Littérature traduite

  • Dix-sept ans après son incarcération pour l'enlèvement et le meurtre de la jeune Cecilia Linde, Rudolf Haglund retrouve la liberté... Et son nouvel avocat affirme être en mesure de démontrer que Haglund a été condamné sur la base de preuves falsifiées.
    William Wisting, à l'époque jeune policier en charge de l'enquête, est devenu une figure exemplaire et respectée, incarnant l'intégrité et les valeurs d'une institution souvent mise à mal dans l'opinion publique.
    Au coeur d'un scandale médiatique et judiciaire, suspendu de ses fonctions, Wisting décide de reprendre un à un les éléments du dossier. Les policiers auraient-ils succombé au syndrome des "chiens de chasse", suivant la première piste que leur indique leur instinct, au risque d'en négliger d'autres, et s'acharnant à étayer leurs soupçons pour prouver la culpabilité supposée de leur "proie" ? Ou l'enquête aurait-elle été manipulée ? Mais par qui, et dans quel but ?

  • Les chalets du comté de Vestfold, qui servent de résidence estivale aux Norvégiens aisés, sont fermés pour la morte saison, et ont été la cible d'une série de cambriolages... Lorsqu'un homme cagoulé est retrouvé assassiné dans le chalet d'un célèbre présentateur de télévision, William Wisting, inspecteur de la police criminelle de Larvik, une ville moyenne située à une centaine de kilomètres au sud-ouest d'Oslo, est chargé de l'enquête. Mais la disparition du corps avant son autopsie et l'incendie d'un appartement, détruisant des indices essentiels, risquent d'anéantir tous ses efforts.

    La situation se complique encore puisque la propre fille de Wisting se voit mêlée malgré elle à cette affaire. Après s'être séparée de son petit ami, la jeune journaliste se réfugie dans le chalet que son père a hérité d'un oncle, à quelques kilomètres du lieu du crime. Lors d'une promenade, elle découvre un corps sans vie dérivant dans un bateau, les yeux dévorés par les oiseaux...

empty