• Truffée de dialogues truculents, l'écriture pleine de vivacité de ce roman plante à la perfection ses personnages. Nino, dix-neuf ans, raconte ses galères pour survivre sans argent à Paris. Amoureux de Lale, il voit son couple menacé par la pauvreté, contre laquelle il essaie coûte que coûte de lutter sans perdre sa volonté de vivre. C'est une vie de débrouille ponctuée de fêtes, celle d'une jeunesse qui cumule les petits boulots et les trafics en tout genre. Les réflexions et observations pleines d'acuité de Nino sur ce qui l'entoure esquissent le portrait d'une génération qui tente de trouver sa place dans un monde où il n'y en a plus, d'envisager un avenir. Contre l'accablement, la fureur de vivre anime les personnages de cette fresque nocturne mouvementée, fidèle à notre époque.

    Simon Johannin a grandi dans l'Hérault. À 17 ans, il suit des études de cinéma à l'Université de Montpellier, qu'il déserte rapidement. Il travaille en intérim puis vend des jouets, avant d'intégrer l'atelier d'espace urbain de La Cambre à Bruxelles, de 2013 à 2016. Son premier roman L'Été des charognes paraît en 2017. Quant à Nino dans la nuit, il résulte d'une collaboration avec Capucine Spineux, cerveau de la désertion initiale et de la route suivie depuis par les deux.

  • « Les garçons, une bière ? », « Tu mets trop de temps à te préparer », « Ce sont des trucs de bonnes femmes », « C'est qui cette coquine ? », « Est-ce qu'elle a un Jules ? », « On ne peut plus rien dire »...

    À travers vingt phrases, susceptibles d'être entendues au quotidien et bien souvent dites par nos pères, Fanny Anseaume soulève de nombreuses problématiques au coeur du débat post-MeToo.
    Loin d'être un texte à charge, l'autrice aborde le féminisme avec la tendresse d'une fille s'adressant à son père, tend à renouer le dialogue et à créer un lien générationnel grâce à la pédagogie et aux retours d'expériences.

    Un livre à mettre entre toutes les mains pour comprendre les luttes féministes et les écarts générationnels.


    Biographie de l'autrice :
    Fanny Anseaume est une jeune femme de trente ans qui, après quelques années à travailler dans la mode, a voulu prendre une autre voie. Étudiante en sociologie, féministe convaincue mais toujours en construction, elle souhaite partager un peu de son expérience pour peut-être ouvrir des discussions.

  • Narcissiques mais engagés, nonchalants mais hyperactifs, slasheurs mais en quête de stabilité... Et si les millennials n'existaient pas ? Derrière cet énième mythe générationnel, une armée de marketeurs avides d'alimenter leur machine à poncifs pour faire tourner un juteux business. Pourtant, cette obsession pour les générations est un véritable piège. Les victimes ? Les entreprises... perdues face au monde qui vient, elles s'accrochent désespérément aux branches fragiles d'études plus douteuses les unes que les autres. Mais surtout : la jeunesse, réduite à une vision fantasmée et absurde, quand elle n'est pas mobilisée à ses dépens pour justifier une ubérisation accélérée de la société et un jeunisme sans limite. À force d'avoir dépeint des générations imaginaires pour tenter de décrypter un monde angoissant qui nous échappe, serions-nous en train de passer à côté d'une grande dépression - cette fois-ci vraiment générationnelle ?

  • De Boston à Bagdad, l'histoire d'une génération à la croisée des chemins, entre engagement et complaisance.
    Un soir d'été, Mickey Montauk et son meilleur ami Halifax Corderoy, deux hipsters de Seattle, organisent une de leurs fameuses soirées de débauche des " Encylopédistes " pendant lesquelles tout est permis. La fête doit marquer la fin de leurs vacances et annoncer le prochain chapitre de leur vie : leur emménagement à Boston pour terminer leur cursus universitaire. Mais le monde en a décidé autrement. Montauk, réserviste, apprend que son unité est appelée à combattre à Bagdad à la fin de l'été ; Corderoy, lui, est confronté à un dilemme moral lorsque sa petite amie se retrouve à la rue : peut-il vraiment l'abandonner alors qu'elle a besoin de lui ?
    Le temps passe, et les deux complices se heurtent à la réalité de leurs nouvelles vies. L'un lutte pour préserver ses hommes pris dans une guerre de plus en plus violente et irrationnelle, tandis que l'autre perd peu à peu ses illusions. Tout sépare désormais les deux amis. Mais ils restent en contact par le biais d'un article Wikipédia sur eux-mêmes qu'ils amendent régulièrement. Au fil du temps, cette page à la drôlerie irrévérencieuse deviendra profondément poétique et tragique.

  • Il n'y a que dans l'entreprise où trois, voire quatre générations sont obligées de passer ensemble 35 heures, parfois plus, par semaine... Or aujourd'hui, chacune voulant garder ses spécificités, le risque d'un choc générationnel est grand, et presque inévitable !
    Pour le réduire, il est essentiel de savoir comment fonctionnent ces différentes générations dans l'environnement du travail, mais aussi en dehors, et d'en tenir compte. C'est ce que nous apprend à faire, avec humour et finesse d'analyse, Elisabeth Lahouze, spécialiste en ce domaine.
    Ce livre passionnant ne décrit pas seulement la situation des uns et des autres mais va beaucoup plus loin. C'est le premier ouvrage qui offre à tous - managers, responsables DRH ou consultants -, les moyens d'adapter leur management (délégation, évaluation, motivation, communication, formation...) en fonction des différences de comportement de chaque génération.
    Ainsi, cette enquête sur le terrain est aussi une très efficace boîte à outils managériale pour le pilotage au quotidien des équipes multi-générationnelles actuelles.

  • Ce que l'on a pris l'habitude d'appeler les « Printemps arabes » draine son lot de mythes et de fantasmes, et nombre de textes se contentent d'appréhender la surface des mouvements avec un regard mêlant fascination et exaltation pour les réseaux sociaux. Or, les reflets numériques de l'expression contestataire ne suffisent pas à expliquer le phénomène. Il faut préférer la connaissance des causes profondes animant les agents et les sujets. À cette fin, trois champs sont investis : les trajectoires de mobilisation, les structurations socio-économiques sous-jacentes et la nature des revendications. À la croisée du droit et de la science politique, E-révolutions et révolutions remet en cause les clichés et propose une nouvelle lecture des révoltes qui ont secoué le monde arabo-musulman en 2011 et 2012. Il analyse les jeux de miroirs déformants véhiculés par les technologies numériques, les mécanismes de régulation émergents et l'apparition d'un nouvel acteur : le contestataire-participant.

  • Il n'y a que dans l'entreprise où trois générations sont obligées de passer ensemble 35 heures, voire plus, par semaine... Chacun voulant aujourd'hui garder ses spécificités, le risque d'un choc générationnel est grand, presque inévitable !
    Pour le réduire, il est essentiel de comprendre comment fonctionnent ces trois générations (18-30 ans, 30-45 ans, 45-65 ans) dans un environnement professionnel mais aussi en dehors, et d'en tenir compte.
    C'est ce que nous apprend à faire, avec humour et finesse d'analyse, Elisabeth Lahouze-Humbert.
    Ce livre passionnant offre à chacun - managers, responsables DRH et consultants - les moyens d'adapter son management (délégation, évaluation, motivation, communication, formation...) en fonction des particularités de comportement de chaque génération.
    Cette enquête est aussi une très efficace boîte à outils managériale pour le pilotage au quotidien des équipes multi-générationnelles actuelles

  • Enfants des années 80, adolescents du nouveau millénaire, adultes d'une hypermodernité revendicatrice et décomplexée.

    Avoir trente ans aujourd'hui, c'est avoir vécu la moitié d'une vie au XXe siècle et l'autre, au XXIe siècle. C'est être à cheval sur deux époques : n'appartenir ni tout à fait l'une, ni tout à fait l'autre.

    Dix auteurs de la relève, dont les styles sont tout aussi variés qure le rythme effréné de cette «ère-seconde» dans laquelle elle vit.

    Guillaume LAMBERT spécule sur la prise de parole, un jour de canicule;
    Frédérick LAVOIE explore les amours utopiques dans un monde qui ne sait plus l'être;
    Caroline ROY-ÉLÉMENT trace le parcours qui mène à l'abandon de la maîtrise;
    Alexandre SOUBLIÈRE scrute les lieux de l'appartenance, matériels et affectifs;
    Mélissa VERREAULT témoigne de l'attente insoutenable du premier baiser;
    Sophie DUPUIS prône les vertus du câble à la maison;
    Mathieu VÉZINA expose la fougue d'un usager compulsif des réseaux sociaux;
    Ralph ELAWANI raconte une famille accro à la technologie, le soir de Noël;
    Philippe BOUTIN plonge dans les bas-fonds du coup de foudre
    Rébecca DÉRASPE sonde la trop grande innocence qui précède la trentaine.


  • Sortir l'Europe de l'impasse

    Ne sentez-vous pas dans l'air une atmosphère pré-révolutionnaire ? Résignées, indignées, les jeunes générations, celles que l'on dit "Y", ne croient guère en l'action politique ordinaire. Mais que faire, dans

  • « La crise, écrivait le philosophe italien Antonio Gramsci, est ce qui sépare l'ancien du neuf ». Nous y sommes. En 2008, tout un monde d'illusions s'est dissipé, révélant les béances d'une crise non seulement financière mais aussi économique, sociale, politique et morale. Le réel a fait son grand retour.
    Dans ce séisme, il est vain de vouloir se raccrocher aux certitudes d'hier. Un monde nouveau est en train de naître sous nos yeux. Plus rude, violent et tragique, il est porteur de défis, de compétitions et même d'affrontements qui ne pourront être relevés sans de nouvelles visions, de nouveaux projets et surtout de nouvelles valeurs. Au coeur des tensions qui traversent la société, l'entreprise est le laboratoire de ce réarmement moral. Les managers, véritables héros du quotidien, y livrent un combat épique contre les recettes managériales d'hier et les mirages technologiques de demain.
    Ce livre vise d'abord à leur offrir des armes pour emporter cette bataille décisive. Les 15 cartouches intellectuelles qu'il contient ont été calibrées pour abattre les chimères médiatiques, idéologiques et managériales auxquelles ils sont confrontés. Forgées sur le terrain de l'entreprise, elles expriment des convictions simples et vraies : la mondialisation est une forme de guerre ; les chefs valent mieux que les process ; le maternalisme ne fait pas le bonheur des travailleurs, le digital n'efface ni l'humain ni l'archaïque, le court-termisme est une prison, l'entreprise doit redevenir une aventure collective...
    Cet ouvrage aborde de façon franche, directe et synthétique l'ensemble des grands enjeux auxquels sont confrontés au quotidien les dirigeants et managers, : le retour de l'autorité, les écueils de la digitalisation, le combat de la mondialisation, l'emprise du court-termisme, les vrais leviers du bonheur professionnel, les nouvelles modalités de l'engagement, les mirages de la génération Y, etc.

empty