• L'anomalie

    Michael Rutger

    Certains secrets devraient rester enfouis.Archéologue au style anticonformiste, Nolan Moore publie sur sa chaîne YouTube une série de documentaires trépidants critiqués par les « vrais experts »... mais au public conquis.
    Prochaine mission : Nolan et son équipe décident de se lancer sur les traces d'un explorateur qui, en 1909, aurait découvert une mystérieuse grotte dans la paroi du Grand Canyon.
    Mais lorsque la grotte commence à livrer ses secrets les plus terrifiants, l'aventure se change en une opération de survie : le groupe se retrouve piégé dans l'obscurité, sans eau ni nourriture, tandis que les tunnels, l'eau et la roche elle-même semblent se liguer contre lui. Un par un, les membres de l'expédition disparaissent alors que d'étranges créatures les guettent dans l'obscurité...
    Que se passe-t-il réellement dans ces profondeurs sans fin, qui recèlent peut-être le sombre secret de nos origines ? Et pourquoi leurs derniers visiteurs ont-ils cherché à en condamner définitivement l'accès ?
    « En plus de ses dialogues et de son intrigue très maîtrisés, L'Anomalie distille tout au long du récit une atmosphère d'effroi et de tension oppressante. Je n'ai pas pu fermer l'oeil avant de l'avoir terminé, et l'insomnie s'est poursuivie bien après la dernière page. Michael Rutger est là pour longtemps. » Sarah Pinborough, autrice de La Maison des morts et 13 minutes
    « Prenant, exaltant, les pages se dévorent. Je me dis que Michael Crichton aurait certainement aimé apposer son nom sur la couverture. » John Connolly, auteur de Tout ce qui meurt
    « Tout à fait mon type de livre : le suspense monte lentement, lentement... avant que l'horreur s'installe pour de bon. » R.L. Stine, auteur de Chair de Poule et Fear Street
    « Une écriture admirable et un conteur à la voix affirmée. Que demander de plus ? Trépidant de la première à la dernière page, L'Anomalie fait partie des meilleurs thrillers de l'année, et vous n'êtes pas près de l'oublier. » Michael Koryta, auteur de How it happened
    « Un excellent roman, qui ménage l'humour comme la tension dramatique. Michael Rutger nous offre une intrigue palpitante. » Publishers Weekly
    « Un roman à l'ambiance mystérieuse, dont les péripéties ne sont jamais prévisibles et qui plaira autant aux férus d'exploration et de survie qu'aux fans de X-Files. » Associated Press
    « Mêlant une narration incisive et des personnages bien développés, Michael Rutger décrit adroitement les méandres oppressants d'une expédition périlleuse. L'Anomalie devrait faire vibrer la corde sensible des fans des X-Files ou de Fringe, mais aussi quiconque chercherait à profiter d'une bonne histoire. » Booklist
    « Un thriller nerveux et sans concession. N'en doutez pas : L'Anomalie est un sacré roman. » Douglas Preston et Lincoln Child

  • Un réchauffement climatique suivi de sécheresse et de famines, des séismes, des guerres civiles, de gigantesques mouvements de populations fuyant leurs terres d'origine, des risques systémiques pour les échanges internationaux... Nous ne sommes pas au XXIe siècle, mais bien au XIIe siècle avant J.-C. ! Toutes les civilisations de Méditerranée grecque et orientale (de la Crète à l'Égypte, de Canaan à Babylone, etc.) se sont effondrées presque simultanément, il y a plus de trois mille ans. Comment expliquer pareille catastrophe ?
    Le grand archéologue américain Eric H. Cline mène l'enquête et nous raconte la fin de l'âge du bronze sous la forme d'un drame en quatre actes. Il fait revivre sous nos yeux ces sociétés connectées qui possédaient une langue commune, échangeaient des biens (grains, or, étain et cuivre, etc.), alors que les artistes circulaient d'un royaume à l'autre. Les archives découvertes témoignent de mariages royaux, d'alliances, de guerres et d'embargos. Une " mondialisation " avant l'heure, confrontée notamment à des aléas climatiques qui pourraient avoir causé sa perte...

  • Barbares aux yeux des Grecs et des Romains, figures poétiques pour les Romantiques, héros nationalistes chez les historiens du XIXe siècle, les Gaulois gardent pour nous un certain mystère. Leur brillante civilisation, épanouie seulement en quelques siècles, a été submergée par celles de ses voisins, peut-être parce qu'elle en était trop proche. Grâce aux sources littéraires antiques et aux résultats les plus récents de l'archéologie, c'est à une redécouverte des Gaulois que ce guide convie.

  • Tupinilândia

    Samir Machado de Machado

    Situé au coeur de l'Amazonie, un fabuleux roman entre Orwell et Jurassic Park, un blockbuster d'aventures et une réflexion sur la nostalgie, la mémoire et le nationalisme.

    Tupinilândia se trouve en Amazonie, loin de tout. C'est un parc d'attractions construit dans le plus grand secret par un industriel admirateur de Walt Disney pour célébrer le Brésil et le retour de la démocratie à la fin des années 1980.
    Le jour de l'inauguration, un groupe armé boucle le parc et prend 400 personnes en otages. Silence radio et télévision.
    Trente ans plus tard, un archéologue qui ne cesse de répéter à ses étudiants qu'ils ne vont jamais devenir Indiana Jones revient sur ces lieux, avant qu'ils ne soient recouverts par le bassin d'un barrage. Il découvre à son arrivée une situation impensable : la création d'une colonie fasciste orwellienne au milieu des attractions du parc dévorées par la nature.
    À la tête d'une troupe de jeunes gens ignorant tout du monde extérieur qu'ils croient dominé par le communisme, il va s'attaquer aux représentants d'une idéologie qu'il pensait disparue avec une habileté tirée de son addiction aux blockbusters des années 1980.
    Avec humour, intelligence et une imagination foisonnante, l'auteur renverse les clichés des romans d'aventures et des films d'action tout en réfléchissant sur l'ambiguïté de la nostalgie, l'importance de la mémoire et les dangers du nationalisme.

    Une magnifique preuve que le plaisir de raconter une histoire extraordinaire, servi par un talent littéraire remarquable, peut se mettre au service d'une réflexion politique actuelle.

    « Pour l'auteur il n'y a pas de barrières entre la « grande » littérature et le divertissement. Jules Verne et Picsou sont traités avec le même amour que Shakespeare et Flaubert. » - O Globo

  • En Syrie, terre de passage depuis des millénaires, chaque civilisation a laissé sa trace et des milliers de sites y sont répertoriés. Ce n'est cependant qu'à la fin du XVIIe siècle que des Européens commencent à s'intéresser à ces vestiges. La description de Palmyre par le pasteur Halifax en 1691, puis celle des " antiquaires " Robert Wood et James Dawkins en 1751, ainsi que le récit de voyage de Richard Pococke en 1737, sont à l'origine d'un véritable engouement pour les ruines syriennes. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, aventuriers et érudits n'hésitent pas à s'aventurer dans des régions inexplorées, comme le Hauran ou la vallée de l'Euphrate.

    Aux voyageurs succèdent les savants pour étudier ce riche patrimoine et éclairer une histoire mal documentée. Le mandat exercé par la France sur la Syrie et le Liban après la Première Guerre mondiale entraîne l'ouverture de multiples chantiers archéologiques et épigraphiques dont beaucoup étaient encore actifs en 2011. À cette date, une vingtaine de missions internationales œuvraient à exhumer et à mettre en valeur un patrimoine exceptionnel. Mais les destructions et pillages massifs occasionnés par dix ans de guerre y ont depuis causé des pertes irréparables.

    L'auteur nous raconte cette aventure archéologique haute en couleur et ses principales découvertes depuis le XVIIe siècle.

  • Deux tours monumentales, une majestueuse galerie des rois, des voûtes aériennes portées par une structure d'une légèreté inédite : Notre-Dame, monument-clé de l'histoire de France, est aussi un parangon de l'art gothique. Une cathédrale dont le terrible incendie du 15 avril 2019 a ému la terre entière.

    Pour saisir sa profonde singularité, Dany Sandron, familier du monument depuis plus de vingt ans, nous livre les clefs des premiers siècles de cet édifice. Dans cette passionnante synthèse, il nous en offre une étude globale, à la fois historique, artistique et sociale. Revenant sur sa construction, ses acteurs, notamment les artistes et artisans, et les ressources mobilisées, il nous introduit dans les différents mondes qu'elle domine : le palais épiscopal de Maurice de Sully, le cloître des chanoines et l'hôtel-Dieu. Il souligne aussi, en spécialiste du Paris médiéval, les liens étroits de la cathédrale avec la ville et au-delà avec le diocèse dont elle est l'église-mère. Notre-Dame entretient également des relations privilégiées avec la royauté capétienne qu'elle magnifie dans une savante mise en scène. Elle sert enfin de référence majeure à l'action édilitaire des souverains et de leurs alliés jusqu'au début du règne de Saint Louis.

    Dans ce réseau complexe qui associe la cathédrale à tous les niveaux de la société médiévale, c'est l'esprit de Notre-Dame qui nous est révélé.

  • Pompéi, an 79 de notre ère.
    Ville multiculturelle, bruyante, agitée par les excès, les jeux de pouvoir et les rivalités sentimentales. Là se croisent Glaucus le Grec fougueux, Arbacès l'Égyptien austère et sournois, la belle Ione, objet de toutes les convoitises, ainsi que les adorateurs d'une religion naissante. Mais, non loin de là, le Vésuve s'éveille et tout ce petit monde est loin d'imaginer que la cité vit alors ses dernières heures...
    Edward George Bulwer-Lytton est un écrivain et homme politique anglais. Les Derniers Jours de Pompéi, publié en 1834, est un succès l'année de sa parution et devient une oeuvre largement adaptée, au théâtre notamment, à l'opéra, et bien sûr au cinéma, par le grand Sergio Leone.

  • À quoi sert l'archéologie ? L'archéologie fascine, elle fait partie des métiers que voudraient faire les enfants, voeu que très peu réaliseront. Les enfants en effet s'interrogent sur l'origine, et tous les adultes à leur tour. Car, au fond, la question est bien celle de l'origine : du monde, des humains, de chaque société. Et pour élucider ces mystères, depuis le XIXe siècle, l'archéologie s'est progressivement substituée aux religions et assure une mission essentielle : elle construit le passé, le territoire et la légitimité historique de chaque nation.
    C'est ce que montre cet essai, où l'archéologue engagé Jean-Paul Demoule rend compte de la double fonction de cette discipline, scientifique d'une part, idéologique de l'autre, avec des frontières qui parfois se brouillent. En témoignent les débats français autour de l'enseignement de l'histoire et du " roman national ", puis de l'" identité nationale ", marqués depuis les années 2000 par l'irruption des " Gaulois ", des " Barbares " et des manipulations de l'histoire dans les discours politiques et médiatiques.
    En témoignent également, dans de nombreux pays, les manières dont agit l'archéologie, tant dans ses interprétations historiques que dans sa mise en oeuvre sur le terrain, avec sa contamination croissante par les idéologies ultralibérales de la concurrence généralisée. On verra ainsi, dans le cas spécifique de la France, comment la convergence des intérêts économiques à court terme, de l'idéologie ultralibérale mais aussi des incuries administratives met en danger le sauvetage d'un patrimoine archéologique gravement menacé.

  • Non loin du Nil, dans la vallée de Biban-el-Molouk, un jeune artistocrate anglais, lord Evandale, et un savant allemand, le docteur Rumphius, découvrent une tombe inviolée. Depuis plus de trois mille ans, nul n'a foulé le sol de ces chambres funéraires où repose le sarcophage d'un pharaon. Mais quand s'ouvre le lourd couvercle de basalte noir, les deux hommes trouvent, à leur grande stupéfaction, la momie parfaitement conservée d'une jeune fille...

    Un roman captivant qui mêle histoire et amour, un voyage au coeur de la civilisation fabuleuse des pharaons. Un classique passionnant.

  • Depuis la nuit des temps, la cité engloutie de l'Atlantide fascine les esprits. Nina Wilde, une jeune archéologue new-yorkaise, le sait mieux que personne : ses parents, morts en mission au Tibet, ont donné leur vie pour la trouver. Après des années de recherches, Nina est parvenue à localiser l'Atlantide. Hélas, elle est désavouée par ses pairs. Alors, quand le célèbre mécène Kristian Frost propose de financer son expédition, elle saisit sa chance. En compagnie d'Eddie Chase, un ancien agent des services secrets britanniques, et de la sublime Kari, la fille de Frost, elle s'embarque dans une folle aventure archéologique. Mais le sinistre Giovanni Qobras a juré de trouver l'Atlantide avant elle et de s'emparer du secret qu'elle recèle depuis plus de onze mille ans... Une course poursuite s'engage pour le salut de l'humanité. Ce secret, en effet, ne doit pas tomber entre de mauvaises mains...De l'Iran au Brésil, des fonds de l'océan aux sommets de l'Himalaya, la quête de l'Atlantide mène à tout. A la mort, à l'amour... aux mystères les mieux protégés !
    Passionné de cinéma, notamment d'espionnage et d'aventure, Andy McDermott revisite les grands mythes de l'histoire. A la poursuite de l'Atlantide est le premier opus des aventures de Wilde et Chase.
    « La série la plus palpitante du moment. » - Daily Mirror
    « L'évasion à l'état pur. » - Crime and Publishing
    « Andy McDermott est le digne héritier de Clive Cussler. » - Huddersfield Daily Examiner
    « Indiana Jones à cent à l'heure ! » - Bookseller
    « Andy McDermott tourne le film en même temps qu'on tourne les pages. » - Daily Express
    « Mieux que les montagnes russes ! » - Popcorn

  • Histoire et archéologie d'une métropole méditerranéenne 814 avant J.-C. – 1270 après J.-C.

    L'histoire de toutes les grandes cités mêle la gloire et la douleur. Mais Carthage, juchée sur son promontoire africain, semble vivre avec plus d'intensité encore ses aventures et ses renaissances. Sa destruction par les Romains en 146 avant J.-C., condamnation définitive, n'empêcha pas les maisons à demi ruinées d'être relevées un siècle plus tard, les hommes de se battre et le commerce de prospérer de nouveau.

    Fondée par les Phéniciens en 814 et rasée par les souverains hafsides, après l'expédition de Saint-Louis en 1270, elle fut l'une des grandes villes antiques, sans doute millionnaire, rivale de Rome, capitale de l'Africa, égale d'Alexandrie ou d'Antioche. Aujourd'hui encore, ses vestiges recouverts par l'extension sans fin de Tunis paraissent toujours porter l'aura singulière de la métropole antique.

    Samir Aounallah nous offre ici une synthèse unique, la plus complète et la plus informée à ce jour, sur ce joyau de notre patrimoine mondial, embrassant l'histoire et l'archéologie depuis le mythe de fondation par une femme, Élissa, jusqu'aux périodes vandales et byzantines.

    Jean-Claude Golvin, directeur de collection, donne à ce volume quatre restitutions virtuoses, alliant esthétique et précision archéologique.

  • Au large de l'Indonésie, l'archéologue Nina Wilde fait une découverte explosive : la preuve de l'existence d'une communauté, plus de cent mille ans avant toute civilisation connue. Mais lorsque son navire est sauvagement pris d'assaut, il devient évident qu'une mystérieuse société secrète est prête à tout pour l'empêcher de révéler cette avancée historique.
    Avec son compagnon Eddie Chase, ancien garde du corps du SAS britannique, Nina se lance dans une dangereuse quête aux quatre coins du monde, des profondeurs de l'océan aux couloirs des Nations unies, en passant par l'outback australien.

    Est-elle sur le point de dévoiler la plus fabuleuse légende de tous les temps ?

  • Quantika t.1 ; vestiges Nouv.

    Dans mes rêves, je les appelle les Bâtisseurs.


    Les Bâtisseurs.

    Une ancienne civilisation qui a visité Gemma - la plus lointaine colonie humaine - il y a douze mille ans, en y laissant des vestiges et un gigantesque artefact en orbite.
    Qu'ont-ils bâti en vérité, si ce n'est une machine ? Une machine qui détraque la réalité, altère les constantes fondamentales de l'Univers.
    Qu'y puis-je ? Pourquoi ai-je été choisie ? Pourquoi suis-je la seule à entendre cette voix qui surgit des profondeurs ? Cette voix qui me pousse à abandonner mon corps au rythme et à la danse.
    La voix de Ioun-ké-da.
    Celui que, dans leurs mythes, les Bâtisseurs nomment le Dévoreur de réalité...
    /> « L'ampleur de cette histoire est incommensurable mais sa perception est à notre portée. Ce n'est pas seulement un monde ou un système stellaire qui se dévoilent dans ces pages remarquables, mais un univers tout entier. » Christopher Priest (extrait de la préface)

    Prix Bob Morane & prix Futuriales 2013

  • Après la disparition d'Ambre dans la cuve où les Bâtisseurs avaient emprisonné le Dévoreur, le cataclysme a gagné la surface. Une torche blanche fulgurante transperce à présent la carapace du Glacier et pointe vers les étoiles.
    Déplacements de populations, course poursuite entre scientifiques et miliciens... sur Gemma, le chaos règne.
    Alors que les rescapés de l'équipe Archéa se réfugient auprès des indépendantistes, Ambre revient à elle, veillée par le Dieu Sombre. Malgré ses efforts, ses tentatives de communication avec son sauveur tournent court et la colère l'envahit.
    Pourtant, seul le Dieu Sombre sait.

    Gardien des cycles, tu es la mémoire et l'oubli.
    Tu ouvres et tu choisis,
    Le lieu comme le destin.
    À toi le un et le multiple,
    Tu es l'Ouvreur des Chemins...

    Ainsi veut le mythe.

  • À l'aide d'un astronef de la milice, Ambre et ses compagnons ont pénétré les défenses du Grand Arc, Kalaân l'Ancien, et ils ont atterri à son bord. Pour les scientifiques, la surprise est totale : forêt primaire et océan à perte de vue...
    Le Grand Arc est un vaisseau-monde.
    Il est bien plus encore. Ne dit-on pas dans le mythe «qu'il ouvre et qu'il choisit le lieu comme le destin?»
    Cette fois, les aventuriers ont troqué la glace et le froid de Gemma contre la mer et la chaleur. Ils croient avoir laissé derrière eux l'espace-temps d'AltaMira et la colère du Dévoreur...
    Ils se trompent.
    Ioun-ké-da a vu le jour sur Timhkâ, dans les profondeurs abyssales qui plongent sous Naha'netché, la Conque du Sud, gigantesque ascenseur spatial d'où sont jadis partis les Ouvreurs - les vaisseaux d'exploration timhkâns.
    Au contact de Tokalinan, Ambre se transforme peu à peu. Elle revit son passé et renoue avec ses origines. Elle redevient Kantikâ, la petite-fille de Shânti Divakarûnî.
    Mais sa métamorphose l'emmènera plus loin encore. Bien au-delà de l'humain.
    Origines clôt la trilogie QuanTika.
    "L'ampleur de cette histoire est incommensurable mais sa perception est à notre portée. (...) Ce n'est pas seulement un monde ou un système stellaire qui se dévoilent dans ces pages remarquables, mais un univers tout entier." - Christopher Priest

  • Ce guide présente des notions générales sur le travail archéologique tel qu'il se pratique actuellement, tout en le replaçant dans son histoire et au sein des sciences humaines. Les auteurs s'adressent particulièrement à des étudiants, mais tous ceux qui souhaitent s'initier à l'archéologie apprécieront également ce guide. Grâce à lui, les étudiants de licence peuvent bénéficier d'un manuel adapté à leurs besoins. Cette nouvelle édition, actualisée, augmentée et illustrée, accorde une place importante aux renouvellements de la recherche archéologique de ces dernières années. Bénéficiant de l'expérience de quatre enseignants-chercheurs, archéologues et pédagogues reconnus et très complémentaires, ce manuel allie rigueur scientifique et accessibilité.

  • Le territoire de l'actuelle Algérie fut l'un des premiers berceaux de l'humanité : ce livre accessible à tout public en retrace l'histoire, à partir des IV e-III e siècles avant l'ère chrétienne.
    Les Algériens d'aujourd'hui, dans leur culture et leur organisation sociale, sont les héritiers d'une riche histoire millénaire, qui ne se réduit pas aux siècles écoulés depuis l'avènement de l'islam et aux cent trente-deux ans de la domination coloniale française. C'est à la découverte de cet héritage antéislamique de l'Algérie, trop méconnu, qu'invite Gilbert Meynier dans ce livre. Après l'évocation des découvertes archéologiques qui montrent que le territoire de l'actuelle Algérie fut l'un des premiers berceaux de l'humanité, il retrace l'histoire, à partir des IVe-IIIe siècles avant l'ère chrétienne, des États qui s'y constituèrent alors. Il révèle combien l'influence punique, puis romaine, seront déterminantes pour modeler l'organisation politique et économique, la culture et les orientations religieuses des ancêtres des Algériens, même s'ils restaient largement tributaires du vieux substrat libyco-berbère. Analysant avec finesse l'étonnante permanence de certains de ces traits ancestraux, sans pour autant négliger l'impact des multiples ruptures historiques précédant l'arrivée des conquérants arabes et de l'islam, Gilbert Meynier offre ici les clés nécessaires pour comprendre les racines de l'Algérie d'aujourd'hui. Une lecture indispensable pour dépasser, en France comme en Algérie, les simplifications et les stéréotypes fabriqués aussi bien par la colonisation que par l'histoire officielle de l'Algérie indépendante.

  • Jean-Marie Blas de Roblès nous invite à parcourir la Libye antique dans le sillage de Jean-Raimond Pacho, explorateur et homme de lettres du 19e siècle qui a redécouvert les ruines des civilisations antiques abandonnées. Un voyage qui nous conduit vers des sites archéologiques parmi les plus importants au monde tels Apollonia ou Leptis Magna.À observer les troubles qui agitent les tribus libyennes de 2016 et persistent, hélas, à maintenir dans le pays une anarchie politique et religieuse extrêmement nocive, on ne peut s'empêcher d'y reconnaître comme en miroir la Libye du tout début du XIXe siècle, celle que les premiers voyageurs occidentaux redécouvrirent, souvent au péril de leur vie, après plusieurs siècles d'effacement. Le niçois Jean-Raimond Pacho qui visita la Cyrénaïque de 1824 à 1825 est assurément le plus audacieux et le plus fiable d'entre eux.
    C'est dans son sillage que Jean-Marie Blas de Roblès nous invite à parcourir la Libye antique. Pacho, à la fois explorateur, archéologue et homme de lettres a parcouru seul le désert libyen et y a découvert les ruines des civilisations antiques abandonnées. Il a ainsi localisé des sites archéologiques tels Leptis Magna ou Apollonia qui comptent parmi les plus importants au monde. Son voyage lui aussi permis d'observer les moeurs et les langues des populations locales.
    Construit autour de larges extraits du
    Récit de voyage de Jean-Raimond Pacho (publié en 1827), que Jean-Marie Blas de Roblès commente et met en perspective, cet ouvrage nous conduit au coeur des racines grecques et carthaginoises de la Libye.
    Un texte littéraire à double voix, fidèle aux témoignages publiés dans la collection Terre Humaine.


  • Le voyage a-t-il encore un sens quand la route n'existe plus ?

    Matthew, Charly, Kiran, Tobias et sa meute de loups ont survécu à l'effondrement de la caldeira du Yellowstone. Leur voyage se prolonge, alors qu'ils décident de rallier New York à pied, dans l'espoir d'y retrouver les parents de Charly.
    Ensemble, ils devront affronter les dangers de la route, les rencontres inattendues, mais aussi leurs propres démons, qui se révèlent toujours un peu plus dans ce crépuscule du monde tel qu'ils le connaissaient.
    Ils ne pourront compter que sur eux-mêmes pour s'en sortir... et sur la chance qui leur a permis de rester en vie jusqu'ici. Mais les accompagnera-t-elle jusqu'au bout... ?

    Une trilogie d'aventures et d'anticipation bouleversante d'humanité, qui a toute sa place aux côtés de Sirius de Stéphane Servant et des romans de Patrick Ness.
    Imaginés par une toute jeune auteure au talent remarquable, les héros d'Apocalypse Blues marqueront les esprits pour longtemps.

  • Pippo est petit-fils d'émigrants italiens, mais il ne connaît rien de sa famille. Alors que sa mère perd la mémoire, il décide de partir à la recherche de ses racines. Le voici au sud de Naples, dans le Cilento, une région très pauvre traversée par les migrants. Il y croise la belle Gina, qui travaille au musée de Paestum. Grâce à elle, il découvre que son grand-père avait aidé, quatre-vingts ans plus tôt, deux opposants au régime mussolinien : Paola Zancani et Umberto Zanotti. Ce couple d'archéologues avait découvert un sanctuaire d'Héra prouvant que la Grèce avait colonisé l'Italie des origines... Pippo et Gina se rapprochent à mesure qu'ils ressuscitent l'histoire du duo.
    Michel Quint nous plonge dans une Italie du Sud solaire et misérable pour un fascinant roman sur ceux qui résistent à la tentation totalitaire, avec courage et passion.
    Né en 1949 dans le Nord-Pas-de-Calais, Michel Quint écrit pour le théâtre avant de se lancer dans le roman noir. En 1989, il obtient le Grand Prix de littérature policière pour Billard à l'étage. Il décide alors de se consacrer pleinement à l'écriture. Paru en 2000, Effroyables jardins est traduit en vingt-cinq langues et vendu à plus d'un million d'exemplaires. Chez Phébus, il est l'auteur d'Apaise le temps et de Misérables !. Sentinelle de la littérature, il défend un art engagé, en prise avec notre époque.

  • La véritable histoire racontée pour la première fois par Thierry Jamin


    En octobre 2016, Thierry Jamin, chercheur et explorateur français, est contacté par des pilleurs de tombes, ou « huaqueros », de la côte sud du Pérou. Ces derniers lui révèlent d étranges objets momifiés découverts dans un lieu secret du désert de Nazca.
    Convaincus de la réalité des faits, Jamin et son groupe se lancent dans cette quête. D'étranges momies humanoïdes, aux têtes allongées et aux mains à trois doigts, vont défrayer la chronique et bouleverser pendant plus de quatre ans le monde de l'archéologie péruvienne et de l'ufologie mondiale.
    Cette incroyable histoire est « l'affaire Roswell » de l'archéologie moderne, et ses implications vont se déployer tout au long du siècle. Thierry Jamin, chercheur et explorateur français, parcourt la forêt amazonienne du sud du Pérou depuis plus de vingt ans. Après la découverte des momies, Jamin va passer 4 ans à orchestrer des études scientifiques dans le monde entier pour résoudre cette affaire. Les laboratoires ont parlé : nous sommes en face d'un événement historique. Ces êtres utilisaient une technologie avancée et ne sont pas humains.

  • Le beau et ténébreux Lynwood Miller, ex-membre des forces spéciales américaines, et Éli sa jeune et troublante épouse sont en vacances en Angleterre et s'apprêtent à découvrir les vestiges du mur d'Hadrien.
    Une équipe d'archéologues vient de mettre à jour une tombe. Une dépouille capte l'attention des chercheurs : elle garde en main une clé qui n'a rien de romaine...

    Lynwood est contre son gré, entraîné dans cette nouvelle enquête. Les pouvoirs assez extraordinaires d'Éli vont être mis à rude épreuve.

  • Au-delà de la plurimillénaire geste thérapeutique, cet ouvrage met en lumière la façon dont les différentes sociétés ont dû gérer dans le temps et dans l'espace leur relation à la santé. Il est le fruit d'une collaboration entre de nombreuses disciplines qui viennent ici témoigner de ces petites fenêtres d'histoire de la santé et du soin que nous révèle l'archéologie.
    La pratique du soin et la préservation de la santé ont toujours représenté une préoccupation majeure pour l'ensemble des sociétés humaines, depuis les premières organisations sociales jusqu'à nos jours, et ce, sur tous les continents. L'approche archéologique et anthropologique adoptée dans cet ouvrage permet de retracer, sur plusieurs dizaines de milliers d'années, la manière dont les groupes humains ont appréhendé la maladie, le handicap et le soin. De la préhistoire à l'époque contemporaine, les contributeurs et contributrices nous racontent aussi la diversité des pratiques, car à chaque mal correspond un remède déterminé par des normes sociales et des choix contextuels.
    Cet ouvrage est le fruit d'une collaboration pluridisciplinaire entre archéologues, anthropologues, biologistes et historiens qui, dans une double approche sociale et biologique, se posent la question du soin et de la santé à l'échelle des individus comme des populations.

  • Au début de 1947, dans le désert de Juda, un jeune berger recherchant une brebis, découvre une grotte renfermant des jarres fermées dans lesquelles se trouvent de rouleaux de peau "manuscrits". Les nombreuses fouilles entreprises ont permis de recenser onze grottes desquelles ont été extraits plus de huit cents manuscrits. L'histoire de ces fouilles et des découvertes archéologiques est relatée dans cet ouvrage par un spécialiste ayant participé à cette aventure. Il en expose le résultat et à partir des découvertes archéologiques, décrit la communauté de Qumrân qui a composé cette bibliothèque.

empty