• Stat-activisme

    Emmanuel Didier

    Les statistiques nous gouvernent. Argument d'autorité au service des managers, elles mettent en nombres le réel et maquillent des choix qui sont, en fait, politiques. Le parti pris de ce livre, qui rassemble les contributions de sociologues, d'artistes et de militants, procède du judo : prolonger le mouvement de l'adversaire afin de détourner sa force et la lui renvoyer en pleine face, faire de la statistique une arme critique. L'histoire de cette forme de contestation dont Luc Boltanski indique qu'elle permet de formuler des " critiques réformistes " passe d'abord par un retour sur la longue controverse sur l'indice des prix en France, présentée par Alain Desrosières.
    La deuxième partie du livre s'intéresse à la façon dont on ruse, individuellement et souvent secrètement, avec les règles. L'association Pénombre, composée de statisticiens critiques, y présente une fausse interview du brigadier Yvon Dérouillé, qui explique, face caméra, comment tripatouiller les statistiques de la délinquance. Mais les statistiques peuvent aussi servir à faire exister politiquement, en les rendant visibles, des catégories sociales discriminées. Louis-Georges Tin, président du Conseil représentatif des associations noires, montre comment Victor Schoelcher, au XIX e siècle, mobilisait déjà des arguments quantitatifs pour la défense des droits des Noirs.
    Une dernière stratégie statactiviste consiste à bâtir des indicateurs alternatifs, tels que le " BIP 40 ", qui met en rapport les bénéfices dégagés par l'envolée des cours boursiers et le creusement des inégalités sociales. Ces quatre démarches sont illustrées, avec humour ou sérieux, en texte ou en image, par les contributeurs de cet ouvrage, pour qui " un autre nombre est possible " : ce qu'une logique hégémonique de quantification a instauré, une pratique statactiviste avertie peut chercher à le défaire.


  • Engagement, désengagement : les entreprises sont confrontées à des enjeux de compétitivité qui appellent une très forte mobilisation des salariés. Or l'engagement semble faire de plus en plus défaut. Ce BASIC vous donne les moyens d'agir pour

  • Ce volume a pour ambition de marquer une étape essentielle dans la promotion de la Recherche en travail social (RETS). Il s'agit de prolonger les questionnements sur la recherche en/dans/sur/ le travail social. Ces textes donnent la parole à ceux et celles qui se reconnaissent ou se positionnent dans une recherche en travail social : acteurs du champ, chercheurs, praticiens-chercheurs du champ de l'intervention sociale.

  • Benchmarking

    ,

    Que vous soyez fonctionnaires ou salariés, vous devez toujours être plus performants, plus proactifs, plus autonomes. Vous serez impitoyablement comparés, notés, évalués. L'activité professionnelle devient une course effrénée au chiffre et à la performance. Ce phénomène a un nom. Inventé au début des années 1980 dans la firme américaine Xerox, le benchmarking se définit comme une méthode de management par l'évaluation compétitive.
    En quelques décennies, ce petit instrument gestionnaire a conquis le monde, jusqu'à coloniser aujourd'hui la " gestion des ressources humaines " dans les services publics.
    De New York à Bruxelles, des archives de Xerox à la préfecture de police de Paris, ce livre montre comment le benchmarking est devenu l'instrument de nouveaux rapports de domination entre les mains des bureaucraties contemporaines.
    Comment le benchmarking se déploie-t-il aujourd'hui dans l'administration et les services publics français ? Dans la police, à l'hôpital et à l'université ? Quels sont les ressorts de la " discipline indéfinie " qu'il exerce sur les agents ? Mais ce livre ne s'en tient pas au constat. Les auteurs concluent en esquissant les contours d'un possible militantisme par les chiffres : le " statactivisme ".

  • Approfondir les notions acquises en géographie, telles que le relief, les divisions administratives, l'industrie, l'agriculture, le tourisme, la culture...
    Pouvoir s'appuyer sur des exemples proches de la réalité des élèves

  • À travers une cinquantaine de fiches richement illustrées de photographies originales, de schémas et de graphiques, les élèves abordent les multiples aspects de l'identité des régions. Ils approfondissent également les notions acquises en géographie, telles que le relief, les divisions administratives, l'industrie, l'agriculture, le tourisme, la culture...
    Avec le fascicule, l'élève aborde les multiples aspects qui fondent l'identité d'une région.

  • À travers une cinquantaine de fiches richement illustrées de photographies originales, de schémas et de graphiques, les élèves abordent les multiples aspects de l'identité des régions. Ils approfondissent également les notions acquises en géographie, telles que le relief, les divisions administratives, l'industrie, l'agriculture, le tourisme, la culture...
    Avec le fascicule, l'élève aborde les multiples aspects qui fondent l'identité d'une région.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty