• - 63%


    " Un univers hors du temps, un thriller inoubliable. " Marina Carrère d'Encausse

    Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un oeil énorme, globuleux, fixe le ciel.
    On peut y lire une peur intense.
    C'est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un boeuf musqué pris dans la glace.
    Puis un autre, et encore un autre.
    Autour d'eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière.
    Pour comprendre l'origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, une spécialiste de ces phénomènes.
    Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s'immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland.
    Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.

    Rencontrant un succès grandissant auprès du public, Boréal a reçu le Prix des lecteurs du festival Polar de Villeneuve-lez-Avignon, et le Prix des Mines noires 2019.

  • 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

  • Erlendur est de retour ! Parti en vacances sur les terres de son enfance dans les régions sauvages des fjords de l'est, le commissaire est hanté par le passé. Le sien et celui des affaires restées sans réponse. Dans cette région, bien des années auparavant, se sont déroulés des événements sinistres. Un groupe de soldats anglais s'est perdu dans ces montagnes pendant une tempête. Certains ont réussi à regagner la ville, d'autres pas. Cette même nuit, au même endroit, une jeune femme a disparu et n'a jamais été retrouvée. Cette histoire excite la curiosité d'Erlendur, qui va fouiller le passé pour trouver coûte que coûte ce qui est arrivé...
    C'est un commissaire au mieux de sa forme que nous retrouvons ici !

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

  • Cape Cod, 1957. Dans cette petite communauté tranquille, une série de meurtres d'enfants paralyse la population et bouleverse la routine du lieutenant Warren. Une famille disparaît dans d'étranges circonstances, un homme se fait violemment tabasser et refuse de dénoncer ses agresseurs. L'enquête de Warren piétine et sa position devient intenable quand des policiers de choc débarquent de Boston, dirigés par le légendaire Stasiak, flic brutal et manipulateur aux pratiques douteuses. Dépossédé de ses dossiers, Warren poursuit pourtant l'enquête, au risque d'y perdre sa place, sa réputation et peut-être beaucoup plus.

  • Marie, l´orpheline du bois des Loups, est devenue une femme accomplie. En Corrèze, à Aubazine, le village de son enfance, elle mène de front son métier d´institutrice et sa vie de famille. Mais les rancoeurs du passé la rattrapent... Suite deL'Orpheline du bois des Loups.

    « Marie ne put retenir ses larmes en assistant à l´échange des anneaux. Elle-même avait épousé Pierre dans cette petite église. La ronde des souvenirs continuait à la tourmenter malgré son désir de regarder vers le futur . » De 1946 à 1970. Les années de femme, de mère et d´épouse de Marie sont jalonnées d´intenses bonheurs (sa réussite tant privée que professionnelle, la naissance de ses petits-enfants, la venue dans la famille d´une jeune orpheline, son amour des siens, ses élèves à l´école) mais aussi de terribles douleurs (le suicide de l´une de ses filles, le décès de Nanette, sa fidèle nourrice, la jalousie et la rancoeur de ses « ennemis » anciens).

    Avec en toile de fond les grands événements et les faits marquants des Trente Glorieuses, l´élection de De Gaulle, l´émancipation des femmes, la marche sur la Lune...

    Une chronique attachante entre grande saga familiale et portrait intimiste d´une femme simple et courageuse.

  • Au milieu du XXe siècle, le choc et le désarroi d'une orpheline née au bord de l'Océan, recueillie dans les Pyrénées par une tante malveillante. Dans un village côtier de l'entre-deux-guerres, près de l'île d'Oléron, la petite Violaine vit heureuse au sein d'un environnement marin solidaire, où la principale richesse est l'ostréiculture, quand la mort de ses parents bouleverse son existence. L'orpheline est confiée à une tante qui habite un village des Pyrénées, près de Lourdes. Pour la fillette qui aimait tant l'Océan, l'accueil hostile de sa nouvelle famille et la vue oppressante des montagnes sont une terrible épreuve. Seule Sidonie, l'Espagnole aux dons de guérisseuse, touchée par la détresse de Violaine, va l'aider à reprendre goût à la vie...

  • "Vous dramatisez les choses. Quand des jeunes filles disparaissent, elles ont souvent de bonnes raisons de le faire. Tous les ans, des milliers de jeunes femmes abandonnent leurs familles, leurs écoles..." Pas de quoi s'inquiéter ? Homer Wycherly, riche Californien, n'est pas de cet avis. Voilà deux mois que Phoebe, sa fille unique, a disparu, alors qu'il était à l'étranger. Maintenant qu'il est rentré, il se fait un sang d'encre et s'en remet à Lew Archer pour la retrouver. Sauf qu'il ne lui facilite pas la tâche, car il veut laisser son ex-femme, à la conduite pour le moins bizarre, en dehors de l'affaire. Naturellement, cette exigence ne fait qu'attiser la curiosité d'Archer. Les cadavres commencent à sortir des placards.

  • Drapée de vison et couverte de diamants, Una Larkin envoie Lew Archer sur la piste de la jolie Lucy, sa femme de chambre qu'elle accuse de lui avoir volé ses bijoux. Mais après une journée de filature, notre détective découvre la jeune femme égorgée dans un motel miteux de la Vallée Centrale de Californie. Una volatilisée, Lucy morte, un autre détective privé sur les mêmes traces que lui : l'affaire mérite décidément qu'Archer s'y attarde. Ne lui restent pour pistes qu'un obscur cabinet médical, un jeune fiancé désespéré et l'avis de recherche d'un riche héritier découpé dans le journal.

  • Quand le pire cauchemar d'une mère devient réalité Une joyeuse sortie en forêt. Le désir d'une mère de rendre son enfant indépendant en le laissant marcher quelques mètres devant elle. C'est ainsi que Rachel décrit le moment où Ben, son fils de huit ans, a disparu. Les médias relaient cette version, comme l'image de Rachel éplorée et prête à tout pour retrouver son fils. Alors qu'une chasse à l'homme est lancée pour retrouver Ben, elle doit faire face au chagrin, à la peur, mais aussi à la suspicion qui entoure son histoire : Rachel est-elle une bonne mère ? N'est-elle pas fautive, elle qui a laissé son fils marcher seul dans la forêt ? Bientôt, le soupçon se transforme en violence : Rachel est soumise à la vindicte populaire et à l'acharnement aveugle des réseaux sociaux. Sur la toile, les blogueurs se déchaînent et, sur les murs de sa maison, les tags l'accusent sans merci. Dans l'attente de nouvelles, rongée par le doute, assaillie par ceux qui la croient coupable et alors que ces dernières certitudes s'écroulent, elle ne sait plus quoi faire. Attendre patiemment que les forces de l'ordre lui ramènent son fils ou suivre son instinct et mener elle-même son enquête ?

  • Ancienne reporter de guerre devenue journaliste lifestyle, Diane Beaufort part séjourner en Écosse. Elle espère y trouver le calme dont elle a besoin pour achever la rédaction de son premier roman. Dans son hôtel des Highlands, elle rencontre Sarah et Jérémie, un jeune couple en voyage de noces, et se lie d'amitié avec eux. Hélas, une série de meurtres mystérieux va troubler leur voyage. En visitant le château de Highstone, où un chevalier français a péri au fond d'un cachot, Sarah est assaillie de visions.
    Qu'est-elle venue chercher sur les landes écossaises? Y aurait-il un lien entre ces crimes et le jeune couple?
    De découvertes en révélations, les événements s'enchaînent, qui bouleversent chacun des personnages...
    Le suspense est permanent dans ce roman de Marie-Bernadette Dupuy. Entre Écosse et Canada, l'auteure nous offre une intrigue riche en péripéties portée par un trio efficace et attachant. La jeune Sarah connaît de nombreuses frayeurs, tandis que son couple est souvent chahuté. Mais heureusement, Diane veille toujours au grain...

  • Aimer et travailler constituent les deux grandes entreprises de la vie et de la psychanalyse, selon Freud. L'auteur propose d'y ajouter : « être capable de se quitter ». Car, tout au long de la vie, la séparation scande le rythme de la présence et de l'absence, dans ses passages, ses aléas et ses désordres, dans ses rencontres et dans ses créations. Le rôle de la psychanalyse est aussi de faire cet apprentissage par l'expérience de la fin de la thérapie.
    « Maintenant, il faut se quitter » : c'est l'injonction douloureuse qui résonne à nos oreilles lors de scènes de séparation et de disparition. Cet ouvrage les expose et interroge : comment y parvient-on ? Au-delà de la classique trilogie freudienne (angoisse, deuil, douleur), sont abordées les humeurs noires qui annoncent la clinique (dépressions), la métapsychologie (pulsion de mort), l'histoire via la littérature (Shoah), et l'amour maniaque, illustration de la lutte parfois folle, parfois indispensable, contre l'absence et l'oubli.
    En traitant des angoisses liées à la séparation et à l'absence, la psychanalyste révèle alors une ultime question : le patient, guéri, peut-il se séparer de son médecin ?

  • En 2019, une journaliste et une brigadière de la gendarmerie tentent de découvrir la vérité sur une affaire de disparitions entourées d'un voile de surnaturel, survenues en 2014. En reprenant l'enquête, qui avait d'ailleurs mené à l'arrestation d'un présumé coupable, elles vont retrouver la trace du véritable meurtrier et tenter de démêler cette étrange énigme.

  • Quand Greg, un adolescent féru de photographie, découvre les ruines de l´ancienne demeure de Graveney Hall, il sait tout de suite qu´il tient un beau sujet. Épaulé par Faith, la fille d´un bénévole restaurant la propriété, il va tenter de percer le secret de cette mystérieuse bâtisse et de son dernier habitant, Edmund Pearson, disparu dans d´étonnantes circonstances pendant la Première Guerre mondiale. Une enquête qui va révéler bien plus de choses sur lui-même qu´il n´aurait pu l´imaginer.

    Décidément, Linda Newbery, auteur très remarqué du roman De pierre et de cendre, n´a pas son pareil pour recréer l´atmosphère et les mentalités d´hier, cerner les interrogations et les idéaux d´aujourd´hui, rendre haletant et émouvant un récit où se mêlent l´étrange, le poids de l´Histoire, la violence et le désir, tous les désirs...

  • USHUAIA

    ,

    Située aux confins du monde, la ville d'Ushuaia abrite en son sein Mateo, reclus et isolé au coeur de ce paysage de glace. Il convoque une jeune femme pour s'occuper des tâches quotidiennes. Introduite dans l'univers de cet homme étrange et mystérieux, Nina tente de retrouver les traces du passé nazi de Mateo, afin de venger l'histoire. Mais sous un voile de vérité, toute certitude n'est pas inaliénable, et l'Histoire cache plus qu'elle ne dévoile.
    La véritable identité de Mateo se dessine au fil des scènes au sein des décombres d'un triangle amoureux, tissé par des voix réelles et fantasmagoriques, fantômes du passé. La recherche historique devient un palimpseste où la mémoire, à travers les limbes du temps, fait ressurgir l'horreur mêlé à l'universalité du sentiment amoureux. Entre mensonge et vérité, le texte devient le porte-parole de voix disparues, notamment celle de Róza Eskenázi, chanteuse juive séraphade et figure active de la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.
    Mais l'amour n'est-il pas rédempteur comme dans La vie est un songe, le texte phare du grand Siècle d'or espagnol, dans lequel réel et fiction font de la langue le moteur central de la vie ?



  • Profondément marquée par la disparition de sa mère Karen, concertiste de renom, Elsa peine à trouver sa place au sein de la famille Freymont qui se réunit tous les étés au château de la Roselière. Son père profite de ce rassemblement familial pour présenter Ariane, sa fiancée, qu'Elsa a du mal à accepter. Heureusement, elle trouve un peu de réconfort auprès de sa grand-mère maternelle et dans les bras de Thibaut, l'ami de son frère Gauthier. De son côté, ce dernier bat la campagne à la poursuite de Viviane, jeune fille effrontée qui va faire tourner la tête de tout le village durant un été avant de disparaître mystérieusement...

  • Un jour écrasant de la saison sèche, un homme vêtu d'un costume trois pièces descend d'un bus dans la grand-rue de la ville frontalière de Wologizi. L'étranger, William Soko Mawolo, arrive de Monrovia pour mener une enquête secrète sur la disparition du chef coutumier.Dès la première nuit, il est harcelé par des bruits infernaux et inexplicables qu'il semble être le seul à entendre. Il est dérouté par l'attitude des gens de Wologizi qui l'aident et l'égarent à la fois : le vieux Kapu, le nouveau chef, ses femmes, en particulier la plus autoritaire Hawah Lombeh qui se glisse dans son lit, le caporal Gamla, chef de la police, ou Seleh le menuisier, amant de Makemeh la belle et insaisissable fille du chef disparu, qui l'attire et le repousse.Mawolo enquête difficilement dans une atmosphère étouffante, découvrant l'usage du pouvoir dans un pays corrompu, ainsi que les interactions entre le visible et l'invisible dans une société rythmée par les mystères de l'initiation. Plus il s'approche de la vérité, plus le monde devient inquiétant, plus il se sent en danger.

  • Dans les années 1920, après une longue traversée en mer, le marin Gildas Hamon retourne sur ses terres, très convoitées par le père Le Goff et ses trois fils. Sa mère, seule famille qui lui reste, périt dans un incendie. Il soupçonne les Le Goff d'être à l'origine de l'accident mais quand l'un des trois fils disparaît, il est à son tour suspecté par tout le village et forcé de repartir en mer.

  • M.O.T.U.S

    N.J. Leroy

    Avec ce premier roman, N.J. Leroy réduit l'espace entre l'imaginaire et le réel...
    Saint-Jacques de Compostelle, Espagne.
    Un couple de truands se déplace avec une étrange cargaison. Deux fillettes, enlevées à Paris.
    Où les emmènent-ils ? Pourquoi ? Quel sera leur destin ?
    Une intrigue troublante et des personnages attachants !
    EXTRAIT
    Moteur et feux éteints, ce fut dans un silence absolu hormis le gémissement des pneumatiques sur la cailasse que le LT25 double cabine termina sa course sous le vieux pont en ruine. Branko descendit, enfouit la clef de contact dans sa poche et alluma sa lampe-torche. Un cercle lumineux tremblotant et instable éclaira faiblement une portion du terrain-vague. L'odeur fétide qui s'engouffra insidieusement dans ses narines souleva son estomac vide. Détritus. Excréments. Carcasses d'animaux en décomposition.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    D'origine italienne, N.J. Leroy est née en 1963 en Belgique.
    Ses parents émigrent de Sicile peu avant sa naissance. Ouvrier dans le secteur du bâtiment, son père s'installe en Région flamande, favorisant ainsi une intégration totale de la famille, à l'écart des « ghettos » préexistants.
    En comédienne qui s'ignore, au détour d'un passage en tant qu'animatrice radio, elle prêtera sa voix pour des slogans radiophoniques.

  • « Mon grand-père s´appelait Derval... Ce n´était pas bien sûr son vrai nom, mais en bon artiste, il s´était créé un rôle et le jouait. À tel point que plus personne ne connaissait son état civil ! Après son fils Léon, j´aurais dû moi aussi m´appeler Derval... Mais l´artiste a changé de lit, et tout s´est écroulé. Ce fut la déchirure, puis le divorce... et enfin la mort de Monsieur Derval. Histoire terminée ? Mais non ! Longtemps après, coup de théâtre ! Derval n´était pas mort ! C´était juste un secret... pour cacher ses folies... »

  • 1996-2001 : cinq ans déjà que la Belgique a connu les soubresauts des mobilisations blanches. Avec le recul, on peut s'interroger sur la portée et les enjeux de la plainte sociale telle qu'elle s'est exprimée lors de ces manifestations. Cet ouvrage analyse les mobilisations blanches et les esquisses de réponse apportées par les pouvoirs publics. Dans un premier temps, les auteurs étudient la plainte sociale dans toute sa complexité et cherchent à comprendre la façon dont les demandes sociales se sont structurées autour de la question des enfants disparus. Dans cette perspective, le problème du juste et de l'injuste ne se limite pas au cadre d'un « rendre la justice » par les institutions judiciaires. Les enjeux sociaux mis en évidence par les diverses mobilisations apparaissent plus larges, ce qui débouche sur un éclairage du contexte historique et socio-politique dans lequel ils se sont inscrits. Dans un second temps, les auteurs s'interrogent sur les implications des mobilisations citoyennes pour le monde du droit et de la justice. Au-delà des « dysfonctionnements » de la machine judiciaire, les demandes sociales émergeantes ne questionnent-elles pas un modèle de justice et de régulation juridique propre à l'État de droit moderne? L'interrogation porte ici tant sur l'évolution des modèles de justice que sur la place assignée à la justice comme réceptacle des attentes sociales et des frustrations individuelles. L'ouvrage s'organise autour des enseignements de la recherche De la plainte sociale à la demande de justice réalisée à la demande des Services Fédéraux des affaires scientifiques, techniques et culturelles (S.S.T.C.). Il est le fruit d'une collaboration entre le Centre d'études sociologiques des Facultés universitaires Saint-Louis (F.U.S.L.), le Séminaire Interdisciplinaire d'études juridiques des F.U.S.L. et l'Unité d'anthropologie et de sociologie de l'Université catholique de Louvain.

  • Dans cette romance aux accents de mystère, le lecteur est emporté par une intrigue tout en rebondissements qui le laissera plus d'une fois sans repères, prêt à défier ses propres attentes.

  • 1875. Helmsley.
    Une affaire macabre touche le Yorkshire. Des personnes disparaissent sans laisser d'autres traces qu'un mort ou un disparu derrière eux. Les murmures s'élèvent. La légende est désignée. Et Katarina Kingsley, jeune fille de bonne famille, sourit face aux rumeurs. Jusqu'au jour où, à l'arrivée des très attendus et richissimes amis de ses parents, les De La Courtepiert, sa vie bascule.
    Quelque chose ou quelqu'un semble l'épier...
    Il y a des fantômes qu'il aurait mieux valu ne jamais réveiller...

  • Et si un événement des plus banals pouvait changer à jamais le cours de notre existence ?
    Au printemps 1960, Julie, une femme d'une trentaine d'années, assiste à un concert d'orgue. Avec surprise, elle constate que l'organiste ressemble étrangement à sa cousine Marie, disparue sous un bombardement en 1943, dont on n'a jamais retrouvé le corps...
    De prime abord, il semble impossible que Marie, modeste élève dans une école de couture, soit cette musicienne, au génie internationalement reconnu.
    À moins que...

empty