• Tatiana de Rosnay et Daphné du Maurier : deux femmes prises par une même passion romanesque. Depuis longtemps fascinée par l'auteur de Rebecca, l'auteur du best-seller Elle s'appelait Sarah, lue dans le monde entier, a voulu percer le mystère de cette jeune fille à l'allure sage dont l'univers si particulier l'a marquée, comme des milliers de lecteurs, et a inspiré à Alfred Hitchcock ses plus grands films.
    Car, à l'image de ses personnages, Daphné du Maurier cultivait le secret et le trouble : issue d'une famille d'artistes, elle doit affronter son père, célèbre acteur de l'époque, et son grand-père, romancier et ami d'Henry James, pour réaliser son désir d'écrire dans la pudique Angleterre victorienne. Un désir qu'elle accomplira en s'affranchissant de sa famille et en exprimant toute l'ambiguïté de sa personnalité au fil de romans qui sont autant de chefs-d'oeuvre.De Mayfair à Kilmarth, la maison du bord de l'océan, en passant par Menabilly, manoir de Cornouailles pour lequel la romancière nourrissait une passion dévorante, Tatiana de Rosnay, elle-même d'origine anglaise, s'est littéralement mise dans la peau de Daphné du Maurier. Plus qu'une simple biographie, son livre est une rencontre où s'opère toute la magie du roman : Manderley for ever.

  • « Quatre hommes, quatre notes.
    Toi un do, première note de la gamme comme alpha est la première lettre de l'alphabet.
    Manuel est un sol aux accents inquiétants, la dominante de la gamme de do.
    Pierre est un long ré tourmenté.
    Hadrien ne serait-il pas mon la, note de référence, celle dont un chef a besoin pour diriger un orchestre, celle qu'il me faut désormais pour apprendre à diriger ma vie ? »
    T. R.
     
    Margaux, célèbre chef d'orchestre, décide, à l'approche de ses 40 ans, d'inviter à dîner les hommes qui ont le plus compté pour elle. C'est l'occasion d'un bilan, le moment d'assumer les échecs du passé afin de mieux savourer ses bonheurs présents.  Avec lucidité, Margaux dresse l'inventaire de sa vie amoureuse, comme elle le ferait sur une partition, chacun de ses amants apportant sa cadence.
    Tatiana de Rosnay excelle dans un art : celui de raconter des histoires.
    Chloé Aeberhardt, Libération. 

  • Solitude, obsession amoureuse, désenchantement... Tatiana de Rosnay égrène, dans ce recueil inédit, dix nouvelles peuplées de personnages un peu perdus, en quête de frissons ou d'affection. Écrivains en crise, couples en pleine déréliction, jeunes gens avides, tous voient un jour leur vie basculer. Pour le pire ou pour le meilleur... Laissez-vous prendre par la petite musique de Tatiana de Rosnay: elle sait à merveille évoquer le timbre un peu fêlé de la mélancolie.

empty