• En France, près de 11 millions de personnes prennent chaque jour soin d'un proche âgé, malade ou handicapé. 

    Qui sont ces « aidants » ? Peut-être vous, votre conjoint, l'un de vos parents, l'un de vos enfants ; des femmes et des hommes, actifs ou retraités, adolescents, voire tous petits, qui ne sont reconnus ni par la loi ni par la société, et qui mettent souvent leur travail, leur scolarité, parfois leur santé en danger en ne comptant ni leur temps ni leurs efforts dans l'accompagnement de leurs proches. 
    Le Dr Hélène Rossinot livre ici une analyse inédite et de grande ampleur sur ce sujet brûlant. En découvrant les témoignages d'aidants qu'elle a rencontrés et qui tentent, en équilibre précaire sur le fil de leur vie, de continuer à avancer, on s'indigne, on s'émeut, on s'interroge. À quand une reconnaissance officielle ? Quelles solutions apporter à ce qui peut devenir un calvaire quotidien ? 
    Hélène Rossinot répond à toutes ces questions et présente, à travers un « parcours de l'aidant », des propositions concrètes... et urgentes. Il est temps de prendre conscience que ce sujet nous concerne tous et de porter un autre regard sur ces personnes qui bouleversent leur quotidien par amour.


    30% des bénéfices du livre sont reversés à des associations. 

  • Niés. Inexistants. Invisibles. Oubliés. Méconnus. Négligés. Mis à part. Maltraités.Les mots sont forts, mais aucun ne semble être à la hauteur. Aidants d'une personne âgée, d'un proche malade ou handicapé. Soignants libéraux ou en ehpad, du sanitaire ou du médico-social. Responsables de services d'aide et d'accompagnement à domicile ou de réseaux de santé pluri-thématiques. Médecins généralistes comme gériatres.Tous disent l'abandon subi par le monde du domicile lors de la crise du Covid-19.Lorsque la pandémie s'est abattue sur le pays, l'urgence a été de renforcer les services hospitaliers à tout prix. Si on considère que le risque premier était la saturation des lits de réanimation, c'était alors plutôt logique. Mais c'était cependant oublier que même le plus performant des systèmes hospitaliers ne peut gérer seul tous les malades.À l'image d'un château fort qui, face à l'ennemi, replie un maximum de ses forces pour se protéger et relève le pont-levis, laissant les habitants des villages au-delà des remparts à la merci des attaquants, le monde du domicile a été abandonné à son sort de la même façon, victime d'économies drastiques et incohérentes, d'un manque de personnel évident, d'une cruelle absence de reconnaissance ou peut-être, devrais-je dire, tout simplement d'un désintérêt politique sévère depuis de nombreuses années.À l'aube d'un énième plan de refonte du système de soins, il est temps de se poser une question : veut-on encore vraiment d'un monde hors de l'hôpital ?

    Présentation de la collection : Et après ? Notre monde post-coronavirus ne sera sans doute plus le même. Quel sera le rôle de l'État ? Doit-on remettre en cause la mondialisation ? Doit-on se méfier ou s'appuyer davantage sur les scientifiques ? Autant de questions, et bien d'autres, sur lesquelles il faudra se pencher.
    Les Éditions de l'Observatoire, depuis leur création, ont l'ambition d'anticiper et de créer les débats d'idées. Nous continuons donc notre mission dans cette période propre à la réflexion en publiant de courts livres numériques qui amorcent déjà les thèmes de ce « monde d'après ». Nos auteurs ont répondu présents, conscients de former au sein de leur maison d'édition une véritable communauté de pensée.
    Muriel Beyer
    Directrice des Éditions de l'Observatoire

empty