• « LES CRISES NAISSENT QUAND LES ENTREPRISES NE SE TRANSFORMENT PAS. »

     

    Ce livre, écrit par un spécialiste reconnu de la gestion de crise (qualifié par la presse de « sorcier du redressement industriel », de « redresseur d'entreprise en série » ou de « star du retournement des entreprises »), est un voyage passionnant à travers les tenants et aboutissants de la gestion de crise opérationnelle, avec une soixantaine d'exemples ou cas concrets émaillant les thématiques développées.

     

    Faire face à l'urgence, gérer les difficultés financières, savoir communiquer avec les salariés ou avec la presse, éviter les erreurs courantes... : l'ouvrage propose des éléments précis de méthodologie et de nombreux conseils pour réussir à gérer la crise et transformer son entreprise en profondeur. Il est par ailleurs enrichi de 25 témoignages de personnalités qui ont été confrontées à une crise et ont su rebondir.

     

    À l'heure de la crise inédite du coronavirus, ce livre préparera les dirigeants à affronter l'avenir.

     

    Arnaud Marion est un dirigeant français expert depuis 30 ans dans la gestion des crises, stratégies de transformation des modèles économiques, opérations complexes et restructurations. Il a travaillé sur 300 différents cas et a exercé 45 mandats de direction générale dans le monde bancaire, industriel ou des services.

     

    C'est un redresseur d'entreprises en série. Il a été appelé en 2018, par les actionnaires de Smovengo (opérateur du Vélib' Métropole) pour résoudre la crise opérationnelle du démarrage. Il a été administrateur indépendant de Solocal, où il a mené les négociations pour réduire la dette et a participé au pilotage du plan de réduction des coûts. Il a restructuré en 2012 le groupe agro-alimentaire breton Doux-Père Dodu. Il a également travaillé sur les dossiers Heuliez, Le Lido, les Pianos Pleyel, la Salle Pleyel, Hersant Media (Nice Matin et La Provence)...

     

    Il a débuté sa carrière en 1987 chez Arthur Andersen, avant de rejoindre en 1993 le Groupe Edmond de Rothschild. Il a fondé son cabinet de gestion de crises en 2001 à Paris, et en 2014 à Londres (Marion & Partners Ltd). Il a fondé en avril 2020 l'Institut des hautes études en gestion de crise pour former les dirigeants à la gestion des crises et transformations. Il est membre de l'ARE (Association pour le retournement des entreprises).

  • Les experts et les consultants sont désormais omniprésents dans le monde du travail. Leur rôle est notamment central dans l'immense opération dite de « réorganisation » ou de « restructuration » des entreprises. Consultants, conseils et avocats de tout poil sont au service des patrons dans leurs efforts pour tirer plus de profit des salariés qu'ils emploient. Mais on les trouve aussi aux côtés des représentants qui défendent les intérêts des personnels. Quelles sont les nouvelles formes de l'expertise au service des patrons ? Et quelles ressources les syndicats ont-ils réussi à construire dans ce domaine ? Comment se mènent les batailles d'experts ?
    Les textes rassemblés dans ce numéro font la lumière sur des enjeux décisifs mais trop souvent rendus illisibles, précisément parce qu'ils sont réservés aux experts. Ils montrent aussi que l'essor d'un vrai marché syndical de l'expertise ne se fait pas toujours au bénéfice des salariés. Et ils insistent enfin sur l'importance des formes autonomes d'expertise que les militants et les professionnels doivent construire et mobiliser eux-mêmes pour se défendre efficacement face aux restructurations.

  • Avec plus d'un actif sur dix sans emploi, comment inverser durablement la courbe du chômage en France ? Effets d'annonce et marketing politique ne suffisent plus. Face à un chômage de masse qui ne décroît pas depuis un quart de siècle, les responsables politiques et l'ensemble des acteurs économiques et sociaux, trop souvent résignés, doivent enfin s'attaquer aux causes profondes de cet échec collectif.
    Dans cet ouvrage, Bertrand Martinot questionne les logiques et les blocages qui caractérisent depuis plusieurs décennies l'arsenal de nos politiques de l'emploi. Chiffres et comparaisons internationales à l'appui, il évalue ces politiques, leurs succès et leurs échecs. Pour la première fois, l'enjeu de la lutte contre le chômage est abordé sous tous ses angles - politique, économique, social - dans une analyse sans concessions.
    Au-delà du constat, l'auteur définit les conditions d'un retour au plein emploi : baisse des charges, réforme du SMIC, de l'indemnisation du chômage et de la politique de l'emploi, tout en dessinant les contours d'une « flexisécurité » à la française. Enfin, il propose une nouvelle régulation de l'emploi, fondée davantage sur la négociation sociale et moins sur la norme étatique. Un projet politique ambitieux pour répondre à la première préoccupation des Français.


  • En 1990 France Télécom amorce son processus de restructuration, première marche vers la privatisation.

    Michèle a atteint le grade d'Inspecteur Principale dans l'entreprise.
    Elle présente le double handicap d'être une femme cadre dans une hiérarchie très masculinisée, et de gérer des services sociaux appelés à disparaître. Dans l'entreprise on gomme l'humain décrété non productif et coûteux, au profit de la rentabilité.
    Un protocole de « Schémas de courbes de deuil » institué au mépris de toute humanité est censé pousser sans douleur, les indésirables vers la sortie...
    Michèle Arnaud, entrée en écriture pour survivre, témoigne de ce procédé d'éviction qui a conduit certains de ses anciens collègues au suicide.
    L'ironie douce-amère qui imprègne le récit en facilite la lecture, sans jamais masquer le poids de la souffrance au travail et sa répercussion sur le déroulement de la vie de l'auteur.

  • Restructuration

    Karl DAZIN

    Patrick Lambert, le Directeur de la Construction est poussé du dernier étage d'un immeuble en chantier et s'empale sur des fers à béton quinze mètres plus bas. Sa disparition aiguise les appétits des cadres supérieurs de la SIFOP dont la Restructuration doit être finalisée avant le 31 décembre. 
    La compétition pour faire partie de l'équipe du Grand Paris va se révéler mortelle. Chacun jouera son rôle, les manipulateurs avides de pouvoir, les pervers humiliant leurs collaboratrices, les scrupuleux et les jouisseurs du quotidien.
    Vincent Landrellec, quadra dynamique confond jeu d'échecs et plan de carrière. Sera-t-il soupçonné de meurtre par le capitaine Delgado, le flic aux méthodes intuitives ? Sa fugue amoureuse à Marseille avec la troublante Zoé pimente sa vie, mais est-elle totalement innocente ?Restructuration est mon deuxième roman.
    Documenté de l'intérieur, il brosse un tableau acide du management par le stress et s'attache à pénétrer la psychologie d'un personnage ordinaire qui bascule dans la folie. 
    Ce polar vous entraînera dans l'univers cruel d'une compétition pour le pouvoir entre les cadres d'une société immobilière de la ville de Paris.

  • "Votre organisation gère-t-elle la complexité en rendant les choses plus compliquées encore ? Si c'est le cas, vous n'êtes pas les seuls. Selon l'indice de complexité du Boston Consulting Group, la complexité de l'environnement économique a été multipliée par 6 ces soixante dernières années. Dans le même temps, la complication des organisations, marquée par une multiplication des structures, processus, systèmes, comités et instances de prise de décision a été multipliée par 35.
    Les solutions utilisées par l'entreprise pour répondre à des exigences de performance devenues plus complexes ont, en fait, créé des labyrinthes organisationnels qui brident la productivité et les capacités d'innovation tout en démotivant les individus avec toujours plus de souffrance au travail. Pour répondre à la complexité, les dirigeants doivent mieux tirer parti de l'intelligence de leurs collaborateurs. Ce livre montre comment y parvenir et détaille les implications pour les dirigeants d'entreprises, en termes notamment de redéfinition des organisations et des modes de management.
    Yves Morieux et Peter Tollman présentent six règles éprouvées pour aider les entreprises à répondre à la complexité, créant ainsi plus de valeur tout en éliminant la complication et les coûts induits, à la fois économiques et humains. En montrant comment chaque règle fonctionne, les auteurs donnent des clés pour mieux répondre à la complexité du monde des affaires tout en simplifiant les organisations. Ce livre s'appuie sur de nombreux exemples d'entreprises qui ont obtenu un effet multiplicateur pour leur performance en utilisant ces règles."

  • Le non-lieu

    Paez-Oliva Juan

    Philip Mankid est interné au Centre de renouvellement pour tentative d´émasculation sur son supérieur hiérarchique. Pablo Mendoza, un co-pensionnaire, pour avoir dévoré son chien. Deux charmantes infirmières, Rosemary et Rebecca, se donneront corps et âme afin de les remettre dans le droit chemin. Oui, mais quel chemin ? Car où mène cette route passablement tortueuse confinant à la lubricité ? Et quelles sont les réelles motivations du Professeur Théodore Edison, Docteur ès Psychologie en chef du Centre ? À l´en croire, rien moins que la restauration de l´harmonie sur Terre. Et ce grand spécialiste des taches d´encre n´hésitera pas à employer des méthodes radicales pour atteindre son noble dessein.

  • Les auteurs examinent la nature et les effets de la décentralisation dans le secteur scolaire et présentent les composantes essentielles de cette restructuration : décentralisation des décisions et participation accrue des parents et de la communauté, imputabilité des décideurs, professionnalisation de l'enseignement et prescription d'un programme national commun recentré sur les savoirs de base.

  • Face aux nombreux bouleversements que subissent les organisations et les équipes de travail, comment peuvent agir les personnes chargées d'introduire les changements alors qu'elles ne sont généralement pas préparées à faire face à de telles situations? Un ouvrage essentiel pour reconnaître les conditions internes de l'environnement des organisations qui se prêtent au changement, identifier les éléments déclencheurs, traiter avec les résistances, comprendre comment sont vécues les différentes phases du changement, déterminer les stratégies d'intervention les plus appropriées, etc.

  • Les auteurs tentent de déterminer ce que font les organisations internationales liées à la question de la dette et pourquoi elles le font (BRI, FMI, Banque mondiale, OCDE); ils précisent ensuite ce qu'est la dette internationale et comment elle est gérée. Enfin, ils distinguent clairement les dettes officielles et les dettes privées et proposent le réaménagement et la restructuration de la dette internationale.

  • L´auteure dévoile ici la face cachée de la perestroïka, celle que nous sommes à cent lieues de soupçonner, mais la seule que connaissent les Soviétiques dont le niveau de vie, en chute libre, baisse d´un cran chaque jour.

  • De plus en plus, on s'interroge sur le rôle de l'État; on tente de réduire sa taille; on s'attaque au déficit; on tend vers la privatisation, la sous-traitance et la tarification des services publics. Les réformistes de la gestion des organisations proposent d'alléger les structures, de supprimer la paperasserie, de responsabiliser les gestionnaires publics, d'innover, de décentraliser. Cet ouvrage qui s'adresse aux fonctionnaires, aux étudiants et à tous ceux qui s'intéressent à l'administration publique présente les dernières recherches sur les réformes administratives, les stratégies et les performances des organisations publiques, la justice, l'administration et la formation des gestionnaires publics.

  • En montrant les dynamiques sociales qui façonnent le travail, compris en tant que rapport social qui dépasse la seule sphère de production qu'est l'entreprise, cet ouvrage collectif a choisi de croiser l'étude des changements dans les milieux de travail et les institutions publiques qui « accompagnent » le retour à l'emploi. Il met en discussion ces deux domaines de recherche : les rapports sociaux dans le travail et en dehors, afin d'appréhender les similitudes et de définir les statuts et identités sociales des individus. Les injonctions à la responsabilisation comme les processus d'individualisation et la casse des collectifs de travail sont suivis à partir de différentes enquêtes qui entrent en résonance : dans le secteur public comme dans le privé, dans l'industrie comme dans le tertiaire, auprès d'ouvriers comme d'employés, dans les agences pour l'emploi et les cellules de reclassement, en appréhendant les fermetures de sites comme les restructurations internes aux entreprises.

empty