• A la manière de Marx dans Le 18 Brumaire, l'un de nos plus grands analystes politiques, spécialiste des mouvements d'opinion, décrypte les impasses des enjeux et des perspectives de la France d'aujourd'hui. Superbement lumineux.
    Quel " Nouveau Monde " a véritablement instauré l'élection d'Emmanuel Macron ? Pourquoi, en emportant le traditionnel clivage gauche-droite, a-t-elle ravivé des oppositions disparues ? Comment la rupture des équilibres politiques anciens a-t-elle entraîné de nouvelles fractures sociales ? En quoi le triomphe du bloc élitaire, étendant son pouvoir sur l'entière société, a-t-il rouvert une grave période de tension et de violence ? Et le rejet de ce libéralisme autoritaire désormais dominant peut-il provoquer, en 2022, la victoire d'un bloc populiste unifié ?
    C'est à toutes ces questions cruciales que répond ici, Jérôme Sainte-Marie. En expert reconnu des études d'opinion et du conseil politique, convoquant l'histoire et l'actualité, le décodage des idéologies et le décryptage des sondages, l'examen critique des appareils administratifs, financiers, médiatiques et des mouvements militants ou contestataires, il montre, recourant à Marx comme à Tocqueville, que loin de s'atomiser, la société française se polarise.
    Jamais la montée aux extrêmes entre les élites et le peuple n'avait été explorée comme ici, dans toute sa profondeur.
    Un exercice pénétrant de lucidité sur aujourd'hui. Une indispensable leçon d'anticipation sur demain. Un essai sur la France contemporaine sans précédent, pour tous ceux qui veulent comprendre et prévoir.

  • Pour l'auteur, jeune avocat, « la révolution est faite dans les esprits » depuis le samedi 17 novembre 2018 quand des individus isolés, figés jusqu'ici dans un « coma politique » ont émergé comme force politique. L'ouvrage revient sur ce réveil d'autant plus inaugural, assure l'avocat, qu'une fois gagné le combat des idées, tout peut suivre : la remise en cause des dispositifs fiscaux accordés aux 1 %, voire aux 0, 1% qui détiennent 99 % des richesses du pays ; de l'évasion fiscale (80 à 100 milliards par an) ; des intérêts de la dette publique (40 milliards par an) au profit du système financier. Et surtout le retour du peuple dans la démocratie. Il sera bien sûr aussi question de la violence, des divisions et des courants internes au mouvement qui ont pu l'affaiblir.

    François Boulo, 32 ans, est un avocat de Rouen spécialisé dans le droit du travail et de la famille. Porte-parole devant les médias des gilets jaunes de Normandie, il a récemment été plébiscité pour devenir le porte-parole national du mouvement, ce qu'il a refusé, par respect pour l'horizontalité et la diversité du mouvement. Quatre-vingt mille personnes suivent son actualité sur sa page Facebook.

  • L'ere des soulevements Nouv.

    Trente ans après son mythique Temps des tribus, le grand sociologue de l'imaginaire lance une nouvelle annonce prophétique. Reprenant un à un les récents séismes qui ont ébranlé nos représentations, il montre comment l'avènement d'un totalitarisme doux marque, par réaction, l'Ère des révoltes. Un essai indispensable pour comprendre ce que sera notre monde demain. Dès les années 1980, Michel Maffesoli se fait l'observateur averti et implacable des temps postmodernes. Il annonce un effondrement social porteur d'un paradoxal retour des tribus, ce que prouveront les décennies suivantes. Il pronostique également que, profitant de la fin des idéologies, les élites au pouvoir entendent instaurer un ordre nouveau qu'il qualifie de totalitarisme doux. Ce que démontre l'actualité récente.
    De l'éruption des gilets jaunes devenus un phénomène international à la contestation globale de la gestion de la pandémie, des grèves émeutières pour contrecarrer le libéralisme mondialisé à la vague d'émotion planétaire suscitée par l'incendie de Notre-Dame, le sociologue du quotidien et de l'imaginaire traque, de son oeil inégalé, le changement de paradigme que nous vivons.
    Le règne de la rationalité, de la technicité et de l'individualité agonise convulsivement sous nos yeux. Pour le meilleur et pour le pire, l'ère des révoltes a commencé et ne cessera pas avant longtemps.
    Cet essai flamboyant dit pourquoi et comment le peuple a raison de se rebeller.

  • Broché : 404 pages
    Editeur : Le Gant et la Plume
    GRAND FORMAT
    Dimensions du produit : 21,6 x 2,3 x 27,9 cm

    Macron on est là pour un monde meilleur même si tu ne le veux pas !

    « Pendant des mois, les gilets jaunes ont vu défiler par dizaines sur Facebook des images insoutenables de violences policières et ont attendu en vain de les voir à la télévision.
    Ce silence assourdissant ne fait qu'entretenir la consternation et la colère des Français qui revendiquent par l'intermédiaire des gilets jaunes le respect, la dignité, et la capacité à vivre correctement.
    Souvent dans la presse, on prend directement parti, sans même faire l'effort de le cacher, sans respect pour la charte de Munich.
    On vomit son mépris de classe, et tous en choeur, on fait d'insultantes généralisations semaine après semaine, accusant les gilets jaunes, tour à tour, d'être des idiots sous-diplômés, coupables du chômage, des morts sur la route, coupable des cambriolages et de la délinquance, coupable d'êtres des racistes et antisémites, coupable d'êtres des homophobes, des violents, des haineux, des factieux, des séditieux, des agents manipulés par les Russes, les Italiens.
    On est allé même jusqu'à traiter les gilets jaunes de terroristes et j'en oublie forcément. Toutes les occasions possibles ont servi de prétexte pour dire aux Français qui ont choisi de porter un gilet jaune de rentrer chez eux, de la fin du grand débat à l'incendie de Notre-Dame.
    En réalité, les gilets jaunes ont déjà contribué à l'amélioration des conditions de vie des Français en quelques mois.
    Ce que n'ont pas fait les syndicats et les partis en plusieurs décennies.
    Même avec leurs chiffres mensongers, même si depuis le début, actes après actes, ils répètent comme des perroquets que le mouvement s'essouffle, ils ne commentent pas un essoufflement : ils l'invoquent de leurs voeux ; même s'ils font tout ce qu'ils peuvent pour nous affaiblir par toutes les stratégies possibles et cumulées, même en essayant de retourner le reste de la population contre nous en expliquant tous les jours que nous sommes plus qu'une poignée d'illuminés violents : nous sommes toujours là !
    Et notre légitimité est intacte.
    Tant que l'avenir de nos enfants ne sera pas assuré, tant qu'on verra des retraités faire les poubelles pour manger tant qu'on verra des mères de famille prostrées devant un frigo vide pendant que d'autres brassent des milliards : on sera là !
    Et on vous attend pour nous rejoindre massivement et urgemment. »

    À travers ce livre, j'ai voulu rendre hommage au peuple français, qui, comme dans la fable de La Fontaine « Le chêne et le roseau », est ce roseau qui plie et ne rompt pas, et qui a vu de nombreux chênes tomber : foudroyés à ses pieds.
    Ce roseau qui plie et ne rompt pas qui est toujours là comme les gilets jaunes qui l'expriment si puissamment dans leur chant fétiche :
    « On est là, on est là ! Même si Macron ne le veut pas, nous on est là !
    Pour l'honneur des travailleurs et pour un monde meilleur !
    Même si Macron ne le veut pas, nous on est là ! »
    ***

empty