• Biodiversité et stratégies : des équilibres dynamiques Nouv.

    En s'appuyant sur de nombreux exemples, tant en sciences humaines et sociales qu'en sciences de la conservation, cet ouvrage nous invite à refonder une approche stratégique de la biodiversité. Il propose un diagnostic profondément renouvelé, ainsi que des leviers pour activer des processus régénératifs en faveur du vivant.

  • Pour vous aider à devenir un plaisancier averti et vous accompagner au fil de vos sorties en mer; retrouvez toutes les règles de base concernant l'achat et l'immatriculation d'un bateau; les permis; la sécurité; la navigation; la pêche de loisir et les écogestes.Ce mémo est l'outil pédagogique indispensable pour comprendre et maîtriser la réglementation en vigueur et exercer vos activités nautiques dans les meilleures conditions.

  • Cet ouvrage retrace les transformations économiques et politiques qui, depuis 1945, ont conduit à cette généralisation de pollutions chimiques devenues aujourd'hui irréversibles, contribuant à façonner des environnements durablement dangereux pour les populations qui y vivent.

  • Ce livre dresse un état des lieux complet et impartial des méthodes alternatives à l'expérimentation animale, dans le cadre de recherches fondamentales ou appliquées. Ces alternatives ne visent pas au remplacement systématique mais à un développement harmonieux des différentes approches afin de répondre au mieux aux questions scientifiques ou réglementaires posées dans le respect de l'animal.

  • Des insectes au menu

    Vincent Albouy

    • Quae
    • 16 June 2016

    Des insectes à notre menu dans le futur !
    Simple rumeur ou prévision crédible ? Un entomologiste et un spécialiste en nutrition se sont associés pour faire le point des pratiques anciennes ou émergentes, des points de blocage ou au contraire de ce qui pourrait devenir la solution au problème alimentaire de demain...Ecrit dans un style humoristique et très accessible, cet ouvrage vous donne toutes les clés pour vous forger votre propre opinion et, qui sait, inscrire des insectes à l'un de vos prochains menus... Vous reprendrez bien une petite chenille ?

  • Récemment, de nombreux rapports de l'OCDE, de la Commission européenne ou encore de divers think tanks et centres de recherche ont abouti à la conclusion que les ménages à faible revenu ont été les plus touchés par la crise financière mondiale et la mise en oeuvre par nombre de gouvernements européens de politiques d'assainissement budgétaire. Bien que leur intensité varie selon les pays, les niveaux d'inégalités et de pauvreté sont en moyenne en augmentation et les ménages européens à faible revenu font face à une grave pression financière. En raison des coupes budgétaires dans le domaine des services publics et de régimes de protection sociale moins généreux et accessibles qu'auparavant, les ménages se retrouvent souvent face à une absence de solution pour faire face à leurs problèmes financiers. Certains n'auront pas d'autre choix que d'accumuler des impayés vis-à-vis de leurs fournisseurs d'énergie, de leur propriétaire, etc., tandis que d'autres souscriront des emprunts, légaux ou illégaux, au coût très élevé. Pris au piège entre les solutions inappropriées proposées par le marché et l'absence de réponse des services publics, ces ménages pourraient bénéficier d'une source alternative de crédit répondant à leurs besoins. Dans ce contexte, l'aptitude de la microfinance - en plein essor en Europe alors qu'elle est largement implantée dans les pays en développement - à proposer une telle alternative aux ménages européens devrait être examinée en détail.


  • Ce manuel contient les connaissances de Base conduisant au choix des matériaux dans le domaine de la construction.

    Tous les paramètres sont examinés : sollicitations mécaniques ou liées au climat, tenue au feu, problèmes relatifs à la san


  • Voici un panorama des principaux types de matériaux, depuis la caractérisation et l'adaptation des sols jusqu'aux vitrages, en passant par les matériaux de structure, d'isolation et d'enveloppe. Ce manuel enseigne comment il convient de les employ

  • À l'heure des robots et du numérique, la terre (habitat, agriculture, paysage, planète) et la nourriture (du corps et de l'âme) sont parmi les préoccupations majeures dans les espaces médiatiques et politiques. Le pétrole et l'abondance qui l'a accompagné nous avaient fait oublier qu'elles sont au fondement des sociétés humaines. La « crise alimentaire » de 2008, qui a secoué plusieurs continents, a rappelé aux gouvernements l'enjeu de la sécurité alimentaire. Après des décennies d'excédents, de baisse du prix des produits agricoles de base, la question de la valeur de la terre et de l'agriculture est de retour. La question de la santé et celle des droits humains prennent une place élargie tant dans les politiques publiques et dans la production de normes alimentaires. Des mouvements sociaux transnationaux s'emparent de la question de l'avenir de l'agriculture et de l'alimentation, et de celle de la « bonne vie ». Pour contribuer à cette réflexion sur l'avenir de la terre et de la nourriture, cet ouvrage étudie la socialisation de l'agriculture, c'est-à-dire sa prise en charge tant par les politiques agricoles (essentiellement nationales) que par l'organisation des marchés dans un cadre national et international. Il le fait en prenant un large recul et mobilise trois temporalités. La première est celle de la planète. La seconde, celle des régimes métaboliques, façons dont l'humanité à différents stades de développement, mobilise matériaux et énergie. La troisième est celle du capitalisme, avec la succession de systèmes hégémoniques (ce qui n'exclue pas de multiples polarités).
    Cet ouvrage réunit des recherches récentes d'économistes, de sociologues, d'historiens et d'agronomes, de différents pays, recherches qui ont en commun de concerner la place de l'agriculture dans l'évolution des capitalismes.

  • Dans cet essai, le Professeur Salin invite chacun à quitter la « route de la servitude » pour se libérer enfin. Il faut oser penser autrement, remettre en question la doxa étatiste et prendre le risque de changer radicalement la politique économique de ces dernières décennies. La sortie de la crise actuelle ne peut passer que par le retour de la liberté d'entreprendre et de contracter. Osez prendre vos responsabilités et empruntez la route de la liberté, qui est aussi la route de la prospérité.

  • Chaque année, près de 530 000 enfants naissent de mères ayant eu une activité professionnelle durant leur grossesse et la majorité d'entre eux sont en bonne santé. Pourtant, malgré toutes les mesures prises, un certain nombre de grossesses présente des complications dont certaines atteignent l'enfant : avortement, mort foetale, naissance prématurée, retard de croissance intrautérin, malformations congénitales, retard de développement psychomoteur. La part tenue par les expositions professionnelles sur ces issues fait régulièrement l'objet d'interrogations.

    Ce livre à la fois scientifique et médical offre un état des connaissances de l'impact des expositions professionnelles sur le déroulement de la grossesse, particulièrement les effets engendrés sur l'enfant à naître. L'ouvrage aborde de nombreux risques : chimiques, biologiques, rayonnements ionisants, ondes électromagnétiques, travail physique, bruit, stress, horaires irréguliers ou de nuit. La réglementation est détaillée ainsi que les résultats des études épidémiologiques consacrées à diverses professions. L'expérience originale du Québec sur ce thème est rapportée. Des propositions sont émises afin d'améliorer la prise en charge de ces risques en milieu professionnel.


  • En 2016, trouver un équilibre entre ce qui est brevetable et ce qui ne l'est pas semble devenu vain : les partisans du brevet ont gagné une guerre commencée dans les années 1960. Mais la brevetabilité du vivant soulève encore les passions et porte à la discussion.
    Pionnière et experte de ces sujets depuis de nombreuses années, Marie-Angèle Hermitte pose ici la question qui fâche : où sont les gouvernants ? Dans ce petit ouvrage, elle nous expose les grandes évolutions des droits intellectuels dans nos sociétés. Elle nous montre combien l'accaparement des dispositifs juridiques par les acteurs industriels est un processus ancien, mené tantôt au grand jour, tantôt de façon subreptice. Le droit des brevets a toujours cherché à étendre son empire, substantiel et géographique. Les brevets sur le "vivant" sont longtemps restés au niveau des méthodes et des dispositifs. Dès la fin des années 1970, sous la pression constante des industriels de la chimie, les microorganismes passent sous l'emprise de la brevetabilité, surprenant presque les pouvoirs publics nationaux et européens. L'auteure examine quelle a été la stratégie des industriels, des offices de brevets et des pouvoirs publics pendant cette période. Elle nous montre combien la généralisation de la brevetabilité du vivant a provoqué chez certains agriculteurs, philosophes, juristes, scientifiques, ou dans l'opinion publique, des sentiments mêlés de sidération et de rejet.

  • La formation des ingénieurs agronomes spécialisés en halieutique, qui a débuté à Rennes en 1970, a très vite mobilisé des passionnés. Ce livre de témoignage regroupe quelques parcours remarquables parmi ces halieutes. Des expériences vécues par des hommes dont rien au départ n'aurait pu laisser présager de telles odyssées mais qui ont tous pour points communs l'amour de la mer et des ressources aquatiques. Le livre raconte des tranches de vie, des épisodes marquants, attachants, ou représentatifs d'une époque et d'un métier.

  • L'Union européenne ne se réconciliera avec ses citoyens que lorsque ceux-ci pourront identi­fier de véritables leaders au niveau des institutions. Partant de ce postulat, l'auteur mène une réflexion à la fois historique et politique sur le leadership, tel qu'il a été exercé dans la Commu­nauté depuis ses débuts, puis dans l'Union européenne jusqu'aux nominations de 2014. Il décrit l'état de grâce des années Delors, les succès de Javier Solana, les défis relevés par Herman Van Rompuy pendant la crise de l'Eurozone, les responsabilités accrues de la Commis­sion sous José Manuel Barroso, le parcours courageux de Cathy Ashton, puis la procédure des spitzenkandidaten, l'élection de Jean-Claude Juncker et le choix de Donald Tusk et de Fedcrica Moghcrini. Mais il souligne aussi les occasions manquées, la tendance naturelle de certains chefs de gouvernement à vouloir garder le contrôle de la construction européenne, leur insistance à vouloir gérer l'Union « de l'arrière » Même si un grand nombre d'acteurs seront toujours impliqués dans l'élaboration et la prise des décisions européennes, le leadership from behind n'est plus suffisant pour faire face aux défis actuels. L'Union a en effet de plus en plus de responsabilités propres; ses réglementations ont une emprise de plus en plus étroite sur la vie quotidienne des gens. Il est donc normal que ceux-ci souffrent de ne pas pouvoir identifier ceux qui les dirigent ou de voir leur sort décidé par des leaders qu'ils n'ont pas choisis.

  • Le temps que vous lisiez ce pamphlet, la législation française se sera allongée de cent soixante-quinze mots et les tribunaux auront rendu mille huit cent soixante-seize décisions.
    Une ou deux nouvelles infractions auront été créées, s'ajoutant ainsi aux onze mille qui existent déjà et que vous êtes supposé connaître.
    Sans conteste, beaucoup d'encre a coulé depuis la rédaction du Code civil de 1804, que Stendhal lisait avant chaque séance d'écriture tant il admirait sa concision. Aujourd'hui, le parlement et le gouvernement légifèrent à tour de bras, promulguant jour après jour une avalanche de textes illisibles, contradictoires et surtout liberticides. Sous les tombereaux de papier, les Français s'enlisent, incapables d'encore maîtriser leur vie et toujours plus désireux de régenter celle de leur prochain. Quand donc la loi se taira-t-elle pour laisser enfin la liberté s'exprimer ?

  • Inspections sanitaires, analyses de laboratoire, traçabilité et étiquetage des produits, audits qualité, certifications de la production, toutes ces procédures placent l'alimentation « sous contrôle ». Depuis leur production jusqu'à la table du consommateur, les denrées font l'objet d'un suivi documentaire continu. Elles sont soumises à de nombreux contrôles qui concernent autant leur qualité sanitaire que les conditions dans lesquelles elles sont produites et commercialisées. C'est ce nouvel environnement de la production agricole, du marché, des mobilisations sociales et des pratiques matérielles des acteurs qui est examiné dans cet ouvrage. Celui-ci explore les conséquences concrètes des dispositifs de surveillance actuellement en place à partir de terrains d'enquête français, anglais et italiens : Que faut-il tracer pour « faire preuve » ? Quelles nouvelles pratiques des producteurs cela engage-t-il ? Quelles sont les modalités de contrôle associées à la norme et comment se déroulent les audits ? Sur quoi et comment se forme le jugement des auditeurs ? Par quels moyens les écarts sont-ils relevés et sanctionnés ? Riche en témoignages, ce livre éclaire également les positionnements des acteurs engagés dans des processus de normalisation. Quel « travail » ont-ils à faire pour répondre à une contrainte de fidélité vis-à-vis de la norme tout en visant la rentabilité économique et l'expansion de leur activité ? Comment articuler productions locales et marché global ? Quelles négociations s'opèrent vis-à-vis des règles de production et des cahiers des charges ? Qui sont les auditeurs et quelle est la spécificité des organismes certificateurs ?

  • Le présent ouvrage reprend les contributions écrites des conférenciers qui ont participé à un recyclage consacré au droit des consommateurs qui s'est déroulé les 12, 19 et 26 mars 1982 aux F.U.S.L. Cette réalisation est le fruit d'une collaboration étroite entre le Centre de droit de la consommation de la Faculté de droit de l'Université catholique de Louvain et la Faculté de droit des Facultés universitaires Saint-Louis. Son but était d'informer les personnes intéressées par l'évolution du droit dans trois domaines susceptibles de mettre en cause les intérêts juridiques et économiques des consommateurs : les clauses abusives, la loi sur les pratiques du commerce et la réglementation des prix. Les principes juridiques qui régissent habituellement chacune de ces matières ont été confrontés aux exigences et spécificités nouvelles suscitées par la revendication de plus en plus affirmée des consommateurs d'être reconnus en tant que tels dans notre système économique. L'information proposée était destinée essentiellement à des praticiens pour une utilisation possible dans leurs activités quotidiennes. Pour cette raison, ces travaux ont été préparés en collaboration avec des personnes et des groupements n'appartenant pas seulement à l'Université mais également confrontées, à divers titres et de façon régulière, à des problèmes de consommation : magistrats, avocats, entreprises, organismes professionnels, organisations de consommateurs et administrations publiques. Il est apparu opportun aux auteurs de l'initiative de mettre à la disposition de tous cet outil de référence et de réflexion.

  • Convaincu que l'alcool enrichit bien plus de vies qu'il n'en détruit, l'auteur décortique les échecs des différentes politiques prohibitionnistes. Les catastrophes économiques et sociales de l'interdiction du gin dans l'Angleterre du 18e siècle auraient dû servir d'exemple. Pourtant, les États-Unis suivront le même chemin avec les mêmes conséquences. En France, si l'Absinthe s'attire les foudres des bien-pensants pour de prétendues raisons de santé publique, son interdiction sera finalement causée par les visées guerrières du gouvernement au début de la guerre de 1914.

  • « L'opinion publique préfère toujours un mensonge simple à une vérité complexe ». Constatant que la phrase d'Alexis de Tocqueville s'applique tout particulièrement aux plantes génétiquement modifiées (PGM), l'Académie d'agriculture de France a souhaité apporter des points de vue mesurés sur le sujet. Un débat s'ouvre ici à partir de questions-clés identifiées par un collectif de scientifiques, agronomes, économistes et sociologues. Pourquoi et comment développe-t-on des PGM ? Quels sont leurs bénéfices ? Leurs effets sur la santé animale et humaine ? La culture des PGM a-t-elle sur l'environnement des effets différents de ceux des cultures traditionnelles ? PGM et cultures non transgéniques peuvent-elles coexister ? Peut-on ressemer des PGM ou les utiliser dans des programmes d'amélioration variétale ? Quels sont les impacts socio-économiques des PGM ? Pourquoi sont-elles mal perçues en Europe ?
    Des réflexions menées, il ressort que les PGM ne sont pas une panacée et ne représentent certainement pas la seule solution d'avenir pour l'agriculture. Elles peuvent cependant apporter des réponses techniques intéressantes et innovantes dans une démarche globale de diversification des pratiques agricoles à l'instar de l'agro-écologie, de l'agriculture de précision ou de l'agriculture biologique. La diversité est un gage de durabilité dans un monde qui devra nourrir 9 milliards d'individus en 2050 avec une agriculture confrontée à des contextes climatiques contrastés et soucieuse de limiter son impact sur l'environnement.

  • Cet ouvrage est une édition entièrement révisée du précédent ouvrage ADEME-AFF de 1999 : Le froid efficace dans l'industrie. Il permet de comprendre et d'identifier des pistes pertinentes (techniques et méthodologiques) pour améliorer l'éco-efficience des installations de froid.
    Ce guide s'adresse à toute la chaîne de valeur du froid industriel : utilisateurs, installateurs, producteurs d'équipements, sociétés d'exploitation et de maintenance, bureaux d'études, consultants, acheteurs, centres de formation et toute personne intéressée par l'amélioration de la performance énergétique des installations de froid industriel.
    Que trouve-t-on dans cet ouvrage collectif ADEME - Association française du froid (AFF) ?
    - les enjeux économiques et environnementaux liés au froid ;
    - les nombreuses dispositions normatives et réglementaires relatives aux installations de froid ;
    - les bases techniques permettant de comprendre l'influence des phases de conception, d'exploitation et de maintenance des équipements sur la consommation énergétique des installations ;
    - de nombreux schémas, pictogrammes, figures et tableaux simplifiés ;
    - trois synthèses et une infographie récapitulant les axes d'amélioration à connaître.

  • En tant qu'instrument d'intervention dont disposent les gouvernements pour résoudre un problème public, la réglementation doit favoriser le bien-être social, tout en évitant les effets néfastes sur l'économie et les entreprises. Son efficacité est évidemment tributaire de la qualité des analyses et des évaluations qui ont été menées au préalable. Conséquemment, la mise en place d'éléments d'aide à la prise de décision est nécessaire pour appuyer les gouvernements dans la formulation d'une réglementation efficiente.

    L'analyse d'impact réglementaire (AIR) est une méthode d'évaluation pour examiner les effets anticipés d'une action publique et communiquer ces informations aux responsables politiques.

    Cet ouvrage traite des enjeux de l'AIR ainsi que des repères méthodo­logiques et des étapes à suivre pour la réaliser. Il aborde les notions relatives à la documentation et à la formulation de problématiques publiques et expose les méthodes efficaces en matière de collecte et de traitement des données. Il présente les techniques reconnues pour mesurer le rendement d'une intervention publique, puis les meilleures pratiques visant à éclairer la prise de décision et à communiquer les résultats d'une AIR. Enfin, il comporte des études de cas propres à la France et au Québec pour contextualiser ce type d'analyse à l'aide d'exemples pratiques.

    Proposant un parcours balisé pour la réalisation de meilleures AIR, il servira de guide aux étudiants, aux analystes, aux gestionnaires, aux parties prenantes du secteur privé et, pourquoi pas, aux parlementaires concernés et intéressés par les concepts et les méthodes de l'AIR.

  • Cette analyse des dispositifs mis en place pour lutter contre les effets pervers des industries extractives sur l'environnement passe en revue les risques encourus et les tentatives de solution. De plus, elle explique les raisons pour lesquelles la législation dans les pays en développement n'a pas permis de réduire les dommages pour l'environnement autant que l'on pouvait le souhaiter et comment les méthodes de production des compagnies minières ont néanmoins évolué dans des directions moins préjudiciables pour l'environnement. Cet ouvrage met clairement en évidence les perspectives que peut offrir pour les pays en développement ce que l'on a appelé « l'impératif environnemental » pour autant que stratégie économique et politique de l'environnement soient coordonnées.

  • Les substances psychoactives auxquelles recourent parfois des personnes salariées ne se limitent pas aux produits alcoolisés qu'ils soient ou non autorisés sur le lieu de travail. Malgré la relativité des données sur l'usage de drogues illicites en milieu professionnel, l'augmentation constatée de la consommation en population générale impose l'idée d'une progression du phénomène au sein du monde salarié. Si la question demeure fondamentalement sociétale, l'entreprise y est aujourd'hui effectivement confrontée au prisme particulier de ses responsabilités en matière de santé et de sécurité, mais aussi au regard de ses méthodes d'organisation et modes de fonctionnement. Quelles exigences peut-elle avoir ? Quels contrôles peut-elle exercer ? Quelles réponses peut-elle adopter dans une logique de répression et/ou de prévention ? Au-delà des enjeux de santé et de sécurité au travail, l'entreprise doit-elle être investie de missions de santé publique ?

  • Cette recherche collective ambitionne de revisiter les sources du droit, en ce compris les sources « nouvelles » dont on rend généralement compte sous le label « soft law ». L'importance et la diversité des enjeux théoriques et pratiques soulevés par cette entreprise, tout comme l'ampleur du matériau abordé, ont justifié la publication de quatre volumes. Si, à des fins avant tout pédagogiques, la classification des contributions suit la voie classique de la pyramide des normes, ce plan ne préjuge cependant nullement du contenu des analyses (qui, à bien des reprises, révèleront les « bougés » de la pyramide et la pertinence du modèle du droit en réseau). Ces quatre volumes sont le fruit de la collaboration du Séminaire interdisciplinaire d'études juridiques (SIEJ) et du Centre interdisciplinaire de recherches en droit constitutionnel et administratif (CIRC), tous deux ancrés aux Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles. Ce deuxième volume a pour objet les normes internes infraconstitutionnelles. Il poursuit l'enquête entreprise dans le volume 1 en étudiant les actes, de nature hard ou soft, qui relèvent de la fonction normative, mais cette fois aux niveaux législatif et réglementaire. Ce deuxième volume rassemble en outre les contributions consacrées aux fonctions administrative, juridictionnelle et contractuelle.

empty