Langue française

  • - 67%

    « Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l'autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu'une seule balle, bien sûr. »

    Dans ce réjouissant jeu de massacre où l'on tue tous les affreux, Pierre Lemaitre joue en virtuose de sa plume caustique. Avec cette oeuvre de jeunesse inédite, il fait cadeau à ses lecteurs d'un roman noir et subversif qui marque ses adieux au genre. Dialogues cinglants, portraits saisissants, scénario impitoyable : du pur Pierre Lemaitre.
    " [...] [Une] réussite totale, une langue savoureuse, une intrigue parfaite, un ton délicatement sarcastique" Le Canard Enchainé
    "Un roman savoureux, drôle et fort méchant" Biblioteca
    "C'est noir, très drôle et complètement inattendu" Madame Figaro

  • - 53%

    à même la peau

    Lisa Gardner

    Deux meurtres spectaculaires sont perpétrés à Boston à six semaines d'intervalle. Dans les deux cas, les victimes sont des femmes seules, atrocement mutilées, à côté desquelles l'assassin a déposé une rose.
    L'inspectrice D.D. Warren, chargée de l'enquête, décèle vite une similitude entre ces mises en scène macabres et une longue série de meurtres ayant défrayé la chronique à Boston quarante ans plus tôt et dont l'auteur, Harry Day, s'est suicidé depuis.
    Seul recours pour D.D. Warren : se rapprocher des deux filles de Harry Day. Se pourrait-il qu'il y ait un lien entre les récents crimes et Shana et Adeline ? Pour le savoir, D.D. Warren va devoir se confronter à cette interrogation : peut-on échapper à son destin lorsqu'il est marqué du sceau de la mort ?

    Une plongée stupéfiante au coeur d'un enfer familial : Lisa Gardner s'impose définitivement comme une virtuose du thriller psychologique.

  • - 62%

    De silence et de loup

    Patrice Gain

    Un magnifique roman d'atmosphère, noir et poignant. Livres Hebdo
    Tiksi, ville portuaire oubliée aux confins de la Sibérie, accessible par avion ou par bateau deux ou trois mois l'an. C'est là, à 700 kilomètres derrière le cercle polaire, qu'Anna rejoint une équipe de scientifiques qui s'apprête à hiverner sur la banquise à bord d'un voilier.
    Mais dans cet extrême bout du monde, où la fonte des glaces fait resurgir des virus millénaires, où rôdent les ours et les loups, où s'affrontent chasseurs de mammouths et militaires corrompus, les avaries et la tempête retardent le périple. Prise au piège des éléments et de l'hostilité ambiante, l'expédition se fige. Et au coeur de ce huis-clos glaçant, la violence des hommes ne tarde pas à se déchaîner contre les femmes, renvoyant Anna à un drame intime qu'elle pensait apprivoiser en rejoignant cette terre lointaine.
    De silence et de loup est la longue errance d'Anna, sa confrontation avec son passé dans le décor spectral de la Russie arctique. Un roman très noir, brutal, entre grand roman d'aventures et récit résolument contemporain, par Patrice Gain, l'auteur de Terres Fauves et du Sourire du scorpion.
    Une belle réussite. Le Figaro

  • - 53%

    Sally, Cindy, Lucile... Depuis l'enfance, Annabelle Granger s'est habituée à devoir changer brusquement de prénom, de nom, de maison, de ville, d'histoire... Sans qu'on lui donne la moindre explication. La découverte dans une chambre souterraine de l'ancien l'hôpital psychiatrique de Boston, des cadavres de six fillettes, mortes des années auparavant, fait la une des journaux. Un nom sur un médaillon identifie l'une des petites victimes : Annabelle Granger. L'heure n'est plus à la fuite et Annabelle décide de sortir enfin de l'ombre. Mais le tueur est toujours aux aguets. Il l'attend. Depuis vingt cinq ans...
    Le début intrigant d'un suspense qui ne l'est pas moins... et a propulsé Lisa Gardner en tête des listes des meilleures ventes aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, où elle est considérée aujourd'hui comme l'égale des plus grandes romancières du genre.
    "Un climat de menace grandissante particulièrement impressionnant. Un suspense que l'on n'a pas envie de lire seul dans un endroit mal éclairé..." The Guardian

empty