• La discrétion

    Faïza Guène

    • Plon
    • 27 August 2020

    Rentrée littéraire 2020
    " Ses enfants, eux, ils savent qui elle est, et ils exigent que le monde entier le sache aussi. "

    Yamina est née dans un cri. À Msirda, en Algérie colonisée.
    À peine adolescente, elle a brandi le drapeau de la Liberté.
    Quarante ans plus tard, à Aubervilliers, elle vit dans la discrétion.
    Pour cette mère, n'est-ce pas une autre façon de résister ?
    Mais la colère, même réprimée, se transmet l'air de rien.

  • Kiffe kiffe demain

    Faïza Guène

    • Fayard
    • 7 July 2010

    Doria a 15 ans, un sens aigu de la vanne, une connaissance encyclopédique de la télé, et des rêves qui la réveillent. Elle vit seule avec sa mère dans une cité de Livry-Gargan depuis que son père est parti un matin dans un taxi gris trouver au Maroc une femme plus jeune et plus féconde. Ca, chez Doria, ça s'appelle le mektoub, le destin : "Ca veut dire que quoi que tu fasses, tu te feras toujours couiller." Alors autant ne pas trop penser à l'avenir et profiter du présent avec ceux qui l'aiment ou font semblant. Sa mère d'abord, femme de ménage dans un Formule 1 de Bagnolet et soleil de sa vie. Son pote Hamoudi, un grand de la cité qui l'a connue alors qu'elle était "haute comme une barrette de shit". Mme Burlaud, sa psychologue, qui met des porte-jarretelles et sent le Parapoux. Les assistantes sociales de la mairie qui défilent chez elle parfaitement manucurées. Nabil le nul qui lui donne des cours particuliers et en profite pour lui voler son premier baiser. Ou encore Aziz, l'épicier du Sidi Mohamed Market avec qui Doria essaie en vain de caser sa mère. Il se mariera sans les inviter? Peu importe, "Maman et moi on s'en fout de pas faire partie de la jet-set".
    Kiffe kiffe demain est d'abord une voix, celle d'une enfant des quartiers. Un roman plein de sève et d'humour.

  • Millenium blues

    Faïza Guène

    • Fayard
    • 10 January 2018

    «  Le monde a changé à partir du forfait Millénium. Désormais, on se parlerait sans limites. On pourrait se dire autre chose que l'essentiel. La jeunesse devenait Millénium, le monde, sous nos yeux, était en train de devenir Millénium. J'ai le Millénium Blues. Vous l'avez aussi  ? Est-ce qu'on en guérira un jour  ?  »
     
    De la fin des années 1990 à nos jours, Zouzou promène sur son époque son regard d'enfant, d'adolescente, puis de jeune femme, et enfin de mère, tout cela dans le désordre ou presque.
    On suit par épisodes, par âges, le parcours tourmenté de ce personnage, reflet de sa génération, bousculée par l'arrivée du nouveau millénaire.
    Chaque épisode fort de la vie intime de Zouzou est lié de près ou de loin à un événement de notre vie collective. La coupe du monde 1998, le 11 septembre 2001, le second tour de l'élection présidentielle de 2002 ou encore la Grippe A...
    Mais si le monde change à un rythme de plus en plus rapide, une chose demeure  : l'amitié qui lie Zouzou à Carmen, et qui va traverser le temps et les épreuves.
    Tout commence à Paris, par un accident, en août 2003, en plein coeur de la canicule...

  • Né à Nice de parents algériens, Mourad voudrait se forger un destin.
    Son pire cauchemar : devenir un vieux garçon obèse aux cheveux poivre et sel, nourri par sa mère à base d'huile de friture. Pour éviter d'en arriver là, il lui faudra se défaire d'un héritage familial pesant.
    Mais est-ce vraiment dans la rupture qu'on devient pleinement soi-même ?Dès son premier roman (Kiffe kiffe demain, Hachette littératures, 2004), Faïza Guène s'est imposée comme une des voix les plus originales de la littérature française contemporaine.

  • Jusqu'à ce fameux samedi, il ne s'était jamais rien passé d'extraordinaire à Joigny-les-Deux-Bouts, petite bourgade tranquille en fin de ligne du RER. Yéva, minijupe à ras et verbe haut, rêvait toujours d'une vie ailleurs. Jacquot, son mari chômeur, creusait une fosse dans le canapé à force de jeux télévisés. Leur fils Yeznig, déficient mental, recomptait ses dents après chaque repas. Son frère Tanièl, renvoyé du lycée pour avoir abîmé le conseiller d'orientation, peaufinait sa technique pour serrer les blondes. Le jeune Ali, Marseillais au gros nez, essayait de se fondre dans le décor. Et Magalie, la blonde du lycée, suivait à la lettre les conseils de son magazine préféré pour rendre crazy tous les mecs. Bref, la routine pour ces habitués qui, un matin, découvrent le patron de « leur » bar, baignant dans son sang. Un drame ? Pas pour les gens du Balto. Avec ce roman choral, Faïza Guène dévoile de nouvelles facettes de son talent, réussissant à se glisser avec autant d'aisance dans la peau de tous ses personnages. Humour, justesse du trait, Les Gens du Balto confirme que cette jeune romancière n'est pas devenue une figure des lettres par hasard.

    1 autre édition :

  • Anglais Bar Balto

    Faiza Guéne

    Joël, aka 'The Rink' (because his bald patch is shiny enough to skate on), the unpopular owner of the only bar in town has been murdered. There are so many suspects, it's not so much a question of who did kill him as who didn't.



    There's Magalie, the temperamental teenager obsessed with Paris Hilton; her troublemaker boyfriend, Tani; Tani's mother, Madame Levi; her unemployed, daytime-TV addicted husband; Yeznig, their younger son, who has learning difficulties but perfect memory recall; and newcomers Ali and Nadia, the Muslim twins struggling to fit in.



    As the tension mounts and we're still none the wiser, the ending is as tragic as it is unexpected.

  • He thought I'd forged my mom's name on the slip. How stupid is that? On this thing Mom just made a kind of squiggly shape on the page. That jerk didn't even think about what he was saying, didn't even ask himself why her signature might be weird. He's one of those people who think illiteracy is like AIDS. It only exists in Africa. --from Kiffe Kiffe Tomorrow "A tale for anyone who has ever lived outside looking in, especially from that alien country called adolescence. A funny, heartfelt story from a wise guy who happens to be a girl. If you've ever fallen in love, if you've ever had your heart broken, this story is your story." -- Sandra Cisneros, author of The House on Mango Street The Paradise projects are only a few metro stops from Paris, but here it's a whole different kind of France. Doria's father, the Beard, has headed back to their hometown in Morocco, leaving her and her mom to cope with their mektoub--their destiny--alone. They have a little help-- from a social worker sent by the city, a psychiatrist sent by the school, and a thug friend who recites Rimbaud.It seems like fate's dealt them an impossible hand, but Doria might still make a new life. She'll prove the projects aren't only about rap, soccer, and religious tension. She'll take the Arabic word kif-kif (same old, same old) and mix it up with the French verb kiffer (to really like something). Now she has a whole new motto: KIFFE KIFFE TOMORROW."Moving and irreverent, sad and funny, full of rage and intelligence. [Guène's] characters are unforgettable, her voice fresh, and her book a delight." -- Laila Lalami, author of Hope and Other Dangerous Pursuits

  • When Ahlème's mother was killed in a village massacre, she left Algeria for France with her father and brother and never returned. Now, more than a decade later, she is practically French, yet in many ways she remains an outsider. Her dreams for a better life have been displaced by the harsh realities she faces every day. Her father is unable to work after an accident at his construction site. Her brother boils over with adolescent energy and teeters dangerously close to choosing a life of crime. And as a temporary resident, Ahlème could at any moment be sent back to a village and a life that are now more foreign than Paris. In Some Dream for Fools, Faïza Guène explores the disparity between the expectations and limitations of immigrant life in the West and tells a remarkable story of one woman's courage to dream.

empty