• La vie du mystérieux Arménien qui a régné sur le monde du pétrole et sur celui de l'art.
    Alors que l'Empire ottoman s'effondre et que les Arméniens sont persécutés, la famille du jeune Kaloust se réfugie à Constantinople.
    Le garçon, déjà connu pour son intelligence hors du commun, est émerveillé par la capitale
    du Bosphore et se pose pour la première fois la question qui allait le poursuivre toute sa vie :
    " Qu'est-ce que la beauté ? "
    Il ne sait pas encore qu'il va régner sur le monde naissant du pétrole, devenir l'homme le plus riche et le plus puissant de la planète... et le plus grand collectionneur de tous les temps.
    Inspiré de faits réels, L'Homme de Constantinople relate la vie extraordinaire du mystérieux Arménien, Calouste Gulbenkian, qui a changé le monde - et consacre définitivement J.R. dos Santos comme un auteur majeur des lettres portugaises et l'un des grands écrivains contemporains.

  • Fernando Pessoa a beaucoup écrit sur lui-même. Un singulier regard peut être vu comme un prélude à son oeuvre et le complément de son chef-d'oeuvre et livre total, Le Livre de l'intranquillité. Les textes qui composent le présent volume révèlent en effet des aspects méconnus de l'auteur à travers des textes et correspondances. Ils constituent un journal de sa vie intérieure, tout entière tournée vers l'auto-analyse.
    On trouvera dans cet autoportrait passionnant, souvent impitoyable, la lente progression d'une personnalité en pleine gestation, depuis une adolescence chaotique jusqu'à une maturité magistrale. Les écrits très intimes rassemblés ici montrent l'angoisse, la solitude et la lucidité de l'écrivain et la genèse de sa personnalité.

  • éveil aux arts

    ,

    • Mango
    • 13 October 2020

    Par le jeu, l'enfant devient acteur de ses apprentissages !Des activités ludiques et pédagogiques pour initier les tout-petits aux arts et développer leurs compétences comme la motricité fine, la découverte des formes et des textures, l'écoute attentive et l'analyse.Activités d'arts plastiques : en jouant avec les matières et en laissant libre cours à son imagination et sa créativité, votre enfant apprend à apprécier le processus artistique tout en abordant de nombreux domaines d'apprentissage.Jeux musicaux : en pratiquant la musique, votre enfant est invité à s'exprimer, découvrir et expérimenter mais aussi à rechercher, collaborer et réfléchir... Nul besoin d'être musicien vous-même ou de disposer d'une collection d'instruments, les activités très simples sont conçues pour favoriser l'éveil de votre enfant.

  • «Je voudrais faire des portraits qui un siècle plus tard aux gens d'alors apparussent comme des apparitions» écrivait Van Gogh il y a justement un siècle. Ces portraits, on peut douter qu'ils apparaissent aujourd'hui?: comble de la valeur marchande, ils sont aussi peu visibles que les effigies des billets de banque. C'est que Van Gogh, qui accessoirement était peintre aussi, est une affaire en or. Dans cette affaire, il est bien au-delà de son oeuvre maintenant, nulle part.
    J'ai voulu le voir en deçà de l'oeuvre?; par les yeux de quelqu'un qui ignore ce qu'est une oeuvre, si ce phénomène était encore possible à la fin du siècle dernier?; quelqu'un qui vivait dans un temps et dans un milieu où la mode n'était pas encore que tout le monde comprît la bonne peinture?:
    Ce facteur Roulin qui fut l'ami d'un Hollandais pauvre, peintre accessoirement, en Arles en 1888. Et bien sûr je n'y suis pas parvenu. Le mythe est beaucoup plus fort, il absorbe toute tentative de s'en distraire, l'attire dans son orbite et s'en nourrit, ajoutant quelques sous au capital de cette affaire en or, sempiternellement.
    Cet échec est peut-être réconfortant?: il me permet de penser que le facteur Roulin se tient nécessairement devant qui l'évoque à la façon d'une apparition, comme le voulait celui qui le fit exister.

  • Apparu à la face du monde le soir du 16 octobre 1978 au balcon de Saint-Pierre de Rome, Jean-Paul II était bouleversant dans sa simplicité et impressionnant dans sa force. Il était là, devant nous, sur nos écrans, ce pape qui venait d'être élu à 58 ans. On sentait le poids de cette nouvelle charge tombant sur ses épaules.Mais jamais dans l'Église on n'avait vu quelqu'un incarner à ce point le charisme de Pierre. Pierre s'appelait Simon, et Jésus, « la pierre angulaire », a changé son nom à dessein. Pour bâtir son Église, il lui fallait la force et la disponibilité d'un disciple prêt à devenir « le rocher de l'unité ». C'est justement ce qui m'a toujours frappé dans la personne de Jean-Paul II : la clarté de la foi, la solidité des fondations. Oui, on peut dire que Jean-Paul II a entendu et mis en oeuvre la consigne de Jésus à Pierre : « Fortifie tes frères dans la foi ! »Voilà donc le regard personnel que je propose : Jean-Paul II, c'est Pierre au tournant du nouveau millénaire.Cardinal Philippe Barbarin

  • 1889. Paris est en effervescence. L'Exposition universelle va bientôt ouvrir ses portes, et il reste encore beaucoup à faire ! L'excitation atteint même les routes alentours, où un immense convoi tente d'atteindre Paris sans encombre.Jules de Bozancourt est sur le point de réaliser ses rêves avec un spectacle d'eaux et de lumière époustouflant. Mais ce jeune Georges, à qui il transmet sa passion de l'électricité, pourrait bien être la raison d'un nouvel échec.Sur le chantier de la tour Eiffel, on manque de main d'oeuvre, il faut recruter. Une chance pour Hippolyte qui pourra ainsi mieux subvenir aux besoins de sa famille.Le Gipsy Book est un livre de sagesse écrit par un vieux gitan, Nanosh Balatta. Il est passé de main en main, a voyagé dans le temps, changeant chaque fois la vie de ceux et celles qui le lisaient.

  • Ursule Mirouët

    Honoré de Balzac

    A Nemours, Ursule Mirouët, jeune femme croyante et sensible aux ondes mystérieuses, a été adoptée par le docteur Minoret, athé et ex-médecin de l'empereur. A la suite d'une séance d'expériences magnétiques à laquelle il assiste, il se convertit et accorde la plus grosse part de son héritage à Ursule. A sa mort, les héritiers présomptifs vont tout faire pour déposséder la jeune femme.

  • Dans la lignée du succès de Découvrir la Bible en un week-end, cet ouvrage propose un parcours à la fois simple et précis dans les évangiles et les Actes des Apôtres en quelques demi-journées.Sa singularité consiste à mettre en lumière l'originalité de chaque évangile en appréhendant le contexte historique et spirituel dans lequel chaque livre a été écrit. Cet opuscule vous ouvre à l'éclairage particulier que chaque évangéliste a apporté sur la vie de Jésus et les tout débuts de l'Église. Toujours désireux d'être le plus pédagogique possible, il vous propose de nombreux repères historiques, géographiques et lexicaux pour lever les zones d'ombre que vous pourrez rencontrer. En trois séquences, à l'aide de lectures guidées et de commentaires inspirés, vous serez ainsi sensibilisés à une nouvelle manière de lire l'Évangile, enthousiasmante et profonde.

  • Considéré comme un classique par les historiens de l'art, le Léonard de Vinci de Kenneth Clark fut publié en 1939. Certes, d'autres points de vue ont depuis été développés à propos de cet artiste hors normes, mais l'ouvrage n'a rien perdu de son intérêt ni de son originalité. Avec une passion communicative, Clark présente la vie et l'oeuvre de Léonard de Vinci (1452-1519) selon une approche chronologique, de ses débuts dans l'atelier de Verrocchio à Florence jusqu'à ses dernières années en France, en passant par ses longs séjours à la cour des Sforza à Milan. Plus que ses recherches scientifiques, c'est son génie pictural qui est ici analysé et décrypté de façon lumineuse, ainsi que son apport unique dans l'histoire de l'art.

  • De Joachim du Bellay à Marguerite Duras, les plus grands écrivains de notre littérature ont connu des moments de faiblesse et ont raté certaines de leurs oeuvres. Histoires aberrantes, personnages inconsistants, style boursouflé, vers boiteux ? ces textes plongent tout lecteur sensé dans la consternation.
    Comment ces auteurs en sont-ils arrivés là ? Tenter de répondre à cette question conduit à interroger, avec l'aide de la psychanalyse, les mystères de l'acte créateur. Si l'oeuvre parfaite, en effet, isolée dans sa plénitude, n'offre souvent que peu de prise à la réflexion, l'oeuvre ratée, par son échec même, dévoile une partie des mécanismes du génie.
    Soucieux d'être constructif et de tirer toutes les conséquences de ses hypothèses théoriques, cet essai propose aussi des améliorations concrètes. Changements de forme, variations dans les intrigues, déplacements de personnages d'un livre à l'autre permettent d'imaginer, entre rêve de perfection et délire de réécriture, ce que ces oeuvres auraient pu être dans des mondes littéraires différents.

  • Vous disposez de deux heures pour découvrir le Nouveau Testament : ce petit guide vous fournira les repères historiques, géographiques et théologiques pour en apprécier toute la saveur. Au fil des pages, vous trouverez des réponses aux questions primordiales :
    Que sait-on de l'existence de Jésus et des étapes de sa vie ?
    Comment est-on passé de Jésus à l'écriture du Nouveau Testament ?
    Quel rôle l'Ancien Testament joue-t-il pour le Nouveau ?
    Clair et pédagogique, ce livre est complété par des encadrés thématiques, des cartes géographiques et un lexique de soixante entrées.

  • On n'a jamais vu, on ne verra jamais, une société vivre et se gouverner sans scénario fondateur, sans narrations totémiques, sans musiques, sans chorégraphies. On n'a jamais vu, on ne verra jamais, une société vivre et se gouverner sans préceptes et sans interdits. On n'a jamais vu, on ne verra jamais, une société vivre et se gouverner sans une « colle » qui fasse tenir ensemble ces registres disparates, c'est-à-dire qui obtienne « la coïncidence des opposés ». Pourquoi ? P. L.

  • Il est regrettable que les critiques ne recourent pas plus souvent aux changements d'auteur, qui permettent de découvrir les oeuvres sous un angle inhabituel. Attribuée à un nouvel auteur, l'oeuvre demeure certes matériellement identique à elle-même, mais elle en devient dans le même temps différente et prend des résonances inattendues qui enrichissent sa perception et stimulent la rêverie.
    On imagine les effets positifs que pourrait avoir l'extension de cette pratique dans l'enseignement où, déjà familière aux élèves, elle permettrait de revisiter à moindre frais les grands classiques. Et dans la recherche scientifique où, en incitant à travailler sur L'Étranger de Kafka, Autant en emporte le vent de Tolstoï ou Le Cuirassé Potemkine d'Hitchcock, elle contribuerait à ouvrir des voies nouvelles.
    />

  • Groom commence au centre Pompidou, Véra Carmi se précipite vers le 5e étage, vers le musée d'Art moderne où l'attend le corps de son supposé mari, Antoine...
    Après qu'il se fut affalé sur « le fauteuil club B3, une oeuvre de Marcel Breuer, un original de 1925 », Madame Achille et M. Alazard, le couple de gardiens de la section, ont traîné le malade dans un couloir, à l'abri des curieux. Ayant essayé de le ranimer, sans succès, ils se décident à appeler la seule personne dont ils ont retrouvé le numéro de téléphone dans les poches du mort. Lorsque Véra arrive sur place, c'est pour apprendre que le cadavre s'est volatilisé.
    Complètement dépassée par les événements, Véra Carmi s'en retourne chez elle où Antoine est déjà là...

  • René Descartes (1596-1650) est le philosophe français qui a inauguré la pensée moderne en fondant le savoir et la morale sur le moi pensant, et non sur une essence du monde antérieure et extérieure à la pensée humaine. Pour le mathématicien et le physicien Descartes, pour cet honnête homme refusant le scepticisme, la vérité fondatrice qu'est le « Je pense » ouvre, grâce à la méthode, sur d'autres vérités - physiques, métaphysiques et morales. Pourtant l'idée de l'existence d'un Dieu infini et vérace qui garantirait à l'esprit humain son pouvoir de juger droitement semble ôter après coup au Cogito son statut de fondement unique du vrai et du bien. Les tensions inhérentes au système cartésien ont nourri la critique de ses contemporains comme de la postérité, ou induit le voeu de simplifier le « cartésianisme ». Ainsi, selon Heidegger, Descartes aurait accordé à la raison humaine une « volonté de puissance » s'épanouissant dans la domination technique du monde. Pire encore, en inventant le « mythe de l'intériorité », il aurait, selon Wittgenstein, durablement fourvoyé la pensée moderne. Le présent ouvrage vise à déployer la complexité de la philosophie cartésienne, à interroger l'effort de Descartes pour concilier les deux mouvements de l'existence humaine : la liberté qu'a le moi de mettre à distance ses objets de pensée et son plaisir à ressentir son incarnation corporelle, pourtant inexplicable.

  • Jean-Pierre Vernant (1914-2007), philosophe et helléniste d'exception, a révolutionné la compréhension de la Grèce antique et la réflexion sur la place des cultures anciennes dans le monde contemporain. Plus de dix ans après sa disparition, le moment est venu de porter un regard distancié sur le parcours d'un homme qui a toujours entrelacé sa vie de chercheur et sa vie de citoyen. Car Vernant s'est nourri en permanence des débats de son époque pour faire de l'étude des anciens Grecs une force intellectuelle libératrice. Mais avec le temps, l'écart se creuse avec les conditions originelles de la création de son oeuvre. Le risque existe que la diversité de cette pensée ne soit réduite aux approximations d'une vulgate appauvrie. Les auteurs sollicités pour ce volume représentent des pays, des disciplines et des courants de pensée divers, de la science politique à l'archéologie, de la philologie à l'histoire de l'art ou l'histoire des religions. Ils mènent une réflexion qui entrecroise les considérations sur l'action de Vernant citoyen, l'analyse approfondie de son oeuvre et la mise en perspective de la réception de cette oeuvre dans différents pays et institutions. En se focalisant sur l'étude du religieux, sur le politique et la question de la cité, enfin sur le rayonnement international de Vernant, ils reconsidèrent une pensée multiforme, la replacent dans son contexte et montrent par quelles voies elle a exercé son influence, bref ressaisissent ce qui en fit l'originalité, la puissance et le rayonnement.

  • Benoît XVI partage son histoire pour la première fois depuis sa renonciation. Joseph Ratzinger est largement reconnu comme l'un des plus brillants théologien et dirigeant spirituel de notre époque. Il est né en Allemagne en 1929 et la montée du nazisme et de la guerre ont profondément marqué sa vie. Ratzinger a été élu pape en 2005, prenant le nom de Benoît XVI. Il a ouvert un chemin de purification pour l'Église catholique romaine à un moment où elle a été secouée par des scandales financiers et des scandales de violences sexuelles. Il a répété à plusieurs reprises que l'Europe devait retrouver ses racines chrétiennes et construire un nouvel humanisme pour le XXIe siècle. Benoît XVI a été mal compris par beaucoup et, en 2013, il a étonné le monde en démissionnant de la papauté. Beaucoup ont vu dans ce geste comme un signe du déclin du catholicisme, mais c'était le contraire : c'était une graine nécessaire pour ouvrir l'Église à une dimension vraiment universelle et au renouvellement entrepris par son successeur.
    Ce livre est préfacé par le pape François et contient le premier entretien de Benoît XVI depuis la fin de son pontificat.

  • L'amiti littraire entre Alain Robbe-Grillet et Roland Barthes a dur vingt-cinq ans. Tout tmoigne de leur profonde et mutuelle estime intellectuelle: leur correspondance prive, leurs textes publis comme les propos qu'ils ont tenus - notamment dans le fameux dialogue qui donne son titre cet ouvrage. Si Robbe-Grillet disait volontiers n'avoir eu que trs peu de vritables amis, il citait toujours, aux cts de Jrme Lindon, le nom de Roland Barthes. En 1980, il crit son J'aime, je n'aime pas, publi ici pour la premire fois, en pensant son ami.En 1985, il pronostique: C'est son oeuvre d'crivain qui prcisment restera. Dix ans plus tard, en 1995, il l'imagine en romancier impatient, allgre, s'amusant rcrire, dans l'euphorie, avec un inpuisable bonheur, Les Souffrances du jeune Werther... Ces textes de Robbe-Grillet sont comme l'cho diffr de ceux que Roland Barthes lui a consacr dans ses Essais critiques en 1964.

  • Fille de pionniers qui travaillent à réduire l'immensité de la forêt canadienne, Maria Chapdelaine a les rêves de ses dix-huit ans : suivre François Paradis, un trappeur dont elle est devenue amoureuse et qui a promis de l'épouser à son retour, le printemps venu. Mais, à la veille de Noël, brûlant de retrouver sa bien-aimée, François quitte le Grand Nord et s'engage sur des chemins que l'hiver a pourtant coupés...Epopée du Canada français, le grand roman de Louis Hémon, écrit en 1913, n'a pas seulement fait date dans la conscience collective québécoise ; par le souffle de son récit et les élans poétiques de son style, il a tenu en haleine des générations de lecteurs, en France et dans le monde entier.

  • Le cinéma de Philippe de Broca qui paraît bien sage, puisqu'il relève de la comédie et du film d'aventures, est en réalité un cinéma ravageur : il mord sur la pensée et la philosophie, explorant les jeux du réel et de l'imaginaire comme la lutte contre le temps et le destin. Il n'imite rien, n'adapte rien, il poursuit dans une forme filmique exigeante des interrogations qui sont celles de la philosophie depuis ses origines et que l'on retrouve parfois dans l'anthropologie avec Michel Leiris, dans la philosophie du langage de John L. Austin ou chez Jacques Derrida. Ce sont ces dialogues imaginaires qui permettent de saisir combien Philippe de Broca est un contemporain à venir.

  • Le sculpteur danois Bertel Thorvaldsen (1770-1844) occupe une place remarquable dans l'histoire de la réception de l'art antique. On peut dire qu'il fut à la sculpture ce que David fut à la peinture, le meilleur des défenseurs du néo-classicisme dans la lignée de Winckelmann. C'est à Rome, où il vécut près de quarante ans, qu'il réalisa la plupart de ses oeuvres, en y recueillant l'hommage d'Antonio Canova. Devenu son grand rival, il s'en distingue par une application plus rigoureuse des canons de beauté propres à la statuaire antique. En témoigne son célèbre Jason et la toison d'or, qui le révèle au public en 1803 et le propulse au premier rang de la scène italienne et internationale. L'ouvrage qu'Eugène Plon lui consacrera en 1867 est le plus complet. Jamais réédité depuis une seconde édition en 1874, il l'est, à l'occasion du 250e anniversaire de la naissance de Thorvaldsen, dans une version présentée et annotée par Eryck de Rubercy. S'y ajoutent les textes sur Thorvaldsen des historiens d'art Henri Delaborde (1811-1899) et Sauveur Jacquemont (1837-1898) qu'accompagne la traduction inédite de textes d'auteurs allemands aussi essentiels que Friederike Brun, August Wilhelm Schlegel (lettre à Goethe), Wilhelm Waiblinger, Friedrich Hebbel et August Kestner.

  • Que d'aventures extraordinaires vivent les héros de la Guerre de Troie ! Ulysse, Cassandre, Achille... Ils franchissent les mers déchaînées, affrontent de terribles combattants, subissent la colère des dieux... et sont victimes de leur funeste destin.12 chapitres pour découvrir les secrets des plus célèbres d'entre eux : à chacun sa fiche d'identité et son récit légendaire magnifiquement illustré, pour mêler savoir et merveilleux !

  • Ce manuel volontairement compact rassemble les conseils de terrain destinés à tous les intervenants d'un projet de construction. Directrice d'un bureau d'études techniques spécialisé en BIM, l'auteur apporte aux questions de base les réponses

  • Préfaces de Bertrand Delcambre et d'Yves Laffoucrière

    La transition numérique s'accélère, mais le chemin à parcourir est encore long ! lisait-on dans la conclusion du Baromètre du numérique publié en mars 2017 par le Plan Transition Numérique dans le Bâtiment. Que l'on soit maître d'ouvrage ou architecte, que l'on exerce dans un bureau d'étude ou une entreprise du secteur, l'intérêt du BIM et de la maquette numérique pour la conception, la construction et l'exploitation des ouvrages ne fait plus de doute aujourd'hui. La question serait plutôt "Comment passer de la réflexion à l'action ?" En moins de 100 pages, Christophe Lheureux propose des solutions fondées sur sa pratique.


    "La demande de formation au BIM monte en puissance, à la fois du côté des maîtres d'ouvrage, des maîtres d'oeuvre et des entreprises. Le besoin de pédagogie restant très important, il faut des manuels de référence pour les guider dans leur découverte et leur apprentissage du BIM, c'est pourquoi je tiens à saluer l'initiative de Christophe Lheureux : il a fait l'effort de rassembler dans ce livre le fruit des expériences conduites depuis 2015 par son entreprise. Au-delà des bonnes raisons pour se lancer, le maître d'ouvrage y trouvera tous les conseils nécessaires pour bien réussir son projet de construction en BIM, tant en termes de moyens humains que d'outils, et sur le plan technique aussi bien que sur le plan managérial."
    Bertrand Delcambre

    "On verra ici que, dans la conduite d'opérations de construction ou de réhabilitation comme dans la digitalisation du patrimoine existant, le BIM peut nous aider à mieux exercer nos métiers : celui de maître d'ouvrage d'abord, celui de gestionnaire ensuite. Le BIM sera bientôt une démarche nécessaire, voire obligatoire, pour les acteurs de la filière immobilière. Présente sur l'ensemble du cycle de vie des projets, de la conception à la déconstruction, cette démarche répond au besoin d'appréhender des projets de plus en plus complexes, à la nécessité de travailler de façon collaborative et d'intégrer différentes obligations, mais aussi à la volonté d'aller dans le sens du développement durable."
    Yves Laffoucrière

empty