• Je porte en moi un monde disparu.
    J'ai besoin du passé pour avoir une chance de construire l'avenir.
    Kaboul, 1978. Sitara mène une vie heureuse avec sa famille au palais. Son père est le bras droit du président Daoud. Un soir, elle quitte sa chambre sur la pointe des pieds pour regarder les étoiles. Cette nuit-là, c'est le coup d'État ; aucun des siens n'y survivra. Si elle a la vie sauve, c'est grâce aux étoiles et à un soldat qui l'aide à sortir du palais.
    Mais l'orpheline de dix ans n'est en sécurité nulle part dans ce pays qui a changé de visage en une seule nuit. Sitara est confiée aux soins de deux Américaines qui sont prêtes à tout pour lui permettre de trouver refuge aux États-Unis. Là où elle aura une vie meilleure. Jusqu'au jour où le passé revient frapper à sa porte. Sitara comprend alors qu'elle doit faire toute la lumière sur la nuit où sa vie a basculé, sans quoi la nuit n'en finira jamais.
    « Absolument fascinant ! » - New York Post
    « Un roman aussi passionnant qu'émouvant. » - Booklist
    « Un vibrant hommage à la famille et à la civilisation - ces structures collectives qu'on devrait chérir tant qu'il en est encore temps. » - BookPage
    « Incontournable ! » - Marie Claire


  • « Ce magnifique conte familial reflète à merveille les combats des femmes afghanes d'hier et d'aujourd'hui. » Khaled Hosseini

    Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses soeurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d'une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.
    « Hashimi entrelace deux histoires tout aussi captivantes l'une que l'autre dans un premier roman envoûtant. » Booklist
    « À travers ce récit bouleversant, Hashimi donne la parole à celles qui ne l'ont pas. » Kirkus
    La Perle et la Coquille est lauréat du Prix des Lectrices 2016.

  • « Un roman d'une actualité brûlante qui rappelle le sort des millions de déplacés à travers le monde. » - Washington Post
    Kaboul est entre les mains des talibans. Depuis que son mari, considéré comme un ennemi du régime, a été assassiné, Fereiba est livrée à elle-même. Si elle ne veut pas connaître le même sort que son mari, elle doit fuir. Après avoir vendu le peu qu'elle possède, elle entreprend un voyage périlleux avec ses trois enfants, dans l'espoir de trouver refuge chez sa soeur, à Londres. Comme des milliers d'autres, elle traverse l'Iran, la Turquie, la Grèce, l'Italie et la France. Hélas, les routes de l'exil sont semées d'embûches : que devra-t-elle sacrifier pour de meilleurs lendemains ?
    « Une odyssée captivante. » - Library Journal
    « Hashimi raconte avec beaucoup de délicatesse l'odyssée tourmentée et les innombrables épreuves qui attendent tous ceux qui s'exilent dans l'espoir de trouver refuge. » - Booklist
    « L'histoire bouleversante d'une mère héroïque dans un monde à court de compassion. » - Toronto Star
    « Un roman magnifique, des personnages plus vrais que nature, avec pour toile de fond un monde devenu fou. » - Bookreporter
    « Une épopée à lire absolument, sur les frontières, les obstacles et le courage d'une mère. » - O, The Oprah Magazine

  • Par l'auteure du Prix des Lectrices 2016...

    « J'avais imaginé un million de morts pour mon mari : il aurait pu mourir frappé par la foudre. Ça aurait été tellement plus simple pour tout le monde : un éclair tombé du ciel. Une fin douloureuse mais brève. Hélas, les orages ne sont jamais là quand on a besoin d'eux. »
    Lorsque Zeba est retrouvée devant chez elle, le cadavre de son mari à ses pieds, il paraît évident aux yeux de tous qu'elle l'a tué. Depuis son retour de guerre, Kamal était devenu un autre homme, alcoolique et violent. Mais cette mère de famille dévouée est-elle capable d'un tel crime ? Présumée coupable, Zeba est incarcérée dans la prison pour femmes de Chil Mahtab, laissant derrière elle ses quatre enfants. C'est à Yusuf, revenu des États-Unis pour régler une dette symbolique envers son pays d'origine, l'Afghanistan, que revient la défense de ce cas désespéré. Mais la prisonnière garde obstinément le silence. Qui cherche-t-elle à protéger en acceptant de jouer le rôle du suspect idéal ? Et dans ces conditions, comment faire innocenter celle qu'on voit déjà pendue haut et court ?
    « Le portrait saisissant et juste d'une femme d'honneur parmi des hommes qui en sont dépourvus. » - Kirkus
    « Quand vous aurez achevé la lecture de ce livre, n'oubliez pas. Faites quelque chose. » - Washington Independent
    « Une histoire que vous n'êtes pas prêt d'oublier. » - Booknotes
    « Un roman puissant sur un monde plongé dans l'obscurantisme. » - Book Reporter
    Mot de l'éditeur :
    Poursuivant sa mission de porte-parole des femmes afghanes, Nadia Hashimi aborde dans ce troisième roman l'une des injustices les plus criantes dont elles sont victimes en Afghanistan : les incarcérations abusives. Ce n'est un secret pour personne, il y a beaucoup trop d'innocentes derrière les barreaux en Afghanistan. Lorsque les femmes dérangent ou que leur attitude semble remettre en cause l'ordre établi, on les emprisonne sans autre forme de procès, et parfois même, on les exécute pour s'assurer qu'elles ne pourront plus clamer leur innocence. Parce qu'elles sont aperçues aux abords d'un parc avec un homme, parce qu'elles tardent à se marier ou refusent d'épouser celui qu'on leur a choisi, parce qu'elles ont osé être des femmes et se revendiquer comme telles, on les réduit au silence et on les prive de liberté.
    Grâce au courage et à la détermination de Yusuf, Zeba, accusée du meurtre de son mari, a peut-être une chance d'échapper à la pendaison. Un roman poignant sur un simulacre de justice fait par les hommes pour les hommes, qui sait si bien réduire les femmes au silence.

  • Ma vie de Bacha Posh

    Nadia Hashimi

    La famille d'Obayda a subi des déboires et dû s'installer dans la campagne afghane. Mais une tante a une idée pour leur attirer la chance : faire d'Obayda, la plus jeune des quatre filles, une bacha posh, c'est-à-dire l'habiller en garçon. D'abord désemparée de renoncer à ses cheveux longs et à la danse, Obayda - désormais appelée Obayd - devient amie avec Rahim, une bacha posh lui aussi. Et elle va ainsi découvrir la liberté...
    « Un livre remarquable qui offre un aperçu de la vie en Afghanistan et évoque la différence des rôles attribués aux filles et aux garçons à travers le monde. » School Library Journal
    « Des personnages inoubliables. » KidsReads
    « Une histoire bouleversante qui marquera les esprits pour longtemps. » Booklist
    Le premier roman jeunesse de Nadia Hashimi, auteure de La Perle et la Coquille et protégée de Khaled Hosseini (Les Cerfs-volants de Kaboul)

empty