• Centré sur la vie d'une famille de colons dont la plantation est frappée par une malédiction naturelle, Balai de sorcière est un roman foisonnant où la réalité tragique est travaillée par la magie du carnaval.

    Traduit de l'anglais par Christine Pagnoulle

    Résumé
    Balai de sorcière Balai de sorcière retrace l'histoire de la malédiction coloniale d'une île des Caraïbes. Le roman raconte les traversées, dévoile mémoires et archives, chemine entre grandeurs, misères et mythes. Puisant dans la tradition du carnaval, Lawrence Scott brouille les pistes, renverse perspectives et hiérarchies. Le dernier représentant de la dynastie des Monagas de los Macajuelos, Lavren, merveilleux conteur, « lévite entre les siècles, les races, les genres, dans les interstices du temps, à l'écoute du désir des femmes et du silence des hommes ».

    « Balai de sorcière » désigne une malédiction naturelle frappant les planteurs. En effet, ce balai de sorcière est le nom du foisonnement bleu-vert provoqué par un parasite qui donne aux rameaux des arbres attaqués, en l'occurrence les cacaoyers, l'aspect hirsute d'un balai et dont les conséquences pour le planteur (la stérilité de l'arbre) sont suffisamment sinistres pour évoquer la sorcière.

    Extrait
    Lavren Monagas de los Macajuelos, le dernier des Monagas, qui lévite entre les siècles, les races, les genres, dans les interstices du temps, à l'écoute du désir des femmes et du silence des hommes

    Point de vue de la traductrice
    Dans ce récit échevelé, la réalité tragique est travaillée par la magie du carnaval. Le résultat est un texte croustillant comme du bon pain, un texte léger qui appelle la gelée de goyaves, mais aussi un texte qui continuera longtemps, bien mieux que n'importe quelle enquête, n'importe quel traité historique, à nous faire vivre les failles et déchirures sur l'île de Trinidad / Kairi, et l'espoir indomptable de mains qui se tendent.

    L'auteur
    Fils d'un père allemand et d'une mère française appartenant à l'aristocratie terrienne de Trinidad, Lawrence Scott est un auteur incontournable de la Caraïbe anglophone.

  • Le grand avocat parisien revient sur ses doubles racines insulaires, la Corse et les Antilles. Contre les tentations communautaristes, un magnifique cri du coeur sur la gloire du métissage à la française. Une confession poignante, une alerte saisissante. Un grand livre.
    Un ministre de la Marine de Guerre, des faux-monnayeurs, des Antillais en Picardie, des Corses partout ailleurs, un magistrat comme patriarche, des soeurs sans compter, et surtout une mère toute de beauté pour animer la chronique magique d'une famille recomposée, se moquant des continents et des mers...
    Des joueurs de poker, des juges récusés, l'Afrique et l'affaire de l'Angolagate, la France et l'affaire Buffalo Grill, des clients fameux et des victimes anonymes, pour peupler le roman vrai d'une existence consacrée à défendre la loi contre elle-même...
    Une mémoire méditative des grands conflits militaires passés, une contemplation mélancolique de la " Question Noire ", une redécouverte émue de poèmes oubliés, un renversement éclairé de deux tabous majeurs, et un retour fracassant sur l'erreur judiciaire du siècle, pour dire une vie résolument inscrite dans l'Histoire...
    Déjouant les règles et les pièges de l'autobiographie, Jean-Pierre Versini-Campinchi offre ici, dans une leçon sans leçon, un hymne citoyen et enchanteur à la volonté et à la persévérance.
    Contre la tentation communautariste, une plaidoirie iconoclaste pour un métissage à la française.

  • Kenneth White nous emmène sur les petites îles de l'Atlantique tropical, cet archipel à la courbe gracieuse qui s'étend de la côte du Venezuela à la Floride : les Antilles. Il les a fréquenté de longues années durant, sillonnant l'espace marin, les arpentant à pied. Tout commence dans l'Archivo General de Indias à Séville, où White tombe sur un vieux livre où il était question des premières approches de ces îles : la Deseada, Marigalanta, La Dominica, Barbados etc. C'est comme une musique lointaine à ses oreilles. L'Archipel du songe est une histoire de migrations, de langues diverses, de rencontres avec des conteurs et des pêcheurs, d'expériences diverses vécues à travers les territoires, de moments de sensation et d'extase dans des solitudes en compagnie d'iguanes et de flamants roses.

    Kenneth White, né en Écosse, vit en France depuis 1967. Il est l'auteur d'une oeuvre féconde écrite pour une part en anglais pour une autre en français et a obtenu le prix Médicis étranger en 1983 pour La Route bleue. Il est à l'origine du concept de nomadisme intellectuel et fonde l'Institut international de géopoétique en 1989. Au mot et le reste il est déjà l'auteur de six récits et de trois essais.

  • Résumé
    La ballade de Leïla Khane est un grand poème ou peut-être un étrange bateau. Leïla nomme l'absence. Cette légende fait de l'amour une île qui évite aux amants la mort et la folie. C'est encore Leïla qui dit l'exil, les ports, les déserts, les océans et les villes.

    Extrait
    Leïla dit que certains jours nos îles meurent
    l'après-midi au bord de l'océan
    Leïla dit que depuis qu'elle m'a aimé
    sa soif est une soif d'îles qui nagent vers les continents
    Leïla dit que longtemps elle a cru ne jamais mériter
    même la caresse d'un grain de sable
    cherchant du bout des doigts l'amour sur son visage

    Point de vue de l'auteur
    La ballade de Leïla Khane est une variation autour du mythe de Laylâ et Majnoun. Le personnage de Laylâ, comme figure de l'amour impossible, a inspiré des artistes aussi divers que les poètes Nizami, Djami, Aragon ou encore le musicien Eric Clapton. Ici, le mythe est réinterprété dans le cadre de l'imaginaire littéraire des îles d'Amérique, à travers l'écho qui relie Carthagène des Indes en Colombie à l'ancienne Carthage, l'antique ville où saint Augustin entrevit que la grâce est l'autre nom de l'amour.

    L'auteur
    Romancier, essayiste et dramaturge, Alfred Alexandre vit à Fort-de-France. La ballade de Leïla Khane est son premier recueil de poésie. Il a publié chez Mémoire d'encrier Aimé Césaire, La part intime (2014) et Le bar des Amériques (2016).

  • Histoire du style musical d'Haïti représente l'ouvrage le plus considérable qui ait jamais été écrit sur la musique haïtienne et sur la diversité de ses pratiques. L'auteur y aborde les traditions paysannes - le vaudou, les instruments coutumiers, le conte chanté rural -, la musique populaire de danse urbaine, les genres et les formes de la musique classique.
    Écrire sur la musique d'un pays, c'est être attentif aux répertoires, aux instruments, aux conceptions du beau et de la création ainsi qu'aux moments charnières de l'histoire. Ouvrage fondamental pour découvrir et comprendre la musique des Haïtiens, Histoire du style musical d'Haïti conjugue recherche, analyse, anthologie et réflexion critique.

  • Enzo Davignon, commissaire au Ministère de l'Intérieur, est sur le point de partir avec son supérieur en Guadeloupe afin d'enquêter sur le Livre des Pouvoirs, mystérieux ouvrage recherché depuis la nuit des temps. Quand Enzo découvre son chef assassiné dans les toilettes de l'aéroport, il comprend qu'il va devoir agir seul.
    Très vite, il se lie d'amitié avec des individus prêts à lui venir en aide : Yoann, le moniteur de jet-ski, Adrien, le sous-préfet de Guadeloupe, ou encore Violetta, la chercheuse soixantenaire. Mais l'arrivée d'un cyclone sur l'archipel précipite les événements. Enzo, plongé au coeur d'une enquête dangereuse, est menacé par des organismes secrets prêts à tout pour le devancer.
    Au péril de leurs vies, Enzo et ses compagnons d'aventure cherchent la vérité sur l'histoire de l'humanité et sur le continent mythique de l'Atlantide. C'est alors qu'ils s'apprêtent à faire face au sens profond de l'existence.

  • Domenica

    Guy Catalo

    • Iggybook
    • 21 September 2018

    Sortie de la version imprimée en octobre 2018.
    Ce récit intemporel inspiré par des faits réels ou imaginés, raconté à un père Dominicain par un marin espagnol inconnu s'écrit sur trois niveaux successifs de représentations de la réalité.
    Jusqu'à la fin du livre le lecteur n'est sûr de rien, après non plus d'ailleurs.

    Comme 577 et mille autres romans, il vient de sortir. La presse déchainée en parle sur www.intemporaris.com/
    Bonne lecture.

  • Pointe-Noire

    Florence Cabre

    Kasandra Lovim est élevée par sa grand-mère, Anne Coussou, une quimboiseuse excentrique, à Pointe-Noire en Guadeloupe. La jeune fille qui a presque dix-huit ans se réveille un matin, paralysée dans d'effroyables douleurs. Anne s'affole lorsqu'elle s'aperçoit que la marque en forme de lune sur son cou a viré au rouge cramoisi.
    Kasandra est en train de transmuter !
    Quels mystères et dangers se cachent derrière cette transformation ? Elle n'ose en parler à ses amis lorsqu'elle rencontre Léonard Savage, un nouvel élève du lycée, dont la beauté fascinante et inquiétante la trouble au point de lui provoquer des étourdissements. Elle s'imagine, alors, vivant à ses côtés dans une autre réalité, un autre siècle. Entre ses rêves étrangement tangibles et ses nouvelles aptitudes, Kasandra devra affronter ses propres démons pour découvrir sa vraie nature.
    https://www.youtube.com/watch?v=e6ELpkp6Tu4

  • Francis a tout.

    Ce retraité de soixante-quatorze ans, d'origine antillaise, coule des jours heureux sur la Côte d'Azur avec sa femme, Chantal, qu'il aime d'un amour inconditionnel. Il est entouré de ses enfants : Florence, trentenaire angoissée à tendance hystérique. Et, Serge, quadragénaire, un tantinet égocentrique. Francis a également deux petits-enfants à croquer : Alexis, le petit trublion et Manon, la petite dernière de la famille.

    Cependant un jour, l'impensable se produit : Chantal le quitte. Francis voit son univers partir en fumée. Ce septuagénaire au caractère bien trempé en veut à la terre entière. Pour soulager sa souffrance, il multiplie les supercheries au détriment de ceux qui l'entourent. Désormais, pour lui, dire un mensonge dans le but de faire souffrir, dévoiler un secret bien gardé... ce sont des occupations comme les autres.

    À travers ses rocambolesques péripéties, Francis se perd, se cherche, s'invente... Mais, en toute mauvaise foi bien sûr ! 

empty