• Le prince

    Machiavel

    Ecrit il y a plus de vingt-cinq siècles, l'Arthashâstra propose une véritable doctrine de l'État, moderne, bienveillant et efficace. Kautilya, surnommé le Machiavel indien, porteur d'un conservatisme éclairé y défend autant le bien-être du peuple que l'autorité de son Roi. De cet immense traité, Jean-Joseph Boillot a extrait, traduit et adapté les grands principes de la bonne gouvernance. Parfaitement intemporelles, les questions qu'il aborde sont parfois même d'une étonnante actualité. Comment choisir ses ministres et mettre à l'épreuve leur moralité ? Comment assurer la sécurité des biens et des personnes ? Quel soin porter aux finances publiques et en prévenir les détournements ? Quelle place accorder à la justice ? Qu'est-ce que la souveraineté de l'État ? Alors que les grandes démocraties occidentales souffrent d'une profonde crise de gouvernance, que leurs dirigeants et leurs programmes ne sont plus capables d'enrayer la montée des populismes, le citoyen trouvera peut-être un peu de réconfort et le politique un peu d'inspiration à la lecture de l'un des plus grands traités de l'Inde ancienne.

  • De Platon à Hannah Arendt, en passant par Averroès, Machiavel et Nietzsche, cet ouvrage retrace les moments-clés de l'histoire de la philosophie. Synthétique et pédagogique, il présente l'essentiel de ce qu'il faut retenir pour comprendre les principaux courants. Des citations expliquées introduisent l'oeuvre de chaque philosophe abordé, et des encadrés illustrent ses concepts en s'appuyant sur des exemples de la vie quotidienne. Clair, précis et concret, ce livre montre l'évolution de la pensée philosophique d'hier à aujourd'hui.

  • À travers une lecture groupée de Machiavel, Montesquieu et Tocqueville, cet essai revisite la démocratie telle que nous la connaissons actuellement et a l'ambition de contribuer au débat sur le déclin redouté des valeurs démocratiques de l'Occident.

    Il essaie d'identifier les « valeurs » auxquelles se réfèrent sans cesse nos hommes politiques sans jamais les définir et met ainsi en évidence une quinzaine de thèmes communs à ces trois auteurs qui ont pourtant écrit à des époques bien différentes.

    Ces thèmes délimitent sans équivoque les conditions indispensables à l'exercice d'une démocratie réelle et vivante. Ils précisent en même temps quelles sont les vraies « valeurs » de la démocratie. Sans surprise, les dérives actuelles sont nombreuses.

    Ils permettent de mieux comprendre les dangers et les problèmes auxquels est confrontée aujourd'hui notre démocratie, et de leur analyse découlent les orientations pour y échapper. Sont naturellement évoqués la religion, l'immigration, les lois et la justice, l'équilibre entre liberté et égalité...

    Plutôt que de proposer sa solution, bien qu'il ne cache pas ses préférences, l'auteur préfère le plus souvent poser des questions : la vérité n'est pas uniforme, et, si les directions à suivre sont évidentes, les solutions peuvent être graduées. À chacun de placer le curseur selon sa sensibilité politique.

    Puisse cet essai être utile à tous les honnêtes hommes qui s'intéressent à la vie politique !

empty