• Il s'appelait Yvan Le Louarn et il est devenu célèbre sous le nom de Chaval. Il fit ses études à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux sa ville natale, où, parmi ses camarades, se trouvait Any Fourtina qui devint sa femme. Élève de l'école, lui aussi, Pierre Monnier qui a consacré deux livres à ses amis Louis-Ferdinand Céline et Marcel Jouhandeau, a puisé encore une fois dans ses notes et ses souvenirs pour adresser à Yvan ce geste d'amitié et ce gage d'admiration.

  • Loin des strass et des paillettes, une plongée au plus près du vrai pouvoir de Cannes.
    Tapis rouge, montée des marches, Palme d'Or : du festival de Cannes, le monde connaît la légende qui, chaque année, fait converger vers cette petite station balnéaire sans charme de la Côte d'Azur le gotha du 7e art. En soixante-dix ans, le festival a imposé ses codes au cinéma mondial et s'est mué en un véritable système. Dérives financières, affaires de drogues, scandales sexuels, fêtes somptuaires, secrets d'alcôve : rien ne semble pouvoir égratigner le symbole. Son principe, " tout ce qui se passe à Cannes reste à Cannes ", n'est pas une vaine expression. C'est la réalité derrière les paillettes que Xavier Monnier explore dans ce livre. Au terme d'une enquête minutieuse, il brise le silence protecteur que le festival a instauré autour de son fonctionnement et révèle le vrai visage d'un événement où se jouent réussites et morts commerciales, fins de carrière et naissance de nouvelles étoiles.


  • Vous cherchez à donner des outils à votre enfant pour qu'il vive ses relations de façon positive et harmonieuse ? Vous désirez l'aider à pratiquer une parole impeccable, à ne pas faire de supposition, à aligner ses paroles avec ses actions et à tirer le meilleur de lui-même ?

    Et si la clé se trouvait dans un puissant code de conduite résumé en quatre accords positifs à passer avec soi-même ?
    Ne passez pas à côté de ce bijou d'éducation positive, construit autour du dessin animé de Mélissa Monnier, visionné plus de 400 000 fois ! Ce livre changera peut-être la vie de votre famille comme ce fut le cas pour les millions de lecteurs des Quatre Accords toltèques de Don Miguel Ruiz parus aux Éditions Jouvence.
    « C'est un livre à la fois très amusant et passionnant. Voilà une belle manière pour les parents de partager avec leurs jeunes enfants des valeurs simples qui leur apprendront à être tellement heureux dans la vie. » Don Miguel Ruiz, auteur du best-seller mondial Les Quatre Accords toltèques

  • Lorsqu'elle perd son poste de rédactrice dans une agence de pub, Dija se voit proposer de rejoindre une entreprise d'insertion par la cuisine. L'atmosphère est chaleureuse et sympathique, les effluves délicieux et le casting relevé : il y a Véronique, l'infirmière en burn-out ; Jean, le grand timide ; Gérald, un repris de justice à la petite semaine ; Johnny-Bryan, un altruiste opposé à l'idée même de travail... d'autres personnages non moins attachants et hauts en couleur les rejoindront.
    Sous la houlette optimiste du chef Achour, convaincu des bienfaits de l'esprit collectif et de l'entraide, cette jolie assemblée d'âmes brisées va apprendre à s'apprivoiser en se réconciliant avec les saveurs de la vie.
    On retrouve la lucidité et la verve caustique de Leïla Bahsaïn, prix Méditerranée pour Le ciel sous nos pas, dans ce nouveau roman savoureux et généreux sur l'art de se réinventer. Comme une recette de bonheur pour les temps difficiles.

  • Que fait un petit-bourgeois parisien, célibataire, le dimanche en 1880? Désoeuvré, il s'ennuie. Aussi notre héros décide d'aller s'aérer à la campagne, dans cette banlieue parisienne encore assez méconnue des lecteurs, que peignent les impressionnistes, entre déjeuner sur l'herbe, bal populaire, partie de pêche et canotage. Tous les dimanches, ce sera pour lui une véritable expédition. Ignorant les codes qui régissent les loisirs dominicaux, le héros se condamne à être le dindon de la farce : il se perd en chemin, se soûle malgré lui, se fait moquer par les femmes... Chaque sortie dominicale le renforce dans son ridicule et dans sa solitude. Véritable petit roman-feuilleton, aussi drôle que Bouvard et Pécuchet, Les Dimanches d'un bourgeois de Paris sont une condamnation sans appel du conformisme, de ce bon sens qui confine à la bêtise, caractéristique du bourgeois au XIXe siècle.

    Ce volume contient également dix autres nouvelles ou chroniques journalistiques de Maupassant mettant en scène des petits-bourgeois célibataires ou des petits fonctionnaires, qui montrent combien ces figures obsèdent l'auteur ; trois chroniques qu'il consacre à Flaubert et Zola, ses maîtres ; et des textes de trois autres auteurs sur les mêmes thèmes : nouvelles de Huysmans, entrées du Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, extraits de M. Prudhomme d'Henri Monnier, l'archétype du bourgeois ridicule.

  • Après avoir été pendant longtemps au service de la pratique architecturale, l'histoire de l'architecture est devenue récemment un enjeu dans la légitimation culturelle d'une profession. Cette histoire elle-même, depuis le milieu du XIXe siècle, n'a cessé de gagner en autonomie : problématiques nouvelles, territoires et objets diversifiés posent à l'historien des questions fortes.
    En retraçant l'histoire de l'architecture jusqu'au développement de ses démarches les plus contemporaines, Gérard Monnier nous aide à mieux comprendre les orientations actuelles d'une discipline dont les enjeux esthétiques, mais aussi sociaux et politiques, se révèlent fondamentaux dans notre monde moderne.

  • Débordant de certitudes et bardé de diplômes, Benjamin sort d'une grande école de commerce avec tout pour réussir sa vie. Sauf que les lois du marketing ne servent à rien quand il s'agit
    de séduire Astrid, la fille la plus convoitée du campus. Tout se complique encore pour lui quand, du jour au lendemain, ses parents lui coupent les vivres! Avec l'aide de son coach, Adam Thims, il se lance à la recherche d'un emploi. Du rayon poissonnerie de l'hypermarché voisin aux usines de baskets en Chine, à dos de chameau dans le désert ou dans une chambre d'hôtel avec Astrid, le jeune homme découvre la dure réalité du monde. Si seulement il n'était pas aussi naïf!
    Dans Tout va pour le mieux!, Alain Monnier transpose les aventures du Candide de Voltaire à notre époque. Le résultat : une description au vitriol de la société contemporaine, doublée d'un récit d'apprentissage désopilant.

  • Une salade de pâtes aux légumes d'été, des veggie burgers au quinoa, des cookies choco-coco aux flocons d'avoine, des smoothies pour un goûter fruité... Tu trouveras dans ce livre 20 recettes équilibrées et gourmandes pour apprendre à cuisiner comme un vrai chef !Sur chaque page, retrouve un pas-à-pas illustré en 4 étapes, une liste de courses pour ne rien oublier et un petit conseil de pro. Et en bonus : des astuces pour bien cuisiner et bien manger, un tableau des fruits et légumes de saison et le lexique du parfait cuistot en herbe !

  • À cent ans, Noëlla Rouget accepte de se raconter. Son enfance à Angers, son rôle dans la Résistance, sa déportation, sa douloureuse reconstruction. Le plus incroyable, c'est le combat qu'elle a mené pour sauver celui qui l'a arrêtée. Une leçon d'humanité.

    Noëlla Rouget s'engage à vingt ans dans la Résistance. Elle transporte tracts et journaux sur son vélo. Mais le 7 juin 1943, tout bascule : son fiancé Adrien est arrêté, et elle le sera deux semaines après, par un Français, Jacques Vasseur, collaborateur zélé nommé à la tête de la section de la Gestapo d'Angers. Noëlla croise dans les couloirs de la prison son fiancé, torturé, et fusillé quelques jours plus tard. Déportée au camp de Ravensbrück en janvier 1944, elle se lie d'amitié avec Geneviève de Gaulle.

    Quand Jacques Vasseur est enfin retrouvé et jugé en 1965, Noëlla demande au général de Gaulle sa grâce, et l'obtient. La rescapée des camps veut croire à la rédemption de son bourreau, avec qui elle entreprend une correspondance jusqu'à ce qu'il sorte de prison.

  • Un attrape-rêves champêtre, une décoration de Noël scintillante, une baguette magique ornée de fleurs, un joli terrarium... Découvre 20 merveilleuses créations végétales que tu pourras conserver très longtemps une fois séchées.Chaque atelier est accompagné d'un niveau de difficulté et d'un pas-à-pas en photos. Avec peu de matériel et en quelques étapes, réalise des décorations poétiques et originales et inspire-toi de ces ateliers pour imaginer tes propres créations !

  • Au XVIIe siècle, Molière dénonçait les faux-semblants des dévots dans son célèbre Tartuffe. Quelles hypocrisies fustigerait-il aujourd'hui ?
    C'est ce que se plaît à imaginer Alain Monnier dans ce récit aussi corrosif que désopilant.
    Chloé, jeune femme énergique et volontaire, a décidé de reprendre la ferme de son grand-père. Mais sa belle ambition se heurte aux intérêts contradictoires de ses nouveaux voisins et certains sont prêts à tout pour lui mettre des bâtons dans les roues. Devant tant de fourberie et de cupidité, notre héroïne devra s'armer de patience, de courage... et de son sens de l'humour à toute épreuve !

  • Après le succès des deux premières éditions en 2012 et 2013, cette 3e édition permet de faire le point après le mouvement des gilets jaunes et le grand débat national en 2019 qui ont mis en avant le sujet de la justice fiscale et des inégalités sociales. L'impôt par son caractère plus ou moins redistributif participe à la réduction ou au contraire l'accentuation de ces inégalités. Cet ouvrage accessible à tous donne des réponses objectives, factuelles et chiffrées à ces questions. Cela va des questions de principes (ex. Quels principes pour une fiscalité démocratique ?) aux questions d'actualité (ex. Des taxes environnementales pour les générations futures) ? Pourquoi taxer le numérique? La fiscalité française est-elle juste ? en passant par les notions de base (ex. Que sont les impôts et à quoi servent-ils ? Qu'est-ce qu'un impôt redistributif ?. Les réponses sont organisées en double-pages : une réponse en forme de fiche complétée par des encadrés, graphiques ou infographies et avec des comparaisons internationales.

  • Le parcours inspirant d'une adolescente, anorexique, qui, aidée de sa famille et forte de nouvelles rencontres, va trouver les armes pour apprendre à accepter son corps.Julie-Anne a 15 ans quand ses parents la déposent dans un hôpital psychiatrique pour adolescents. Anorexique, son poids est trop faible pour qu'elle puisse mener l'existence d'une jeune fille de son âge dans le monde extérieur. Elle doit prendre 7 kilos pour pouvoir sortir de l'hôpital et surtout, retrouver sa famille.
    Commence alors pour elle un long parcours, "enfermée" dans cette unité d'hôpital psychiatrique pour adolescents. Il va falloir s'y faire et malgré tout, s'y amuser. Mais elle va surtout y trouver un tout nouveau sens à sa vie grâce à des rencontres, les échanges avec sa meilleure amie, et...une passion inattendue.

  • L'émotion liée aux lieux est singulière par sa force, par sa manière d'envahir, de submerger ; elle n'est pas passagère, elle dure et arrête le pas du promeneur aussi sûrement que l'obstacle sur le chemin. Elle oblige à la pause. À réfléchir. À faire corps. Elle ne ressemble à aucune des émotions de la vie quotidienne, même si elle n'est pas étrangère au saisissement esthétique, à l'engouement, au trouble mystique ou à l'intuition politique, voire à la nostalgie, au repli sur soi ou au dépit romantique.
    Cette émotion a peu à voir avec le paysage, le site ou même la conscience du territoire. Ses racines sont plutôt à chercher dans la permanence du lieu, dans son immobilisme face au temps qui passe. Mais il faut aussi que quelque événement inouï ait eu lieu dans ce paysage. Il faut pouvoir se dire « ça s'est passé là ». Là où je suis maintenant. Devant ce muret de pierres, sur ce chemin de ronde, dans cette pièce décrépite. « Ça s'est passé là » est le sésame. Ensuite, il suffit de se convaincre que le jour faiblissait avec les mêmes couleurs, que le bruissement du ruisseau emplissait pareillement la campagne, que le soleil mordait tout autant la clairière, que la façade du château s'ouvrait sur la même rue...

  • Apprenez à votre enfant à réfléchir et partager des valeurs positives. Nos enfants grandissent dans un monde de plus en plus individualisé où l'honnêteté, le sens du devoir, le respect des autres, la gentillesse et le pardon ne sont pas toujours mis à l'honneur. Ces contes contribueront à leur enseigner ces valeurs fondamentales.- Un livret expliquant comment les histoires aident les enfants à comprendre et accepter leurs propres émotions, tout en les s'initiant à la philosophie.
    - 5 thématiques et un code couleur très clair pour que parent et enfant s'approprient les histoires de façon ludique.
    - 30 contes moraux joliment illustrés issus du répertoire classique asiatique pour s'émerveiller et s'interroger sur le monde.

  • L'administration des Beaux-Arts, le Salon, la formation des artistes, les marchands de tableaux, les sociétés des amis des arts, la fonction du musée, le relais par l'État républicain de l'encouragement des artistes, et aujourd'hui le système de la Culture, la commande publique, le marché de l'art : voici la matière de cette étude, la première qui propose une histoire des institutions du monde des arts en France depuis la Révolution.
    Dans la perspective d'une histoire sociale des arts, elle montre la profonde transformation des doctrines et des pratiques dans le champ de l'art, depuis la liberté révolutionnaire conquise par les artistes jusqu'à la conception de l'art comme 'service public' chez les républicains, depuis l'apothéose du Salon jusqu'à sa décadence, depuis l'économie de la copie jusqu'à la spéculation sur l'innovation de l'art. Histoire de la crise des 'Beaux-Arts' et de l'unité de l'art, endémique depuis le milieu du XIXe siècle, chronique d'un retournement de la valeur du tableau, de l'usage à l'échange, inventaire des projets républicains qui orientent l'action de l'État après 1880, approche des moyens mis en uvre de 1936 à aujourd'hui pour que les arts plastiques disposent d'un espace plus large que celui du marché : l'auteur rassemble les éléments d'une histoire jusqu'à présent dispersée, montre les réussites et les échecs, et fait enfin le point sur la situation actuelle.

  • Atatürk demeure l'icône de la Turquie moderne. Nul ne conteste qu'il fut un chef de guerre hors pair et un législateur inspiré. Mais il était aussi un tyran sans scrupules et le persécuteur implacable des minorités religieuses. Jeune Turc ambitieux, officier d'état-major plein d'allant, preux de l'islam, ardent républicain, politicien madré... Les contradictions ont la vie dure dès qu'il s'agit d'évoquer la figure à multiples facettes du fondateur de la première république laïque en " terre d'islam ", personnage énigmatique et paradoxal. Nourri des recherches les plus récentes, l'ouvrage de Fabrice Monnier retrace cette vie menée tambour battant, dans le contexte d'un Empire ottoman en faillite où les passions politiques, le jeu cynique des grandes puissances, l'intolérance religieuse et les rivalités ethniques entraînent mouvements de populations, déportations et assassinats de masse. Un livre essentiel pour comprendre la Turquie d'aujourd'hui.

  • Une des origines du chaos moyen oriental est la décision britannique, fin 1914, de mettre la main sur la Mésopotamie (Irak actuel), possession délaissée d'un Empire ottoman quasi moribond. L'objectif de la démonstration de force est double : impressionner les potentats arabes du golfe Persique et s'assurer à bon compte le contrôle de terres potentiellement riches et peut être pétrolifères. L'affaire est confiée à des unités de l'armée des Indes qui, après des débuts en fanfare, se retrouvent prises au piège à Kut-el-Amara, petite cité arabe du Tigre au sud de Bagdad. Le siège qui s'ensuit aboutit le 29 avril 1916 à une humiliante capitulation. Les Britanniques payent cher le dilettantisme de généraux qui ont fait preuve d'une abyssale arrogance. Redresser la situation et rétablir leur prestige exigent d'eux des sacrifices en personnel et en matériel très supérieurs à ceux qui avaient été initialement envisagés. Dans une marée de boue ou, au contraire, sous un soleil de feu, cipayes indiens, fantassins anglais et soldats turcs, dans un contexte de guerre sainte, se sont empoignés au milieu de populations sourdement hostiles auxquelles elles mentaient sur leurs véritables buts de guerre. 1916 en Mésopotamie inaugure au Moyen-Orient une ère d'instabilité et de tensions dont les échos se font toujours sentir.

  • Par la suite d'une uniformisation des comportements démographiques dans le Nord et dans les Suds, la population mondiale devrait se stabiliser autour de 10 milliards d'habitants vers 2100. L'auteur tente d'évaluer le coût environnemental de cette pression et définit les tendances des transformations socio-économiques et des bouleversements humains qui accompagneront cette ultime poussée. Aujourd'hui le Nord et les Suds sont coresponsables du destin du monde, aucun ne peut prétendre à l'innocence.

  • L'ultime étape de notre marche forcée vers le bonheur absolu est en vue.
    Bientôt, en renoncant à la conscience qu'il en a, aux souffrances et terreurs qu'elle provoque en lui, l'homme saura se débarasser de cet invraisemblable archaïsme qu'est la mort. Et l'humanité, enfin délivrée des forces obscures qui l'entravent depuis toujours, ira, triomphante vers sa bienheureuse ruine définitive. Cette tragédie, celle d'une umanité sans ailleurs, est aussi celle des Ordivicien, qui quatre générations durant tenteront d'échapper à ce cauchemar nommé Histoire par de pathétiques stratégies de fuite qui ne feront qu'en accélérer le cours.
    Ce roman contre-utopique ambitieux, tant par les modes de narration qu'il entrelace que par la diversité des mondes qu'il explore, mêle des destins tragiques immémoriaux aux événements historiques des XXe et XXIe siècle. La verve délirante et l'humour noir explorent ici la quête d'immoralité qui anime ceux qui sont contraints de naître des cendres de leurs pères. Alain Monnier, en jouant des contraintes narratives toujours nouvelles qu'il s'impose, éclaire, avec ce roman des légendes modernes, ce que nous pensions savoir du manque, de la solitude et de la mort.

  • Flirter avec la mort pour distraire de riches parieurs. Telle est la situation d'un homme que la détresse condamne à jouer à la roulette russe. Mais le sort le protège et son destin bascule. Pour résister à la folie qui le gagne, il lui faut remonter le cours de sa vie et se risquer à aimer l'inaccessible Loula. Cela ne suffit pas : il lui reste à s'assurer que les miracles existent. Dans ce roman qui prend la forme d'un cri, Alain Monnier continue l'exploration des marges. Une immersion troublante dans le monde ordinaire.

  • Mémoire d'une communauté et source d'histoire, les archives soulèvent des débats, parfois passionnés, concernant aussi bien les hommes politiques, les chercheurs, les archivistes que les simples citoyens, principaux usagers de ce service public. Le régime des archives publiques sera source de réflexion pour les décennies à venir, compte tenu des enjeux liés à la numérisation.

  • Depuis ses origines, l'histoire de l'alimentation se profile comme une impressionnante succession de découvertes et de révolutions, depuis la maîtrise du feu jusqu'à l'ère moderne marquée par la transformation physico-chimique de la nourriture. Porteuse d'interdits, de croyances, de rites ou même de manipulations, l'alimentation s'est chargée, au fil du temps, de symboles et de morale, confirmant son rôle dans la construction identitaire des hommes.
    Véritable exploration culturelle, sociétale et historique, cet ouvrage nous livre tous ses ingrédients en gros comme au détail, et fait de l'alimentation une véritable saga entremêlant grandes histoires et petites anecdotes. Avec ses emblèmes, ses idoles, ses goinfres illustres et ses martyrs comme le fut l'infortuné Vatel, ses commis, mitons et marmitons, ses coqs et maîtres queux, ses rebondissements, ses aventures et même ses fables, cet ouvrage nous emmène des gargotes populaires jusqu'aux plus belles enseignes de la gastronomie.
    En nutritionnistes avisés, Jean-Louis Schlienger et Louis Monnier nous offrent aussi un nouveau regard sur la nourriture dans notre société : entre normes et discours, entre peurs et fantasmes, ils démêlent le vrai du faux et imaginent ce à quoi elle pourrait ressembler demain.

  • Appellation générique, les archives de la vigne et du vin se caractérisent par la diversité de leur objet, de leur nature ou encore de leur support. L'enjeu de cet ouvrage est de cerner cette notion protéiforme, mais également de mettre en valeur l'importance et la richesse de ces archives. Il rend compte de l'intérêt de ces archives en termes patrimonial, juridique, scientifique, professionnel et environnemental afin de promouvoir leur collecte et leur valorisation, ce qui permet de mieux comprendre l'histoire millénaire de la vigne et du vin.

empty