• Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas. la désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les nouveaux-nés inaptes sont "élargis", personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire.

    Ce livre a fait l'objet d'une adaptation cinéma, sortie le 29 octobre 2014 en France. Il a aussi reçu le Prix « Tam Tam » décerné par le salon du Livre de Jeunesse de Montreuil en 1994, le Prix « Lecture Jeunesse » en 1995, le "Prix des Jeunes Lecteurs organisé par la bibliothèque Municipale de Thorigny 1996 et le "Prix Farniente" 2001 (Belgique).

  • LA PREMIÈRE GRANDE SAGA JEUNESSE DE MICHEL BUSSI !
    Dans un monde où les adultes ont disparu, il existe deux refuges pour les deux bandes rivales qui ont survécu au cataclysme : le tipi et le château. Les uns chassent pour se nourrir, les autres vivent reclus et protégés. Bientôt, une étrange maladie fait peser un risque de famine sur le clan du tipi, le privant de ses proies. Et si ceux du château étaient à l'origine de cet empoisonnement ? L'heure de la confrontation est venue : la guerre entre les deux tribus peut-elle encore être évitée, alors que la nature est plus menacée que jamais ? Zyzo, l'espion au grand coeur du tipi, et Alixe, la reine du château, sauront-ils unir leurs forces pour déjouer les mystères, les intrigues et les trahisons ?
    ILS SONT PRÊTS À TOUT POUR SAUVER L'HUMANITÉ.

  • Face à un monde peuplé d'algorithmes et d'investisseurs, Robert rêve. Mieux, il invente. Sa « vitrine », capable de traiter et d'actualiser en permanence les données des entreprises, remporte un franc succès. Mais dans un monde soumis à un capitalisme implacable, la situation dégénère et le rêve tourne au cauchemar. Le triomphe de l'efficacité technique coïncide avec celui de la violence : les entreprises qui ont acheté l'invention subissent une vague de meurtres sans précédent.

    Dépassé par les événements, sous la pression des investisseurs, Robert médite. Plongé dans l'horreur, il perd tout contact avec la réalité et s'absorbe dans une rêverie lugubre. Fantasmes et réalité se mélangent jusqu'à un paroxysme de confusion, qui se résoudra dans un déchaînement de violence...

    Gilles Ribero, auteur et cinéaste, est né à Bondy en 1985. Il passe son enfance en banlieue parisienne puis étudie la géopolitique à l'université Paris 8. Les conflits qu'il étudie, et leur polyphonie, résonnent telles des fausses notes chez l'auteur en devenir. Il se réoriente vers l'étude des arts visuels et de la photographie, au Septantecinq à Bruxelles puis au centre d'art Le Fresnoy à Tourcoing. Clairières est son premier roman.

  • - 50%

    Upside down

    Richard Canal

    Les dirigeants des GAFAM ont réussi. Ils vivent désormais séparés du monde dans des îlots artificiels en basse orbite terrestre. Pour eux, plus rien ne compte à part la jouissance infantile de l'illusion du bonheur.
    Pour les autres, restés sur une Terre qui a littéralement rouillé, l'histoire n'est pas la même...
    À travers plusieurs personnages, dont le clone d'une star du cinéma du XXe siècle et un artiste inventeur d'un art inconnu jusqu'ici, l'une cherchera à descendre pour retrouver son humanité et l'autre tentera de monter pour aspirer à une vie meilleure. Avec ces destins croisés, Richard Canal nous plonge au coeur d'un récit de rédemption et de recherche d'identité qui nous touche au plus profond.

    Dans ce roman poignant, l'auteur nous entraîne dans l'intolérable beauté du désastre à la recherche de notre humanité.

  • En février 2006, des expériences dans la zone polaire provoquent une gigantesque tempête qui ensevelit l'hémisphère nord sous plusieurs mètres de neige, paralysant toute activité. Quelques années plus tard, un jeune homme, Simon, raconte la longue lutte pour la survie matérielle et spirituelle qu'il a menée avec sa famille, dans leur chalet des Alpes, au coeur de ce déluge blanc. Dans leur arche perdue, le père, la mère et les deux enfants affrontent de multiples périls, la solitude, la peur, parfois l'angoisse, mais finalement c'est l'ingéniosité et l'espoir qui l'emportent. Ils réinventent des gestes ancestraux qu'ils croyaient oubliés. Auprès d'eux, leurs animaux familiers les aident, de diverses manières, à surmonter l'épreuve. Dans les livres qui les entourent, et dont le père lit chaque soir quelques pages au coin du feu, ils puisent aussi des leçons d'amour et de courage. Roman d'anticipation, récit d'aventures, fable écologique, ce livre est aussi une méditation sur la fragilité du monde où nous vivons, et comme un manuel de survie pour les futurs naufragés de la société industrielle. Les enfants de Noé a obtenu le prix de la Fondation de France 1988 pour le meilleur roman jeunesse. L'auteur

  • Le Talon de fer (The Iron Heel, 1908) appartient au patrimoine littéraire mondial. Francis Lacassin le désignait comme un « classique de la révolte ». Dans ce récit d'anticipation publié durant la période la plus créative de sa vie (soit juste avant Martin Eden), Jack London imagine la société future : révolte ouvrière, grève générale et... impitoyable répression.

    Roman socialiste à thèse, récit d'amour (la narratrice Avis Everhard relate la geste de son compagnon Ernest Everhard, un double de Jack London), ce texte a été lu comme une préfiguration de la société capitaliste poussée à sa forme extrême : le fascisme.

    Jack London (1876-1916), est l'auteur d'une oeuvre immense dont Libertalia retraduit tout le volet social.

  • Tandis que l'humanité s'apprête à entrer dans le troisième millénaire, la surpopulation est devenue telle que les res¬sources naturelles ne suffisent plus à couvrir ses besoins. La nourriture et l'eau sont rationnées, il n'y a plus de pétrole, plus guère d'animaux. Trente-cinq millions de New-Yorkais, pour la plupart sans emploi ni logement, se battent pour survivre.
    Andy Rush a un travail, lui. Tous les jours, avec les autres policiers de sa brigade, il part disperser les émeutes de la faim qui se produisent lors de chaque nouvelle distribution de nourriture de synthèse. Alors, qu'importe si un nabab aux activités louches s'est fait descendre ? S'il parvenait à attraper le meurtrier, Andy le remercierait presque pour services rendus...
    Illustration de couverture : Flamidon d'après Shutterstock © J'ai lu

  • Alors qu'il effectuait une mission de reconnaissance autour de la planète Tschaï, le vaisseau Explorateur IV a été abattu par un missile d'origine inconnue. Unique survivant du crash, Adam Reith découvre un monde d'une beauté et d'une âpreté sans pareilles, une terre d'aventures aussi dangereuse qu'attachante. Obsédé par l'idée de rentrer chez lui, le Terrien va traverser d'immenses et splendides paysages, rencontrer d'autres humains aux moeurs baroques et des extraterrestres belliqueux, vivre mille péripéties, perdre ses certitudes et trouver l'amitié. Parviendra-t-il à regagner un jour la Terre ? Le présent volume contient les romans initialement parus sous les titres Le Chasch, Le Wankh, Le Dirdir et Le Pnume.

  • Rien ne peut arrêter l'expansion de l'empire radchaaï. Chaque annexion fournit des armées supplémentaires, les ancillaires, des captifs à la conscience détruite changés en troupes de choc, des marionnettes animées par l'intelligence artificielle des vaisseaux de guerre de l'empire. L'un de ces vaisseaux, le Justice de Toren, a été détruit, victime d'un complot au plus haut niveau du pouvoir. Mais son IA est parvenue à s'échapper et à s'incarner dans le seul ancillaire rescapé du massacre. Dix-neuf ans plus tard, sa vengeance est sur le point de s'accomplir...

  • Imaginer le monde de demain Nouv.

    Imaginer le monde de demain c'est envisager qu'il ne soit pas la continuité de celui d'aujourd'hui. Loin des modélisations linéaires classiques, cet ouvrage rassemble les visions de l'avenir que proposent des personnalités aux multiples talents - philosophes, militants écologiques, scientifiques, artistes, politiques, architectes ou artisans - dont la prospective n'est pas la profession mais qui, chacun dans leur domaine, bousculent d'ores et déjà notre quotidien.

    L'imagination est, dans tous les domaines, la première pierre pour bâtir un monde vraiment nouveau !

    Les témoignages exceptionnels des diverses personnalités réunies pour la première fois dans cet ouvrage ne peuvent nous laisser indifférents. Ils nous montrent qu'il existe une multitude d'options possibles pour façonner un monde à venir plus innovant et responsable... et que nous pouvons (devons !) tous participer à sa construction.
    Sous la direction de Xavier Pavie, avec les contributions de :
    Jacques Attali, Jean-Michel Besnier, Dominique Bourg, Antoine Compagnon, André Comte-Sponville, Boris Cyrulnik, Luc Ferry, Éric Fottorino, René Frydman, Jean-Marc Jancovici, Dominique Reynié, Francis Rocard, Michel Serres, Heinz Wismann, Thierry Bamas, C215, Vincent Callebaut, Yip Yew Chong, Combo, Matthieu Dagorn, EZK, Jean-Gabriel Ganascia, June Goh, Évelyne Heyer, Rob Hopkins, Liu Thai Ker, Pierre-Marie Lledo, Madame, Didier Mathieu, Philippe Menei, Jean-François Milou, Virginie Mixe, Nebay, Thanh Nghiem, Petite Poissone, Luc Schuiten, Snek, Rob Spence, Jean Philippe Uzan, Franck Vogel, Françoise Wilhelmi de Toledo, Naïm Zriouel.

  • Les rangs des participants à la convention annuelle du Parti démocrate à Atlanta abritent un tueur sadique et mégalomane, qui brigue rien de moins que la présidence des États-Unis d'Amérique. Son désir de pouvoir ne connaît nulle limite, son ambition ne s'embarrasse d'aucune considération morale. Sur le chemin de l'investiture se dressent cependant quelques aces qui voient clair dans son jeu et entendent bien lui faire obstacle à tout prix...

  • États Unis de la Terre, 2109. Les réplicants meurent dans des crises de folie meurtrière tandis qu'une main anonyme corrige les Archives Centrales de la Terre pour réécrire l'histoire de l'humanité et la rendre manipulable.
    Bruna Husky, une réplicante guerrière, seule et inadaptée, décide de comprendre ce qui se passe et mène une enquête à la fois sur les meurtres et sur elle-même. Aux prises avec le compte à rebours de sa mort programmée, elle n'a d'alliés que marginaux ou aliens, dans ce tourbillon répressif de vertige paranoïaque. Rosa Montero choisit un avenir lointain, hérité de Philip K. Dick et de Blade Runner, pour nous parler de ce qui fait notre humanité, , la certitude de notre mort et de celle de ceux que nous aimons. Ses personnages sont des survivants qui s'accrochent à la morale politique, à l'éthique individuelle, à l'amitié et à l'amour.
    Elle construit pour nous un futur cohérent, une intrigue vertigineuse et prenante pour nous parler de notre mort et de l'usage que nous faisons du temps qui nous est imparti. Elle écrit avec passion et humour, les outils essentiels pour comprendre le monde.

  • Breq, la soldat qui fut jadis un vaisseau spatial, set à présent celle qu'elle avait juré de détruire, la Maître de l'empire radchaaï. Cette dernière a placé un navire et un équipage sous ses ordres, et lui a confié la seule mission qu'elle pouvait accepter: protéger, sur la station Athoek, la famille de la lieutenant Awn, celle-là même que Breq a froidement assassinée vingt ans plus tôt. La tâche va rapidement se révéler plus compliquée que prévu: intrigues politiques, tensions sociales, violences de toutes sortes... La situation sur Athoek est explosive. Et la présence d'une traître dans les rangs radchaaïs fausse encore un peu plus la donne.

  • À peine revenue, la paix fragile est menacée sur la station Athoek, mise en péril par la découverte d'un individu qui ne devrait même pas exister - un ancillaire d'un vaisseau censé avoir disparu de l'espace du Radch depuis des millénaires -, mais aussi par l'arrivée d'un nouveau traducteur des étranges Presgers, et surtout par celle, imminente et lourdement armée, d'Anaander Mianaai, l'autorité suprême de l'empire en guerre contre elle-même, qui pourrait bien entraîner le Radch tout entier dans une guerre civile comme il n'en a jamais connu.

  • 1946. Un virus extraterrestre frappe le monde, tuant quatre-vingt-dix pour cent de ceux qu'il touche. L'immense majorité des survivants subit des mutations délétères, mais quelques élus y gagnent des pouvoirs surnaturels. Parmi ces surhommes, certains ont choisi de défendre ce qu'il reste de la race humaine, tandis que d'autres ont opté pour des voies plus tortueuses...

  • New York, 1986. Le quartier explosif de Jokertown a fini par entrer en éruption : une guerre de gangs d'une ampleur sans précédent a éclaté entre les deux clans rivaux les plus puissants et les plus dangereux de la ville : la mafia et les Poings d'ombre. Alors que la violence se déchaîne en surface, même les aces et les plus aguerris des jokers sont obligés de se réfugier en sous-sol. De là, ils vont pouvoir mener leur propre guerre contre les forces du mal...

  • Bien que le virus d'origine extraterrestre soit d'abord apparu aux États-Unis, la contagion s'est répandue dans le monde entier, donnant naissance à des as et à des jokers un peu partout sur la planète. Une commission d'enquête envoyée à l'étranger se retrouve au coeur d'une machination à très grande échelle. Des jungles d'Haïti à la Muraille de Chine en passant par le mur de Berlin, les héros de Wild Cards vont voir du pays !

  • En cette année 1986, à New York, les festivités commémorantles 40 ans de l'apparition du virus Wild Card s'annoncent grandioses. Feux d'artifice, parades, spectacles de rue, banquets... Les commerçants se frottent les mains, car on attend encore plus de touristes et de fêtards que les années précédentes.Mais dans l'ombre, loin de la liesse générale, un génie du mal ourdit ses plans : l'Astronome ne connaît qu'une seule fête... la destruction !

  • Nous sommes en 1986. Depuis qu'il a frappé la Terre quarante ans plus tôt, le virus Wild Card n'a cessé de se répandre, tuant une grande partie de la population, produisant quelques aces, des êtres aux pouvoirs surnaturels, et beaucoup de jokers, des humains amoindris et difformes. Aujourd'hui confrontés à un ennemi venu des profondeurs de l'espace et à son alliée sur Terre, une secte maçonnique, les héros créés par George R.R. Martin et ses complices (Roger Zelazny, Walter Jon Williams, Pat Cadigan...) ne sont pas au bout de leurs surprises.

  • - 50%

    La mise au point du traitement Centurion permet de guérir un grand nombre de maladies incurables, mais il génère des capacités hors du commun. A l'aube du 23ème siècle, la méfiance entre Porteurs du Centurion et Naturels n'a jamais été aussi forte.
    En l'an 2220, après avoir grandi loin du monde moderne, Maxine, jeune Porteur de 16 ans, emménage à Paris où elle découvre une société divisée dans laquelle elle cherche sa place. Aidée de ses nouveaux amis, elle devra résoudre le mystère qui entoure la mort de son père.
    L'Ombre du passé est le premier opus d'une saga de 4 tomes.

  • À ma gauche, Jack Barron, présentateur vedette, empêcheur de tourner en rond et pourfendeur des injustices en prime time devant cent millions de téléspectateurs. À ma droite, Benedict Howards, industriel tout-puissant qui règne sur la finance, la politique et les médias. Avantage Howards, qui dispose du bien le plus précieux, celui auquel personne, si intègre soit-il, ne peut résister : le secret de l'immortalité. Personne sauf Jack l'incorruptible, qui n'est pas près de la fermer...

  • Un monde en ébullition. Partout en Europe, des pannes d'électricité de plus en plus fréquentes alarment les populations. Privés pendant quelques heures de la lumière et des commodités technologiques, les humains s'enfoncent dans une lente détresse. Alors que les derniers fusibles de l'ordre social vacillent, l'obscurité gagne du terrain et révèle par contraste ce qu'une société de la compétition cannibale produit de plus saillant. Dans L'Obscur, l'histoire locale et l'histoire globale s'entrelacent dans le regard impuissant du narrateur, manifestement atteint d'un trouble du spectre autistique. A l'instar du glaçant Journal de nuit de Jack Womack ou de La Route de Cormac McCarthy, Philippe Testa interroge et décrit avec minutie - et parfois jusqu'au dégoût - ce que la crise peut nous faire advenir : socialement et existentiellement.

  • Génération gone

    ,

    • Hicomics
    • 20 February 2019


    États-Unis, 2020.

    Trois hackers adolescents en quête d'espoir et sans rien à perdre.
    Un centre d'expérimentation gouvernemental ultra-secret.
    Un plan simple.
    Ils sont jeunes, laissés-pour-compte, doués et très en colère. La société ne leur a jamais facilité la vie. Pourquoi mettraient-ils leurs nouveaux super-pouvoirs à son service ?
    Skins meets Incassable !
    « Ales Kot n'a jamais été aussi spectaculaire, et André Araujo le lui rend bien. » - COMICSBLOG.fr
    « Generation Gone donne aux problèmes des Millenials le poids qu'ils méritent.» - Caitlin Rosberg, AV Club
    « Un Chronicle sous acides. Captivant, du début à la fin. » - Comicsverse

  • Dans un avenir proche, l'Europe est envahie par les Sino-Mongols, et asservie à leur philosophe Murti Bing. Impuissant à se défendre, car irrémédiablement décadent, l'Occident dépose les armes. La déliquescence est encouragée par la distribution de pilules de davamesk, qui, à l'instar de la « société dancingo-sportive », ont l'avantage de simplifier le monde, rendant le questionnement existentiel superflu.
    L'Europe en décadence, qui répertorie tous les types représentatifs d'intellectuels, d'artistes, de femmes fatales, de mantes religieuses ou de politiciens à vestes réversibles, sans oublier les grands fauves du terrorisme, constitue l'arrière-fond de cette grande symphonie crépusculaire.
    Publié vingt ans avant 1984 de George Orwell, L'Inassouvissement propose la vision d'une société dont le dessein serait l'asservissement de la personne humaine. Roman d'anticipation, réceptacle de toutes les idées de l'auteur en matière de philosophie, d'histoire et d'esthétique, porté par une langue étourdissante, L'Inassouvissement méritait, près de cinquante ans après sa première parution en français, d'être présenté à une nouvelle génération de lecteurs dans une traduction intégralement revue.

empty