ISABELLE PERRIN

  • Trio

    William Boyd

    • Seuil
    • 6 May 2021

    Dans la station balnéaire de Brighton, indifférents au tumulte du monde en cet été 1968, trois personnages sont réunis pour les besoins d'un film dans l'esprit des « Swingin' Sixties ». Tous ont une double vie. Talbot Kydd, producteur chevronné, affronte les embûches du tournage (réécritures du scénario, erreurs de casting, défection de l'actrice principale) et se demande comment faire son coming out. Anny Viklund, jeune beauté américaine à la vie amoureuse chaotique voit réapparaître son ex-mari, terroriste en cavale, et suscite l'intérêt de la CIA. Quant à l'épouse délaissée du metteur en scène, Elfrida Wing, autrefois saluée comme « la nouvelle Virginia Woolf » avec son premier roman, elle combat sa panne d'écrivain à grand renfort de gin tonic.

    À travers ces trois êtres désemparés et attachants, Boyd nous entraîne dans les coulisses de la duplicité et de la simulation, là où se trame le scénario de nos vies secrètes au détriment des apparences. Il nous livre un récit tendre et jubilatoire, qui restitue avec brio l'esprit d'une époque.

    Traduit de l'anglais par Isabelle Perrin

  • Retour de service

    John Le Carré

    • Seuil
    • 28 May 2020

    À quarante-sept ans, Nat, vétéran des services de renseignement britanniques, est de retour à Londres auprès de Prue, son épouse et alliée inconditionnelle. Il pressent que ses jours comme agent de terrain sont comptés. Mais avec la menace grandissante venue de Moscou, le Service lui offre une dernière mission : diriger le Refuge, une sous-station du département Russie où végète une clique d'espions décatis. À l'exception de Florence, jeune et brillante recrue, qui surveille de près les agissements suspects d'un oligarque ukrainien.
    Nat n'est pas seulement un agent secret. C'est aussi un joueur de badminton passionné. Tous les lundis soir dans son club il affronte un certain Ed, grand gaillard déconcertant et impétueux, qui a la moitié de son âge. Ed déteste le Brexit, déteste Trump et déteste son travail obscur. Et c'est Ed, le plus inattendu de tous, qui mû par la colère et l'urgence va déclencher un mécanisme irréversible et entraîner avec lui Prue, Florence et Nat dans un piège infernal.
    Avec Retour de service, John le Carré, en éminent chroniqueur de notre époque, livre un portrait du monde que nous habitons, glaçant, délicatement satirique et porté par une tension constante.
    Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Isabelle Perrin
    "Aucun autre écrivain n'a su mieux que John le Carré restituer – sans pitié à l'égard des politiciens – les affaires publiques et les coulisses secrètes de notre temps." The Guardian
    "Subtil, désabusé, impeccable. Un bonheur de lecture, de la première à la dernière page." The Daily Mail
    "Retour de service tombe à point nommé comme le signal urgent d'un lanceur d'alerte". The Washington Post
    Bio auteur à venir.
    Isabelle Perrin, que tout destinait à une sage carrière universitaire, contracte le virus de la traduction littéraire auprès de sa mère Mimi. Les incurables duettistes cosigneront plus de trente traductions, dont tous les romans de John le Carré depuis La Maison Russie.

  • Mes voisins les Goolz t.2 ; le monstre du marais des Mauves

    Gary Ghislain

    • Seuil jeunesse
    • 14 February 2019

    Depuis que Frank Goolz et ses filles, Ilona et Suzie, se sont installés dans la maison d'en face, la vie d'Harold est devenue... fantastique ! Sa mère, hélas ! lui a interdit de traîner avec les Goolz et le voici de nouveau condamné à lire au lieu de vivre.
    Mais d'étranges disparitions ont lieu dans le voisinage et, pour les Goolz, aucun doute : la créature du marais des Mauves s'est réveillée...
    Comment résister à une nouvelle aventure aux côtés d'Ilona et de Suzie ?
    Surtout s'il s'agit d'une authentique chasse au monstre...

  • Les vies multiples d'Amory Clay

    William Boyd

    • Seuil
    • 8 October 2015

    Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la très jeune Amory Clay se voit offrir par son oncle Greville un appareil photo et quelques conseils rudimentaires pour s'en servir. Elle ignore alors que c'est le déclencheur d'une passion qui façonnera irrévocablement sa vie future.
    Un bref apprentissage dans un studio et des portraits de la bonne société laissent Amory sur sa faim. Sa quête de vie, d'amour et d'expression artistique l'emporte bientôt dans un parcours audacieux et trépidant, du Berlin interlope des années vingt au New York des années trente, de Londres secoué par les émeutes des Chemises noires à la France occupée et au théâtre des opérations militaires, où elle devient l'une des premières femmes photoreporters de guerre.
    Sa soif d'expériences entraîne Amory vers d'autres conflits, des amants, un mari, des enfants, tandis qu'elle continue à poursuivre ses rêves, à combattre ses démons.
    À travers le destin singulier et l'objectif téméraire d'une femme indépendante et généreuse, William Boyd nous promène au gré des événements les plus marquants de l'histoire contemporaine.
    Une ode magnifique à la liberté des femmes !
    William Boyd, né à Accra (Ghana) en 1952, a étudié à Glasgow, Nice et Oxford, où il a également enseigné la littérature. Auteur réputé de fiction, d'essais et de théâtre, il est également scénariste et réalisateur. Avec Susan, sa femme, il partage son temps entre Londres et la Dordogne.
    Isabelle Perrin, que tout destinait à une sage carrière universitaire, contracte le virus de la traduction littéraire auprès de sa mère Mimi. Les incurables duettistes cosigneront plus de trente traductions, dont tous les romans de John le Carré depuis La Maison Russie.

  • Tous ces chemins que nous n'avons pas pris

    William Boyd

    • Seuil
    • 2 November 2017

    Un don juan patenté s'impose la chasteté mais compense en collectionnant les baisers volés ; un kleptomane retrace son parcours de vie à travers les objets qu'il a dérobés ; un couple séparé se retrouve par hasard et remonte les cinq ans de sa relation, en partant de la rupture banale pour revenir au coup de foudre initial ; une jeune femme qui accumule les échecs professionnels et amoureux réussit à toujours avancer en faisant du surplace ; un acteur naïf voit sa vraie vie se transformer en un cauchemardesque thriller de série B.
    Tous ces chemins que nous n'avons pas pris nous donne à voir ces rencontres fortuites qui font affleurer le passé à la surface de nos émotions, ces décisions impulsives qui changent irrévocablement le cours d'une vie, ces hésitations et renoncements qui compliquent tout.
    Des nouvelles pleines d'humour, de sensibilité et de surprises qui mettent en valeur une fois de plus le regard pénétrant, malicieux et bienveillant de William Boyd et son talent unique de conteur.
    William Boyd est né à Accra (Ghana) en 1952 et a étudié à Glasgow, Nice et Oxford, où il a également enseigné la littérature. Auteur réputé de fiction, d'essais et de théâtre, il est aussi scénariste et réalisateur. Il a repris en 2013 le flambeau de la saga " James Bond " créée par Ian Fleming.
    Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Isabelle Perrin
    Isabelle Perrin, que tout destinait à une sage carrière universitaire, contracte le virus de la traduction littéraire auprès de sa mère Mimi. Les incurables duettistes cosigneront plus de trente traductions, dont tous les romans de John le Carré depuis La Maison Russie.

  • Le chant de la mission

    John Le Carré

    • Seuil
    • 29 May 2019


    Fils naturel d'un missionnaire catholique irlandais et d'une villageoise congolaise, Bruno Salvador, alias Salvo, a gardé de son enfance africaine une passion immodérée pour les langues. Devenu interprète éminent, il est régulièrement sollicité par de grandes entreprises et des tribunaux, mais aussi par le Renseignement britannique.
    Envoyé sur une île perdue pour une mission d'interprétariat lors d'une conférence secrète entre des bailleurs de fonds occidentaux et des chefs de guerre rivaux dont l'objectif affiché est de rétablir l'ordre et la paix en République démocratique du Congo, il devient malgré lui le seul témoin des machinations cyniques qui s'ourdissent dans l'ombre pour dépouiller de ses richesses un pays déjà ravagé par la guerre. Or l'amour qu'il porte à Hannah, la belle infirmière congolaise, a rallumé en lui l'étincelle de la conscience africaine qui couvait sous l'éducation catholique rigide jadis reçue à l'école de la Mission. Le naïf Salvo saura-t-il s'affranchir des inhibitions qui le brident pour devenir le héros d'un noble et dangereux combat ?
    John le Carré est né en 1931. Après des études universitaires à Berne et Oxford, il enseigne à Eton, puis travaille pendant cinq ans pour le Foreign Office.
    Son troisième roman, L'Espion qui venait du froid, lui vaut la célébrité. La consécration vient avec la trilogie La Taupe, Comme un collégien et Les Gens de Smiley, suivie de son roman le plus autobiographique, Un pur espion. Le Chant de la Mission est son vingtième roman.

  • Le directeur de nuit

    John Le Carré

    • Seuil
    • 28 July 2017

    L'Anglais Jonathan Pyne est devenu directeur de nuit d'un palace suisse pour fuir ses démons: la mémoire d'un père héroïque qu'il croit mort au champ d'honneur, sa propre expérience de soldat en mission clandestine en Irlande, son mariage raté, ses angoisses existentielles. Mais, rattrapé par son passé lorsque la femme qu'il aime est assassinée, il se laisse recruter par un agent secret afin de démasquer le commanditaire du meurtre, un milliardaire aussi fascinant que répugnant, qui se livre impunément à des trafics en tous genres.
    Sa dangereuse traque de "l'homme le plus ignoble au monde" l'obligera à s'inventer de multiples avatars au risque de se perdre lui-même, et l'entraînera de la Cornouailles au Québec -en passant par les Bahamas, les Caraïbes et le Panama- mais surtout au coeur des labyrinthes du pouvoir, où se trament des alliances contre nature entre la communauté du renseignement et les barons du trafic d'armes.
    Le Directeur de nuit marque un tournant dans l'oeuvre de John le Carré: premier roman de l'après-guerre froide, il fait la part belle à l'action, menée tambour battant, tout en dénonçant la décadence de Services secrets devenus aussi immoraux que les criminels qu'ils ont pour devoir de pourchasser.
    Traduit de l'anglais par Mimi et Isabelle Perrin

  • La pathétique histoire de Birdie Bloom

    Temre Beltz

    • Seuil jeunesse
    • 12 September 2019

    Au Foyer Salles-Cardeur pour les Pathétiques, la lumière n'entre jamais et Birdie Bloom a appris à être seule et malheureuse. Car c'est ainsi, à Fabulia : les orphelins sont condamnés à une triste existence. Si seulement elle avait une amie, elle pourrait échapper à son terrible sort... Mais comment en trouver une lorsqu'il est interdit de jouer, de rire ou même de parler ?
    Alors quand, par erreur, Birdie reçoit une lettre d'Agnès Edmée Crabouille, elle saisit sa chance : Agnès sera cette amie ! Tant pis si c'est une sorcière et que les sorcières, ici, sont encore plus méchantes qu'ailleurs.
    Et ensemble, elles mettront fin à l'affreuse tyrannie qui règne sur Fabulia !
    Une histoire de renaissance et d'amitié pleine de surprises, de magie et d'espoir.

  • Amanda et les amis imaginaires

    ,

    • Seuil jeunesse
    • 1 October 2015

    Rudger est le meilleur ami d'Amanda. C'est un ami imaginaire alors quand Amanda, victime d'un accident, tombe dans le coma, Rudger commence à s'estomper...
    Sauvé in extremis de la disparition par un petit groupe d'amis imaginaires résistants et capables de le maintenir en vie, il doit toutefois trouver très vite un enfant réel croyant en lui et lui permettant d'exister. Mais Rudger n'a qu'une obsession : retrouver sa place dans l'imaginaire d'Amanda, sa seule véritable amie. Pour elle, il prendra tous les risques, même celui d'affronter le redoutable M. Butor, un être démoniaque capable d'avaler n'importe quel imaginaire...

  • L'amour est aveugle

    William Boyd

    • Seuil
    • 2 May 2019

    1894. Accordeur surdoué à l'oreille absolue, le jeune Brodie Moncur, employé d'un vénérable fabricant de pianos à Édimbourg, accepte avec joie un poste important dans la filiale parisienne, fuyant ainsi l'ennui de la province et la hargne de son pasteur de père. Mais sa rencontre avec John Kilbarron, le " Liszt irlandais ", et la maîtresse de ce dernier, la soprano russe Lika Blum, dont il tombe fou amoureux, va changer inéluctablement le cours de son existence. Devenu indispensable au pianiste, il le suit de Paris à Saint-Pétersbourg, où sa liaison clandestine avec Lika est éventée par Malachi, le frère maléfique de Kilbarron.
    Dès lors convaincu d'être traqué, Brodie ne cessera d'errer et de courir d'un bout à l'autre de l'Europe – Nice, Genève, Trieste ou encore Vienne – avant de s'exiler dans les îles Andaman, au large des côtes indiennes, où se scellera son destin.
    Dans ce livre foisonnant et romantique en diable, le maestro William Boyd mêle la passion, la musique, l'Histoire à l'aube des bouleversements du XXe siècle, et entraîne le lecteur dans les coulisses fascinantes des acteurs méconnus et géniaux du monde de la musique.
    William Boyd, né à Accra, au Ghana, en 1952, est l'auteur de quinze romans abondamment primés, de plusieurs recueils de nouvelles, essais et pièces de théâtre. Il est également scénariste et réalisateur de cinéma. Il partage son temps avec sa femme Susan, entre Londres et la Dordogne.
    Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Isabelle Perrin

empty