• Conçu à la mi-mars 1821 d'un coup de reins que j'ai toujours eu quelque peine à imaginer je suis né le mercredi 12 décembre à quatre heures du matin. Il neigeait sur Rouen, une légende familiale prétend que ma mère se montra si stoïque pendant le travail qu'on pouvait entendre tomber les flocons sur les toits de la ville. Quant à moi, je serais bien resté quelques années de plus dans le ventre à l'abri de l'imbécillité du monde.
    Désespéré de naître j'ai poussé un atroce hurlement. Épuisé par mon premier cri je semblais si peu gaillard qu'on attendit le lendemain pour me déclarer à l'état civil car si j'étais mort entre-temps on en aurait profité pour signaler mon décès par la même occasion.

    Le 8 mai 1880 au matin Gustave Flaubert prit un bain. Il décéda peu après dans son cabinet de travail d'une attaque cérébrale sans doute précédée d'une de ces crises d'épilepsie dont il était coutumier. Allongé dans l'eau il revoit son enfance, sa jeunesse, ses rêves de jeune homme, ses livres dont héroïnes et héros viennent le visiter. Il se souvient d'Élisa Schlésinger, la belle baigneuse de Trouville qui l'éblouit l'année de ses quinze ans, de Louise Colet dont les lettres qu'il lui adressa constituent à elles seules un chef-d'oeuvre mais aussi de l'écrivain Alfred Le Poittevin qui fut l'amour de sa vie.

    L'oeuvre de Régis Jauffret est composée de vingt-cinq ouvrages dont Microfictions, Sévère, La Ballade de Rikers Island et Papa.

  • Papa

    Régis Jauffret

    19 septembre 2018, j'aperçois dans un documentaire sur la police de Vichy mon père sortant menotté entre deux gestapistes de l'immeuble marseillais où j'ai passé toute mon enfance. Ils semblent joyeux alors que le visage de mon père exprime la terreur. D'après le commentaire, ces images ont été tournées en 1943. Non seulement mon père n'a de sa vie parlé de cet incident mais je n'ai jamais entendu dire par personne qu'il avait eu affaire à l'occupant.
    Moi, le conteur, le raconteur, l'inventeur de destinées, il me semble soudain avoir été conçu par un personnage de roman.
    R. J.
    Lauréat du prix Femina et du prix Goncourt de la nouvelle, Régis Jauffret est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages.

  • Microfictions t.2

    Régis Jauffret

    "Mais enfin madame, vous imaginez bien que si j'avais eu de l'argent de famille je ne serais jamais entré dans l'enseignement. Seuls les pédophiles voient d'un bon oeil la perspective de passer dix-huit heures par semaine avec une trentaine d'enfants débraillés, mal embouchés, éduqués à nous mépriser par des mères qui nous en veulent de ne pas trouver du génie au tas de cellules et de bactéries pondu par leurs soins."
    Microfictions II rassemble cinq cents histoires courtes à la fois touchantes, cruelles et monstrueuses où le destin des personnages est pris en étau dans notre époque.

  • Faire rentrer toute la vie d'un homme ou d'une femme dans une goutte d'eau, telle est la définition des Microfictions que propose son auteur et dans lesquelles sont rassemblés des fragments de la vie des gens. Aucun domaine de nos vies n'échappe à Régis Jauffret, explorateur infatigable du quotidien, et à son regard grinçant sur l'existence.
    Vingt-cinq histoires lues par leur auteur, Régis Jauffret, qui se glisse dans la peau d'une multitude de gens plus ou moins ordinaires. Cette lecture personnelle, bouleversante d'authenticité, donne à l'écriture de Régis Jauffret une résonance musicale et une intensité particulière.

  • Cannibales

    Régis Jauffret

    Noémie est une artiste peintre de vingt-quatre ans. Elle vient de rompre avec Geoffrey, un architecte de près de trente ans son aîné avec qui elle a eu une liaison de quelques mois. Le roman débute par un courrier d'elle adressé à la mère de cet homme pour s'excuser d'avoir rompu. Un courrier postal plutôt qu'un courrier numérique qu'elle craindrait de voir piraté. Une correspondance se développe entre les deux femmes qui finissent par nouer des liens diaboliques et projeter de dévorer Geoffrey.
    Les deux femmes sont des amoureuses passionnées. La vieille dame a donné à son fils le prénom du seul homme qu'elle ait jamais aimé, mort accidentellement avant son mariage. Noémie est une " collectionneuse d'histoires d'amour ", toujours à la recherche de l'idéal tandis que Geoffrey s'efforce sans succès d'oublier cette amante qu'il a adorée.
    Un sauvage roman d'amour.
    Régis Jauffret est l'auteur de nombreux romans, parmi lesquels Microfictions, Sévère, Claustria, La Ballade de Rikers Island et Bravo.

  • Bravo

    Régis Jauffret

    Comment imaginer qu'on puisse marcher gaillardement vers la mort, " cet inévitable pays où l'on finit tous par aller se faire foutre ", pour reprendre les mots de Régis Jauffret ?
    Ce roman mosaïque est constitué de seize fictions. La vieillesse est le véritable héros du livre qu'incarnent des fous, des sages, des braves gens et des infâmes. Ces naufragés du grand âge, hantés par leur fin prochaine, s'avancent comme autant de doubles de nous-mêmes. Une prose rigoureuse, drôle, impitoyable, d'une gaieté macabre, aux phrases affûtées comme le fil d'un rasoir.
    Régis Jauffret est l'auteur de nombreux romans, dont Clémence Picot, Univers, univers (prix Décembre, 2003), Asiles de fous (prix Femina, 2005), Microfictions (prix France Culture/Télérama, 2007), Lacrimosa (2008), Sévère (2010), Claustria (2012), La Ballade de Rikers Island (2014).

empty