• Faute de preuves : enquête sur la justice face aux révélations #metoo Nouv.

    Depuis la vague #MeToo, les dossiers de violences sexuelles se multiplient. Dans les commissariats, à la barre, les victimes tentent de faire entendre leur parole. Mais la réponse policière et judiciaire n'est pas toujours à la hauteur. Les institutions sont mises en cause : de l'accueil défaillant au moment de la déclaration aux non-lieux trop souvent prononcés, on leur reproche leur inadaptation, voire leur indifférence. « La justice nous ignore, on ignore la justice », avait lancé Adèle Haenel au nom de toutes celles et ceux qui ne portent pas plainte de peur de s'engager dans un parcours du combattant. C'est cette formule qui a guidé Marine Turchi dans une enquête saisissante sur les raisons de la défiance.

    Forte du témoignage de près de quatre-vingts interlocuteurs, des magistrat·e·s, des avocat·e·s, des policier·e·s, mais aussi des femmes et des hommes de tous les milieux sociaux, protagonistes d'affaires médiatisées (Gérald Darmanin, Luc Besson, Roman Polanski...) ou pas, l'autrice pointe les obstacles que rencontrent ces dossiers et mesure, sur le terrain, l'impact des politiques affichées. Chemin faisant, elle contrecarre les arguments de ceux qui dénoncent opportunément un « tribunal médiatique » et crient à la « chasse à l'homme », mais montre aussi les limites de ce que peut la justice. Ainsi au fil de chapitres qui font alterner coulisses de l'enquête et récits poignants, c'est bien le système dans son entier qu'elle nous dévoile. Il appartient à toutes et à tous, ensuite, de le changer.

    Marine Turchi est journaliste au pôle « enquêtes » de Mediapart où elle suit notamment les affaires de violences sexuelles.

  • Argent secret, financements, hommes de l'ombre... Marine Le Pen à l'épreuve des faits. Au fil de plusieurs années d'enquête, Marine Turchi et Mathias Destal ont plongé dans les eaux profondes du Front national afin d'en remonter des vérités gênantes. De quoi mettre à mal la stratégie dite de "dédiabolisation" du parti frontiste. Ainsi le Front national serait le "parti du peuple" face à "la droite et la gauche du fric" ? Les auteurs démontrent, témoignages et documents exclusifs à l'appui, que Marine Le Pen, sa famille et certains de ses proches, aiment l'argent. Parfois jusqu'à l'excès. Ainsi le Front national avancerait dans l'arène politique "tête haute et mains propres" quand les autres formations se vautreraient dans les petits arrangements et les financements occultes ? Ce livre explique pourquoi le FN, sa présidente ou son entourage sont au coeur de plusieurs affaires embarrassantes. Ainsi le Front national serait désormais un parti "républicain" tout à fait présentable ? Non seulement le FN n'a pas chassé ses vieux démons, mais les auteurs dévoilent les profils plus qu'inquiétants des hommes de l'ombre qui évoluent dans le premier cercle de la présidente frontiste. Pour découvrir l'autre visage de Marine Le Pen.

empty