• « La France est l'amie du Maroc », « Le Maroc vit du tourisme », « Le vrai Maroc, c'est les villes impériales, pas Casablanca ! », « Les Marocains sont différents des Algériens », « La monarchie marocaine tient par la force », « Les Marocains sont tolérants »...

  • 15 ans après son accession au pouvoir, le roi du Maroc reste un inconnu et un intouchable. Derrière les masques du roi moderne, proche de son peuple, seul dirigeant du monde musulman ayant su libéraliser son régime en douceur, se cache un personnage plus ambigu. Commandeur des croyants (mais premier vendeur d'alcool du pays), chef des armées (dont il craint les généraux), marionnettiste de la vie politique (dont il méprise les ténors), "M6" tient à ses pouvoirs quasi absolus sur la Justice, la politique et l'économie. Au risque de se laisser déborder par ses emportements, d'être éclaboussé par les bévues de son entourage (comme la grâce d'un pédophile espagnol) ou même d'amener son pays au bord du conflit avec l'Espagne. Au risque aussi de laisser le Palais royal et les grandes entreprises du pays, aux mains de quelques proches, fustigés par l'opinion sous le terme "la monarchie des potes". Soucieux de son image, très discret sur ses problèmes de santé qu'il fait traiter en France, Mohammed VI tolère mal la contradiction, que ce soit celle d'une presse de plus en plus muselée ou de sa famille. Il cultive soigneusement ses réseaux au sein des élites françaises, se pose vis-à-vis des services français en rempart contre le radicalisme islamiste et attend de ses obligés une loyauté sans faille.Nourrie d'entretiens dans les coulisses du palais royal, cette enquête fouillée aborde sans passion tous les aspects connus et moins connus, reluisants ou non, d'une monarchie qui peine à mettre ses actes en conformité avec ses discours.Journaliste et universitaire marocain, il est correspondant de l'AFP au Maroc. C'est l'un des observateurs les mieux informés des élites de ce pays.Préface de Gilles Perrault, auteur de Notre ami te roi (1990), consacré à Hassan II, roi du Maroc.Journaliste et universitaire marocain, Omar Brouksy est l'un des observateurs les mieux informés. Gilles Perrault, auteur de Notre ami le roi (1990), consacré à Hassan II, roi du Maroc.

  • C'est une histoire étonnante, totalement inédite et très peu connue d'une étape de la décolonisation. Une poignée de soldats marocains de l'armée française envoyés combattre en Indochine, désertèrent le Corps expéditionnaire français et rejoignirent le camp du Viet-Minh. Par solidarité entre ressortissants de peuples opprimés ? Par sympathie idéologique ? Par refus de servir une cause qui nétait pas la leur ? Toujours est-il que, contre leur gré, ces hommes restèrent plus de vingt ans au Viêt-Nam, épousèrent des Vietnamiennes, eurent des enfants et leur retour au Maroc souleva mille difficultés.

  • Sa première carte professionnelle : l'acte de naissance du journaliste ! Son heure vient de sonner à la grande horloge de la Presse. Le voici admis au sein des fins ciseleurs du verbe, des titreurs d'élite et rubricards hors pair, des funambules du calembour et de la métaphore. Avec ou sans stylo, avec ou sans filet.

empty