• Les béguines : une communauté de femmes libres Nouv.

    Le mouvement des béguines est un élan religieux chrétien essentiellement féminin qui apparait dès la fin du XIIe siècle en Europe et qui implique des femmes d'origines les plus diverses.
    Décidées à embrasser une vie évangélique, ces femmes, dont les plus connues sont Hadewijch (1200-1248), Mechthild de Magdeburg (1208-1282), Marguerite Porete (1250-1310), se consacrent à des oeuvres multiples, dont le soin des malades, à la prière et à la contemplation mystique mais sans passer par l'observance cléricale ou monastique.
    Pour la première fois dans l'histoire, des femmes peuvent socialement exister sans être ni épouses, ni moniales. Par leur caractère d'indépendance face à l'autorité masculine, il s'agirait du premier mouvement féministe. L'est-il vraiment ? Admiré à sa naissance, il finit par s'attirer les foudres de l'église.
    Pourtant, la grande richesse spirituelle surgie du courant béguinal a nourri les traités théologiques de noms célèbres, tels Maître Eckhart ou l'Admirable Ruysbroeck.
    Le but de cet ouvrage est de faire connaître et de réhabiliter ce mouvement fécond en oeuvres et riche en spiritualité et de nous donner à comprendre qui étaient ces femmes qui cherchèrent la " sanctification dans la liberté ". Elles inspirent aujourd'hui de nombreuses autres femmes dans le monde entier.

  • Le yoga croise nos chemins : il a des adeptes parmi nos collègues, voisins ou connaissances ; des opérateurs de la santé nous le conseillent. Mais alors qu'en Inde le yoga, un des six chemins d'accomplissement, est en général pratiqué dans les communautés spirituelles, on le retrouve chez nous dans les salles de sport et beaucoup lui deman­dent tout au plus de la relaxation ou des corrections posturales de la colonne vertébrale. Cette publication situe le yoga dans son berceau hindouiste et en explore les richesses inestimables. Elle accueille ensuite les questions que les chrétiens se posent à son égard en tant que chemin spirituel. De grandes figures de pratiquants chrétiens du yoga et de la méditation sont évoquées. Nous interroger sur les apports qui nous viennent d'autres traditions spirituelles est désormais une nécessité et une responsabilité.

empty