• " Je n'aime pas beaucoup les lettres, ni en recevoir ni en envoyer. Sauf de toi et à toi - et quelques autres. C'est ce qu'on doit appeler l'amitié"
    Tout en prenant un malin plaisir à se déclarer réticent à ce genre d'exercice, Jean d'Ormesson déploie dans l'art épistolaire autant de brio et de virtuosité que de talents de stratège et de séducteur. Il laisse libre cours, dans cette version la moins " autorisée " de son autobiographie, à son franc-parler, sa malice, son goût de l'ironie et de la facétie.
    C'est tout l'arrière-plan de son parcours dans le siècle que l'on voit se dessiner au fil de ces échanges multiples, sous l'effet révélateur des relations qui ont le plus compté dans son existence. Le meilleur de sa correspondance, en dehors de ses grandes amitiés littéraires, gravite autour de quelques figures clés. De Raymond Aron ou Roger Caillois à Claude Lévi-Strauss, tous ont agi sur Jean d'Ormesson comme autant de maîtres et d'inspirateurs dans sa réflexion intellectuelle et philosophique et l'évolution de son oeuvre.
    " Les amitiés qui commencent par les livres sont peut-être les plus fortes ", écrivait-il à José Cabanis. Cet ensemble de " messages portés par les nuages ", selon la formule de Jean-Marie Rouart, en offre une vivante et savoureuse illustration. C'est le même amour fou de la littérature qui explique l'amitié paradoxale de Jean d'Ormesson avec des auteurs aussi distincts de lui que Michel Déon ou François Nourissier. À travers eux on découvre ici son autoportrait le plus inattendu.
    Jean-Luc Barré

  • Sa première rencontre avec Jacques Chirac, à l'hôtel de Matignon en 1976, Alain Juppé ne l'a jamais oubliée : « Une présence physique qui occupait tout l'espace. » Dans ce livre en forme de confession, commencé avant la disparition de l'ancien Président, il raconte l'histoire de ce couple politique inédit qu'ils formèrent pendant près de quarante ans. C'est un portrait en creux qui se dessine ici avec vérité, un brin de nostalgie et beaucoup de tendresse. Celui d'une amitié singulière fondée sur un respect mutuel et la passion commune de servir la France dans lequel l'ancien maire de Bordeaux ne cache rien de son admiration. « Cette empathie entre un peuple et l'homme qui l'incarne est une alchimie qui ne se prête pas toujours à l'analyse car c'est un élan du coeur. » Tout comme cet hommage.

  • Il était l'homme qui aimait serrer les mains, embrasser les foules, parcourir le monde. Et pourtant, Jacques Chirac a passé les quatre dernières années de sa vie confiné dans un bel hôtel particulier gardé comme une forteresse. L'ultime combat de l'ancien président de la République s'est tenu à huis clos, face au plus redoutable des adversaires : le néant. Autour de lui, comme toujours, les membres de son clan.

    Que s'est-il passé derrière ces hautes portes closes, où Claude Chirac n'a bientôt plus admis qu'une petite poignée de visiteurs ? Laurence, la fille aînée du vieux chef, a disparu. Sa femme Bernadette est devenue à son tour une recluse.

    Ce récit est une enquête captivante sur les derniers secrets d'un roi populaire, invisible, solitaire. Nourri d'une profonde connaissance des personnages, il raconte les paradis perdus des Chirac, les tempêtes traversées, la France d'avant. Au-delà, il propose une méditation sur nos présidents monarques face à la mort.

  • Le meilleur de Jacques Chirac à ses " chers compatriotes " !" Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. " " Moi de gauche ? Bien sûr, je mange de la choucroute et je bois de la bière ! " " La guerre, c'est toujours [...] la pire des solutions, parce qu'elle amène la mort et la misère. " Qu'elles nous aient amusés, choqués ou touchés, les citations mémorables de Jacques Chirac sont si nombreuses qu'on ne les compte plus ! Dans cet ouvrage, retrouvez les plus grandes phrases que Jacques Chirac a prononcées au cours de son inoubliable carrière politique !

  • Lyon, 1993. Léa Bruni mène l'enquête sur le prétendu accident de voiture qui a tué sa mère, vingt ans auparavant. Manu, jeune proxénète sous la coupe de Vincent Di Canio, le parrain Lyonnais, élimine ses filles à coup de doses mortelles d'héroïne. Xavier Maisonneuve, député-maire et fils du Président du Sénat aime trop les jeunes femmes. À Matignon, Edouard Balladur prépare le casse du siècle : voler la Présidence de la République à son ami de trente ans. Et voici que les destins de tous ces personnages se croisent, influant les uns sur les autres, tandis que Secondi et son équipe de la DST surveillent, orchestrent et manigancent. La Politique du tumulte plonge ses racines dans l'histoire française, mêlant destins fictifs et trajectoires réelles pour nous offrir un roman noir aussi ambitieux qu'inoubliable.

  • Chirac, quelle histoire ! Un demi-siècle de combats, dix-huit années à la mairie de Paris et douze ans de présidence de la République.Xavier Panon raconte le président aux cinq vies : celles du guerrier, du jouisseur, du conquérant, du président, du globe-trotter. Un portrait rehaussé de témoignages de proches dont il a recueilli les confidences parfois surprenantes.
    Chirac, quelle histoire ! Un demi-siècle de combats, dix-huit années à la mairie de Paris et douze ans de présidence de la République.
    Recordman de popularité, appétit d'ogre et amateur de bière, homme du terroir féru d'arts premiers, adepte du parler cru et du dialogue des cultures, le personnage est, à tout le moins, paradoxal. Même ses proches auront peiné à le décoder. Secret et provocateur, ce tueur plein de compassion, séducteur et angoissé, prudent et culotté, n'a cessé d'être animé de la rage de gagner et de la passion de servir les Français.
    Xavier Panon raconte le président aux cinq vies : celles du guerrier, du jouisseur, du conquérant, du président, du globe-trotter. Un portrait rehaussé de témoignages de Michel Rocard, Jean-Pierre Raffarin, Roland Dumas, Marie-France Garaud, Jean-Louis Debré, Jean-Louis Borloo et de bien d'autres dont il a recueilli les confidences parfois surprenantes.
    Première édition : Chirac, les 5 visages d'un président (02/2012)

  • Ils ont dirigé la France " Président de la République. " Il suffit de prononcer ces mots pour qu'une foule d'images se présentent à l'esprit : le palais de l'Élysée, le chef de l'État en habit, ceint du grand cordon de la Légion d'honneur, les gardes républicains rendant les hommages, de grands discours demeurés célèbres, d'intenses moments d'émotion (et de querelle) collective lors des élections présidentielles... Les présidents de la République accompagnent nos vies. Commenter leurs faits et gestes a toujours été un sport national. L'objectif des Présidents de la République pour les Nuls est de vous faire découvrir nos vingt-trois présidents de la République. Et, à travers eux, notre dernier siècle et demi d'histoire. Il y a les présidents hauts en couleur : le gaffeur Mac-Mahon, le séducteur Félix Faure, le truculent Armand Fallières, le fantasque Paul Deschanel. D'autres furent frappés par un destin funeste : Sadi Carnot, poignardé par un anarchiste, ou Paul Doumer, criblé de balles par un déséquilibré. Ce livre raconte ces parcours et ces destins si intimement liés à notre mémoire collective. À côté des grands événements historiques, vous y trouverez quantité d'anecdotes sur nos " grands hommes " et les faits marquants qu'ils ont vécus ou provoqués.

  • Faut-il se raser le matin ?
    Excédé des railleries sur sa barbe, l'empereur Julien répond à cette question épineuse par une satire, le Misopogon, autrement dit « l'ennemi de la barbe ».
    Au IVe siècle, la barbe d'un empereur est polémique. Au XIXe, en France, il faut « porter l'impériale » pour être à la semblance du premier président de la République. Au XXIe un candidat confie qu'il pense à la magistrature suprême tout en se barbifiant. La barbe est une arme politique à double tranchant : bien taillée et à la mode, elle est redoutable, anachronique, elle est un fardeau.
    De la Rome des Césars au palais de l'Élysée, ce petit précis de poilitique, riche d'anecdotes piquantes et de jeux de mots finement aiguisés, fait débattre des intervenants de tout poil - Montaigne, Ibsen, Yourcenar, mais aussi Mahomet, Gillette et Pierre Dac -, et entraîne son lecteur dans les recoins les plus désopilants de l'histoire.

  • Comment Jacques Chirac est-il devenu l'héritier du gaullisme ? Ce personnage atypique et parfois dérangeant avait-il toute légitimité à cette filiation ? Ce livre s'attache à révéler les ressorts d'un débat qui est loin d'être clos. On découvre ici un autre Chirac, moins empressé à s'emparer de l'héritage gaullien qu'on ne l'imaginait. Ainsi se dessine une autre histoire du gaullisme et de la Ve République.

empty