• Sous l'Occupation allemande, le marché de l'art a été florissant. Les marchandises affluent, certaines issues des spoliations des familles juives. Une semaine après l'entrée des troupes allemandes dans Paris commence la saisie des oeuvres d'art leur appartenant.

    Le gouvernement de Vichy oblige les galeristes juifs à céder leurs tableaux aux administrateurs provisoires, tandis que les autorités occupantes en confisquent une partie. Dès lors, l'hôtel des ventes de Drouot, qui a interdit « de manière absolue » son entrée aux Juifs, ne désemplit pas. Les ventes des objets d'art atteignent des prix records. Après une longue enquête en Europe et aux États-Unis, et grâce à des archives jusque-là inexploitées, Emmanuelle Polack dresse un tableau précis du marché de l'art sous l'Occupation. Sous sa plume se déploie une galerie impressionnante de protagonistes - marchands, commissaires-priseurs, antiquaires, experts, courtiers, acheteurs, conservateurs. Pour comprendre le rôle de chacun, on entre dans le lieu de leurs activités - appartements, galeries, salles de ventes aux enchères, palaces, banques. Une faune d'intermédiaires peu scrupuleux profite sans retenue de la confiscation des oeuvres d'art. On découvre le destin tragique de galeristes juifs victimes de l'« aryanisation » du monde de l'art. Après la guerre, peu de sanctions seront prises. Aujourd'hui, de nombreuses oeuvres n'ont toujours pas été restituées à leurs propriétaires. Elles sont les témoins silencieux de l'Histoire. Un livre essentiel sur une page sombre de l'histoire française.

  • Pilote, étudiante, résistante ou simple volontaire, chacune a refusé la fatalité et décidé de prendre parti - de résister - durant le conflit de 39-45. Toutes, elles paieront cet engagement de leur vie. 
    Amy Johnson, pilote britannique dont la passion et le talent pour l'aviation ont constitué un formidable défi face aux préjugés de son époque.
    Sophie Scholl, jeune étudiante munichoise, qui dénonce le régime nazi au travers d'actions non violentes.
    La française Berty Albrecht, qui s'est toujours battue pour l'éducation, l'indépendance et le droit de vote pour tous, les hommes comme les femmes.
    Et enfin Mila Racine, qui à tout juste 22 ans aide des enfants juifs à fuir l'occupant nazi.

  • En Pologne, un homme, surnommé Simon le voleur de temps, s'enrichit en prêtant de l'argent. Pour être plus riche encore il souhaite marier sa fille aînée, Sarah, à un vieil homme fortuné. Mais Sarah est amoureuse d'un jeune violoniste désargenté. Que fera Simon le Voleur de temps ?

empty