisinage, le principe des droits de la défense, le respect dû par I'Administration aux règles de droit qu'elle a posées : autant de principes généraux du droit dont I'existence a été consacrée par les juridictions, en marge des textes législatifs et constitutionnels. L'analyse des raisonnements grâce auxquels les juges ont consacré ces normes juridiques fondamentales permet de dégager les idées directrices qui guident I'activité interprétative et normative des juridictions. Mais cette analyse révèle également que les quatre principes en cause, qui mettent tous en oeuvre I'idée d'égalité, expriment des thèmes majeurs de l'idéologie juridique. À la faveur d'une restructuration de la critique marxiste de I'idéologie, I'ouvrage met en lumière les catégories et le processus symbolique qui régissent I'idéologie de I'égalité en droit. L'efficacité de cette idéologie est critiquée en confrontant les justifications des principes avec les rapports sociaux qui forment leur champ d'application et concernent I'entreprise capitaliste, I'urbanisation contemporaine, I'accès à la justice et I'organisation bureaucratique de I'État.

  • On visite des expositions. Toutes ne nous montrent les oeuvres qu´en leur achèvement. Ne comprendrions-nous pas mieux toutefois ce que peut être la peinture s´il nous était permis de surprendre le peintre dans son atelier ? Ainsi avons-nous invité le public à visiter l´atelier d´un philosophe pour y découvrir comment s´exerce sa réflexion pour mettre les idées en place.
    Sur une soixantaine d´exemples, le lecteur assiste ici à l´organisation d´une pensée soumise au seul arbitraire de l´alphabet. Qu´il s´agisse de l´art ou de l´éducation, de l´amour ou de la jalousie, de Dieu, de la bêtise, de l´ennui, etc., c´est à partir d´une multiplicité de points de vue qu´il voit se constituer la cohérence et l´unité d´une philosophie dont les thèmes fondamentaux sont la vie, l´attente, l´imagination, et le temps.
    Aussi cette entreprise a-t-elle toute la simplicité et la clarté d´une initiation, et, comme chez un peintre, toute la singularité d´un regard.

  • La crise contemporaine des valeurs crée un vide éthique dans un contexte-mêlé, dénué des valeurs et repères transcendants. Notre ouvrage est une réflexion sur la fondation d'une nouvelle humanité dans ce contexte de mise en demeure. L'humanisme valadiérien atteste que le modelage de la physionomie de nos sociétés modernes et l'avènement d'un monde plus humain se feront par un humanisme nouveau. Cet humanisme se définit par le respect de la personne humaine et de ses droits, l'amour du prochain, la conscience, l'égalité et la prise en compte de la vulnérabilité de l'altérité. Toutefois, l'humanisme valadiérien présente des déficits qui font penser à l'humanisme universaliste progressiste qui cadre avec notre contexte sociétal actuel en affirmant l'égalité de tous les êtres humains au-delà des cultures et des aires géographiques. L'humanisme universaliste progressiste est un héritage du père latino-américain Marsilo Ficino, une grande figure de la Renaissance italienne. L'humanisme universaliste décentre l'homme du cosmos en le plaçant au début et à la fin de toutes les entreprises humaines. Il s'emploie à créer une communauté de destin de l'humanité : cadre pratique des valeurs référentielles, de dialogue interculturel et de solidarité transmondiale. Son intégration holistique dans la mondialisation néo-libérale garantira la valorisation de l'humain universel et la reliance homme/nature. Pour son effectivité, il a recours à la pensée élargie, aux hommes de pensée de tous bords et aux médias.

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.


    Texte préfacé par Jules Guesde avec une présentation d'Anatole Baju par Paul Verlaine.

    Anatole Baju est une figure historique du socialisme français qui, avec ce texte, pose les grands principes de cette idéologie politique. Datant de 120 ans, ce texte a le double interêt de nous rappeler la centralité des valeurs comme la justice ou la liberté dans la doctrine socialiste mais également d'être d'une actualité déconcertante face aux problèmes d'inégalités auxquelles sont toujours confrontées nos sociétés modernes.
    Plus qu'un témoignage historique, ce texte nous permet de nous interroger sur les évolutions sociales depuis la fin du XIXe siècle.

  • Inequality limits young people's chances in life. Yet equality is the basis of democracy and Article 14 of the European Convention on Human Rights secures the rights and freedoms of the young "without discrimination on any ground".
    Research shows that inequality - in opportunities, wealth or health, for example - is widespread in Europe and that the citizens of richer countries do not necessarily have healthier profiles than those of poorer countries. The citizens of egalitarian countries, on the other hand, have the highest life expectancy.
    This book examines many aspects of inequality and opportunity for young people including schooling, employment, social exclusion, labour migration, trafficking, disability, cultural and religious discrimination, youth work, and opposition and resistance.

  • En 1879, le parti socialiste français organise plusieurs congrès ouvriers afin de mener une lutte pour l'amélioration des conditions économiques et sociales du prolétariat.
    La journaliste Hubertine Auclert y participe et fait un rapport sur la condition féminine.
    Soucieuse de mettre ses contemporains face à leurs contradictions, elle interpelle les socialistes dans un discours qui fera date.

  • Dans le Montpellier de 1791, Élisabeth Coste, drapière, décide d'adopter une petite fille abandonnée. À cette occasion, elle retrouve Joseph Durand revenu en ville après 25 ans d'absence et devenu juge de paix. Leurs retrouvailles les bouleversent.
    Harcelée parce qu'elle est la soeur d'un prêtre réfractaire, elle voit injustement tous ses biens confisqués par les autorités. Joseph Durand est chargé de poser les scellés sur ses meubles et sa boutique.
    Alors que les Espagnols sont annoncés aux portes de la ville et que la rumeur d'une famine sans précédent s'amplifie, Élisabeth, acculée financièrement, décide de faire cuire des galettes pour nourrir sa fille. Mais en période de crise, l'acte le plus insignifiant peut devenir un acte politique. Artisan du malheur d'Élisabeth et révolutionnaire convaincu, Joseph parviendra-t-il à l'aider dans son combat contre l'injustice ? Ses rêves de liberté et d'égalité résisteront-ils à la réalité ?

    Librement inspiré de faits réels, ce roman dépeint avec une grande fidélité un épisode de la Terreur à Montpellier.
    L'écriture limpide et soignée de Véronique Chouraqui donne une dimension psychologique particulière aux personnages qui, malgré eux, sont sommés, non pas de choisir, mais d'appartenir à un camp.

  • Les politiques de jeunesse du Conseil de l´Europe ont pour objet d´offrir aux jeunes l´égalité des chances et l´expérience qui leur permettront de développer leurs savoirs, savoir-faire et compétences pour s´impliquer pleinement dans tous les secteurs de la société. Le programme d´activité vise à faire participer les jeunes, par l´intermédiaire de partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux actifs dans le secteur de la jeunesse, en suivant les objectifs et les priorités des politiques de jeunesse de l´Organisation. Les participants aux activités d´éducation et de formation sont des « multiplicateurs » qui, au sein de leur organisation ou institution de jeunesse, contribuent à former d´autres jeunes et/ou à concevoir des activités et des programmes mettant en pratique les valeurs, les normes et les objectifs qui président aux politiques de jeunesse du Conseil de l´Europe.



    Les principes de l´apprentissage non formel sont associés à des méthodesd´apprentissage « expérientiel », celles-ci étant les plus indiquées pour transformer la formation en une expérience utile et pertinente. Les activités sont mises en oeuvre conformément à des normes de qualité agréées par les partenaires et les participants aux activités.



    La qualité de ces activités dépend, dans une large mesure, des compétences et des capacités des animateurs de ces processus éducatifs, dont beaucoup sont bénévoles au sein d´associations de jeunesse et de proximité. Ce manuel a été élaboré pour les aider à remplir ce rôle, en particulier lorsqu´ils sont intégrés aux équipes éducatives lors des sessions d´étude organisées au Centre européen de la jeunesse.



    Cet ouvrage fournit des informations essentielles et des conseils pratiques à tous ceux qui, ponctuellement, sont associés à la planification et à la mise en oeuvre d´activités interculturelles relevant de l´éducation non formelle. Il s´inscrit dans le cadre des travaux du secteur jeunesse du Conseil de l´Europe destinés à soutenir les activités d´éducation non formelle sur l´ensemble du continent, à en améliorer la qualité, et, partant, à contribuer à ce qu´elles soient plus largement reconnues.

empty