• Ce livre iconoclaste se fonde sur le postulat que nous sommes au coeur d'une mégamétamorphose technologique, économique, démographique mais également culturelle et idéologique. Cette mégamétamorphose, induite par la disparition des frontières, désarticule profondément une société française encore très respectueuse des hiérarchies traditionnelles, de l'omniprésence de l'Etat, de la spécialisation professionnelle, des réseaux sélectifs, d'une élite exclusive. Elle provoque partout un sentiment de désarroi, le sentiment de désarroi qui précède, comme à la fin de l'Empire romain ou autour de l'an 1000, l'émergence d'une civilisation nouvelle. Car il n'y a pas de réinvention possible sans destruction de l'ordre ancien.
    Ce dictionnaire revisite la plupart des notions-clefs qui structurent encore implicitement l'univers de l'Occidental du premier XXIe siècle : automobile, dollar, entreprise, famille, maison, nation, profession, retraite, etc. Il propose de nouvelles façons d'apprendre, de travailler, de voyager, d'aimer, de vivre ou de mourir. Il ébranle notre façon de penser, d'agir et de réagir en nous faisant (parfois) sourire.


  • Quelles sont les clefs du succès ? Quelle est la différence entre un bon et un mauvais chef d'entreprise ? Quels sont les écueils auxquels sont confrontés tous les jours ceux qui font travailler les autres ? Comment diriger sans se montrer ni despotique ni laxiste ?
    Autant de questions soulevées par tous celles et ceux qui se retrouvent, au cours de leur vie mouvementée, au poste envié (mais casse-pipe) de chef d'entreprise ou de dirigeant. François Bocquet tente d'y répondre en puisant dans son expérience personnelle riche, parfois cocasse, souvent douloureuse, mais toujours enrichissante. Déléguer, montrer l'exemple, innover, rester ouvert sont autant de forces dans une société centrée sur le produit et les chiffres. Car l'humain doit rester au centre des préoccupations de celui qui dirige ses congénères. Au final, le management est à la portée de tous, c'est la leçon principale de ce guide, insolite et surprenant.


  • Ce livre raconte l'histoire d'un vieux pays (que nous nommerons la Gaule) qui aime à se raconter des histoires. Ce pays se trouve aujourd'hui dans la situation d'un enfant qui ne veut pas grandir dans l'espoir de conserver indéfiniment les privilèges merveilleux dont il bénéficie. L'infantilisme y est une idéologie, l'infantilisation des masses une tradition savamment entretenue par les élites.
    Si ce pays veut demeurer ou redevenir un pays libre, il lui faut aujourd'hui faire sa révolution pour devenir adulte et s'insérer enfin dans le monde tel qu'il est.
    Ce livre raconte aussi le chemin d'apprentissage de l'individu quand il bascule de l'état enfant à l'état adulte en s'éveillant à la réalité, à sa réalité. Il explore, au-delà des libertés conquises par la révolution personnelle, les issues de l'adulte avancé qui doit, s'il ne veut pas mourir idiot, apprendre la réconciliation, l'art de danser en rythme avec tous les fragments de son puzzle extérieur ou intérieur.
    Ce chemin de l'intégration lucide concerne enfin les entreprises traditionnelles, hiérarchisées comme à l'époque industrielle, qui ne pourront survivre qu'avec moins de procédures idéales, plus de réalisme et plus d'agilité.
    Ce triple livre s'inscrit ainsi au carrefour d'une problématique individuelle atemporelle et de problématiques managériales ou nationales très actuelles. Il dénonce la triple illusion des nations, des entreprises et des enfants gâtés qui se racontent des histoires. Il propose une solution : apprendre à vivre avec l'incertitude.

  • Il nous est permis à tous, tout au long de notre vie, de travailler, de nous amuser, d'aimer et d'en parler.
    Or, pouvons-nous le faire à nouveau lorsque l'aboutissement de la mort et de sa souffrance devient une expérience personnelle de dissolution et de destruction ? Ce voyage sans retour ne nous laisse- t-il pas entrevoir l'espoir d'un salut ? Or celui-ci, quel peut-il être ? Ou bien peut-il ne pas l'être ? C'est aux réponses à ces questions que Frantz veut échapper. Du cadavre de son père sous ses yeux, il en conclura à l'absence de salut ou, plus précisément, à un néant irrémédiable pour l'infinité des êtres de l'univers.
    Or la vie, va-t-elle, par la suite, le laisser sur cette conclusion plutôt hâtive ?
    Illustration de la couverture réalisée par l'auteur : « La beauté d'une fleur surgissant des ténèbres du néant ».

  • Auriez-vous un jour imaginé explorer de l'intérieur la vie d'un président de la république ? De sa naissance à la présidence, François Bocquet nous entraîne à la suite de ce personnage qui raconte sa propre existence au lecteur. C'est d'abord l'ombre qui parle, cette ombre qui hante les bords du Rhône. Puis se déroule, de la quête au triomphe, tout le parcours de cet homme. Et notamment son combat avec Monsieur M contre l'homme du néant pour préserver sa femme - la fille soleil.
    Suivre l'ascension d'un président sous l'angle transcendantal : tel est l'objet de ce roman politique et poétique aux accents surréalistes.

  • Comme un tableau, j'écris une Beau... m,
    Mes couleurs ne savent où elles me mènent !
    Verdoyante inconnue d'une plaine,
    De verts en vers, qu'à cela ne tienne,
    L'encre nouvelle de mon crâne s'exprime d'une Peau... M !...
    ...Or... La Beau... M... de...
    ...Mon amour détient ce destin,
    Frotter la peau rouge satin
    D'un autre pauvre pantin !

  • Un vieil homme solitaire découvre la passion amoureuse tardivement. Croyant la maîtriser par son érudition et son expérience, il choisit d'aimer une jeune beauté que la nature envie, une Vénus particulière à la plastique parfaite, afin de ne pas éprouver de difficulté sentimentale devant l'innocence. Arrivera-t-il, malgré cette relation charnelle ambiguë, à être heureux ?

  • L'objet de ce recueil de nouvelles est d'essayer d'apaiser ces inévitables angoisses sur la fin de notre existence humaine. Par le détour de la littérature, chacun de ces personnages provençaux y trouve la beauté dans son salut. Après maintes réflexions, seront-elles aussi, pour vous, le moyen d'y découvrir la vôtre, si tel est le cas ?

  • Ce livre est issu d'une légende trouvant place dans le nord de la Thaïlande et plus précisément à l'embouchure du fleuve Mékong : le triangle d'or !
    Or, l'auteur a voulu l'occidentaliser afin de définir les causes et les remèdes possibles d'une plante soulageant les souffrances humaines. La morale et l'immoralisme à l'excès sont souvent les raisons de ces douleurs. Ainsi, quelle sera la destinée fantastique de nos deux principaux personnages, Tristan et Tristana ? Trouveront-ils une solution à leurs tourments moraux grâce à la fleur d'opium ?

  • Foloide

    François Bocquet

    François Bocquet est né à Montélimar le 5 décembre 1967 d'un père comptable et d'une mère handicapée. Il a aussi une soeur, Sophie. Peu après sa naissance, toute la famille décide de descendre dans le Sud Provençal. C'est à 5 ans qu'il faillit être décapité par une voiture, puis sa grand-mère expire dans ses bras. Il ne comprend que difficilement l'expérience de la Mort. Il va vouloir en trouver une solution. Quelques années après, son père décède d'une leucémie qui s'est achevée par la folie. Devenu adulte, il va lui aussi être broyé dans les tourments de la folie durant vingt-cinq longues années. Néanmoins, le jour où il s'immole, exaspéré par la souffrance quotidienne, il va renaître comme un phénix et embrasser la vie à pleines dents ! Dans ce livre, il s'exprime afin de lui en donner une dimension nouvelle grâce à la beauté de la vie !

    Illustration et peinture de la couverture réalisée par l'auteur

  • Le grand amour de la vie est l'objet de ces histoires et de ces poèmes. Ne pouvant soudoyer la société par cette beauté, je n'ai fait, pendant cinquante-deux ans, que d'aimer les personnes que je côtoyais lorsque je quittais les repères de ma chambre. Il se trouve que ces personnes furent pratiquement toujours des femmes. Il convient de comprendre que je ne voulais que les séduire malgré la monstruosité de ma chair et de mon esprit. Je pense à celles qui ont dû m'accepter. Si cela n'a pas été le cas, l'objet de ces récréations littéraires est de combler ce manque !


  • Quelle est la part de l'inné dans notre personnalité ? Quels sont les éléments déterminant le caractère ? Comment peut-on définir ce concept de "caractère" ? Dans quelle mesure influence-t-il nos pensées, nos actes, notre vie ?
    Autant de questions qui ne laissent pas indifférent. Car se connaître, c'est aussi mieux s'accepter et, éventuellement, choisir un chemin de vie plus adapté à son caractère.
    Foisonnant d'exemples connus (quels sont les points communs entre Victor Hugo et Bernard Tapie ?), écrit dans un style délié et drôle, ce livre est une vraie mine d'informations sur cette science que l'on appelle la caractérologie et qui remonte à Hippocrate.
    Le lecteur se reconnaîtra forcément dans un ou plusieurs des portraits correspondant à chacun des 16 caractères présentés. S'il ne se reconnaît pas lui-même, il reconnaîtra ses proches, ses collègues, ses voisins... Découvrir la face cachée de sa personnalité... et celle des autres est l'objectif ambitieux de cet Atlas des caractères.


  • Comment créer une relation bancale entre deux personnes ? Quelles sont les erreurs à commettre absolument pour ne pas se faire aimer par son prochain ? Quel est le meilleur moyen de ne pas se faire d'amis ? Comment faire pour terminer seul ?
    En prenant le contre-pied des manuels habituels sur la gestion de soi et sur le développement personnel, l'auteur décortique les subtilités de la relation avec l'autre. Tout en délicatesse et sur un ton humoristique (pourquoi se prendre au sérieux ?), ce guide "à l'envers" montre les travers de certaines de nos attitudes et les conséquences qui en découlent.
    François Bocquet prône l'authenticité, la patience et la juste mesure, avec en filigrane une critique douce-amère de notre société en devenir, où apparences et immédiateté sont deux valeurs phares et cependant illusoires.
    Un livre qui fait du bien, parce qu'il fait rire et réfléchir.


  • Stress, surmenage, éparpillement, découragement. Comment survivre à une société où le travail est à la fois plus flexible et plus tyrannique ? Comment concilier bonheur et travail ? Comment ne pas se faire violence tout en restant efficace ?
    L'auteur tente de répondre à ces quelques questions en proposant un petit guide drôle et étonnant, plein de conseils pratiques pour améliorer son hygiène de vie(s) professionnelle et privée. Il se pose surtout cette question : ne pourrait-on envisager d'autres manières de travailler, qui respecteraient mieux nos envies, nos capacités, notre harmonie personnelle ?
    Un livre précieux et rare, qui fait rire autant que méditer.

empty