• Anarchiste individualiste et défenseur acharné de la liberté sexuelle, E. Armand se livre, au beau milieu des années 1930, à un dynamitage systématique de la morale de son temps. Se prononçant avant l'heure en faveur de l'amour libre et de la camaraderie amoureuse, il fustige l'" exclusivisme en amour " ainsi que le poison de la jalousie dont les excès passionnels ne peuvent entraîner que frustration ou violence. Ami de tous les non-conformistes sexuels et lui-même pervers à ses heures, Armand refuse la pudibonderie des bien-pensants. À travers le couple monogame, c'est la structure même de la famille qui est visée, cet " État en petit " qui développe nécessairement une exclusivité affective. Théoricien doucement délirant d'un droit à la jouissance pour tous, Armand en tire toutes les conséquences : contre le propriétarisme en amour, reste à expérimenter l'amour plural dans le cadre d'une camaraderie amoureuse égalitaire. Contre les logiques de concurrence qui tendent à convertir en marché l'espace des rencontres amoureuses, il appelle les lecteurs à former des sortes de coopératives sexuelles où corps et caresses s'échangeraient sous forme de troc généralisé. Une utopie affective et sexuelle dont la charge subversive demeure intacte, à l'heure d'une sexualité coincée entre marchandisation du sexe et sacralisation du couple.

  • Les débuts de Carrel furent rudes. Arrivé à Paris sans fortune à la fin de 1824 et voulant y vivre de sa plume et de son travail, il chercha naturellement à écrire dans les journaux dont les opinions se rapprochaient le plus des siennes. Il ne trouva pas d'abord à donner carrière à son activité dans cette voie, qui ne s'ouvrit que péniblement devant lui. Mais l'année 1825 ne se passa point sans qu'il rencontrât l'occasion qu'il cherchait. Il débuta en cette année dans un journal nouvellement fondé, le Producteur, recueil publié par l'école saint-simonienne.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Chaque planche d'oiseau est accompagnée d'une ou deux pages de texte descriptif. Pour chaque espèce, le texte comprend des informations sur les caractères zoologiques (description de la taille, du plumage, dimensions de l'oiseau) et des renseignements biologiques et géographiques, sur le mode de vie et l'environnement de l'oiseau. Les planches ont été peintes à la main par M. Arnoul. L'ensemble de ces planches, constitue une collection ornithologique unique et un témoignage des espèces d'oiseaux vivant sur les terres indochinoises au seuil du XXe Siècle. Excessivement rares, les planches ornithologiques parurent progressivement dans le temps de 1905 à 1907, sous forme de « Décades », collection de plusieurs planches. Ces planches sont ici réunies pour la première fois dans un même volume.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

empty