• « C'était une partie de l'histoire du théâtre qu'il venait de sauver des limbes de l'oubli. Il ignorait qu'il s'apprêtait à bousculer l'histoire de sa vie. »
    Dans un monde où les souvenirs se vendent et s'échangent grâce à une application révolutionnaire, Gabriel, amateur de théâtre, revit à plus d'un demi-siècle de distance la première de Phèdre en 1942 à la Comédie Française. Dans la salle, il remarque une spectatrice dont la nuque l'envoûte aussitôt, et se lance dans une quête éperdue pour découvrir l'identité de l'inconnue. Oriane Devancière, violoncelliste de renom, va le mener aux sources d'un amour authentique.
    Original et virtuose, La Fabrique des souvenirs poursuit un fantastique voyage dans le temps et la mémoire, où l'auteure de Concours pour le Paradis célèbre, dans un subtil jeu de miroir, la passion sous toutes ses formes.

  • - 53%

    « Tout était dévasté, consumé, calciné. C'est de cet enfer qu'allait renaître le Paradis. »

    Dans le décor spectaculaire de la Venise renaissante, l'immense toile du Paradis devient un personnage vivant, opposant le génie de Véronèse, du Tintoret et des plus grands maîtres de la ville. Entre rivalités artistiques, trahisons familiales, déchirements politiques, Clélia Renucci fait revivre dans ce premier roman le prodige de la création, ses vertiges et ses drames.

  • Si le mot « cougar » est récent, l'attirance réciproque entre femmes mûres et jeunes gens n'a pas d'âge. « Il n'y a que le dernier amour d'une femme qui satisfasse le premier amour d'un homme » écrivait déjà Balzac dans La duchesse de Langeais.Du sexe à l'amour, de l'initiation à la transgression, les romanciers donnent vie à des héroïnes voluptueuses qui défient la morale : insoumises, séductrices, collectionneuses, fausses dévotes ou féministes, elles sont avant tout libres d'aimer et passionnément aimées en retour, loin de la vision cancanière et souvent misogyne d'aujourd'hui.Au fil d'une promenade sensuelle et joyeuse en compagnie d'Alfred de Musset, Emile Zola, Doris Lessing, Colette, Alphonse Daudet, Stefan Zweig ou Françoise Sagan, Clélia Renucci rend hommage à ces destins qui font écho à nos incertitudes, à nos délices, à nos amours.

empty