• Ce livre est une enquête sur l'agriculture cellulaire. Le terme relève de la novlangue en ce qu'il annonce comme relevant de l'agriculture la production d'aliments - plus particulièrement des produits animaux - à partir de cellules souches. Viandes, oeufs, laitages, gélatines, cuirs, soie sont (ou seront) fabriqués industriellement sans passer par la ferme. L'enquête s'attache aux start-up de cette nourriture artificielle ; aux financeurs aux fondations qu'ils alimentent et aux mouvements que ces fondations soutiennent par ailleurs, notamment les végans ; l'enquête va aussi explorer les liens - discrets mais réels - d'une part avec une agence de la sécurité intérieure américaine, d'autre part avec les transhumanistes.

    Gilles Luneau est un journaliste et réalisateur français, spécialiste des questions agro-alimentaires.

  • Pour la toute première fois depuis l'apparition de l'humanité, l'obésité tue plus que la famine.
    Tous les ans, 4 millions de personnes sur Terre décèdent directement ou indirectement de l'obésité. Si nul ne réagit, l'incroyable seuil d'un milliard d'adultes et de 250 millions d'enfants malades sera atteint dès 2030.
    En s'appuyant sur un travail de trois ans d'enquête, ce livre raconte l'inimaginable : l'histoire de l'obésité qui se fabrique sous nos yeux, depuis une génération.
    Comment et pourquoi cette pandémie non infectieuse inédite et dont les effets ont été décuplés par la COVID-19, a-t-elle pu s'installer durablement et sournoisement dans le monde entier ?
    Il est urgent de comprendre pour réagir, nous sommes tous concernés.

  • Pour essayer de surmonter la crise de l'apiculture, il devient urgent d'actionner tous les leviers possibles. Les auteurs questionnent les pratiques apicoles et agricoles, l'environnement sanitaire et réglementaire de l'apiculture, les recherches scientifiques en cours, pour mettre en avant les solutions vertueuses permettant d'aider les abeilles à mieux vivre, se nourrir, se reproduire.

  • Fruit d'une enquête exceptionnelle de trois ans sur trois continents, ce livre  reconstitue la genèse d'un empire industriel, qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l'administration nord-américaine, de pressions et tentatives de corruption, est devenu l'un des premiers semenciers de la planète.0500 S´appuyant sur des documents inédits, des témoignages de victimes, de scientifiques ou d´hommes politiques, ce livre reconstitue la genèse d´un empire industriel, qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l´administration nord-américaine, de pressions et tentatives de corruption, est devenu le premier semencier du monde. Et il révèle notamment le rôle joué par Monsanto dans le formidable tour de passe-passe qui a permis l´extension planétaire des cultures OGM sans aucun contrôle sérieux de leurs effets sur la nature et la santé humaine.0300 Fruit d´une enquête exceptionnelle de trois ans qui a conduit Marie-Monique Robin sur trois continents (Amérique du Nord et du Sud, Europe et Asie), ce livre retrace l´histoire fort mal connue de la compagnie de Saint-Louis (Missouri). S´appuyant sur des documents inédits, des témoignages de victimes, de scientifiques ou d´hommes politiques, le livre reconstitue la genèse d´un empire industriel, qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l´administration nord-américaine, de pressions et tentatives de corruption, est devenu le premier semencier du monde. Et il révèle notamment le rôle joué par Monsanto dans le formidable tour de passe-passe qui a permis l´extension planétaire des cultures OGM sans aucun contrôle sérieux de leurs effets sur la nature et la santé humaine.0300Monsanto est le leader mondial des OGM, mais c'est aussi l´une des entreprises les plus controversées de l´histoire industrielle. Production de PCB , de polystyrène, d´herbicides dévastateurs (agent orange) ou d´hormones de croissance bovine et laitière (interdites en Europe) : depuis sa création, en 1901, la firme a accumulé les procès en raison de la toxicité de ses produits.Pourtant, aujourd´hui, Monsanto se présente comme une entreprise des « sciences de la vie », récemment convertie aux vertus du développement durable. Qu´en est-il exactement ? Quels sont les objectifs de cette entreprise, qui, après avoir longtemps négligé les impacts écologiques et humains de ses activités, s´intéresse tout à coup au problème de la faim dans le monde ? Fruit d´une enquête exceptionnelle de trois ans qui a conduit Marie-Monique Robin dans trois continents (Amérique du Nord et du Sud, Europe et Asie), ce livre retrace l´histoire fort mal connue de cette entreprise.0400Préface : Un livre de salubrité publique,par Nicolas Hulot  -Introduction. La question Monsanto -Une enquête nécessaire - 100 millions d'hectares d'OGM -I / Un des grands pollueurs de l'histoire industrielle - 1. PCB : le crime en col blanc -David contre Goliath - Aux origines de Monsanto - 500 000 pages de documents secrets - Monsanto savait et n'a rien dit - Un « comportement criminel » - Complicité et manipulation - Un poison aussi toxique que la dioxine - Le déni encore et toujours - Les PCB sont partout -2. Dioxine : un pollueur qui travaille avec le Pentagone -Une ville rayée de la carte - Monsanto échappe aux poursuites - L'herbicide  2, 4, 5,-T et la dioxine - Vive la guerre ! - L'opération Ranch Hand et l'agent orange - La conspiration - Monsanto organise son impunité -3. Dioxine : manipulations et corruption -Des études scientifiques falsifiées - La chasse aux « lanceurs d'alerte » - L'EPA obéit aux ordres - La collusion entre le gouvernement et les industriels - Corruption : l'affaire Richard Doll - Les damnés du Vietnam -4. Roundup : une vaste opération d'intoxication -L'herbicide le plus vendu au monde - Une double affaire de fraude - « Messages publicitaires trompeurs » - Le très problématique processus d'homologation des pesticides - « Le Roundup déclenche la première étape qui conduit au cancer » - Un « tueur d'embryons » - L'agent orange de la Colombie -5. L'affaire de l'hormone de croissan

  • Pour se nourrir à 10 milliards, se vêtir, se chauffer, se déplacer, capter le carbone, le travail de la terre redevient l'avenir de l'homme. La révolution industrielle avait cru effacer la paysannerie. La mécanisation, la chimie, la transformation, allaient nourrir l'humanité. Et puis tout a changé avec la révolution écologique et numérique. Les objets et leurs fabrications ne sont plus le tout de l'humain. Il faut retrouver du sens, du local, du faire pousser, du territoire, des lieux. L'agriculture entre dans la ville, le bio et la biomasse, le soleil et le vent sont nos nouveaux futurs. Mais pour entrer dans ce monde nouveau, il faut à la fois du conservatisme - celui de l'infiniment petit de millions de cultures et de savoirs locaux -, et du progrès des sciences et des techniques.

    Jean Viard est sociologue, directeur de recherche associé au CNRS. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Nouveau portrait de la France (2012) et L'implosion démocratique (2019). Il est officier de l'ordre du Mérite agricole.

  • Dans notre monde radicalement artificialisé, seuls les animaux, peut-être, en nous rappelant ce qu'a été la Nature, nous permettront de nous souvenir de notre propre humanité. Mais saurons-nous vivre avec eux ? Le savons-nous ? Le voulons-nous encore ?D'une part l'abattage de masse, industrialisé, des animaux leur inflige une terreur et une souffrance insoutenable, que nous ne voulons pas voir. Mais, de l'autre, l'élevage, après dix mille ans d'existence, est aujourd'hui de plus en plus souvent décrit comme une nuisance. Accusé d'être la cause de dommages majeurs à l'environnement, à notre santé et aux animaux eux-mêmes, il semble condamné à disparaître rapidement. Or cette condamnation repose sur une confusion entre " élevage " et " productions animales ". L'élevage est un rapport historique multimillénaire de vie et de travail avec les animaux tandis que les productions animales, elles, ont 150 ans ; elles sont nées avec le capitalisme industriel et n'ont qu'une seule raison d'être : le profit.Cet ouvrage a pour but d'aider le lecteur à comprendre les enjeux de notre relation aux animaux d'élevage, mais aussi, plus largement, aux animaux domestiques. Qu'est-ce que l'élevage ? Quelles différences entre " élevage " et " productions animales " ? Quelle est la place de la mort dans le travail avec les animaux ? Peut-on améliorer le sort des animaux dans les systèmes industriels ? Faut-il " libérer les animaux ", comme le proposent certains philosophes ?L'enjeu est de taille. Si, comme il est permis de le penser, le rapport aux animaux est un des meilleurs indices de notre degré de civilisation et d'humanité, si la capacité des Hommes à coexister pacifiquement dépend de leur capacité à vivre en paix et dignement avec les animaux, alors sauver l'élevage en évitant son assujettissement au système d'exploitation et de mise à mort industrielle pourrait se révéler comme une des plus belles utopies du XXIe siècle.

  • Depuis l'alerte de la biologiste Rachel Carson, prédisant dès 1962 des printemps silencieux, beaucoup d'efforts ont été accomplis pour réorienter les politiques agricoles. En vain. Pourquoi ? En partant d'une remarque d'Edgar Pisani selon laquelle « le problème agricole n'est que l'un des aspects de la crise que le monde connaît », l'auteur analyse à travers quatre types de sociétés - les communautés paysannes néolithiques, les empires agraires, les thalassocraties marchandes et les états industriels - la correspondance entre sociétés et agricultures, notamment en termes de représentation du monde et d'organisation.
    Chaque société est dominée par un motif : domestication, hiérarchisation, manipulation, artificialisation. La société écologique devra s'inscrire sous le motif de la cohabitation. En partant des écrits et pratiques actuels qui préfigurent les sociétés écologiques, l'auteur esquisse une agriculture et une alimentation de la cohabitation et les politiques qui permettront leur généralisation.

  • Les résistances paysannes du XVIII e siècle face aux notables comme lutte des classes sans merci. L'analyse magistrale qu'en donne le grand historien britannique E. P. Thompson, inédite en France, montre comment la victoire décisive de la propriété individuelle contre les solidarités traditionnelles et les droits coutumiers. En 1723, le Parlement anglais adopte une loi terrible, le Black Act, qui punit de pendaison le braconnage des cerfs dans les forêts royales et les parcs seigneuriaux. La peine de mort est bientôt étendue au simple fait de venir y ramasser du bois ou de la tourbe. Cet épisode s'inscrit dans la longue histoire de la résistance paysanne face à la montée d'une conception de plus en plus exclusive de la propriété, qui grignote peu à peu les anciens droits d'usage coutumiers, et réduit les plus faibles à la misère. Il illustre la violence de la domination sociale dans l'Angleterre du XVIIIe siècle, où l'oligarchie règne par la loi du profit et la corruption. L'analyse magistrale qu'en donne le grand historien britannique Edward P. Thompson montre comment s'impose, dans l'arène juridique, l'individualisme possessif face aux droits collectifs. Elle fait revivre la brutalité du pouvoir des notables, et la détermination des braconniers, perdants magnifiques : la " guerre des forêts " est aussi une lutte de classes sans merci.

  • Le bateau fraise

    Alain Labbé

    • Phébus
    • 5 March 2020

    Pendant douze ans, Alain Labbé fut navigateur. Aujourd'hui, il est producteur de fraises à Plougastel.
    Dans la lignée d'Une année à la campagne de Sue Hubbell, il décrit son quotidien d'agriculteur, entre récoltes, marchés, soucis économiques et bonheurs gustatifs.
    Alain Labbé embarque en 1974 avec Eric Tabarly. Il navigue durant douze ans, en solitaire ou en équipage et notamment avec Olivier de Kersauson. Après deux tours du monde en course et deux traversées de l'Atlantique, il s'installe en 1999 à Plougastel comme producteur de fraises. Le Bateau Fraise est son premier livre.

  • Sociales ou solitaires, sauvages ou domestiquées, les abeilles comptent plus de 20 000 espèces. Elles se trouvent au coeur de nos relations avec le monde naturel, et leur histoire est étroitement liée à la nôtre. Pourtant, la plupart d'entre nous les ignorent.
    Cet ouvrage nous emmène dans un voyage qui débute il y a 125 millions d'années, avec l'ancêtre des abeilles, une guêpe, et se poursuit à la préhistoire : friands de miel, les premiers hominidés ont domestiqué ces insectes bien avant les autres animaux ou les plantes. Aujourd'hui, les abeilles sont devenues les sujets d'étude de nombreuses disciplines et leur anatomie, leur biologie, leurs comportements sont mieux connus. Surtout, elles jouent un rôle irremplaçable puisqu'elles pollinisent environ un tiers des plantes, notamment celles que nous consommons.
    Or, depuis plusieurs années, elles meurent par millions. Face à ce syndrome d'effondrement dont les causes sont multiples, il est urgent d'agir. Car leur perte pourrait avoir de graves conséquences pour l'ensemble de la planète.
    Thor Hanson est un scientifique spécialisé en biologie de la conservation. C'est aussi un écrivain plein d'humour et au style très vivant, qui maîtrise à merveille l'art de mettre en scène de petites anecdotes et des exemples étonnants pour nous plonger dans la grande histoire.

  • Ananas, avocats, fruits du dragon, pomélos ou encore bananes se sont démocratisés et se retrouvent communément sur nos étals de marché. Toutefois, ce ne sont que quelques exemples de la grande diversité des fruits tropicaux. Cet ouvrage vous invite à en découvrir plus de 80, de leurs origines à leurs usages. Une véritable invitation au voyage !

  • Silver spoon T.1

    Hiromu Arakawa

    Retrouvez toute la série de Silver Spoon : La cuillère d'argent en numérique chez 12-21 ! Le temps de la conquête de la pierre philosophale est révolu. Maintenant, place aux fruits et légumes, vaches et poules découpées pour le souper ! La célèbre mangaka, Hiromu Arakawa, nous propose cette fois-ci une comédie romantique dans un lycée agricole.
    Yûgo Hachiken est un collégien qui vient du prestigieux établissement de Shin Sapporo. Il est ce qu'on appelle un génie quand on en vient aux mathématiques et aux autres matières cérébrales. Lorsqu'il arrive au lycée agricole de Ôezo, situé sur l'île d'Hokkaidô, il croit que sa vie sera facile : avec tous ces fils de fermiers incapables d'aligner deux équations, devenir premier de la classe sera du gâteau ! Mais c'était sans compter les cours d'élevage, de sciences de la nutrition, de gestion agricole et les clubs de sport épuisants... Comment va-t-il faire pour survivre dans cet enfer ?! Mais surtout, pourquoi est-il entré dans ce lycée qui semble ne pas du tout correspondre à son profil scolaire... ?Prix DLire/Canal BD du Manga de l'année 2013 Prix Millepages BD/Jeunesse 2013 Grand Prix du contenu gastronomique et culturel du Japon 2013 (créé par le ministère de l'Agriculture, des forêts et de la pêche dont la première a eu lieu en décembre 2013) Shogakukan Manga Award - Catégorie Shônen - 2012 Taishô Manga Awards 2012

  • Les auteurs de cet essai proposent une analyse sur des questions clés posées par l'étude du comportement des animaux.
    Ils présentent les dimensions historiques, conceptuelles et méthodologiques de l'éthologie, décrivent les capacités perceptives et cognitives des animaux et leurs comportements relationnels. Ils proposent des pistes d'actions pour le futur en faveur des animaux

  • " Si on supprime les pesticides, la production agricole chutera de 40 % et on ne pourra pas nourrir le monde. " Prononcée par le patron de l'industrie agroalimentaire française, dans une émission télévisée, cette affirmation est répétée à l'envi par les promoteurs privés ou publics de l'agriculture industrielle. De son côté, après les émeutes de la faim qui ont secoué la planète depuis 2007, Olivier de Schutter, le rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation des Nations Unies, affirme qu'il faut " changer de paradigme ", car " l'agriculture est en train de créer les conditions de sa propre perte ". Pour lui, " seule l'agroécologie peut relever le défi de la faim et répondre aux besoins d'une population croissante ", ainsi qu'il l'a déclaré, le 8 mars 2011 devant le Conseil des droits de l'homme à Genève. D'après la FAO, il faudra augmenter la production agricole de 70 %, pour pouvoir nourrir les 9 milliards d'habitants que comptera le monde en 2050. Comment y parvenir ?
    C'est à cette question que tente de répondre Marie-Monique Robin, en menant l'enquête sur quatre continents (Afrique, Asie, Amérique du Nord et du Sud, Europe). S'appuyant sur les témoignages d'experts (scientifiques et représentants d'organismes internationaux) mais aussi de nombreux agriculteurs, elle dresse le bilan du modèle agro-industriel qui, après un demi siècle, n'est pas parvenu à nourrir le monde, tandis qu'il participait largement au réchauffement climatique, épuisait les sols, les ressources en eau et la biodiversité, et poussait vers les bidonvilles des millions de paysans. Elle montre que, pratiquée sur des exploitations à hauteur d'homme, l'agroécologie peut être hautement efficace d'un point de vue agronomique et économique et qu'elle représente un modèle d'avenir productif et durable.
    Du Mexique au Japon, en passant par le Malawi, le Kenya, le Sénégal, les États-Unis et plusieurs pays européens, son enquête montre que " l'on peut faire autrement " pour résoudre la question alimentaire en respectant l'environnement et les ressources naturelles, à condition de revoir de fond en comble le système de distribution des aliments et de redonner aux paysans un rôle clé dans cette évolution indispensable à la survie de l'humanité.

  • Silver spoon T.2

    Hiromu Arakawa

    Retrouvez toute la série de Silver Spoon : La cuillère d'argent en numérique chez 12-21 ! Le temps de la conquête de la pierre philosophale est révolu. Maintenant, place aux fruits et légumes, vaches et poules découpées pour le souper ! La célèbre mangaka, Hiromu Arakawa, nous propose cette fois-ci une comédie romantique dans un lycée agricole.
    Après avoir découvert un four à pizza enfoui sous un tas d'ordure, Yûgo va avoir la lourde tâche de régaler ses camarades ! En effet, ces derniers habitant hors de la zone de livraison des pizzerias, Yûgo est le seul à connaître le véritable goût de cette fameuse spécialité italienne. S'engage alors une course aux ingrédients pour créer la pizza parfaite !Prix DLire/Canal BD du Manga de l'année 2013 Prix Millepages BD/Jeunesse 2013 Grand Prix du contenu gastronomique et culturel du Japon 2013 (créé par le ministère de l'Agriculture, des forêts et de la pêche dont la première a eu lieu en décembre 2013) Shogakukan Manga Award - Catégorie Shônen - 2012 Taishô Manga Awards 2012

  • Silver spoon T.3

    Hiromu Arakawa

    Retrouvez toute la série de Silver Spoon : La cuillère d'argent en numérique chez 12-21 ! Le temps de la conquête de la pierre philosophale est révolu. Maintenant, place aux fruits et légumes, vaches et poules découpées pour le souper ! La célèbre mangaka, Hiromu Arakawa, nous propose cette fois-ci une comédie romantique dans un lycée agricole.
    Les vacances d'été à la ferme de son amie Aki ne sont pas de tout repos pour le pauvre Yûgo. Un mystérieux vagabond va en effet débarquer sur l'exploitation et compliquer encore plus la vie du jeune homme. Ces épreuves sont riches d'enseignements même si Yûgo apprendra à ses dépens la vraie valeur du travail.Prix DLire/Canal BD du Manga de l'année 2013 Prix Millepages BD/Jeunesse 2013 Grand Prix du contenu gastronomique et culturel du Japon 2013 (créé par le ministère de l'Agriculture, des forêts et de la pêche dont la première a eu lieu en décembre 2013) Shogakukan Manga Award - Catégorie Shônen - 2012 Taishô Manga Awards 2012

  • Pourquoi l'homme est-il devenu agriculteur, après des dizaines de milliers d'années de prédation ? Comment a-t-il mis en culture les forêts, exploité savanes et prairies, aménagé vallées et deltas ? Comment les Incas utilisaient-ils les différents étages andins ?
    Quelles agricultures pratiquait-on en Europe au néolithique, dans l'Antiquité, au Moyen Age et à l'époque de la première révolution industrielle ?
    A quels sommets inouïs de productivité quelques millions d'agriculteurs motorisés, mécanisés et spécialisés sont-ils parvenus en cette fin de XXe siècle ? Pourquoi des centaines de millions de paysans sont-ils frappés par la crise, par la pauvreté et condamnés à l'exode ou même à la famine ?
    En retraçant la prodigieuse épopée qui va des premières domestications de plantes et d'animaux aux agricultures si différenciées d'aujourd'hui, ce livre montre que la crise actuelle de l'économie mondiale s'explique par la mise en concurrence inconsidérée des héritages agraires formidablement inégaux des différentes régions du monde. Et il propose une stratégie mondiale anticrise capable de sauvegarder et de développer l'économie paysanne pauvre, de relancer l'économie mondiale et de construire un monde vivable pour toute l'humanité. Enfin une explication de la crise et des propositions qui sortent des sentiers battus.


  • Préface du Dr Laurent Chevallier

    Postface de Marc-André Selosse
    Vitrines brisées, vidéos chocs, actions coup de poing, les végans les plus revendicatifs, omniprésents dans les médias, donnent une vision caricaturale de leur mouvement. Très minoritaire, le véganisme bénéficie de la sympathie du public devenu plus sensible à la souffrance animale et aux impacts écologiques de l'élevage intensif.
    Mais qui sont vraiment les végans - et les antispécistes ? Pourquoi s'opposent-ils à la consommation d'animaux ? Quelles sont leurs sources d'inspiration ? Ont-ils une vision politique et sociale du monde ? Une réflexion écologique ? Nutritionnelle ? Quelles relations entretiennent-ils avec les géants de l'industrie agroalimentaire et de la finance ?
    Cet ouvrage, véritable enquête de terrain, nous montre les contradictions d'un mouvement qui se trompe quand il soutient qu'un monde uniquement végétal résoudra les problèmes de l'agriculture, du climat, de la nutrition... Au final, il nous interroge sur notre rapport à la nature et à la vie, mais aussi à nos imaginaires.
    Frédéric Denhez, spécialiste des questions environnementales et chroniqueur régulier de CO2 mon amour sur France Inter et d'Ushuaïa Le Mag sur Ushuaïa TV, est l'auteur d'ouvrages sur les sols, l'alimentation, le climat, la transition écologique.

  • Le glyphosate, principe actif du Roundup, produit phare de la marque Monsanto, a été reconnu " cancérogène probable " pour l'homme en 2015. En octobre 2016, s'est tenu à La Haye le procès du puissant herbicide, ouvrant la voie juridique vers une reconnaissance du crime d'" écocide ". Dans ce livre choc, Marie-Monique Robin retrace le déroulement du procès et donne à comprendre les ressorts de l'un des plus grands scandales sanitaires et environnementaux de l'histoire moderne.
    Depuis plusieurs années, l'inquiétude ne cesse de croître quant aux dangers du pesticide le plus utilisé au monde dans les champs et les jardins : le glyphosate. D'autant qu'en 2015, le Centre international de recherche sur le cancer l'a déclaré " cancérigène probable " pour l'homme, contredisant ainsi les agences de santé américaines ou européennes qui avaient assuré l'innocuité du Roundup de Monsanto, puissant herbicide dont le principe actif est le glyphosate.
    Prolongeant son enquête retentissante de 2008 sur les dangers des produits toxiques de la firme américaine (
    Le Monde selon Monsanto, livre et film), Marie-Monique Robin montre dans ce livre (et le film associé) que la dangerosité du glyphosate est plus grande encore qu'on le craignait. Dans le monde entier, il rend malades ou tue sols, plantes, animaux et humains, car l'herbicide est partout : eau, air, pluie, sols et aliments. Le produit, cancérigène, est aussi un perturbateur endocrinien, un puissant antibiotique et un chélateur de métaux. D'où autant d'effets délétères documentés ici par des entretiens très forts avec des victimes aux États-Unis, en Argentine, en France et au Sri Lanka, ainsi qu'avec de nombreux scientifiques.
    Ce livre choc révèle l'un des plus grands scandales sanitaires et environnementaux de l'histoire moderne. Il montre que, face à l'impuissance ou l'absence de volonté des agences et des gouvernements pour y mettre fin, la société civile mondiale se mobilise : en octobre 2016, s'est tenu à La Haye le Tribunal international Monsanto, où juges et victimes ont instruit le procès du Roundup, en l'absence de Monsanto, qui a refusé d'y participer. Donnant son fil conducteur au livre, ce procès a conduit à un avis juridique très argumenté, qui pourrait faire reconnaître le crime d'" écocide ", ce qui permettrait de poursuivre pénalement les dirigeants des firmes responsables.

  • Silver spoon T.4

    Hiromu Arakawa

    Retrouvez toute la série de Silver Spoon : La cuillère d'argent en numérique chez 12-21 ! Dévorez la suite de la fameuse série agricole de Hiromu Arakawa, qui a réconcilier des milliers de lecteurs avec la campagne!
    Alors que l'été touche à sa fin, Yûgo a dû faire ses adieux à " Côtelette ", le petit cochon dont il s'occupait avec affection. Le jeune homme trouve peu à peu ses marques au sein du lycée agricole Ohezo. Entre les affres de ses camarades et la dure réalité du travail agricole, Yûgo va se retrouver au coeur de toute les attentions des filles de sa classe... mais les raisons de cette popularité soudaine et inespérée risque d'en étonner plus d'un, à commencer par Yûgo lui-même.Prix DLire/Canal BD du Manga de l'année 2013 Prix Millepages BD/Jeunesse 2013 Grand Prix du contenu gastronomique et culturel du Japon 2013 (créé par le ministère de l'Agriculture, des forêts et de la pêche dont la première a eu lieu en décembre 2013) Shogakukan Manga Award - Catégorie Shônen - 2012 Taishô Manga Awards 2012

  • Le rôle des forêts dans le fonctionnement de l'écosystème Terre est essentiel. Et pourtant, leur rythme de disparition s'intensifie. Quelles sont les causes et les conséquences de cette déforestation ? Outre l'histoire de cette déforestation, l'auteur nous détaille les solutions pour la limiter.

  • Silver spoon T.5

    Hiromu Arakawa

    Retrouvez toute la série de Silver Spoon : La cuillère d'argent en numérique chez 12-21 ! Dévorez la suite de la fameuse série agricole de Hiromu Arakawa, qui a réconcilié des milliers de lecteurs avec la campagne !
    La fête de l'école approche et le club d'équitation, dont Yûgo est le nouveau vice-président, se creuse la cervelle pour proposer une activité inédite. Mais ce n'est pas la seule responsabilité qui pèse sur les frêles épaules du jeune homme et l'arrivée inattendue d'un nouveau membre au sein du club ne risque pas d'arranger les choses. Tiendra-t-il le coup face à toute cette pression ?Prix DLire/Canal BD du Manga de l'année 2013 Prix Millepages BD/Jeunesse 2013 Grand Prix du contenu gastronomique et culturel du Japon 2013 (créé par le ministère de l'Agriculture, des forêts et de la pêche dont la première a eu lieu en décembre 2013) Shogakukan Manga Award - Catégorie Shônen - 2012 Taishô Manga Awards 2012

  • À la ferme de Latarenque, Eliette ne s'en sort plus et prend en otage l'huissier qui la menace de saisie. David, son petit fils, est appelé en urgence pour tenter de la raisonner. Elle va alors lui raconter l'histoire de l'exploitation et de ses aïeux, les transformations et les nouvelles difficultés...
    Ce récit donnera des idées au petit-fils qui va à son tour prendre la tête de l'exploitation et se lancer dans une culture raisonnée et bio !

  • Du jardin d'Éden à la " petite république " de la ferme de Jefferson, des hortillonnages médiévaux d'Amiens à l'agriculture urbaine de Savannah, en passant par les kibboutz, les jardins ouvriers ou les jardins partagés urbains, et bien d'autres épisodes tous plus inventifs les uns que les autres, ce livre examine ce qui, dans les relations entre l'agriculteur ou le jardinier et la terre cultivée, favorise la formation de la citoyenneté, une puissance de changement considérable.
    On a l'habitude de penser que la démocratie moderne vient des Lumières, de l'usine, du commerce, de la ville. Opposé au citadin et même au citoyen, le paysan serait au mieux primitif et proche de la nature, au pire arriéré et réactionnaire.
    À l'opposé de cette vision, ce livre examine ce qui, dans les relations entre les cultivateurs et la terre cultivée, favorise l'essor des valeurs démocratiques et la formation de la citoyenneté. Défile alors sous nos yeux un cortège étonnant d'expériences agricoles, les unes antiques, les autres actuelles ; du jardin d'Éden qu'Adam doit " cultiver " et aussi " garder " à la " petite république " que fut la ferme pour Jefferson ; des chambrées et foyers médiévaux au lopin de terre russe ; du jardin ouvrier au jardin thérapeutique ; des " guérillas vertes " aux jardins partagés australiens.
    Cultiver la terre n'est pas un travail comme un autre. Ce n'est pas suer, souffrir ni arracher, arraisonner. C'est dialoguer, être attentif, prendre une initiative et écouter la réponse, anticiper, sachant qu'on ne peut calculer à coup sûr, et aussi participer, apprendre des autres, coopérer, partager. L'agriculture peut donc, sous certaines conditions, représenter une puissance de changement considérable et un véritable espoir pour l'écologie démocratique.

empty