• Illustré de 200 documents d'époque, cet album nous emmène dans une promenade à travers l'histoire du jardin médiéval. L'auteur renseigne sur l'histoire, la composition, la symbolique de ces jardins et nous décrit le rôle des plantes dans la vie quotidienne, leur utilisation dans la cuisine ou la médecine.

  • C'est un rêve étrange et proche à la fois qui a inspiré à Jeanne Bourin le titre de ce nouveau livre. Récit autobiographique, Le Sourire de l'ange permet de découvrir le visage d'une des romancières les plus connues du grand public. Femme de lettres qui a su redonner vie aux figures du Moyen Age dans La Chambre des dames ou Les Pérégrines, Jeanne Bourin est aussi une femme de coeur qu'habitent des convictions profondes. Dans ce beau témoignage, qui évoque tout à la fois sa vocation d'écrivain et son itinéraire spirituel, elle n'hésite pas à faire partager les questions qu'elle se pose, sa foi, ses révoltes et ses raisons de vivre. Hanté par le progrès et les peurs de la fin du millénaire, notre monde, souligne-t-elle, a oublié la joie d'exister et l'enthousiasme des bâtisseurs de cathédrales. Il ne se souvient plus que, plus fort que la mort, plus fort que le mal, Dieu nous offre un visage d'amour. Il doit réapprendre les chemins d'une espérance nouvelle. Comme l'ange qui sourit au portail de la cathédrale de Reims, ce nouveau livre de Jeanne Bourin saura toucher ceux qui, aujourd'hui, sont en quête d'humanité et de sens.

  • Jeanne Bourin a découvert, il y a plus de trente ans maintenant, un monde méconnu nommé Moyen Âge. Et, au coeur d'une période de mille ans, trois siècles lumineux, positifs, dynamiques, les XIe, XIIe et XIIIe siècles. Alors nos ancêtres bâtissaient ou rebâtissaient villes, villages, hôpitaux, château, ponts, églises ou cathédrales ; ils créaient des circuits de foires qui fixèrent la vie économique de bien des régions ; surtout, ils inventaient la civilisation courtoise, véritable révolution des moeurs qui changea les rapports hommes-femmes durant plusieurs siècles. Dans ce cadre, rigoureusement observé à travers les archives et minutieusement reconstitué, elle a placé les quatre histoires rassemblées ici : celle, légendaire et véridique d'Héloïse, la femme qui inventa l'amour, celle d'Isambour, la brodeuse de toile, et de Bernold, le maître-verrier de Blois, et la longue chronique de la famille de Mathilde Brunel que constituent La chambre des dames et Le jeu de la tentation, les deux romans qui assurèrent sa renommée. Tout au long de ces mille deux cents pages, perce sa fascination pour un temps qui inventa un art de vivre, dont la gaieté résistait à toutes les épreuves et qui ne doutait jamais de l'aide de Dieu.

  • Une anthologie de poèmes de troubadours, illustrés de gravures d'époque en couleur. Une introduction à cet art d'aimer qui naquit au XIIe siècle dans les châteaux du sud de la France : l'amour courtois.

empty