• C'est l'ouvrage d'un homme qui, en théoricien, en praticien, en activiste, dédie sa vie à la défense de l'exception culturelle française qui a longtemps su échapper aux règles du marché et de la libre concurrence. L'auteur dénonce « les dogmes mortifères de la concurrence sans rivage et de la performance managériale ». La culture peut-elle changer la vie ? Oui, répond l'auteur car « elle donne un sens profond à des gestes ordinaires ». Un texte vraiment nécessaire alors que « les souverainistes », sous prétexte de s'opposer à la mondialisation, veulent occuper le haut du pavé et rassembler les foules tout en détruisant, eux aussi, la diversité.

    Serge Regourd, docteur en Droit public, est l'auteur de plus de deux cent cinquante publications qui portent sur la culture, la télévision, le cinéma, notamment L'Exception culturelle (PUF, 2004) et Éloge des seconds rôles (Séguier, 2005). En 2015, il s'engage en politique. Élu conseiller régional, il devient président de la Commission Culture de la Région Occitanie. En 2016, Serge Regourd, parfois surnommé le "professeur citoyen" devient professeur émérite à l'université Toulouse-1-Capitole.

  • Lorsque le 17 décembre J.-M. Meissier, alors PDG du groupe Universal-Vivendi, déclare que « l'exception culturelle française est morte », il soulève un tollé général. En quoi consiste cette notion spécifiquement définie lors des négociations de l'Uruguay round au sein du GATT ? À quelles conditions est-il possible de mettre en oeuvre une politique visant à récuser les applications des principes du libre échange aux oeuvres (en particulier cinéma et audiovisuel) ?  

  • Dans des contextes historiques différents l'Argentine et la France ont opéré à travers des lois une régulation de la télévision publique ; la législation argentine s'est d'ailleurs inspirée de la législation française. Cette étude comparative menée par des chercheurs argentins et français, ainsi que par des spécialistes des deux systèmes audiovisuels tente d'analyser les modalités socio-juriques de régulation dans les deux pays, et les possibilités et contraintes d'une transposabilité.

  • Le contenu de la loi de réforme des collectivités territoriales, adoptée le 16/12/2010, est ici disséqué au regard des questions telles que la démocratie locale, le partage des compétences, la problématique de l'autonomie financière, la réforme des contrôles, l'intercommunalité à l'aune des nouvelles structures notamment de la métropole... La réflexion est complétée par l'analyse des différentes politiques publiques ainsi que l'avenir de la fonction publique territoriale.

  • Paul Quilès, biographie d'une force en marche...Directeur de la campagne présidentielle de Mitterrand en 1981, ministre de la Défense, de l'Intérieur, député et président de commission parlementaire, Paul Quilès fut l'une des figures majeures du mitterrandisme et du parti socialiste durant plusieurs décennies.
    Sa biographie retrace, notamment, nombre des moments forts de la première expérience de la gauche au pouvoir sous la Ve République : congrès de Valence et les " têtes qui vont tomber ", affaire du
    Rainbow Warrior, suicide de Bérégovoy, campagne des municipales à Paris en 1983 contre Chirac... mais aussi la chronique des luttes fratricides au sein de la direction du PS.
    Cette biographie constitue en outre un prisme exceptionnel pour mesurer les mutations du parti socialiste au pouvoir et ses graves difficultés contemporaines : comment un légitimiste devient un acteur critique et retient fondamentalement la pensée et l'action de Jaurès pour remettre le PS sur ses pieds. Aujourd'hui maire de Cordes-sur-Ciel et militant du désarmement nucléaire, Paul Quilès vit dans la circonscription de Jaurès et y retrouve ses combats de prédilection.

empty