• 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

  • Le groupe lyonnais qui a dénoncé les affaires de pédophilie dans l'Église prend la parole. Mais cette fois pour demander une grande concertation nationale afin que la France en finisse avec les violences sexuelles sur mineurs. Un cri, un appel et une sommation. Crucial.
    Dénoncer ne suffit pas. Il faut aussi réformer. Si l'on veut que cesse enfin le massacre moderne des innocents, le saccage de l'enfance abandonnée au silence et à la dénégation.
    Sans le courage de " La Parole Libérée ", l'association lyonnaise qui a révélé les violences sexuelles commises sur les plus jeunes par des religieux, jamais sans doute ce scandale n'aurait été autant connu et débattu au sein de la société française.
    Aujourd'hui, ses membres ne sauraient se satisfaire d'avoir brisé l'omerta. C'est à un véritable Ségur des violences sur mineurs qu'ils appellent. À une concertation nationale incluant les autorités, les experts, les acteurs, les victimes. Et qui sans ignorer l'ampleur de ce fléau dans l'Église, s'appliquerait à tous les lieux qu'étreint ce mal : les institutions, les écoles, les clubs, les foyers, les centres de loisirs, et hélas, les familles.
    Le glaçant état des faits que dresse ce livre blanc, et qui est sans précédent, n'est pas gratuit. Il introduit 30 préconisations claires, simples et possibles, sur les pratiques judiciaires, les politiques publiques, les lois à parfaire.
    Un livre d'information pour que l'on ne puisse plus dire : " Je ne savais pas. "
    Un livre de combat pour que nous changions ensemble la vie de millions d'enfants.

  • L'artiste est inventeur de temps. Il façonne, il donne chair à des durées jusqu'alors impossibles ou impensables : apories, fables chroniques.

    En ce sens pourrait-on dire qu'il « sent le grisou » de l'histoire. Mais comment sentir le grisou, ce gaz incolore et inodore ? Comment voir venir le temps ? Les mineurs, autrefois, utilisaient des oisillons en cage comme « devins » pour les coups de grisou : mauvais augure quand le plumage frémissait. Le frémissement des images ne pourrait-il pas, lui aussi, remplir cet office mystérieux ? C'est ce qu'on tente ici de suggérer à travers un libre commentaire de quelques images « remontées du fond de la mine » mais, surtout, de La rabbia, l'admirable film d'archives politico-poétique de Pier Paolo Pasolini.

  • Les événements actuels concernant les sauvageons des cités, les débats ainsi suscités au sein du gouvernement et les mesures annoncées pour faire face à la délinquance orientent le projecteur sur les principaux acteurs oeuvrant pour et avec les jeunes délinquants : à savoir les éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse. Il nous a donc semblé opportun de réactualiser cet ouvrage qui leur est consacré, paru à l'occasion du cinquantenaire de l'ordonnance de 1945.

    Si les promesses ministérielles concernant les 'sauvageons' des cités sont tenues, un millier d'éducateurs devraient être recrutés rapidement, créant un appel d'air ou une perfusion de sang neuf pour une institution anémiée, paradoxalement sacrifiée depuis 1983 par un Etat qui crie au secours devant le péril jeunes délinquants.

    L'afflux d'une masse d'éducateurs jeunes n'est pas une mince affaire, d'autant qu'il s'agira surtout d'éducatrices si les modes de recrutement actuels sont maintenus. De quelles transformations seront porteurs ces nouveaux professionnels de justice dans un ministère qui ne les aime guère et qui n'a jamais su leur reconnaître une place spécifique ?

    En proposant un regard sociologique sur l'évolution durant 50 ans d'un corps professionnel atypique, coincé entre la toute-puissance des magistrats dans leur ministère et les acquis des éducateurs spécialisés, diplômés d'Etat, cet ouvrage éclaire de manière pertinente l'évolution qui se prépare.

  • Sont analysés sur près de 30 ans, les dispositifs interinstitutionnels et territorialisés d'aide aux adolescents difficiles : des repères socio-historiques pour comprendre les vulnérabilités des acteurs et de l'action publique.

    « Trimballés » entre les institutions de l'aide sociale à l'enfance, de la justice pour mineurs ou de la pédopsychiatrie, les adolescents dits « difficiles », c'est-à-dire sans solution de prise en charge, constituent un défi de taille pour l'action publique, ses organisations et ses professionnels. Ce livre retrace l'histoire de ce problème depuis les années 1980, en mettant l'accent sur le paradoxe d'une « action publique sur mesure », selon lequel plus l'aide est personnalisée, plus elle repose sur un réseau étendu d'intervenants issus d'horizons divers.

     

  • Le roman le plus célèbre de Zola, Germinal, a fait couler beaucoup d'encre. Dans une édition populaire, il a récolté des dizaines de milliers de lecteurs et au cinéma une grande masse de spectateurs. Voici pourtant une nouvelle méthode pour comprendre ce chant de la misère humaine, elle s'appuie sur des faits, sur des chiffres, sur des lois, c'est en quelque sorte une reconstitution de la vie ouvrière - et surtout de la vie minière - sous le second Empire. Chez Zola, les scènes sont exactes, précises, réalistes, mais le lecteur ne sait pas toujours sur quels éléments elles reposent. Dans Anatomie d'un chef-d'oeuvre, on trouvera le canevas du roman chapitre par chapitre (car on ne se rappelle pas toujours l'imbroglio) et l'explication des principaux thèmes qui y sont traités : salaires, prix de la vie, faits de grève, attitude du patronat, maladies des mineurs, enfin, travail de l'enfant dans les mines. Grâce à cette dissection d'un nouveau genre, on saisira à quel moment Zola quitte le réel pour se laisser emporter par l'imaginaire, ce qui est en quelque sorte le propre du naturalisme. On sait qu'Henriette Psichari s'est toujours passionnée pour les questions sociales. Ici, la recherche littéraire s'ajoute à l'intérêt qu'elle porte à la peine des hommes. Bien que s'appuyant sur des faits historiques et sur des textes de lois, on lira avec émotion dans ce livre l'évocation de la vie difficile des gens du Nord à un moment où ce rappel du passé coïncide avec l'intérêt que le public porte au rude et dangereux travail des mineurs.

  • Le but de l'ouvrage est d'ouvrir un champ de recherches sur le thème trop peu exploré de la position des mères dans les cas d'inceste père-fille. À l'heure où, dans nos sociétés occidentales, les fonctions parentales pourraient apparaître comme désexualisées à l'excès ou référées à une idéologie naturaliste de la différence anatomique des sexes (un papa, une maman), cet ouvrage met en lumière la part non délégable de la fonction maternelle dans la construction de la féminité. L'exemple de l'inceste agi du père sur sa petite fille démontre l'importance de la mère non seulement comme ancienne enfant (souvent ancienne victime) mais aussi comme femme pour la construction/reconstruction de sa fille victime.

  • Au début du XXIIe siècle, les réserves naturelles de la Terre s'étaient raréfiées à tel point, que même l'extraction minière des astéroïdes s'avérait insuffisante. Alors que les chances de sauver la civilisation s'amenuisaient, une perspective de survie émergea de l'exploration de Vénus. D'antiques et gigantesques machines motrices abandonnées à sa surface. Lorsqu'on comprit leurs véritables fonctions, elles prirent le nom de MANDUCARE.
    Cette découverte aussi incroyable qu'improbable, relança l'industrie minière en l'obligeant à s'adapter à une technologie extraterrestre. Des équipes de mineurs furent recrutées pour être envoyées sur Vénus à l'entretien des manducares.
    Mais l'opportunité d'avoir accès aux richesses du sous-sol de Vénus attisa complots et convoitises.

    Au-delà des conditions infernales, l'exploitation de Vénus par les manducares promettait d'autres surprises bien plus terribles encore.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le droit de la famille, et notamment de l'enfant, a, en peu d'années, fait l'objet de tant de réformes importantes qu'il est utile aux parents de réviser bien des idées devenues fausses. Quels sont les droits de l'enfant adopté ? Qui exerce l'autorité parentale ? Et si l'enfant commet un délit ? Ce guide a pour but de faire connaître et comprendre les principales dispositions adoptées par le droit français moderne pour assurer à l'enfant une protection actuelle et efficace.

  • Né à Vannes (Morbihan), le 18 mars 1914, Henri Joubrel est docteur en Droit, commissaire du scoutisme, délégué général de l'association internationale des éducateurs de jeunes inadaptés. Il est mêlé depuis de nombreuses années à la vie des tribunaux pour mineurs, des services de protection de l'enfance et des maisons de rééducation. Il a déjà consacré un ouvrage aux "mauvais garçons de bonnes familles". Il éclaire dans ce livre l'ensemble des problèmes que pose la jeunesse en danger.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le livre
    Conçu pour s'adresser aux professionnels en formation et aux cliniciens d'expérience, cet ouvrage, présenté en deux parties, porte sur les approches cliniques de la délinquance sexuelle des mineurs. La première partie traite d'évaluation, la seconde de traitements: prévention, gestion des émotions, éducation, réinsertion sociale et rapports familiaux, entre autres sujets. Il s'agit du premier tome du collectif.

    Les auteurs
    Emmanuel Aubert, Nathalie Auclair, Ian Barsetti, Stéphanie Blondeau, Carole Boucher, Julie Carpentier, Yves Claveau, Anne Dallaire, Martine Jacob, Benoît Leclerc, Denis Lafortune, Samuel Lemitre, Gina Madrigrano, Jean Proulx, Robert Quenneville, Véronique Sion et Monique Tardif, Marc Tourigny.

    Le public cible : les étudiants en criminologie, les professionnels en formation et les cliniciens d'expérience dans les disciplines en sciences humaines et de la santé qui sont rattachés à différents milieux de pratique.

  • Inspiré de la musique, Bleu Bémol est constitué d'assonances, de rythmes, de phrases musicales, de mouvements libres qui tracent le début et la fin de tout ce qui est essentiel. Paul Savoie y approfondit les différentes dimensions du bleu, la couleur, l'état d'âme, cette zone d'être qui lui permet de percer le gris ou de traverser le cristal, deux voies qui façonnent son imaginaire.

    la lumière te maquille de brillance

    ton corps à peau tendue
    bat le tam-tam
    comme le doigt fait parfois vibrer
    la corde la plus triste
    l'accord soutenu de la déchirure

    Par-delà la symbolique du bleu, véritable porte d'entrée pour redécouvrir le monde et son intimité, l'auteur de CRAC (Prix Trillium 2006) explore ici le cheminement passionné de deux êtres l'un vers l'autre.

  • Le nord de la France à la fin du XIXe siècle vu à travers des documents iconographiques et littéraires.

  • La mine était un endroit gigantesque, une sorte de caverne avec mille galeries et des centaines de tunnels. C'était comme un immense labyrinthe tout noir. Un jour, dans son jardin, Léa-Léon avait découvert, en soulevant une grosse pierre, une fourmilière ; c'était, dans la terre, des tas de chemins minuscules où grouillaient des milliards de fourmis, portant sur leur dos des petites miettes de pain. Eh bien la mine c'était pareil, sauf que ce n'était pas des fourmis, mais des hommes, pas des miettes de pain, mais du charbon.

  • Les XIe Journées de l'Association française de droit pénal qui se sont déroulées à la fin du mois de novembre 1991 marquent une étape importante dans la réflexion des pénalistes français sur les problèmes liés à l'enfance et la délinquance. La juxtaposition antinomique de ces deux termes porte en elle toutes les interrogations qui embarrassent les juristes. La protection de l'enfant s'impose au-delà de son innocence. Le mineur délinquant comme l'enfant en danger appellent l'intervention du législateur et requièrent l'attention des juges. L'assistance éducative, les techniques de prévention, les mesures d'aide et d'assistance, le traitement des jeunes délinquants, l'emprisonnement des mineurs, leur défense, la spécialisation des juridictions compétentes posent une série de questions qui ont été traitées avec lucidité et courage par des spécialistes. Ceux-ci, universitaires ou praticiens, sont conscients des maux qui rongent notre société, mais sont aussi confiants dans l'avenir de ces enfants d'aujourd'hui qui seront les adultes de demain et qu'il faut savoir préserver de la délinquance quand ils n'y sont pas encore tombés, et réintégrer très vite dans la société quand par malheur ils ont déjà commis des infractions.

  • Une vision globale des problèmes de prise en charge des mineurs délinquants présentée sous forme d'analyse comparative entre pays européens. Cette synthèse internationale s'intéresse à l'évolution récente de la politique criminelle et à son entrée progressive dans les législations.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Descendre dans la nuit afin d'y trouver ou, plutôt, d'en extraire, peut-être moins cette clarté confuse encore, qui serait la lueur hésitante d'un jour, que la souveraine et pourtant équivoque certitude que l'on nomme la lumière, oui, descendre, j'insiste sur ce verbe, dans cette obscurité qui est comme les entrailles du monde et, comment ne pas y songer, son enfer, voilà qui dès l'abord métamorphose tout mineur en un être mythique dont les vertus, celles d'Héphaïstos, celles d'Orphée aussi, font de cet « horrible travailleur » à la fois un titan, une sorte de rhapsode et un éternel damné.

empty