• Reconnue officiellement en 2005, la langue des signes française reste pourtant très largement méconnue, au même titre que la culture qu'elle incarne et véhicule. Cet ouvrage synthétique permet d'appréhender la communauté sourde à travers ses représentations sociales, ses avancées scientifiques et ses expériences propres. Depuis la reconnaissance officielle de la langue des signes en France en 2005, la place accordée aux personnes sourdes est interrogée avec une acuité grandissante.
    Cet ouvrage propose une mise à jour des définitions et une actualisation des débats dans le champ de la surdité. Il vise à mieux comprendre le " monde des sourds " à travers l'étude des représentations sociales, des travaux scientifiques et des expériences vécues par les sourds eux-mêmes. Il apporte notamment des éléments de réponse aux questions suivantes : la surdité est-elle un handicap comme les autres ? Dans quelle mesure les sourds constituent-ils une communauté linguistique et culturelle ? La langue des signes est-elle une langue à part entière ? Quelle éducation l'institution scolaire propose-t-elle aux jeunes sourds ?
    Cet ouvrage s'adresse à un large public : étudiants, doctorants, chercheurs travaillant dans le champ de la surdité ou du handicap, proches et professionnels côtoyant des personnes sourdes.

  • La déclaration des droits des personnes handicapées (1975) puis la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (2007) stipulent la nécessité de se donner tous les moyens pour que les points de vue des personnes en situation de handicap soient pris en compte par les praticiens, les décideurs et également les chercheurs. Mais quelles sont les conditions optimales pour comprendre, s'exprimer, se faire comprendre lors d'un entretien qui implique des personnes en situation de handicap ?

    Cet ouvrage aborde les questions éthiques, épistémologiques et méthodologiques spécifiques qui se posent lors des entretiens cliniques, d'accompagnement et de recherche. Il identifie leurs apports et leurs limites lorsque la personne concernée, enfant, adolescent ou adulte, a des difficultés à s'exprimer, à entrer  en relation ou à comprendre du fait de sa ou de ses déficiences (surdité, surdicécité, infirmité motrice-cérébrale, déficience intellectuelle). Les auteurs, chercheurs et cliniciens, proposent des adaptations et des modalités supplétives en vue d'améliorer la qualité des échanges et de favoriser la production du discours, et évoquent des modalités d'analyse du contenu ainsi recueilli.

    Mise en vente le 10 septembre 2015.

  • Comment se passe la découverte du handicap dans la famille avant et après la naissance ? Comment se modifient les relations avec la fratrie ? Comment accueillir les enfants es situation de handicap en milieu « ordinaire » : crèche et école maternelle ?Les auteurs donnent la parole aux acteurs concernés par les projets d'inclusion de jeunes enfants en situation de handicap : parents, puéricultrices, auxiliaires de puériculture, enseignants, auxiliaires de vie scolaire, mais aussi camarades de classe. Les tensions autant que les points d'appuis constructifs pour un accueil favorable de l'enfant handicapé en milieu ordinaire sont ainsi mis en évidence.

  • À partir d'un ancrage en philosophie et en sociologie du handicap, nous proposons d'explorer ce moment charnière des premières heures, premiers jours, premiers mois de l'accueil. Outre les discours et les représentations sur l'école inclusive, ce sont les pratiques et les interactions au quotidien qui sont interrogées à travers l'analyse d'observations de classe filmées sur une année. Il s'agit d'identifier les leviers et les freins à l'inclusion scolaire de ces jeunes enfants en situation de handicap. Les résultats de cette recherche intéresseront les parents, les professionnels de la petite enfance et de l'éducation, les enseignants et les accompagnants d'élèves en situation de handicap. Cet ouvrage s'adresse également aux étudiants se destinant à ces métiers et aux chercheurs travaillant dans ce champ.

empty