• Hérouville, le château hanté du rock est un livre emblématique sur les coulisses des plus grands albums rock des années 1970 et 1980, l'histoire d'un studio d'enregistrement où se sont notamment croisés David Bowie, Iggy Pop, Marvin Gaye, Jacques Higelin, les Bee Gees, Chet Baker, Pink Floyd, Fleetwood Mac ou Elton John.
    Préface de Benjamin Biolay.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Trois récits érotiques dans l'ambiance vintage des voyages en train et des wagons-lits : le pulp pour adultes à son meilleur
    Un séducteur hors pair jette son dévolu sur une jeune femme aperçue sur le quai de la gare... Seulement voilà, la belle est accompagnée de sa préceptrice, une vieille peau à la morale inflexible ! Ailleurs, une bohémienne pourchassée par les contrôleurs trouve refuge dans la cabine d'un cocu... Le salaud en profite pour monnayer son aide -; et se venger de sa femme adultère ! Enfin, deux publicitaires en manque de sexe imaginent une rencontre érotique et inavouable dans un train. Pour trouver l'inspiration et la femme qui tiendra le premier rôle dans la pub, un voyage en wagon-lit s'impose...
    Trois histoires issues de la mythique série Orient Sexpress, orchestrées par Alberto del Mestre et Augusto Chizzoli - deux maîtres du fumetti per adulti qui comptabilisent à eux deux plus de quatre-vingts bandes dessinées érotiques, produites dans les années 1980 ! Des histoires de maris cocus, de séducteurs macho, de bidasses en manque et de jeunes femmes à la libido délurée... Bref, tout ce qui fait le charme de l'érotisme vintage !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Raimbo

    Lucio Filippucci

    De l'érotisme pur et dur saupoudré de scènes d'action nerveuses, dans la plus pure tradition du pulp à l'italienne !Il est américain, c'est-à-dire viscéralement patriote et anticommuniste, et parcourt le globe au gré des missions que lui confie la CIA. Sahara, Vietnam, Europe de l'Est, Chine... Jeff Raimbo, agent spécial bodybuildé, volontiers gouailleur et grossier, ne fait pas dans la dentelle quand il débarque sur un terrain d'opération : il trucide les guérilleros, soumet les bolcheviks, éradique les terroristes... sans oublier, au passage, de prendre du bon temps avec les femmes du cru. Raimbo a le tact et le savoir-vivre d'un OSS 117, mais ne cherchez pas chez lui le second degré du héros français : avec Raimbo, c'est de l'érotisme pur et dur auquel vous aurez droit, saupoudré de scènes d'action nerveuses, dans la plus pure tradition du pulp à l'italienne. Un page turner redoutable, et un petit monument du fumetti érotique qui reprend vie.
    Comme de nombreux dessinateurs italiens de sa génération, Lucio Filippucci a fait ses premiers pas sous la houlette des éditions Edifumetto, à la fin des années 1970. Son trait précis et élégant lui a permis de succéder à un certain Milo Manara sur la série Chris Lean, et de décrocher sa propre saga avec Raimbo, publié entre 1986 et 1987 (17 volumes). Ce livre compile les trois premiers épisodes de la série.
    Préface de Bernard Joubert.

  • Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin !
    Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin. Avec un petit quelque chose en plus: non contente d'être hyper sexy, Ramba est littéralement accro au sexe ! Et la brune incendiaire a trouvé un moyen efficace d'allier sa passion et son métier de tueuse à gage : d'abord, elle se sert des hommes et des femmes qu'elle traque comme des objets sexuels, et ensuite elle les tue ! Un redoutable page turner signé Marco Delizia et Rossano Rossi, et un petit monument de la BD érotique italienne, qui devait absolument être réédité !
    Scénariste de bandes dessinées tous publics, Marco Delizia a usé de ce pseudonyme pour signer les scripts des 15 épisodes de Ramba, parus en Italie entre 1988 et 1989. Inspiré par l'oeuvre monumentale de Magnus, Rossano Rossi a fait ses débuts de dessinateur avec Ramba, série pour laquelle son travail soigné et son jeu de contrastes noir et blanc ont été unanimement salués.
    Préface d'Antoine Michel.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Pornostar

    Giovanni Romanini

    Une aventure érotique dans le monde sulfureux du porno des années 1970 !
    Beba, jeune blonde libérée et star du X, mène une carrière glorieuse à Los Angeles sous le regard attentif de son manager, qui n'est autre que... Fiona, sa soeur aînée ! La jolie brune, pas moins délurée que sa cadette, négocie avec fermeté les contrats de Beba, et n'hésite pas à donner de sa personne pour mettre au pas les producteurs retors. De séance de jambes en l'air en kidnapping, d'attaque à main armée en chantage sexuel, les deux frangines devront redoubler de caractère et d'ingéniosité pour durer dans le monde du porno, où les mafiosi ne manquent pas...
    Auteur de nombreuses séries cultes dans le courant des années 1980 (Ula, Bionik, Lady Domina...), ami intime et collaborateur de Magnus, Giovanni Romanini est l'un des grands noms du fumetti érotique. Sa série Pornostar, poursuivie sur près de 40 volumes en Italie, était jusqu'ici inédite en France.
    Découvrez la collection FumettiX des éditions Dynamite : le meilleur des fumetti érotiques réédité au format poche original !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Sex maniak

    Eros

    Un recueil de 4 histoires légères et érotiques par un maître du pulp, dans la plus pure tradition du fumetti italien !
    Un bellâtre se voit proposer un défi par une femme qu'il convoite : s'il parvient à reconstituer un puzzle la représentant, il gagnera ses faveurs pour une nuit... À l'armée, un lieutenant mégalo se persuade qu'il est le descendant d'Alexandre le Grand, et qu'il partage l'énergie sexuelle du fameux chef de guerre... Un cordonnier pervers découvre une manière imparable de séduire les femmes, et voit défiler les épouses adultères dans son petit commerce... Deux gardiens de nuit, contraints d'abandonner chaque soir leurs épouses, débusquent un lieu de drague nocturne - l'occasion de retrouvailles surprenantes avec leurs femmes ! Quatre histoires signées Eros pour quatre visions de l'érotisme à l'italienne, enlevé, cru mais toujours joyeux !
    Sous le pseudonyme Eros se cache l'un des plus talentueux et prolifiques dessinateurs de fumetti per adulti, ces séries populaires, drôles et érotiques, publiées en France et en Italie à partir des années 1970. Sex Maniak compile quatre de ses meilleures histoires.
    Préface de Bernard Joubert.

  • Calcutta, fin des années 1960. Prafullanath règne en patriarche sur la vaste demeure qui abrite plusieurs générations de la famille Ghosh, sans se rendre compte que les fondations sur lesquelles repose l'harmonie domestique menacent de s'effondrer. Minée par les rivalités délétères entre belles-filles, par les secrets destructeurs et par les relations illicites, la famille se délite en même temps que la société indienne se fracture. Alors que la prospère affaire familiale se désagrège, Supratik, l'un des petits-enfants, désireux de changer le monde sclérosé qui l'entoure, bascule dans l'activisme radical maoïste. À travers cette saga familiale, Neel Mukherjee illustre brillamment le fossé entre les générations et les classes dans un pays à l'aube d'un tournant historique.

  • Lorsque Nicolas Dédacin Amoraus quitte précocement les bancs de lécole, son père le félicite : le voilà digne dhériter de la noble boîte à outils familiale ! Et le jeune héros demporter fièrement ce berceau, ce « cercueil » comme disent les ouvriers, dans la campagne normande des années 1970, où fleurissent des utopies de travail « alternatif »
    Nicolas sapprête donc à soigner son apprentissage auprès de bons gars biberonnés au travail vrai ! À moins que ces autoproclamés professionnels de génie ne soient que de doux dingues, plus enclins à refaire le monde par les mots que par les actes ?
    Jugez vous-même : un mécano donneur de leçons, un « menuisier » roublard, un ouvrier agricole au patois incompréhensible, un séminariste illuminé Sans parler de ces jeunes femmes au féminisme intransigeant !
    De rencontres hasardeuses en catastrophes, les tribulations de Nicolas dessinent un étonnant parcours initiatique, déjanté et émouvant. Et pour tracer sa propre route, peut-être devra-t-il se détourner du testament quil avait accepté.

  • Quatre Algériens partent étudier en France après avoir décroché leur Bac : comme beaucoup, ils rêvent du pays des Droits de l'Homme, et c'est portés par leurs rêves qu'ils découvrent le froid, le racisme et le terrorisme. Désireux de tirer l'humanité vers le haut, ils sèment des graines de paix là où la guerre, les politiques et la diplomatie ont toutes échoué.


  •  "Difficile de faire vivre et partager ses ideaux, davantage encore quand, sous ses yeux, s'entrechoquent solidarité et indiviualisme et que le second finit par l'emporter. Telle est la douloureuse expérience de Jean, dont l'histoire nous est contée ici. Sur fond de transition sociale et historique en ces années 70, celle du passage de la tradition ouvrière et campagnarde à l'ère de la technologie, du petit commerce à la grande distribution, "L'Jean", cet homme de conviction remarquable et respecté, réchappé des camps nazis et qui a toujours  mis sa vie au service des autres, déploie toute son énergie pour que survive la coopérative de consommation de son village. Oui, mais d'autres en ont décidé autrement..."  Valeurs Mutualistes, n° 261, 2009 www.jeandesardennes.com

  • Simon Fouchet ne court ni les filles ni les garçons. Il leur préfère la compagnie des vieux célibataires - parfois très vieux - dont l'un des protagonistes dit qu'ils pratiquent la conduite à gauche. Il pourrait donc passer pour un gigolo sans scrupule mais, au fil de ses aventures à Paris, on le voit trouver une vocation inattendue dans le service d'autrui, tout en nourrissant l'ambition de devenir un grand homme.
    Avec le soutien de Nadine, une fille fantasque à qui on voulait le marier, il court le cachet dans le journalisme, affronte un pervers narcissique, change d'alcôve comme de chemise, devient le secrétaire très spécial d'un général d'aviation, fréquente une pension pour vieux prélats au Vatican, traverse l'Italie révolutionnaire des années soixante-dix avant de comprendre qu'il est, curieusement, sur la bonne voie.

  • Designing for Education: Compendium of Exemplary Educational Facilities 2011 showcases over 60 recently built or refurbished educational facilities from 28 countries. Collectively, these projects demonstrate state-of-the-art design in this field and each one is lavishly illustrated with colour photos, plans and descriptions.

    The individual chapters - which are in higher resolution format - are available on the OECD iLibrary.

  • Les enfants du Marais ont mûri et le style de Christophe Agogué également. Un brin nostalgique mais teinté de cette chaleur particulièrement agréable à la lecture, ce récit est celui d'une saga familiale "à l'ancienne", dans la France de Pompidou et Giscard, sur fond de crise sociale et de conquête de la Lune.

  • Ovni de la contre-culture québécoise des années 1960 et 1970, Emmanuel Cocke s'éteint en Inde, en 1973, à l'âge de 28 ans, laissant derrière lui une oeuvre littéraire comportant quatre romans et un recueil de nouvelles de science-fiction érotico-psychédélique. Cinéaste, romancier, journaliste et musicien, Cocke demeurera toutefois méconnu après son décès prématuré.

    À travers des témoignages, photos et extraits d'articles et de documents inédits, C'est complet au royaume des morts retrace l'époque et la vie de ce cascadeur de l'esprit arrivé au Québec en 1965, obsédé par la mort et fanatique de Mailer, Vian, Burroughs, Fellini, Gauvreau et Charlebois.

  • Sportif raté au chômage, Arnaud est engagé dans un club sportif privé tenu par deux lesbiennes. En cachette de sa maîtresse, Miko, la jolie Asiatique, devient l′amante d′Arnaud. Lorsque Catherine la patronne découvre le couple, Arnaud devient l′esclave des deux femmes. Il raconte en détail sa vie dans ce club qui dissimule un bordel destiné à de riches clients aux fantasmes scabreux.

  • Elles sont quatre, Berthe, Gertrude, Mathilde et Lucille et, comme dirait Vigneault, elles parlent pour parler, d'autrui surtout, mais sans se l'avouer, d'elles-mêmes. Elles forment un cercle si résolument fermé au monde qu'on sait qu'en son sein elles ne peuvent que médire des bonheurs et jouir des tragédies qui les entourent, et, ce faisant, en disent plus sur l'aridité de leurs esprits et leur propre tristesse que sur les sujets de leurs commérages.

    La rue des Ormes c'est aussi l'évocation, à touches habiles, du Manitoba des années 1970, et à travers lui, d'un monde en mutation. Mais ne vous leurrez pas, sous la patine rétro, les failles sociales et leurs contrecoups sur les habitants nous parlent à tous.

  • Voici Mona Scooper, la plus sexy des journalistes d'investigation !
    Mona est une journaliste pas comme les autres. Mélange de Lara Croft et de Tintin (mais son physique rappelle plutôt la première que le second !), elle sillonne le monde à la recherche de scoops juteux et de sensations fortes. La voici justement sur son voilier, lancée à la poursuite d'un mystérieux trésor - que des types mal intentionnés convoitent également. Mais Mona peut compter sur son énergie (et son charme dévastateur) pour se tirer des plus mauvais pas... Jugez plutôt !

  • Timide... et cocu !

    Santoro

    Parce que ses collègues passent leur temps à se moquer de lui depuis que sa femme l'a trompé, Bruno décide d'employer les grands moyens : par vengeance, il séduit et baise l'épouse de chacun d'entre eux ! Comment parvient-il à ses fins - et comment ces dames abandonnent toute pudeur et morale en sa présence - vous le découvrirez dans cette histoire rocambolesque. Et terriblement bandante !

  • Il s'agit du dossier paru dans le No 299 de la revue Liberté.
    Il est de bon ton de se moquer de la contre-culture aujourd'hui. Les communes, l'amour libre, le lsd, et le patchouli, comme tous les clichés, sont en effet souvent risibles. Mais l'héritage de la contre-culture se limite-t-il bien à ces bêtises ? Et si la contre-culture avait servi, entre autres, à pointer du doigt le début de l'endormissement des révolutionnaires tranquilles? Leur lente mais sûre institutionnalisation?

  • Cette entrevue est parue dans le No299 de la revue Liberté
    Jimmy, Peep-Show, La noirceur, le théâtre de Marie Brassard ne cesse de nous entraîner entre le rêve et le réel, le visible et l'invisible, le désir et la mort. Alors qu'elle s'apprête à plonger dans l'oeuvre de Nelly Arcand sur la scène de l'Espace Go, elle s'entretient avec cet autre explorateur des limites du monde et du théâtre qu'est le comédien et metteur en scène Christian Lapointe.

  • Replacer l'évolution de la législation française en matière de Sécurité sociale dans le contexte politique des dernières années, c'est faciliter la compréhension des problèmes et saisir sur le vif, dans son principe même et dans ses applications, la préoccupation sociale déterminante, la démocratie. Histoire politique, parce que les discussions comme les initiatives ont opposé, jusque sur le plan parlementaire, les partisans des réformes sociales aux tenants du conservatisme, les préoccupations sociales aux exigences de l'économie. Né dans l'enthousiasme généreux de l'après-guerre, le plan français de Sécurité sociale affirmait la volonté de détruire ou d'atténuer les inégalités et distinctions sociales et de créer une solidarité nationale effective. L'accord était scellé sur une distribution plus équitable des revenus, sur un effort au profit des enfants, des vieillards, des malades. Ce courant de renouvellement social s'est vite heurté aux structures sociales existantes qui se sont révélées plus puissantes. La discussion, reflétant les oppositions psychologiques et sociologiques des différents éléments de notre population, s'est cristallisée autour des deux formules essentielles d'organisation et de gestion : la caisse unique et la gestion démocratique des institutions. Ce plan, ces retouches, ces luttes, cette évolution générale, sont pour la première fois traités par un spécialiste de la science politique. Servi par une parfaite connaissance de la langue française, par une objectivité, une pénétration et une remarquable faculté de sympathie, l'auteur, avec l'oeil neuf d'un étranger, a réussi magnifiquement cet historique et cette synthèse, qui suscitera des recherches nouvelles.

  • Lorsque les femmes accédèrent en 1945 à la vie politique, les conséquences de cet événement important appartenaient au domaine de la conjoncture. Comment allait être influencé leur comportement politique par les facteurs psychosociaux, tels que leur situation par rapport aux hommes dans le mariage, leur intégration à la vie économique active, leur attachement à la religion, leur niveau de culture politique, la persistance chez elles de préjugés antiféministes, etc. Le législateur, tout comme le politicien reconnaissaient bien ces impondérables, mais ne savaient dans quel sens et avec quelle force ils allaient jouer. Ce n'est qu'une analyse psycho-sociologique fondée sur le dépouillement des diverses élections, sur les résultats inédits de sondages récents, sur les informations de toutes natures puisées auprès des organisations politiques ou confessionnelles de femmes, qui pouvait faire apparaître une idiosyncrasie de la Française face à la politique. Et les surprises sont nombreuses.

  • La Reporter - volume 2 Nouv.

    Voici Mona Scooper, la plus sexy des journalistes d'investigation !
    Mona est une journaliste pas comme les autres. Mélange de Lara Croft et de Tintin (mais son physique rappelle plutôt la première que le second !), elle sillonne le monde à la recherche de scoops juteux et de sensations fortes. La voici justement sur son voilier, lancée à la poursuite d'un mystérieux trésor que des types mal intentionnés convoitent également. Mais Mona peut compter sur son énergie (et son charme dévastateur) pour se tirer des plus mauvais pas... Jugez plutôt !

empty