• La publication de L'Origine des espèces, en 1859, a marqué une révolution intellectuelle comparable à celle qui est associée aux noms de Copernic et Galilée. En proposant une théorie de la « descendance avec modification » et de la « sélection naturelle », Darwin apportait des réponses aux questions qui préoccupaient les naturalistes de son époque. Le caractère radical de ces réponses aussi bien que les problèmes qu'elles laissaient en suspens ont alimenté d'emblée polémiques et controverses. De là les ajouts et les digressions qui, au gré des six éditions successives de l'oeuvre, en vinrent à obscurcir le propos d'origine. En élaguant la traduction d'Edmond Barbier de ce qui ne figurait pas dans l'édition de 1859 et en y rétablissant ce qui en avait disparu, le présent volume permet au lecteur francophone de retrouver cette oeuvre dans sa fraîcheur initiale.
    © 1992, Flammarion, Paris.
    Édition corrigée et mise à jour en 2008 Titre VO : "On the origin of species by means of natural selection, or the Preservation of favoured races in the struggle for life" Couverture : Virginie Berthemet© Flammarion

    1 autre édition :

  • La maladie de Lyme, transmise par les tiques, est une maladie particulièrement complexe, au diagnostic difficile. Cette infection engendre beaucoup d'errance médicale et de mystification autour de ce qui est pourtant une réalité : des dizaines de milliers de personnes sont touchées par la maladie en France. Le docteur Alexis Lacout, en collaboration avec le professeur Christian Perronne, vous donne les clés pour comprendre le fonctionnement de cette maladie et pour mieux la vivre au quotidien. Associant rigueur scientifique et approche bienveillante et empathique, l'auteur aborde le sujet sans tabou. Une vingtaine de cas cliniques et de témoignages complètent le livre, apportant aux explications médicales un regard humain et pratique sur cette maladie.

  • Cet ouvrage aborde d'un point de vue original la période de la « crise de la conscience européenne » et son prolongement jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Il prend comme fil conducteur l'émergence d'une conception laïque et matérielle de l'être humain, problématique au coeur d'aspects clés des Lumières. En suivant les différents moments du débat autour de l'âme humaine - qui touche au fondement de la doctrine chrétienne -, il étudie les polémiques théologico-politiques de cette période dans lesquelles s'insère ce débat.
    La première partie, consacrée à l'Angleterre après la Glorieuse Révolution, analyse les luttes idéologiques et religieuses de la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, ainsi que le contexte philosophique et scientifique, avant d'étudier en profondeur la controverse sur Dieu, l'âme et la nature humaine. La deuxième partie, qui traite des « premières Lumières » françaises, suit d'abord les échos des controverses anglaises transmis par les passeurs huguenots, avant d'analyser la spéculation scientifique et philosophique en France dans la première moitié du XVIIIe siècle, montrant comment ces courants ont nourri la pensée matérialiste.
    Cette histoire transnationale, qui permet de comprendre les limites d'une histoire des idées cherchant à isoler un courant irréligieux cohérent culminant dans le matérialisme français du XVIIIe siècle, étudie aussi comment ce débat a nourri « l'histoire naturelle de l'homme » de la deuxième moitié du siècle ainsi que le courant matérialiste qui s'affirma à partir de 1760.
    En soulignant le rôle joué non seulement par les polémiques théologiques protestantes mais également par la recherche médicale, cette analyse permet de relativiser certaines interprétations des « Lumières radicales ».

empty