• Toute la culture générale, de l'Antiquité au XXIe siècle, en 150 entrées !
    Stoïcisme, art étrusque, orthodoxie, Aristote, architecture baroque, Galilée, migrations, Dante, jansénisme, surréalisme, laïcité, amour courtois, Heidegger, choc des civilisations, Stuart Mill, chiites et sunnites, Vermeer, construction européenne, shintoïsme, pop art, crise pétrolière, Confucius, séries télévisées, Sartre, transhumanisme... n'auront plus de secrets pour vous.
    Un panorama complet de la culture occidentale à travers six domaines : Histoire, Religions, Philosophie, Littérature, Arts, Sciences - et neuf périodes :
    Grèce - Rome et les monothéismes - Moyen Âge - Renaissance et l'époque moderne - XVIIe siècle ou l'âge classique - XVIIIe siècle et les Lumières - XIXe  siècle - XXe  siècle - XXIe siècle.
    Cette 5e éd. propose une actualisation des connaissances sur le XXIe siècle.
    Pour cette nouvelle édition, de nouvelles rubriques viennent compléter toutes les entrées pour apporter plus de dynamisme à la lecture dans une maquette revue pour plus de clarté.

  • Cofondateur, en 1929, de la revue Annales, le grand historien Marc Bloch fut une des victimes de Klaus Barbie. Fusillé le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain), près de Lyon, il laissait inachevé un ouvrage de méthodologie, Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien - sous-titré dans son plan le plus ancien ou Comment et pourquoi travaille un historien -, qui fut publié en 1949 par Lucien Febvre.
    L'édition ici présentée de l'ouvrage posthume de Marc Bloch est celle que son fils aîné, Étienne Bloch, livrait il y a vingt-cinq ans : le texte y apparaît dans son intégralité et sans modification aucune. On découvre dans ces pages l'oeuvre dans sa forme intégrale et cette oeuvre prenant forme, le travail d'un homme la construisant et d'un historien affirmant l'intérêt de l'histoire, légitimant une science historique, définissant des pratiques, des objectifs, une éthique, son "métier".
    On y redécouvrira aussi la modernité de cette réflexion, du regard porté sur l'histoire, cette "science en marche", cette "science des hommes dans le temps", grâce auquel se fonde l'espoir que "les sociétés consentiront enfin à organiser rationnellement, avec leur mémoire, leur connaissance d'elles-mêmes".
    « Ce livre inachevé est un acte complet d'histoire ». Jacques Le Goff

  • Un outil de référence pour les étudiants de CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles), d'IEP et des universités dans la préparation des concours et examens.
      Les thèmes au concours 2020 des Grandes Écoles de commerce (Le désir) et du groupement des 7 IEP du réseau ScPo (Le secret  ; Révolutions)  :un cours synthétique et une bibliographie facilement accessible  ;deux sujets types corrigés par thème.50 fiches thématiques sur les notions incontournables des épreuves de culture générale accompagnées de QCM corrigés sur l'actualité de ces sujets.La présentation des épreuves des concours Ecricome, BCE et IEPLa méthode pour réussir la dissertation et répondre aux questions de culture généraleTous les sujets ECRICOME, BCE depuis 2005, IEP depuis 200814 sujets corrigés portant sur les thèmes 2019 et les annales des concours

  • Le 18 brumaire, Bonaparte prend le pouvoir. Le Consulat et l'Empire fondent-ils l'État moderne ou ne sont-ils qu'un épisode durant lequel se trouve glacé le mouvement démocratique en 1789 ? Quelle marque imprime-t-il aux Arts et aux Lettres et quels développements connaissent les Sciences sous son règne ? Cet ouvrage offre un panorama complet des recherches historiques les plus récentes sur la France napoléonienne. Sa 3e édition permet de mettre à jour des points historiographiques.
    Jean-Paul Bertaud est Professeur émérite de l'Université de Paris-1 (Panthéon- Sorbonne). Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur la Révolution, le Consulat et l'Empire.

  • Analyse textuelle, art de l'interprétation, esthétique de la réception, tels sont les différents modes d'approche du phénomène théâtral, qui sont dictés à chacun d'eux, tant par la problématique de la période à laquelle ils appartiennent que par leur pratique personnelle, philosophique, littéraire ou scénique.
    Accompagné d'un glossaire, d'une chronologie sur les théoriciens de l'esthétique théâtrale et d'un index des noms d'auteurs, ce livre constitue un outil de référence pour les étudiants de lettres, les candidats aux concours de recrutement, les élèves des cours d'art dramatique et pour tous ceux qui s'intéressent au théâtre.

  • Vivre dans le monde contemporain, c'est être confronté à une multitude de textes éphémères : tracts, journaux, affiches... Énoncés survolés, rarement lus au sens plein du mot. C'est ce type de textes, extraits pour la plupart de la presse et de la publicité, que cet ouvrage apprend à étudier.
    L'auteur s'attache à relier les propriétés des textes à leur situation de communication en utilisant les outils élaborés récemment par l'analyse du discours. Il donne en particulier toute leur importance aux genres de discours et à leur mise en scène. Des publicités de magazines aux articles de L'Équipe, des comptes rendus de films au Guide du routard, il nous invite à lire différemment les messages du monde dans lequel nous vivons.
    /> Paru en 1998 et considérablement enrichi au fil des années, ce manuel est devenu un instrument de travail précieux pour les étudiants qui, dans des filières très diverses, sont amenés à analyser des textes sans avoir reçu de formation spécifique en sciences du langage.
    Cette nouvelle édition est enrichie d'un chapitre sur les énoncés adhérents.

  • "À plat ventre sur la moquette rouge, je lisais Mme  de Ségur, Zénaïde Fleuriot, les contes de Perrault, de Grimm, de Mme  d'Aulnoy, du chanoine Schmid, les albums de Tpffer, Bécassine, les aventures de la famille Fenouillard, celles du sapeur Camember, Sans famille, Jules Verne, Paul d'Ivoi, André Laurie, et la série des livres roses..." (Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée)
    La littérature dite « de jeunesse » n'est pas comme les autres littératures. Elle s'imprime différemment en nous et nous marque en profondeur, à la manière d'une mythologie interne. Nous entretenons tous, en effet, avec certains petits personnages qui ont grandi avec nous, des relations intimes et singulières. Quelle littérature peut se targuer d'avoir la même puissance imaginaire que la madeleine de Proust ? Ce livre dédié à l'autre littérature propose d'établir, pour la première fois, une théorie littéraire du genre. De l'album au roman young adult en passant par la bande dessinée, les imagiers et les classiques, La littérature de jeunesse offre à tous ceux qui ont un livre d'enfance dans le coeur les éléments d'une poétique pour cerner cette littérature audacieuse, en constant renouvellement.

  • L'épreuve écrite d'ancien français n'est pas le moindre des obstacles qu'ont à franchir les candidats au CAPES de lettres modernes et aux agrégations de lettres modernes et de grammaire. Afin de préparer efficacement la partie lexicale de cette épreuve, le candidat trouvera dans cet ouvrage tous les éléments, réunis en
    quelque 400 fiches de vocabulaire. Traitant un par un les termes les plus usuels de la littérature médiévale - et les plus susceptibles de faire l'objet d'une question aux concours -, ces fiches sont structurées suivant le modèle attendu par les jurys (étymologie, sens en ancien français, paradigmes morphologique et sémantique, évolution ultérieure). Clair et pratique, cet ouvrage a le grand avantage de permettre de construire sa compétence par un travail régulier, pas à pas et fiche
    par fiche. Et le jeu des renvois internes est une aide décisive pour bien circonscrire les champs notionnels et sémantiques de l'univers littéraire du Moyen Âge français.

  • Comprendre la France d'Ancien Régime implique de se distancier de réflexes mentaux trop contemporains. L'État moderne se construit dans une économie préindustrielle, entraînée par le commerce des produits agricoles dans une société où les libertés sont longtemps confondues avec les privilèges des ordres sociaux et dans une culture largement vivifiée par la religion. La formation de l'État-nation est l'oeuvre d'une monarchie sacralisée à perspective absolutiste, où le souverain ne parvient pas à s'adapter à la redéfinition de la nation au siècle des Lumières.
    Après un lent dégagement des conceptions féodales, la monarchie n'a pas été capable de maîtriser la question du pluralisme religieux, ni d'imposer une réforme progressive de la société pour en tirer une fiscalité à la hauteur de ses ambitions. Le refus politique d'association de la nation à la gestion de l'État, longtemps maîtrisé grâce à l'attachement des élites au partage financier des ressources de l'État fort, finit par asphyxier la monarchie lorsque l'enlisement des réformes se paie par la faillite.
    Pour cerner la vraie nature de l'absolutisme français, de sa naissance à sa crise ultime, huit chapitres thématiques replacent l'État royal dans son environnement géographique, économique, social, religieux et culturel. Trois chapitres dégagent ensuite les caractéristiques essentielles de chaque siècle ; enfin, des synthèses approfondissent quelques questions fondamentales pour l'histoire de la France moderne.

  • Argumenter, c'est tenter d'agir sur son auditoire, lui faire partager ses raisonnements, orienter ses façons de voir et de penser. Comment la parole se dote-t-elle du pouvoir d'influencer son public  ? Par quels moyens verbaux s'assure-t- elle de sa force  ?
    La question de la parole efficace, qui est au coeur de la réflexion depuis la rhétorique antique, a été remise à l'honneur dans les sciences du langage et de la communication, mais aussi dans d'autres champs d'études comme la littérature ou les sciences politiques. Dans cet ouvrage devenu un classique, l'auteur offre une synthèse de la question. Elle propose aussi une approche originale dite de l'«  argumentation dans le discours  », dont elle précise les procédures et les enjeux.
    /> De Jaurès à Le Pen, des débats sur la guerre à l'interview électorale et au texte fictionnel, l'ouvrage se fonde sur de nombreux exemples destinés à concrétiser le propos. Il fournit ce faisant de précieux instruments d'analyse qui permettent de saisir dans leur spécificité les discours politiques, médiatiques et littéraires du passé et du présent.

  • À la fois grammaire et incitation à la lecture des textes en ancien français, cet ouvrage rend compte des principales constructions, des tournures particulières à l'ancienne langue et des mots grammaticaux essentiels. La variété et le nombre des exemples retenus constituent une approche sérieuse et vivante d'une langue alors en pleine évolution. Assurer la maîtrise d'un savoir simple, sûr et efficace, tel est le propos de ce livre. Inviter à la découverte de l'histoire de la langue française au Moyen Âge, telle est sa vocation profonde. Cette nouvelle édition propose de ce texte une version revue et corrigée. 
    Claude Thomasset est professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne. 
    Karin Ueltschi est professeur à l'université de Reims.

  • Poétique du roman

    Vincent Jouve

    L'ambition de ce livre est d'initier le lecteur à la poétique du roman, c'est-à-dire aux différentes méthodes critiques qui intègrent l'analyse formelle dans leur démarche. Ouvrage de synthèse alliant l'exposé théorique à l'étude concrète, il se divise en deux parties.
    La première présente les approches narratologiques et sémiotiques, mais aussi les derniers développements de la psychocritique et de la sociocritique, ainsi que les apports les plus récents de la linguistique de l'énonciation et des théories de la lecture. La seconde propose, à titre d'illustration, des analyses précises, toujours centrées sur une dimension particulière du roman.
    Cette cinquième édition entièrement revue et corrigée fait état des nombreux travaux qui, ces dernières années, ont enrichi notre connaissance du récit. La « nouvelle narratologie » et les études culturelles sont désormais prises en compte. Le chapitre sur le plaisir du roman a été entièrement remanié.

  • Cet ouvrage propose en 44 fiches le panorama complet du monde grec antique jusqu'à ses marges orientales. Elles constituent un ouvrage de première utilité pour les étudiants en histoire ancienne : du Bassin méditerranéen aux confins des frontières asiatiques, l'auteur présente sur plus de dix siècles l'univers et les cadres politiques et religieux où a éclot et s'est étendu le monde hellénistique.
    Ce volume augmenté offre un outil de travail incomparable pour découvrir et comprendre les civilisations les plus anciennes de notre histoire. Le volume est enrichi de cartes, de références bibliographiques et d'un index à triple entrée.

  • Depuis la fin des années 1960, s'est constituée, dans le champ des sciences du langage, une discipline spécifique prenant pour objet le « discours ». Cet ouvrage définit la notion, en opposition avec celle de langue, de parole, de texte, etc. Il familiarise le lecteur avec les principaux outils de l'analyse du discours en présentant le fonds théorique et méthodologique commun au domaine. 
    Après avoir situé l'analyse du discours par rapport à la tradition linguistique issue de Saussure, l'auteur développe les principaux concepts descriptifs et les différents niveaux d'organisation du discours. Il montre comment l'analyse intègre les données de la théorie de l'énonciation. Enfin, la problématique de l'analyse du discours est mise en perspective par rapport aux enjeux épistémologiques et philosophiques qui traversent l'évolution de la discipline depuis ses origines. 
     

  • Ce livre est une nouvelle version, modifiée en de nombreux points, d'un ouvrage paru en 2010. Son objectif est resté le même  : fournir aux étudiants de littérature un manuel complet proposant à la fois les notions linguistique et la méthodologie indispensables à l'étude linguistique des textes. Il prend pour fil directeur diverses problématiques des théories de l'énonciation et des courants pragmatiques, avec une véritable volonté pédagogique. De nombreux exemples d'analyse permettent de se familiariser avec la mise en oeuvre des concepts exposés.

  • S'interrogeant sur la démarche scientifique, Carl Hempel en déploie successivement les diverses opérations : concepts, hypothèses, lois et contrôles. Chacune de ces opérations concoure à la construction d'une théorie. Cette démarche est animée par la volonté de donner une explication. Non pas une explication qui consiste à invoquer une cause factice, mais une explication qui rend possible la précision extrême à laquelle les sciences de la nature nous ont habitués. La concurrence entre théories conduit alors à un approfondissement continuel. Et l'auteur complète sa reconstruction rationnelle par une prise en compte de la dynamique de la science.
    Carl Hempel (1905-1997) a participé dans sa jeunesse au mouvement du positivisme logique à Berlin et à Vienne. Il a enseigné ensuite à l'université de Princeton, et ses travaux ont marqué l'orientation de la philosophie analytique des sciences.
    Anastasios Brenner est professeur de philosophie à l'université Paul- Valéry de Montpellier. Ses principaux axes de recherche sont, entre autres, la philosophie des sciences, l'histoire de la philosophie des sciences, la sémantique historique des concepts scientifiques.

  • La vie politique française depuis 1945, c'est celle de deux républiques, confrontées à des crises majeures - 1958, 1968... -, à un contexte international marqué par la guerre froide, la décolonisation, l'effondrement du bloc soviétique, enfin l'exacerbation des menaces terroristes. C'est aussi un paysage social et des données économiques en pleine mutation : croissance des Trente Glorieuses, chocs pétroliers et récession, explosions technologique et financière, mondialisation... Traversant ces vicissitudes ou ces révolutions, le personnel et les pratiques politiques ont changé eux aussi, pour répondre à la fois aux attentes de la société civile et aux défis du monde contemporain.

  •   Conçu comme une introduction aux théories et aux domaines de la linguistique, ce livre allie les acquis de la linguistique structurale (de Saussure à la sémantique, en passant par la phonologie, la morphologie et la grammaire structurale) aux hypothèses de la syntaxe et de la sémantique formelles.
    Cette quatrième  édition a été augmentée d'un chapitre sur les derniers développements de la linguistique.

  • Devenu référence incontournable de l'entrée dans la discipline, ce manuel d'initiation à l'ethnologie présente ses méthodes et concepts fondamentaux ainsi que ses principaux paradigmes - de l'évolutionnisme au structuralisme - et ses grands domaines de recherche - parenté, économie, politique, religion... Chacune de ces contributions est présentée de manière synthétique et illustrée d'extraits de l'oeuvre des auteurs les plus marquants de l'anthropologie française, britannique, américaine ou allemande, depuis les pères fondateurs (Morgan, Tylor, Boas ou Mauss) jusqu'aux contemporains (Lévi-Strauss, Balandier, Sahlins ou Geertz).
    Véritable instrument pédagogique, cet ouvrage, réactualisé dans cette quatrième édition, prépare l'étudiant à une lecture critique des oeuvres, tout en laissant entrevoir la complexité des débats et des controverses qui ont alimenté l'histoire de cette discipline.

  • Pourquoi parler aujourd'hui de crise des identités ? Cette expression renvoie à des phénomènes multiples : difficultés d'insertion professionnelle des jeunes, montée de nouvelles exclusions sociales, brouillage des catégories servant à se définir et à définir les autres... 
    Comprendre comment se reproduisent et se transforment les identités sociales implique d'éclairer les processus de socialisation par lesquels elles se construisent et se reconstruisent tout au long de la vie. 
    La dimension professionnelle des identités a acquis avec la modernité une importance toute particulière. 
    La socialisation secondaire - à l'âge adulte - est devenue indispensable pour affronter les changements de plus en plus fréquents dans les cycles de vie et les impératifs de la construction identitaire. 
    Ce livre,  réactualisé pour cette 5e édition, fournit des instruments d'analyse et des résultats empiriques pour saisir la dynamique en cours de la socialisation professionnelle et des identités sociales.

  • Qu'est-ce que le 17e siècle ?
    Depuis longtemps déjà, les historiens cherchent, au-delà des récits traditionnels de l'histoire politique, les réalités plus complexes d'une histoire totale. Totale parce que, ne se limitant plus à la seule Europe, voire à la seule France, elle veut faire leur place légitime aux autres continents. Totale parce que, sans négliger l'événement, elle entend mettre l'accent sur toute la vie du passé, s'efforçant d'en éclairer tous les aspects.
    Ce « nouveau » 17e siècle, ne peut se ramener à une image simple, pas même celle du Roi-Soleil. C'est à la fois le siècle de Cromwell et de Louis XIV, des procès de sorcellerie et de Descartes, de Calderon et de Racine, de Rubens et de Rembrandt, et aussi d'Aureng-Zeb et de K'ang-hi, des « réductions » jésuites et des débuts de la traite des Noirs. Siècle foisonnant, complexe, comme la vie même.


  • Mise en scène des classiques et des textes contemporains, performance, théâtre du geste, dramaturgie de l'acteur, lecture scénique, nouveaux médias, théâtre de la déconstruction, expériences interculturelles, etc.  Cet ouvrage ambitieux suit de près l'évolution historique de la mise en scène, il explore les frontières de l'exercice (improvisation, lecture, etc.), puis confronte mise en scène et performance.
    Les grandes tendances de la scénographie en France et la mise en jeu des textes contemporains sont présentées et analysées. La dramaturgie du geste et de l'acteur est analysée à partir d'exemples concrets.  La représentation des classiques donne l'occasion d'un bilan de l'interprétation et de ses méthodes de jeu.

  • Cet ouvrage est une introduction méthodique à la lexicologie. Les deux premières parties décrivent l'organisation du lexique sur les deux plans du sens et de la forme (sémantique et morphologie). Les notions présentées sont mises en perspective théorique et illustrées par de nombreux exemples et exercices corrigés. La troisième partie présente les éléments de la lexicographie, étude des dictionnaires, avec des exemples tirés des principaux dictionnaires français.

  • Nietzsche qui se voulait à la fois de son temps et contre son temps, a posé à notre modernité les questions les plus fondamentales et soulevé autant de polémique que d'enthousiasme. Après avoir rappelé les principales difficultés d'interprétation, cet ouvrage s'efforce de faire le point. 
    Dans une première partie, le sens de la tragédie grecque et celui de la sagesse socratique se trouvent renouvelés à partir de la dualité de l'équilibre apollinien et de l'ivresse dionysiaque. 
    Une deuxième partie montre comment une critique généalogique retrouve sous le problème du fondement de la morale, celui, critique, de la valeur des valeurs c'est-à-dire de leur hiérarchie. La célèbre volonté de puissance, si souvent abusivement interprétée, est ici précisée. 
    La troisième partie décrit l'anthropologie de Nietzsche, le développement du «  type de l'homme  » du nihilisme jusqu'à l'homme supérieur et enfin le «  surhomme  » dont l'interprétation a donné lieu à tant de contresens. 
    Reste à affronter dans une dernière partie la pensée de l'éternel retour, la plus mystérieuse, la plus difficile, pleinement accessible seulement au surhomme, ultime approfondissement du dionysisme. 

empty