• « Toute chair est comme l'herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l'herbe », dit le Nouveau Testament. La Fleur de l'herbe, chef-d'oeuvre de la littérature japonaise de l'après-guerre, constitue le « tombeau », au sens poétique, d'une jeunesse détruite par la guerre et la maladie. Shiomi, le narrateur, y raconte ses amours difficiles pour un camarade de lycée, puis pour la soeur de celui-ci. Il tente en vain d'écrire « un roman musical », alors qu'il éprouve un profond dégoût pour le régime militaire des années 1940. La guerre finie, interné dans un sanatorium, isolé de la reconstruction hâtive de la société japonaise, il relate ses échecs dans deux cahiers confiés à un ami, comme testament, juste avant une opération risquée. Salué par Mishima Yukio à sa publication en 1954, jamais épuisé depuis, La Fleur de l'herbe est devenu un classique de la littérature japonaise moderne.

  • Ce livre dévoile l'itinéraire hors du commun et la réflexion originale d'un jeune prêtre d'aujourd'hui. Édouard Shatov est né en 1973 dans une famille chrétienne orthodoxe, en plein coeur de la Russie communiste. Sa conversion au catholicisme et sa vocation l'ont conduit en France et en Angleterre, où il a fréquenté de grands spirituels juifs et anglicans, puis au Québec, où il exerce maintenant son ministère.
    Au gré de ses pérégrinations, il a pu approfondir sa foi née au carrefour de plusieurs mondes et s'est peu à peu forgé une pensée chrétienne à la fois enracinée et ouverte, capable d'embrasser la diversité contemporaine. Responsable du Centre culture et foi Montmartre, engagé dans les milieux du dialogue interreligieux et chroniqueur à Radio VM, il y déploie dynamisme, bienveillance et une vive intelligence.
    Quel regard ce jeune prêtre venu d'ailleurs porte-t-il sur l'Occident laïcisé, sur sa culture, ses débats sociaux, ses questions existentielles et spirituelles ? Selon lui, la foi chrétienne peut-elle y retrouver une place et s'y renouveler ? Et au coeur d'un Village planétaire marqué par le brassage des croyances, comment aborder la réalité des autres religions ?
    C'est à de telles questions que répond Édouard Shatov au fil de ces entretiens avec l'éditrice Sophie Brouillet. Il livre du même coup un témoignage de foi éloquent.

  • Faire le bien, éviter le mal, tel est l'énoncé classique de la vie morale. Mais dans nos sociétés où les moeurs ne sont plus gouvernées par des règles strictes et où les modes de vie sont multiples, comment discerner le bien du mal ? La distinction n'était-elle pas plus évidente quand la morale se confondait avec les règles de vie sociale ? N'a-t-elle pas laissé place aujourd'hui à un relativisme où tout s'égale ? Euthanasie, médecine et génétique, licenciements économiques, travail et déontologie, ingérence humanitaire, armement... A-t-on le droit de juger et, si oui, comment le faire ? En quoi la foi chrétienne peut-elle éclairer de façon originale le choix d'un individu ?
    Cet ouvrage interroge la façon bien particulière dont la question du bien et du mal traverse notre existence, afin de permettre au lecteur d'exercer son discernement en liberté, selon la foi chrétienne, et en prenant en compte la complexité de notre époque et les dilemmes qui lui sont propres.
    Car la conscience morale n'est pas près de disparaître. Au contraire, ce sont sans doute les formes prises par le questionnement moral qui ont changé.

    Geneviève Médevielle est théologienne moraliste. Elle est notamment l'auteure de L'absolu au coeur de l'histoire (Le Cerf, 1998) et de Immigration, co-écrit avec François Soulage (Editions de l'Atelier, coll. « Pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire », 2012).

  • Un jeune couple doit décider de faire baptiser ou pas son enfant. Entre les parents, au bagage religieux différent, s'engage un dialogue sur la nature de la foi chrétienne qui s'étend peu à peu à leurs proches aux itinéraires spirituels tout aussi variés. A partir de cette mise en scène inspirée d'histoires vraies, et qui vise à demeurer au plus près de l'expérience, l'auteure développe sa réflexion sur la transmission de la foi dans une société plurielle et laïcisée. Les personnages sauront-ils retrouver l'essentiel du christianisme et sa pertinence à même leurs vies modernes ? Sous quelles formes ? Ce livre qui jette des ponts entre tradition et modernité pose des bases solides pour repenser l'initiation chrétienne dans le contexte actuel.

    Professeure à l'Institut de pastorale des dominicains (Montréal) depuis plus de 20 ans, Sophie Tremblay est spécialiste de la pastorale du baptême et de l'initiation chrétienne. Elle est récipiendairede la Médaille d'or du Gouverneur général du Canada pour son doctorat en théologie.

  • Comment oser affirmer que c'est possible sans insulter ceux qui, plongés dans la nuit, hésitent entre cris et silence ? Comment accepter le discours des beaux parleurs dont la foi n'a jamais connu l'épreuve ? Alors, se taire ? Ce serait tout autant insulter la voix des souffrants qui, inlassablement, ont cherché des chemins de vie au creux de leur détresse, et dont certains témoignent de l'inouïe et brûlante rencontre de la tendresse du Dieu crucifié.
    Yvette Chabert et Roger Philibert se sont donc jetés à l'eau ! Même s'ils n'en font pas de confidences, ils savent de quoi ils parlent. Patiemment, ils nous mènent des questions sur la souffrance à la parole de foi qui surgit de la souffrance elle-même.
    Ils ont nourri ce livre de leurs expériences personnelles et de leurs dialogues constants avec des souffrants, croyants ou non. Ils nous l'offrent comme une invitation à entendre l'appel de la vie quand il retentit aux limites de l'insoutenable.
    Yvette Chabert est mère de famille et théologienne. En divers lieux ecclésiaux, elle intervient lors de sessions et récollections afin de rejoindre les « loin » de l'Eglise, et en particulier les souffrants.
    Roger Philibert est prêtre et théologien. Il a beaucoup travaillé à la diffusion d'une théologie pour le grand public.

  • Pourquoi quatre Évangiles ? Un seul ne suffirait-il pas ? Et quel est le meilleur des quatre ?
    Il n'y a aucun choix à faire entre ces quatre témoignages évangéliques ; mais il est important d'entrer, le mieux possible, dans les perspectives propres de chacun, avec ses visées rédactionnelles et avec ses démarches narratives.
    D'une manière simple et accessible, ce petit ouvrage de synthèse met bien en lumière les différences et les ressemblances entre les récits de Matthieu, Marc, Luc et Jean. Pour chacun, après avoir brossé le portrait du rédacteur et relevé les caractéristiques de son vocabulaire, il propose un véritable « guide de lecture » pour l'ensemble du récit.

    Sortie paier : 05/02/2013

  • La crise écologique et les questions éthiques venues des techniques inquiètent. La confrontation des sciences de la nature avec la vision de l'homme venue de la tradition fondatrice de notre culture est urgente. Pour cela, il faut revisiter la notion de création, hélas brouillée par des visions religieuses dans ce que l'on appelle le créationnisme. La mise en contraste de cette idéologie avec ce qu'enseigne la Bible permet d'ouvrir un espace pour la pensée et l'action. L'ouvrage procède à la clarification des termes communément employés par les scientifiques, les philosophes et dans le grand public. Il trace le chemin d'une refondation de la culture en exposant ce que la Bible dit de l'origine et de la fin, sans éviter la question du mal.
    Sortie papier le 20/10/2014.

  • D'où viennent les textes qui composent la Bible ? Qui les a choisis ? Quelles sont les conditions nécessaires pour affirmer que la Bible dit vrai ? Pour répondre à ces questions, François Brossier démystifie le sens du mot histoire et montre comment la Bible n'est pas une énumération d'actes fondés sur des éléments historiques, mais une interprétation des événements avec une vision croyante qui laisse place à la révélation de Dieu.
    Cependant, cette affirmation ne gomme pas toutes les interrogations : si la Bible est d'abord faite de paroles humaines, qu'est-ce qui permet de dire qu'elle est inspirée par Dieu ? L'auteur analyse successivement les grands récits bibliques en proposant d'y découvrir des modes de rapport à l'histoire très divers : la Genèse, les histoires des patriarches, notamment Abraham, les récits de l'Exode pour l'Ancien Testament, les quatre Évangiles, l'enfance de Jésus, les témoignages sur sa résurrection, les Actes des apôtres pour le Nouveau Testament.
    François Brossier est prêtre du diocèse de Blois et docteur en science théologique. Il est professeur honoraire de l'Institut catholique de Paris, membre du comité éditorial du Monde de la Bible. Il a publié Comment lire les Évangiles ? (DDB, 1994).

  • Tout au long de sa vie de religieuse et de théologienne, Marie-Thérèse Nadeau n'a eu de cesse de faire rayonner, par l'enseignement et l'écriture, la foi qui l'animait. De livre en livre, cette auteure généreuse et polyvalente aura composé une sorte de somme théologique pour aujourd'hui.
    Ce recueil reprend ses propos sur l'amour, l'espérance, la foi, la fidélité, l'Eucharistie, l'Église, la souffrance et la sainteté. On peut le lire pour réfléchir sur ces thèmes névralgiques du christianisme ou comme introduction à l'oeuvre d'une théologienne aussi stimulante qu'accessible.

    Membre de la Congrégation de Notre-Dame, Marie-Thérèse Nadeau, décédée en 2018, a été professeure et doyenne au Collège universitaire dominicain à Ottawa. Docteure de l'Institut catholique de Paris et de la Sorbonne, elle est l'auteure d'une vingtaine de livres publiés aux Éditions Médiaspaul.

  • Longtemps ignorées, voire étiquetées comme des « sectes », les communautés évangéliques attirent désormais l'attention des medias qui mettent en avant l'impressionnante progression de leur nom­bre d'adeptes, tout en dénonçant les dérives qui les affectent.
    Ces informations ne rendent pas toujours justice au sérieux ni à la diversité d'un mouvement fort complexe. Après un aperçu de l'histoire et de la situation actuelle, tant au niveau mondial que dans l'Europe francophone, l'auteur passe en revue les grandes convictions doctrinales et éthiques des évangéliques. Précisant ensuite la foi et l'engagement des chrétiens évangéliques-pentecôtistes, il s'interroge sur les causes de leur essor et prend la mesure du défi qu'ils représentent pour les formes plus traditionnelles de vie chrétienne.
    Enfin, il pose la question du dialogue avec ces Églises.
    Sortie papier : 17/02/2015

  • On réduit souvent la musique sacrée à l'accompagnement des offices liturgiques, alors qu'elle déborde largement le contexte de l'église. Dominique Lawalrée, professeur de musique et compositeur, et Dominique Collin, philosophe et théologien, osent dire que toute musique est, ou peut être, sacrée. Ils déchiffrent ici les grandes oeuvres classiques, spécialement les requiem, écrits par de « sacrés » musiciens qui ont signalé ou prophétisé le rapport de l'homme à Dieu, à la mort, à la violence, à travers leurs époques.
    Les auteurs dévoilent le portrait de compositeurs comme Bach, Beethoven, Bruckner, Mahler, Messiaen, Pärt.
    Toute musique sacrée peut conduire celui qui l'écoute à se retrouver lui-même dans l'accueil d'une voix qui le transcende. Cet ouvrage constitue aussi un guide pratique d'introduction à l'écoute des grands compositeurs.

    Sortie papier : 01/12/2010

  • La miséricorde est l'essence même d'un Dieu qui y invite tous les humains. Grâce à elle, il nous est permis d'espérer que tout homme soit sauvé. Philippe Cochinaux, à la lumière de ces réflexions, aborde ensuite les questions éthiques de l'échec et de la transgression, et la manière pastorale de les accompagner. Le pardon est une démarche éminemment personnelle, la réconciliation - acte d'amour qui restaure une relation blessée - est son apogée.
    Sortie papier : 24/11/2015

  • Qu'est-ce qu'un concile ? Pourquoi un nouveau concile était-il nécessaire ? Quel fut le déroulement du concile ? Que disent les documents du concile ? Comment le concile a-t-il été reçu ? Où en sommes-nous aujourd'hui ? Vatican II n'est-il pas dépassé ? En sept questions, qui constituent autant de chapitres, l'auteur réussit le tour de force de donner un panorama extrêmement clair - et forcément synthétique - de ce que fut « l'événement Vatican II », avec ses antécédents, ses conflits internes, son aboutissement, sa réception et son actualité, cinquante ans après sa clôture.

    Sortie papier : 24/04/2012

  • Les expériences de mort imminente, ou NDE (Near Death Experiences) ont été popularisées par R. Moody en 1975. Éclipse humaine, tunnel ou trou noir, elles sont aujourd'hui largement médiatisées. Lumières sur l'au-delà ou superstitions ? Visions ou hallucinations ? Preuves de Dieu ou impostures ? Que décrivent ces récits et que peut-on en déduire sur la mort et l'au-delà ? Peut-on en tirer des indications pour mieux accompagner aujourd'hui les mourants ? Arnaud Join-Lambert, professeur de théologie à l'Université catholique de Louvain, fait le point. En rassemblant les données disponibles sur ce phénomène, il nous fait avancer des récits de l'antiquité aux expériences de laboratoires, de la philosophie aux croyances. Son enquête rigoureuse donne les critères d'un discernement sérieux sur ces phénomènes et sur leurs conséquences pour la foi.
    Sortie papier : 02/03/2010

  • Depuis quelques décennies, dans une société marquée par un retour du religieux, de nombreuses spiritualités nouvelles naissent, prenant parfois appui sur des pratiques ancestrales ou orientales. Mgr Lecompte s'interroge sur la légitimité de ces pratiques, qui ont plusieurs points communs : une vision écologique du monde et l'harmonie de l'homme avec la nature, la quête d'un mieux-être personnel... A titre d'exemple, il s'arrête particulièrement sur deux spiritualités, le Nouvel Âge et le chamanisme. Après avoir présenté leur actualité, leurs enjeux et leurs dérives, il aborde les perspectives chrétiennes liées à ces deux sensibilités contemporaines. Enfin, l'auteur approfondit l'interdépendance du spirituel et de la psychologie et montre que ces deux domaines peuvent s'articuler entre eux et se renforcer mutuellement, des dérives n'étant, là non plus, pas totalement exclues.

    Sortie papier : 11/10/2012

  • Le mouvement béguinal a surtout été un mouvement de femmes, connues sous le nom de « béguines ». D'aucuns disent même que, de par leur caractère d'indépendance face à l'autorité masculine, il s'agirait du premier mouvement féministe. Mais pourquoi le terme « béguine » est aujourd'hui synonyme de bigoterie ou d'hypocrisie ? La grande richesse spirituelle surgie du mouvement béguinal a nourri les traités théologiques de noms célèbres tels Maître Eckart ou l'admirable Ruysbroec, mais les écrits des béguines sont quasi inexistants. Pourquoi ? Et comment se fait-il que, tout en ayant été les premières infirmières d'Europe, il n'y ait pratiquement pas de traces de leur mission dans les livres d'histoire de la médecine ? Celles-ci et d'autres questions trouveront en partie réponse dans cette publication dont le but est de faire connaître et de réhabiliter une longue, féconde et spirituellement riche histoire de femmes, les mulieres religiosae.

    Sortie papier : 12/01/2012

  • Un nouveau rédacteur en chef de Pierre de Charentenay ; L'Europe, une oeuvre de volonté de Pierre de Charentenay ; Faut-il croire la science ? d'Étienne Klein ; Croire à l'amour qui dure de Nicole et Philippe Jeammet ; Psychanalyse et spiritualité de Claude Flipo et Jean-Pierre Winter ; La foi chrétienne aujourd'hui de Michel Fédou ; L'héritage de Carlo Maria Martini de Bartolomeo Sorge ; Le Notre Père de Wittgenstein de François Amanecer ; Croire, la tentation permanente de transitivité d'Alexis Jenni.

  • Ce volume théologique et volontiers polémique rassemble en ces pages quelques pensées sur fond de dialogue, de dissertation et de contradiction : un regard sur l'islam à la lumière de la foi et de l'anthropologie chrétienne authentique qui met la personne humaine et son développement intégral - le soin et le salut de l'âme spirituelle - au centre des préoccupations divines et appelle les puissants à faire de même, alors que le drame de l'humanisme athée a asservi l'homme au pouvoir de l'argent et montre de plus en plus la nature profondément inique et inhumaine d'un système qui ne profite qu'à quelques-uns au mépris du plus grand nombre... tout comme la religion qui devient une arme et un moyen de contrôle quand elle est détachée de la raison et instrumentalisée à des fins idéologiques. Un grand nombre de sujets sont abordés : christianisme, islam, violence, immigration, république, laïcité...
    La question qui se pose est la suivante : D'où que l'on vienne, quelle que soit notre couleur de peau, notre religion ou notre absence de religion, quel monde voulons-nous laisser à nos enfants ?

  • Le saint suaire

    Riedmatten P

    Malgré de nombreuses tentatives, personne n'a jamais pu reproduire, avec toutes ses caractéristiques, l'étonnante image qui est imprégnée sur le Linceul de Turin : celle d'un crucifié ayant subi tous les supplices décrits dans les quatre évangiles. S'il permet ainsi de méditer sur les souffrances du Christ lors de la Passion, ce linge mortuaire interroge également de nombreux chercheurs, dans le monde entier, car il est toujours « provocation à l'intelligence » (comme le disait déjà le pape Jean-Paul II en 1998).
    Son histoire ancienne se précise peu à peu, jusqu'au premier siècle de notre ère, en Palestine, sous Ponce Pilate. Ainsi, le fameux test au carbone 14 de 1988, qui avait daté ce tissu du XIVe s., est remis en cause, sans que l'on puisse comprendre par quel biais cette datation a pu être faussée. Pierre de Riedmatten est président de l'association « Montre-nous ton Visage ». Ayant fait une longue carrière d'ingénieur, il s'intéresse au Linceul de Turin depuis le début des années 1980, et, naturellement, à l'aspect scientifique de la question.
    Tout en rappelant les rapports du Linceul avec la vie de l'Église, il cherche donc à donner au lecteur des éléments aussi objectifs que possible, en l'état actuel des connaissances, sur les nombreuses questions (historiques et scientifiques) posées par ce tissu mystérieux.
    Sortie papier : 10/11/2011

  • Que ce soit dans votre vie publique ou la sphère de votre cercle privé, ce livre est pour vous. Inspiré du Saint-Esprit, il est écrit sous son impulsion pour tous les hommes, les femmes, qui se retrouvent au pied du mur et ne savent plus vers qui se tourner.
    Parfois les épreuves de la vie, surtout dans le cas des maladies physiques, sont tellement dures, que nous n'avons plus ni la force, ni l'inspiration, ni les mots pour prier.
    Jeune ou vieux, vous trouverez dans ces écrits des conseils, et pourrez puiser dans les points de prière y inscrits, pour triompher en Christ.

empty